chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
32 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Finntroll - Nattfödd

Chronique

Finntroll Nattfödd
Enfin! Voilà le retour de la de joie et de la bonne humeur dans le monde du Black Metal! Je veux parler bien entendu de Finntroll qui nous reviennent plus fort que jamais (malgré une multitude d'événements perturbateur) avec leur troisième album (outre les 2 EP) intitulé Nattfodd. Comme Katla n'est plus dans la capacité de chanter, c'est à Wilska (guitariste de Wizzard) d'entreprendre le dure rôle de chanteur, et pourtant il y arrive très très bien! Pour une brève description, c'est un peu la même voix que Katla mais avec un timbre légèrement plus grave.

Encore une fois on se retrouve avec une intense explosion d'euphorie entre les mains et même mieux : un disque aux vertues thérapeutique! Car, oui, dès les première secondes agressives de Manniskopesten l'avis est déjà fondé : Ce disque donne la pêche et le goût de danser en buvant de la binouze en énorme quantité (ce sont maintenant des caractéristiques propres à Finntroll). Cette même recette est reprise avec Eliytres qui débute d'emblé sur des mélodies limites burlesques tout en s'aventurant dans les mélodies médiévales qui donnent tant envie de brandir une épée à la gloire d'un combat sans pitié. Trollhammaren qui se veut être le tube de l'album, contient des mélodie à la Jaktens Tid(la chanson) qui se retiennent facilement pour que vous puissiez aussi sifflez le même air en allant prendre une marche dans la foret féerique près de chez vous… jusqu'au moment où vous entendez un cri guerrier et le bruit une hache qui vient se loger dans l'arbre à coté de vous…mais je m'écarte…

En parlant de Jaktens Tid, le contenu musical de Nattfodd n'est pas sans nous rappeler l'album précédant! Des riffs mordants, bien rapides et mélodique, sauf que cette fois-ci ils semblent beaucoup plus énervés : harmonique artificielles, palm mute, picking à fond! Mais attention, ça ne veut pas dire pour autant que la guitare acoustique est délaissée, d'ailleurs les trolls en ont fait usage pour le magnifique break de Nattfodd et aussi pour l'instrumentale Rok, notamment. L'utilisation des instruments folklorique est encore de mise, on en use et on en abuse sans pour autant que l'abus s'avère péjoratif. Car pour ceux qui n'auraient toujours pas compris le concept made in Finntroll, c'est de faire de la polka-metal et sans l'accordéon, la flûte à pan et autres instruments folkloriques ça serait un peu plat. Je ne dis pas que la musique repose uniquement sur la présence de ces instruments, mais je dirais qu'ils sont un atout majeur…après tout c'est ce qui fait en grande majorité le leitmotiv si accrocheur de la musique de Finntroll.

D'ailleurs toutes les chansons sont accrocheuses, néanmoins je dirais que celles qui ressortent le plus du lot, celles qui nous plongent tête première dans un univers scandinave à la donjons et dragons sont sans contestes « Eliytres », « Trollhammaren », « Nattfodd », la traditionnelle visan « Marknadsvisan » (dont les deux homologues se retrouvent sur les précédant albums), « Det Iskalla Trollblod » et « Grottans Barn » (l'un de mes titres cultes personnels). Mais de toutes façons, il n'y pas un moment sur l'album ou vous referez surface dans le monde réel tant les ambiance trollesques ne manquent pas.

Et voilà, le Finntroll cuvé 2004 et bel et bien arrivé et est près à être servis! À prendre sans modérations autour d'un bon feu, grimmé en peau de bête, en buvant de la bonne bière bien forte, et hache à la main!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Jotun citer
Jotun
15/01/2005
album tres plaisant, ca fait headbanger et ca donne soif (que de l'ethanol bien sur!!!)

le clip de Trollhammaren est bien trippant aussi
Chris citer
Chris
20/04/2004
avant d'avoir l'album entre les mains, j'aurais dit que 18 c'était trop pr Finntroll, par rapport au peu que j'avais entendu de cet album, mais mnt que je l'ai pas de doutes ça les vaut! Trollhammaren est excellente, le tube de l'album, et les autres titres ne sont pas en reste, avec une aggressivité certaine et tjs des mélodies subtiles qui donnent envie de courir tt nu ds les bois!

je savais pas que le chanteur avait changé, en tt cas par rapport à l'ancien y'a pas trop de différence, on a tjs l'impression d'entendre un Troll en colère d'avoir été dérangé en plein sommeil!

et enfin mention spéciale à l'artwork qui est magnifique, les crayonnés de trolls sur le livret sont sublimes, de meme que la pochette...un must!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Finntroll
Black Metal Folklorique
2004 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (11)  7.36/10
Webzines : (6)  7.72/10

plus d'infos sur
Finntroll
Finntroll
Black / Pagan / Folk - 1997 - Finlande
  

écoutez
tracklist
01.   Vindfärd / Människopesten
02.   Eliytres
03.   Fiskarens Fiende
04.   Trollhammaren
05.   Nattfödd
06.   Ursvamp
07.   Marknadsvisan
08.   Det Iskalla Trollblod
09.   Grottans Barn
10.   Routas Vaggvisa

line up
voir aussi
Finntroll
Finntroll
Ur Jordens Djup

2007 - Spikefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Jaktens Tid

2001 - Spinefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Midnattens Widunder

1999 - Spikefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Visor Om Slutet (MCD)

2003 - Spinefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Trollhammaren (EP)

2004 - Century Media Records
  

Essayez aussi
Falkenbach
Falkenbach
…En Their Medh Riki Fara…

1996 - No Colours Records
  
Windir
Windir
Arntor

1999 - Head Not Found
  
Falkenbach
Falkenbach
Ok Nefna Tysvar Ty

2003 - Napalm Records
  
Windir
Windir
Sognametal (DVD)

2005 - Tabu Recordings
  
Borknagar
Borknagar
Borknagar

1996 - Century Media Records / Malicious Records
  

Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Animals as Leaders
Animals As Leaders
Lire la chronique
Abduction pour l'album "A L'heure du Crépuscule"
Lire l'interview
Totalselfhatred
Solitude
Lire la chronique
Gutslit
Amputheatre
Lire la chronique
The Obsessed
Sacred
Lire la chronique
Solstice
White Horse Hill
Lire la chronique
Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique