chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
69 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Svarttjern - Misanthropic Path Of Madness

Chronique

Svarttjern Misanthropic Path Of Madness
Encore du black norvégien ? J'ai l'impression de n'avoir chroniqué que ça depuis deux ans ! Taake, Krypt, Tyrann, Bloodsworn, Celestial Bloodshed, Slavia... Mine de rien, ça en fait des sorties, et pas forcément que du bon... Formé en 2003, Svarttjern est un groupe de plus qui vient grossir les rangs de la scène black metal norvégienne, et qui comporte en son sein le nouveau chanteur de Ragnarok, qui vient aussi de sortir un album. Sauf que contrairement aux nouveaux groupes des anciens membres du regretté Tsjuder, Svarttjern fait du norvégien comme on aimerait en entendre plus souvent.

Musicalement, Svarttjern est dans la droite lignée du black norvégien des années 2000. En gros, ça ressemble à du Tsjuder, mais ça ressemble aussi à une bonne quinzaine d'autres groupes de la même scène ! Pas très original donc, Misanthropic Path of Madness a au moins le mérite de proposer un vrai black metal saupoudré de riffs thrashy sans pour autant tomber dans les rythmiques débilisantes de rock pompeux et asthmatique des horribles Tyrann. Pas de répit en vue, même les nombreux breaks restent efficaces chez Svarttjern, et c'est sans parler des riffs plus rapides qui sont tous très bons sans exception. Et bien sûr, la voix est absolument excellente – c'est la constante du black norvégien, quelque soit la qualité musique, la voix demeure parfaite : puissante, profonde, possédée. Ce qui me fait dire qu'il faudrait que j'écoute le nouveau Ragnarok moi d'ailleurs, et que je finisse l'intégrale d'Arabesque en VO aussi, tiens.

Parmi les moments de bravoure qui parsèment Misanthropic Path of Madness, je retiendrai à titre personnel le refrain du morceau éponyme qui est absolument excellent, et le groupe a même la bonne idée de le répéter souvent, très souvent. C'est de loin le meilleur morceau de l'album, qui sinon reste d'une qualité constante, avec des compositions toujours agréables, à la fois mélodiques et efficaces.
Petite ombre au tableau sur le plan de la composition toutefois : un break un peu chiant au milieu de « Upon Human Ending », qui brise la dynamique globale du morceau. Sinon, il y a deux critiques plus générales qui s'imposent d'elles-mêmes : il a beau être bien fait, Misanthropic Path of Madness n'est absolument pas original, et ne fait que rappeler les meilleurs moments de Tsjuder. Et bien sûr, avec ses 31 minutes et 42 secondes, il est bien trop court, d'autant plus qu'il est immédiatement assimilable et n'a pas besoin d'être écouté souvent pour être apprécié.

Malgré les gros nichons sanguinolents d'une pochette assez ridicule, Svarttjern ne possède pas d'arguments de poids pour emporter totalement l'adhésion, surtout à cause d'un manque d'originalité flagrant et d'une durée extrêmement limitée. Pourtant il fait parfois du bien de reprendre le même plat, et ce n'est pas avec Misanthropic Path of Madness que les fans de black norvégien devraient bouder leur plaisir. Après une montagne de sorties décevantes, la scène norvégienne reprend enfin des couleurs, et livre ce qui reste pour l'instant son album le plus convaincant de l'année.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

citer
(ancien membre)
17/06/2012 21:16
note: 7.5/10
Découverte du jour.
Les rythmiques black/thrasho me bottent bien. Et comme il a été dit par von yaourt, le chant est vraiment excellent.
cglaume citer
cglaume
05/08/2009 06:30
A toi la liberté des grands espaces vides sur ton bureau !! Sourire
von_yaourt citer
von_yaourt
05/08/2009 01:32
note: 7/10
Je viens de terminer une pile de promos qui m'a tenue pendant plus de 8 mois ! Hail

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Svarttjern
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (15)  7.01/10

plus d'infos sur
Svarttjern
Svarttjern
Black Metal Brutal - 2003 - Norvège
  

tracklist
01.   Code Human
02.   Ancient Shadows Revelation
03.   Upon Human Ending
04.   Stillborn Acolyte
05.   Misanthropic Path of Madness
06.   Finally the World Shall Shape
07.   Passions Of 7 + Ere fra det Indre (Bonus Track)

Durée : 31:42

line up
parution
13 Février 2009

voir aussi
Svarttjern
Svarttjern
Dødsskrik

2016 - Soulseller Records
  

Essayez aussi
Leviathan
Leviathan
True Traitor, True Whore

2011 - Profound Lore Records
  
Christicide
Christicide
Upheaval Of The Soul

2013 - Those Opposed Records
  
Clandestine Blaze
Clandestine Blaze
City of Slaughter

2017 - Northern Heritage
  
Fyrnask
Fyrnask
Fórn

2016 - Ván Records
  
Sinmara
Sinmara
Within The Weaves Of Infinity (EP)

2017 - Terratur Possessions
  

Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique