chargement...

haut de page
29 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Between The Buried And Me - The Great Misdirect

Chronique

Between The Buried And Me The Great Misdirect
Alaska puis Colors... Le schéma aurait dû placer en toute logique le cinquième album (sans compter l'album de reprises The Anatomy Of et le DVD/CD live Colors Live) de Between The Buried And Me (BTBAM) parmi les chefs d'œuvres du siècle. La tâche était titanesque : comment surpasser le divin Colors ? Sceptique pour ma part et encore sous le charme de leur dernier effort, je n'exigeais pas un tel résultat. Pourtant la bande tête à claques de la Caroline du Nord, au line-up et au producteur (Jamie King ou le sixième membre du groupe) identiques, avait bien toutes les billes pour sortir une nouvelle bombe metal/rock. Les éloges du frontman Tommy (« some of the best material we've ever created ») et le temps de composition (un an et demi de peaufinage) auraient pu laisser penser à une autre claque. Je tiens d'ailleurs par avance à m'en excuser, mais impossible pour cette chronique de ne pas comparer à outrance The Great Misdirect avec son aîné Colors, certainement l'un des meilleurs albums de cette décennie pour ma part (mon premier 9.5 du nouveau millénaire).

Si la transition entre Alaska et Colors en aura bluffé plus d'un, The Great Misdirect reposera sur les fondations de son prédécesseur. Aucune surprise donc à première écoute sur ce metal fourre tout associé au rock progressif 70's (King Crimson en tête). Et déjà le travail herculéen de composition se fera sentir. Ceux qui avaient du mal à digérer les « pavés titres » de Colors devraient suer face à l'heure de ce The Great Misdirect (6 titres uniquement au compteur dont les 17 minutes du titre final). BTBAM met effectivement la barre extrêmement haute. Les structures sont bien plus complexes et la technicité époustouflante monte d'un cran. Sorte de retour vers les bordéliques, techniques et violents Alaska et The Silent Circus mais dans l'esprit rock de Colors en résumé. Comme d'habitude il vous faudra un nombre d'écoute incalculable avant de pouvoir appréhender les structures et une bonne partie des arrangements proposés par chaque musicien. Et je dis bien « chaque musicien », que ce soit les effets au clavier de Tommy, le jeu de batterie richissime de Blake (une vraie bouffé de fraîcheur), les lignes de basses groovy (et mises en avant) du surdoué Dan ou les riffs des deux guitaristes aux doigtés surnaturels. Le produit final sent bon la sueur du dur labeur d'un groupe perfectionniste.

L'émotion est quant à elle bien palpable et cela dès l'introduction enivrante de« Mirrors » (rappelant un « Foam Born (a) » tourné le vers post-rock), le chant clair angélique de Tommy s'améliorant sans cesse et les breaks planants toujours aussi poignants. Mais je ne sais pas, même après m'être forcé, la sauce ne prend pas… Il manque cette petite chose indéfinissable qui jadis vous tirait les poils, la larme à l'œil. Les vaines tentatives sur chaque titre n'arriveront pas à me toucher de la même manière qu'un Colors. La balade « Desert Of Song » et pour la première fois le chant clair du guitariste Paul Waggoner (pas transcendant) accompagnant Tommy, reste fortement dispensable. Fort bien fichu (et le mot est faible) mais imperméable sur sa globalité (hormis le hit « Swim To The Moon »). On aurait aussi apprécié plus d'interludes instrumentaux afin de solidifier le travail d'ambiance, laissant d'avantage la part belle aux délires de BTBAM. A trop vouloir en faire il y même parfois quelques fautes de goûts selon la perception de l'auditeur, point négatif suivant le groupe depuis son premier album éponyme. La balade RFM « Desert Of Song » (citée plus haut) ou le clavier « Etienne Daho » du final de « Fossil Genera - A Feed From Cloud Mountain » sont des exemples parmi tant d'autres.

Lorsque Colors sentait bon le naturel de bout en bout et cela même sans domptage draconien du bestiaux, ici les oreilles grinceront par à coups. Il manque cette fluidité entre les différentes parties, le titre teaser « Obfuscation » (titre le plus faible de The Great Misdirect) étant l'hymne à cet handicap. BTBAM semble moins inspiré. Un exemple du manque d'inspiration étant certainement les références à Patton afin de soutenir le côté « barré » de leur musique. On avait déjà pu avoir un avant goût sur Colors, cette fois elles sont flagrantes (la transition « Disease, Injury, Madness » et « Fossil Genera – A Feed From Cloud Mountain »). Sauf que cela demeure bien fade. Les adorateurs des bizarreries « cglaumiennes » apprécieront peut-être, de mon côté je préfère mettre en platine un bon Fantomas. Du côté de la force mélodique de BTBAM, autre pilier de la musique du groupe, The Great Misdirect possède son lot de leads et soli inhumains à vous hisser vers les cieux. L'impact reste tout de même bien moindre que les albums précédents mais un titre comme « Swim To The Moon » (à placer dans le panthéon de BTBAM) me contredira sans hésitation (je radote ?). La présence sur ce titre du chant hardcore de Chuck Johnson, guitariste du récent side-project (Orbs) du bassiste Dan Briggs, aurait pu cela dit être évitée.

The Great Misdirect au titre malheureusement énonciateur, n'aura pas eu le même effet de grâce et de surprise que son aîné Colors ou que l'efficacité d'un Alaska. Trop ambitieux et moins inspiré qu'à l'accoutumé, le chef d'œuvre n'est pas au rendez-vous. Reste qu'il largue encore loin derrière toute une tripotée de groupes extrêmes à tendance progressives, le niveau des compositions étant tout simplement hallucinant. The Great Misdirect marquera par ailleurs la fin de l'ère Victory Records (à moins que le groupe rempile, ce que je doute). Un label plus imposant devrait certainement aider à BTBAM à toucher plus d'auditeurs (en particuliers outre atlantique). En attendant un prochain album culte, je m'en retourne à mon vénéré Colors.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

16 COMMENTAIRE(S)

Barbak citer
Barbak
05/09/2011 20:34
note: 9.5/10
The great misdirect, c'est la quintessence même de la musique. 0n y découvre une palette d'émotions trés riche en raison de ses nombreuses influences qui permettent, justement, d'en faire un album ultra complexe.
Ultra abouti aussi car, les expérimentations hors-normes de BTBAM forment un mélange des plus réussis, qui baigne, à la fois, dans un univers teinté d'ambiances psychédéliques, façon Pink Floyd, et à la fois, dans un black métal aussi jouissif que créatif !
D'une intelligence et d'une puissance sidérante, cet album est résolument UN MUST !
Yz citer
Yz
25/03/2010 19:26
note: 8.5/10
Exatement du même avis qu'Ikea.
Ikea citer
Ikea
21/11/2009 23:24
note: 8/10
C'est quand même un putain d'album et un grand groupe !

Clairement en dessous de Colors mais des émotions en pagaille
donvar citer
donvar
18/11/2009 10:16
note: 8/10
J'attends encore quelques écoutes avant de le noter (c'est un sacré album à digérer quand même), mais je suis déçu par certaines évolutions; comme les parties vocales que je trouve moins prenantes que sur colors...et certains claviers un peu "carnival in coal" justement!
Barak citer
Barak
16/11/2009 23:33
note: 9/10
Tkml a écrit : Putain ce disque est trop bon. Au moins au niveau de Colors, pour moi.

Pas mieux, encore un pur bijou. Un putain de grand disque pour un putain de grand groupe!
citer
(ancien membre)
14/11/2009 01:43
note: 9/10
Putain ce disque est trop bon. Au moins au niveau de Colors, pour moi.
NightSoul citer
NightSoul
11/11/2009 15:41
note: 8.5/10
Je trouve que les enchaînements sont moins réussis sur cet album, c'est un peu plus bordéllique...
Par contre y a de sacrés tueries avec en particulier Obfuscation et Swim To The Moon.
Les passages calmes sont vachement réussis c'est clair.

Là où je trouvais "Alaska" un peu trop hardcore/bourrin avec des passages calmes pas assez mis en évidences( même si ça reste un bon album), ici ce sont les passages metal qui sont parfois trop bordelliques du coup les passages calmes prennent un peu l'ascendant...

Très bon album pour moi aussi, 7;5/8 maxi...
Colors restera leur chef d'oeuvre qui botte le cul de nombreuses formation US.
Avec Mastodon et leur fantastique " Blood Mountain" , mes 2 groupes metal US préférés
Ikea citer
Ikea
11/11/2009 09:34
note: 8/10
Tkml a écrit : Citation : Je vais faire l'impasse du coup ! C'est une blague ? Déçu Non, il faut que tu écoutes cet album.

Ahah non en fait j'ai écouté l'album ! SWIM TO THE MOON Hail

Sinon je suis plutôt d'accord avec Mitch (à part que je trouve "Desert of Song" très bonne).

Mais oui des fautes de goût qui gâchent le plaisir (les claviers sur "Fossil Genera", j'ai souri tellement c'est kitsch) et globalement du sous-Colors moins inspiré pour les parties Metal... Par contre les parties acoustiques et chant clair sont superbes, je vois bien le groupe donnait plus de place à ce genre de feeling plus tard !

Je le noterais après plus d'écoutes mais je me vois mal lui mettre plus de 8...
Mitch citer
Mitch
10/11/2009 21:51
note: 8/10
Tkml a écrit : Oui j'ai bien lu ta chronique, mais jvois pas en quoi ce sont des fautes de goût. La question n'est pas "où" mais "pourquoi".
Perso j'ai jamais repéré une seule faute de goût sur les albums de BTBAM que je connais - Alaska, Colors et TGM.


Bah c'est une remarque très subjective. C'est juste qu'à trop vouloir en faire dans le patchwork/délire musical, il y a certains passages qui cassent un peu mon plaisir (et peut être aussi à d'autres) et le boulot effectué. Pour Alaska je pense à "Laser Speed" qui débute en interlude acoustique splendide pour finir en musique d'ascenseur par exemple. Vala ! Sourire
citer
(ancien membre)
10/11/2009 21:44
note: 9/10
Oui j'ai bien lu ta chronique, mais jvois pas en quoi ce sont des fautes de goût. La question n'est pas "où" mais "pourquoi".
Perso j'ai jamais repéré une seule faute de goût sur les albums de BTBAM que je connais - Alaska, Colors et TGM.
Mitch citer
Mitch
09/11/2009 11:55
note: 8/10
@lmkt :

Ma chronique a écrit : A trop vouloir en faire il y même parfois quelques fautes de goûts selon la perception de l'auditeur, point négatif suivant le groupe depuis son premier album éponyme. La balade RFM « Desert Of Song » (citée plus haut) ou le clavier « Etienne Daho » du final de « Fossil Genera - A Feed From Cloud Mountain » sont des exemples parmi tant d'autres.
citer
(ancien membre)
09/11/2009 00:56
note: 9/10
Citation : Je vais faire l'impasse du coup ! C'est une blague ? Déçu Non, il faut que tu écoutes cet album.
citer
(ancien membre)
09/11/2009 00:55
note: 9/10
Tu veux dire quoi par "faute de goût" ? C'est vague comme terme.
SwedishMetal citer
SwedishMetal
08/11/2009 00:47
note: 9/10
Sévère, mais juste.
C'est très dur en effet de s'enlever Colors de la tête, surtout après de très nombreuses écoutes (!!!)

Mais contrairement a toi Mitch, j'ai réussi a accrocher sur cet album, après quelques écoute bien sur.

Mais bref je vois Colors et The Great Misdirect comme deux œuvres complètement différentes
NightSoul citer
NightSoul
07/11/2009 18:59
note: 8.5/10
Je connais pas le groupe mais si avec une chronique aussi dépitée cet album se paie le luxe d'un 8/10, je pense que ça vaut le coup que je jette une oreille au moins au précédent.
Ikea citer
Ikea
07/11/2009 17:51
note: 8/10
Hum, malgré le 8/10, la chronique est bien amère... Je vais faire l'impasse du coup !

(ou le chopper de manière autre pour écouter "Swim to the moon"Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Between The Buried And Me
Metal/Rock extrême progressif
2009 - Victory Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (23)  8.61/10
Webzines : (18)  8.37/10

plus d'infos sur
écoutez
vidéos
Obfuscation
Obfuscation
Between The Buried And Me

Extrait de "The Great Misdirect"
  

tracklist
01.  Mirrors
02.  Obfuscation
03.  Disease, Injury, Madness
04.  Fossil Genera - A Feed from Cloud Mountain
05.  Desert of Song
06.  Swim to the Moon

paroles
line up

parution
27 Octobre 2009

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Colors

2007 - Victory Records
  
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
The Anatomy Of

2006 - Victory Records
  
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Alaska

2005 - Victory Records
  
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
The Silent Circus

2003 - Victory Records
  
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me

2002 - Lifeforce Records
  

chronique Chronique
Arkha Sva
Donusdogama: En Accrochant Le Mendiant Qui Tomb...
chronique Chronique
Tuman
The Past is Alive
chronique Chronique
Odraza
Esperalem tkane
chronique Chronique
Sabbatory
Endless Asphyxiating Gloom
interview Interview
Dead Congregation pour l'album ''Promulgation Of The Fall''
chronique Chronique
Thou
Heathen
report Live report
Hellfest 2014 - 3ème Jour
Annihilator + Black Sabbath + Carnal Lust + Dar...
report Live report
Hellfest 2014 - 2ème Jour
Aerosmith + Benighted + Brutal Truth + Gorguts ...
report Live report
Hellfest 2014 - 1er Jour
Angelus Apatrida + Deströyer 666 + Hail Of Bull...
chronique Chronique
Sigrblot
Blodsband (Blood Religion Manifest)
chronique Chronique
Ars Moriendi
La singulière noirceur d'un astre
chronique Chronique
Within The Ruins
Phenomena
interview Interview
Belphegor pour l'album ''Conjuring The Dead''
chronique Chronique
Duszę Wypuścił
Ludowy nihilizm absolutny (EP)
interview Interview
Behind the Curtain : entretien avec Emptiness
chronique Chronique
Lyrside
And Thus The Elder One (EP)
chronique Chronique
Antartandes
Rising Okkult Spiritus
chronique Chronique
Pact
The Infernal Hierarchies, Penetrating the Thres...
chronique Chronique
Blut Aus Nord / P.H.O.B.O.S.
Triunity (Split-CD)
chronique Chronique
Goatwhore
Constricting Rage of the Merciless
chronique Chronique
Mondkopf
Hadès
chronique Chronique
King Of Asgard
Karg
chronique Chronique
Castleumbra
Cthulu Wgah'nagl Fntagn (EP)
chronique Chronique
Illdisposed
With The Lost Souls On Our Side
chronique Chronique
Conan
Blood Eagle
chronique Chronique
Sacrilege
Within The Prophecy
chronique Chronique
Plaga
Trąby Zagłady / Pożeracze Słońc (Compil.)
chronique Chronique
Chasma
Omega Theorian
chronique Chronique
The Great Old Ones
Tekeli-Li
chronique Chronique
Henker
Slave of my Art