chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
20 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Forsaken - Traces of the Past

Chronique

The Forsaken Traces of the Past
S'il y a un défaut que je pouvais faire aux précédents THE FORSAKEN, c'était clairement d'etre trop linéaire et monolithique pour etre vraiment écoutable de long en large. Malgré un Death / Thrash de qualité, difficile de s'enfiler des compos de 5min qui blastent tout du long. Et bien ce nouvel album répond enfin à mes attentes, le groupe ayant décidé de varier un peu plus ses compos, aussi bien au niveau du tempo que des arrangements. J'ai enfin l'impression avec cet album d'entendre quelque chose de construit, pas un simple "couplet qui blaste / refrain / couplet qui blaste / ..." vous voyez le genre.
Et il était temps, car THE FORSAKEN est vraiment un éleve talentueux de l'école AT THE GATES, mixant des riffs typiques du Death mélodiques avec des vocaux rauques et écorchées, une technicité parfaite, et surtout des riffs et des solos absolument magnifiques. Il suffit d'écouter le refrain de "One More Kill", l'excellent solo de "Traces of the Past" ou le tapping angoissant qui conclut "First Weapon of Choice" pour s'en convaincre. Avec des arrangements aux petits oignons, notamment graçe à un batteur fabuleux d'inventivité pour dénicher des fills qui font toujours passer la pillule des passages parfois redondants, on ne s'ennuie jamais et on prend toujours une bonne claque à l'écoute de ce disque. Les multiples accélérations débouchant sur de gros blasts-beats (utilisés avec parcimonie) sont toujours lancés judicieusement et ne tombent jamais dans l'excès de la rapidité à tout va. Si j'ajoutes à cela un artwork magnifique de Niklas Sundin et une reprise du "Blackened" de METALLICA "légerement" accéléré, je pense pouvoir conclure qu'on tient là un excellent skeud de Death / Thrash, qui se tient dans le haut du peloton graçe à un talent indéniable. Et non, jamais je n'échangerais mon baril de THE FORSAKEN contre deux barils de DIMENSION ZERO, faut pas déconner...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

3 COMMENTAIRE(S)

Christliar citer
Christliar
01/09/2006 0:41
Je l'avas repéré d'occas' près de chez moi, j'ai couru me l'acheter après lecture de a chro de Chris. Bah total agreement, guy ! La musique est bien rentre-dedans et terriblement efficace. J'ai failli me pété une cervicale sur God Of Demise ! Quel riff !! XD Et je confirme, la fin de Fist Weapon Of Choice est vraiment magnifique (à partir de 03"40.).
Chris citer
Chris
01/04/2004
note: 8.5/10
pr moi y'a pas photo, The Forsaken enfonce toute la concurrence...tous les groupes dont tu parles reproduisent le meme schéma, The Forsaken y ajoute une technicité certaine, des solos magnifiques, et un chant plus varié (rauque / criard)..
qd à DZ j'aime bcp, mais musicalement ca casse pas 3 pattes à un canard, surtout comparé à The Forsaken..
enfin bon les gouts et les couleurs.. Clin d'oeil
Mitch citer
Mitch
31/03/2004
Moi je préfère Dimension Zero, surtout pour Jocke en fait, ché pas ils ont ce ptit kekchose en plus Moqueur
En tout cas c'est avec modération car Terror 2000, Construcdead, The Forsaken, c'est sympa mais vite lassant :{

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

The Forsaken
Death / Thrash mélodique
2003 - Century Media
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (9)  7.92/10

plus d'infos sur
The Forsaken
The Forsaken
Death Metal - Suède
  

tracklist
01.   A Time To Die
02.   One More Kill
03.   Acid With Acid - Piece By Piece
04.   Glitches Will Tell
05.   Traces Of The Past
06.   Serpent's Tongue
07.   God Of Demise
08.   Massive Machinery
09.   The Empire
10.   First Weapon Of Choice
11.   Blackened (Metallica cover)

Durée totale : 52:14

bonus tracks (réédition)

12.   Creeping Death (Metallica Cover)
13.   Spirit in Black (Slayer Cover)
14.   You'll Never See (Grave Cover)
15.   Project: the New Breed 666

line up
voir aussi
The Forsaken
The Forsaken
Beyond Redemption

2012 - Massacre Records
  
The Forsaken
The Forsaken
Arts of Desolation

2002 - Century Media
  
The Forsaken
The Forsaken
Manifest of Hate

2000 - Century Media
  

Essayez aussi
Soilwork
Soilwork
The Chainheart Machine

1999 - Listenable Records
  
Codeon
Codeon
Source

2008 - Drakkar Entertainment
  
Satanic Slaughter
Satanic Slaughter
Afterlife Kingdom

2000 - Loud 'n' Proud
  
Darkane
Darkane
Demonic Art

2008 - Massacre Records
  
God Dethroned
God Dethroned
Ravenous

2001 - Metal Blade
  

Winterfront
Northwinds
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
Suicide Season
Lire la chronique
Fen
Carrion Skies
Lire la chronique
Necrowretch
Bestial Rites 2009-2012 (Co...
Lire la chronique
Wolfkrieg
Another Battle
Lire la chronique
Thaw
Earth Ground
Lire la chronique
Mizery
Survive The Vibe (EP)
Lire la chronique
Jesus Chrüsler Supercar
Among The Ruins And Desolat...
Lire la chronique
Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique