chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
58 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Various Artists - French Metal 8

Chronique

Various Artists French Metal 8 (Compil.)
(A Tombeau Ouvert)

« A Tombeau Ouvert », c'est d'abord le dernier bon film en date de Martin Scorsese, avant que l'illustre metteur en scène des « Affranchis » et de « Raging Bull » ne finisse par céder aux suppliques de son agent, implorant le maestro de se frotter à des sujets plus abordables pour le grand public. S'en est suivie une course à l'oscar plutôt attristante aux côtés de Leo DiCarpaccio, sa nouvelle égérie, sanctionnée par l'attribution de la fameuse statuette dorée à l'occasion d'un film on ne peut plus mineur (« Les Infliltrés ») qui, pour ne rien arranger, s'avère être un pâle remake du formidable « Infernal Affairs ». Mangez chinois, c'est meilleur! Ou français, la carte présentée par nos confrères de French Metal étant ici des plus copieuse, 60 groupes au menu s'il vous plaît! Et n'ayez pas peur de l'addition surtout car avec quasiment 4 heures de son pour seulement 10 euros, même les fines bouches gavées à la truite saumonée ne manqueront pas de saluer l'initiative. Ni une ni deux, passons à l'analyse de la dite compil en regroupant par genre (du moins les plus susceptibles d'intéresser les lecteurs de thrashocore) les groupes les plus attractifs de cette moisson semestrielle.


Black Metal : C'est entendu, votre serviteur s'y entend autant en black metal que Dead en ultra guttural brutal slammoshing death metal. Heureusement pour moi, SAMAEL, je connais! Pas français vous me direz mais on s'en balance car après tout, en suisse, ça use aussi de la langue de molière et quelque part, quand Roger Federer gagne Roland Garros, on oublierait presque les 25 ans de disette française depuis Noah en 83. SAMAEL en ouverture donc, avec un extrait du récent « Above » (« Black Hole »), retour en demi teinte aux racines black des premiers albums, la rapidité du tempo en plus. Le son est rance, ça défouraille bien mais cela n'exonère pas le groupe d'un certain relâchement dans la construction des morceaux. Dans un registre plus évolutif, OZLOMOTH a pas mal d'arguments à faire valoir, entre passages blastés et chant criard caractéristiques, arpèges classieux (mais pas autant que ceux de DIABOLICAL MASQUERADE) et orchestrations diverses, sans oublier un petit solo déchirant à mi parcours. A charge pour ZA PIRATZ de boucler la boucle avec son black sympho tour à tour heavy et haineux usant d'une thématique plutôt inhabituelle (la piraterie) pour le genre.

Death Metal/Grindcore : En plus grand nombre, les brutes épaisses s'accaparent une bonne partie du premier disque avec pas moins de dix formations susceptibles d'assouvir les penchants brutaux des lecteurs de thrasho, au premier rang desquels on trouve RECUEIL MORBIDE, emmenés par l'excellent Julien Truchan de BENIGHTED. Meilleur groupe de cette compilation avec une « My Worst Defeat » qui tanne sévèrement le cuir, RECUEIL MORBIDE prouve qu'à qualité de riffs égale, un très bon chanteur permet de garder une longueur d'avance sur les autres. Dans un registre similaire, quoique plus porcin, saluons le « Jesus Fuck Kids » (CNE, si tu nous lis ...) de JUMPING JACK RIOT, efficace malgré une production un peu sèche, ainsi que la sauvagerie sans borne d'un NEAR DEATH CONDITION affilié à la scène brutal death américaine. HECTIC PATTERNS, avec son death technique riche et ambiancé, UNTIL THE UPRISING et son deathcore à forte connotation suédoise et SOULLESS (death thrash incisif) ferment la marche des formations brutales les plus prometteuses.

Metal moderne : Au rayon progressiste, on retrouve les suspects habituels à savoir HACRIDE, groupe exigeant souffrant particulièrement d'une écoute parcellaire, MISTAKEN ELEMENT et son thrash chirurgical un peu trop clinique à mon goût et surtout TREPALIUM, combo saignant et groovy que j'ai décidément bien du mal à classer dans le pur death metal. Assez représentatif de ce qui vous attend sur « XIII », « Daddy's Happy » combine rythmiques aventureuses et parties plus grasses avec roublardise, dénotant un sens de composition franchement supérieur à la moyenne.

Hardcore/Thrash : En l'absence de purs groupes de thrash comme je les aime (c'est la France ici, pas l'Allemagne), on trouve sur « A Tombeau Ouvert » bon nombre de hardcore gamers entraînés à la dure tels L'ESPRIT DU CLAN (qui n'a rien à envier à HEAVEN SHALL BURN, le son plastique en moins), THE ARRS (qui, avec « Le Ciel Des Uns Est L'Enfer Des Autres » n'est pas pris en flagrant délit de mélodie mielleuse), ASHES TO DUST pour la LOFOFORA's touch ou encore WORN-OUT, dont le hardcore opressant teinté d'electro est dans la droite lignée d'un NAPALM DEATH époque “Diatribes”. Palme du nom le plus tarte du lot, ANORAK sort couvert en piochant le meilleur des scènes grind, hardcore, stoner et post chose, la qualité du titre en question (“Some Skirts”) prêtant nettement moins à sourire que leur nom de scène. Enfin, comme je m'en voudrais de causer thrash sans évoquer SLAYER pour la 462746264145ème fois dans une chronique, mentionnons pour finir le thrashcore efficace de ANYTHING LEFT, à l'attention évidente des fans de CATARACT.


Le troisième CD étant pour une grande partie la chasse gardée des electro-goths et des demoiselles en corset, seul GOD DAMN et son stoner fleurant bon l'amérique profonde (les amateurs de DOWN apprécieront) aura au final étanché ma soif de riffs épais et de Jack Daniels. Peu de heavy, beaucoup de rock, de fusion et d'indus pour une fin de programme s'adressant aux moins bornés d'entre vous. Ce côté auberge espagnole mis à part, l'affaire est rondement menée, “A Tombeau Ouvert” bénéficiant d'un tracklisting bien pensé et d'un livret aussi complet et lisible que possible compte tenu du nombre élevé de participants. Et si je m'abstiendrais de mettre une note à ce 8ème volet de FRENCH METAL (l'intérêt de la chose variant grandement en fonction des goûts de chacun), l'homogénéité et la qualité des groupes présents font à coup sûr de cette compil' une alternative de choix à 60 clicks successifs sur myspace.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
23/07/2009 18:02
A noter que derrière ZA PIRATZ se cache des flibustiers de AKPHAEZYA
Barak citer
Barak
23/07/2009 17:52
Les Infiltrés est un bijou bordel!
crocoscar citer
crocoscar
23/07/2009 15:45
Les Infiltrés c'est excellent point barre
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
23/07/2009 14:23
Bah je l'ai trouvé bien faisandé "Les Infiltrés" perso, avec un Nicholson qui cabotine à n'en plus finir. Adaptation sans âme, seul Wahlberg et Martin Sheen assurent dans ce film.
Ant1 citer
Ant1
23/07/2009 11:02
Ah non, il est tout naze.
Keyser citer
Keyser
23/07/2009 10:43
Mais il est excellent "Les Infiltrés"!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Various Artists
Various Artists
2009 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Various Artists
Various Artists
Compil DVD live -
  

tracklist
CD 1:
01.  SAMAEL - Black Hole
02.  TREPALIUM - Daddy's Happy
03.  HACRIDE - A World Of Lies
04.  MISTAKEN ELEMENT - Mind Over Matter
05.  RECUEIL MORBIDE - My Worst Defeat
06.  THE SEVEN GATES - Angel Of Suffering
07.  MINDLAG PROJECT - Jon De Grimpclat
08.  BROKEN EDGE - Dead Again
09.  HECTIC PATTERNS - Vaseline
10.  F STANDS FOR FUCK YOU !!! - Cry And Pay
11.  NEAR DEATH CONDITION - From The Refusal Of God
To The Negation Of Humanity
12.  OZLOMOTH - The Inner Meaning
13.  SOULLESS - Symbolic Immortality
14.  ABSURDITY - Consumer Society
15.  MALKAVIAN - Injection
16.  JUMPING JACK RIOT - Jesus Fucks Kids
17.  CADAVERIC HUNTER - Vikings Brau
18.  ZA PIRATZ - Mobydark, La Baleine Noire
19.  ADAMENTH - Mad Scene
20.  ABYSSE – Déviance

CD 2:
01.  L'ESPRIT DU CLAN - L'avenir Sera
02.  THE ARRS - Le Ciel Des Uns Est L'enfer Des Autres
03.  EON - No Sacrifice
04.  TRI[BALLES] - Submit Yourself (Or Die)
05.  CRANKSET - Tesla's Rotating Magnetic Fields
06.  WORN-OUT - Uglyland (Wolf Remix)
07.  SILICIUM - My Choice
08.  UNTIL THE UPRISING - Infected Blood
09.  VIOLENCE FROM WITHIN - And She Stares Loss Her
Innocence
10.  ASCARIS - Black Box
11.  CRAWLING IN SLUDGE - Song For A Plate
12.  NOTHINGNESS - Scarecrow
13.  ANORAK - Some Skirts
14.  KAY TON KAZE - Fight With A Smile
15.  REMIND - Pulsions
16.  8VISION - Confusion
17.  KHAORAH - Breakin'In, Breakin'Out
18.  HANATHEM - Animal's Pornstar
19.  ANYTHING LEFT - Born In Blood
20.  ASHES TO DUST – Monster

CD 3:
01.  MYPOLLUX - Mrs Jekyll
02.  MARKIZE - Mon Ange
03.  DUSTBOWL - Irony
04.  GOD DAMN - Landing For My Pride
05.  BLACK HORIZON - Bastard
06.  NOISE EMISSION CONTROL - H.E.R
07.  SMASH HIT COMBO - Pardonnez Moi
08.  MAMAGREYO - No Submission
09.  E-BREED - Le Pacte
10.  SYSTR - Understanding
11.  SILT – Chemical
12.  MAELSTRÖM - Rock N Roll Song
13.  VIRGIN CHAPTER - Save Yourself
14.  SONS OF SECRET - Mr H (Is Gonna Thrash)
15.  MSD - Need Fuckin' More
16.  HÖLY GHÖZT – Streetkids
17.  ANAMNESIA - Lost In Time
18.  ICE DREAM - La Bête
19.  DUST-THEORITY - Giving Up The Past
20.  SERMENTS - Overcome The Past

Durée : 03:51:26

Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique
Acherontas
Ma-IoN (Formulas Of Reptil...
Lire la chronique