chargement...

haut de page
23 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Nehëmah - Requiem Tenebrae

Chronique

Nehëmah Requiem Tenebrae
Depuis son premier album, Light Of A Dead Star, sortit en 2001 Nehëmah est devenu une valeur sure de la scène black métal française. Shadows From The Past sortit l'an passé n'a fait que confirmer ce que nous pensions de ce groupe…et voici que le troisième album vient frapper sans crier gare après à peine une année d'attente…et voici que l'on en prend plein la gueule!

Après une courte intro plutôt ordinaire, c'est un son frais et épique qui frappe en pleine figure avec le premier titre « The Great Old Ones ». Tout de suite c'est la déferlante de guitares agressives, de martèlements de batterie intensifs et de cris black métal bien haineux, comme toujours chez nehëmah… mais qu'entend-je? Du clavier!? Eh oui l'apport soudain de clavier au sein des composition ajoute une ambiance épique et vient chatouiller nos oreilles de true… et c'est ce qui risque de faire mal chez certain des fans du groupe qui semblent encrés depuis leur naissance dans la discipline totalitaire du true black sans clavier! Mais comme il n'existe jamais une seule classe sociale, certains seront pourtant ravis de cet apport qui améliore grandement la qualité musicale du groupe, à mon humble avis. Ce sera alors aux autres types de black métalleux d'apprécier les innovations. Sinon pour ceux qui seraient réticents face à cette nouvelle, sachez que les claviers sont loin d'être abusifs et qu'au contraire sont disposés en nappe au sein des chansons.

Et en parlant d'innovation, le clavier n'est pas la seule chose qui débarque sans prévenir puisqu'on y retrouve entre autre des incursions à la Old Man's Child (plusieurs voix doublés comme sur l'album The Curse Of Damnation pour ceux qui savent de quoi je parle) sur « The Great Old Ones » ou encore un enregistrement qui m'a tout l'air d'un sample au début « Taken Away By The Torn Black Shroud ». Bref des innovations qui ne font, à mon avis, qu'améliorer le son du groupe qui était déjà bien haut dans mon estime.

Ensuite, il y a les inévitables ambiances glaciales grandement aidées des claviers, par exemple sur l'extraordinaire « Taken Away By The Torn Black Shroud » (ma petite préférée de l'album) avec ses quelques notes au clavier qui ne font qu'embellir la chose sans tout de même abuser (je maintient ma position au sujet des claviers, il sont bel et bien présents mais ils sont tout de même très loin d'être abusifs et c'est ce que j'aime)

Des points négatifs? Ah si! Bien que cette chronique soit élogieuse, il se cache tout de même des lacunes sur Requiem Tenebrae et c'est la longueur des chansons, non pas dû à leur longueur en elles même mais à la constante répétition qu'elles contiennent! Ainsi toutes les chansons de l'album s'avèrent être fondés sur une seule et même structure : cela commence bien rapidement pendant un long moment, puis on enchaîne sur un break qui tombe au mid-tempo agrémenté d'ambiances semi-atmospheriques et peu après on repart sur une autre déferlante d'agressivité… et tout cela devient un peu lassant à la longue! Certes, ce n'est pas un bien gros défaut, mais il s'agit tout de même de le souligner, car lorsqu'on s'introduit au travers d'un album donc la longueur moyenne des chansons est de sept minutes, il faut savoir à quoi on a affaire.

Autrement, l'album est excellent à mes yeux. Il y contient tous ce que j'aime : un bon son assez raw, des ambiances bien glaques et froides, des moments qui retiennent l'attention, des musiciens qui savent ce qu'ils font (bien qu'au sein de la scène black on se fout un peu de la technique, quand même… mais bon ce ne sont pas des manchots non plus) et bref un album de black métal bien foutu, quelque peu innovateur au sein du groupe et pas emmerdant. On ressent toujours le influences Darkthroniennes au travers de la musique mais on sent tout de même que le groupe à su faire preuve de créativité en donnant à leur musique un son qui leur est propre. Un bon figurant au palmarès des meilleurs albums 2004 selon moi!
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

3 COMMENTAIRE(S)

citer
Holy
15/10/2007 05:20
Lawl quel hack gay !

Haha !
Holy citer
Holy
13/10/2004
note: 8/10
Merchi ^^
Backstaber citer
Backstaber
30/09/2004
note: 7.5/10
T'es bonne !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Nehëmah
Black Metal
2004 - Oaken Shield
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (8)  8.19/10
Webzines : (5)  7.67/10

plus d'infos sur

tracklist
01.   Creeping Chaos
02.   The Great Old Ones
03.   Dead But Dreaming In The Eternal Icy Waste
04.   The Elder Gods Awakening
05.   In The Mists Of Orion's Sword
06.   Taken Away By The Torn Black Shroud
07.   Conscience In Evil
08.   Through The Dark Nebula

line up

achetez sur
thrashothèque
Essayez aussi
Code
Code
Resplendent Grotesque

2009 - Tabu Recordings
  
Blodsrit
Blodsrit
Ocularis Infernum

2003 - Oaken Shield
  
Inquisition
Inquisition
Ominous Doctrines Of The Perpetual Mystical Macrocosm

2010 - No Colours Records
  
Hegemon
Hegemon
Contemptus Mundi

2008 - Season of Mist
  
Dark Fortress
Dark Fortress
Seance

2006 - Century Media
  

chronique Chronique
Killer Be Killed
Killer Be Killed
chronique Chronique
Janvs
Nigredo
chronique Chronique
Vintersorg
Naturbål
chronique Chronique
Algebra
Feed The Ego
interview Interview
Bent Sea pour le split ''Usurpress/Animalist''
chronique Chronique
Type O Negative
October Rust
chronique Chronique
Aposento
Aposento
chronique Chronique
Crimson Shadows
Kings Among Men
chronique Chronique
Force Of Darkness
Absolute Verb Of Chaos And Darkness (EP)
chronique Chronique
Unaussprechlichen Kulten
Baphomet Pan Shub-Niggurath
chronique Chronique
Oathbreaker
Eros|Anteros
chronique Chronique
Brutally Deceased
Black Infernal Vortex
dossier Dossier
SYLAK OPEN AIR 2014
interview Interview
The Rock Runners pour le Sylak Open Air 2014
report Live report
Sylak Open Air 2014
Benighted + Dew-Scented + Gojira + Misery Index...
chronique Chronique
Desecration
Cemetery Sickness
chronique Chronique
Deadlock
The Re-Arrival (Compil.)
chronique Chronique
Question
Doomed Passages
chronique Chronique
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
chronique Chronique
Bölzer
Soma (EP)
chronique Chronique
Letlive.
The Blackest Beautiful
chronique Chronique
Stutthof
And Cosmos From Ashes To Dust
chronique Chronique
Nuklear Frost
Subjugation
chronique Chronique
Tombs
Savage Gold
chronique Chronique
Diskord
Oscillations (EP)
chronique Chronique
5ML
Injection
chronique Chronique
God Macabre
The Winterlong
chronique Chronique
Dub Buk
Цвях
chronique Chronique
Crucifyre
Black Magic Fire
report Live report
Angel Du$t + Hard To Handle + Jack Move + Turnstile