chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
32 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Necros - To An Endless Chaos...

Chronique

Necros To An Endless Chaos... (Démo)
Jadis invoqués en tant que Torment Pain, les Alsaciens prennent la forme de Necros en 2008. Mais c'est cette année que les choses s'accélèrent pour l'entité démoniaque avec un split en compagnie de Deviant Messiah, Harshness et Dunkelnacht puis un autre aux côtés des Bretons d'Abnorm dont la partie Necros, sortie également en autoproduction, nous intéresse aujourd'hui. Intitulée To An Endless Chaos... et comprenant quatre morceaux pour un peu plus d'un quart d'heure, la démo montre un groupe encore jeune et influençable mais qui sait déjà s'y faire.

Et qu'est-ce qu'il fait notre trio français? Avec un logo poisseux (terrible!), une pochette aussi sombre que les dix dernières saisons de l'OM et un titre prônant l'optimisme et la joie de vivre, vous ne voyez vraiment pas? Allez, je vous aide: Necros se vautre dans le death metal old-school, sale, sombre et blasphématoire avec la production qui va avec. Et devinez qui ça rappelle toutes ces joyeusetés? Incantation bien sûr. Le combo de Colmar rend d'ailleurs hommage à la bande à McEntee en fin de démo avec l'énorme "Anoint The Chosen" repris (un peu trop) fidèlement.

Mais attention, si Necros a une attitude résolument old-school, n'allez pas croire que son death est mou et lent. C'est en effet la période The Infernal Storm post-2000 qui semble influencer le plus les Français. Assez rapide dans l'ensemble donc, avec sa fournée réglementaire de blasts (sur "Bloody Throne" et "Gehenna" principalement), To An Endless Chaos... reste bien brutal et méchant. Evidemment, Necros a compris que l'ambiance était primordiale dans un album de death et c'est en toute logique que le groupe alterne ses passages rapides avec des mid-tempi et des séquences plus lentes et oppressantes ("To An Endless Chaos..." à 2'16 sublimée par une lead sombre et mélodique du plus bel effet, "Bloody Throne" à partir de 2'38). On rajoutera au tableau une basse présente quand il le faut (en particulier sur "Bloody Throne") et un chant growlé classique mais convaincant qui manque cependant encore un peu de profondeur.

Necros n'a pas encore le niveau de maîtrise et de composition d'un Incantation ou d'un Drawn & Quartered avec notamment quelques déchets au niveau des riffs mid-tempo ("To An Endless Chaos..." et ses harmoniques sifflées à 2'44, "Gehenna" à 1'10) et une ambiance pas aussi prenante que ses influences glorieuses mais on est clairement en présence d'un groupe au potentiel intéressant qui connait déjà bien ses bases. Et personnellement, ça me ravi qu'un groupe français pratique ce genre de death (le vrai). Les quatre titres s'avèrent ainsi bien trop courts et j'aurais volontiers échanger la reprise d'Incantation avec une autre composition maison. To be continued...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
14/10/2009 08:35
Pour l'OM, tu peux même monter jusqu'à 15 hein ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Necros
Death Metal
2009 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.25/5

plus d'infos sur
Necros
Necros
Death Metal - France
  

tracklist
01.   To An Endless Chaos...
02.   Bloody Throne
03.   Gehenna
04.   Anoint The Chosen (Incantation Cover)

Durée : 16'17

line up
voir aussi
Necros
Necros
Procession Of Heretics (EP)

2012 - Gospels Of Death Records
  

Essayez aussi
Illdisposed
Illdisposed
With The Lost Souls On Our Side

2014 - Massacre Records
  
Centinex
Centinex
Hellbrigade

2000 - Candlelight Records
  
Bolt Thrower
Bolt Thrower
Mercenary

1998 - Metal Blade
  
Deathblow
Deathblow
First World Wasteland

2009 - Brute! Productions
  
Excruciate
Excruciate
Passage Of Life

1993 - Thrash Records
  

Vorum
Current Mouth (EP)
Lire la chronique
Massenhinrichtung
Zakon zbroi (Закон зброі)...
Lire la chronique
Morgoth
Ungod
Lire la chronique
Razor
Violent Restitution
Lire la chronique
Osculum Infame
The Axis Of Blood
Lire la chronique
Norman Shores
Le tombeau de brume
Lire la chronique
Arcturus
Arcturian
Lire la chronique
Nightslug
Loathe
Lire la chronique
Revok
Bunt Auf Grau
Lire la chronique
Striborg
This Suffocating Existence
Lire la chronique
Diabolicum
Ia Pazuzu (The Abyss Of The...
Lire la chronique
Abyssus
Summon The Dead (EP)
Lire la chronique
Xul
Extinction Necromance (EP)
Lire la chronique
Warsawwasraw
Sensitizer
Lire la chronique
Tümëur
Gangrène
Lire la chronique
Will Haven
Open The Mind To Discomfort...
Lire la chronique
Osculum Infame
Dor-Nu-Fauglith
Lire la chronique
De Mariangela Demurtas à Ihsahn
Jouer à The Small Metal World Experiment
Throatruiner Festival MMXV
Birds In Row + Calvaiire + ...
Lire le live report
Witchrist
Vritra (EP)
Lire la chronique
Dommedagssalme
Domain
Lire la chronique
Invincible Force
Satan Rebellion Metal
Lire la chronique
Embrional
The Devil Inside
Lire la chronique
Aryos
Les stigmates d'Hécate
Lire la chronique
Palehorse
Habitual Linestepper (EP)
Lire la chronique
Incinerate
Eradicating Terrestrial Spe...
Lire la chronique
Neurotic Deathfest 2015
Lire le dossier
An Unpleasant Journey
Antediluvian + Emptiness + ...
Lire le live report
Void Paradigm
Earth's Disease
Lire la chronique
Posthumous Blasphemer
Exhumation Of Sacred Impunity
Lire la chronique