chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
60 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Grave Miasma - Exalted Emanation

Chronique

Grave Miasma Exalted Emanation (EP)
Le revival death metal bâtant son plein, je vais encore vous bassiner avec un groupe obscure dont tout le monde se contrefout ici. Mais éduquer les masses est un objectif louable et même s'il y a aussi un intérêt à les laisser dans l'ignorance, je continuerai à radoter et m'aventurer dans les tréfonds de l'Enfer. Rien que pour vous chers lecteurs, au péril de ma vie, je reviens d'une fouille fructueuse qui m'a permis d'exhumer un magnifique cadavre sentant bon le renfermé. Grave Miasma, c'est son nom, n'est en fait pas si underground que ça puisqu'il bénéficie depuis un moment du bouche à oreille des fans de B.O. de vieux cimetières abandonnés qui côtoyaient déjà la bête sous l'appellation Goat Molestör dès 2002. Et le quatuor partage en plus deux de ses membres avec Cruciamentum, l'un des rejetons les plus suintants qu'ait engendrés l'Angleterre ces dernières années et dont la demo tape a récolté tout un tas de louanges, notamment sur Thrashocore, toujours premier sur le metal de la mort.

Exalted Emanation est la première effluve émanant des Britanniques sous le nom de Grave Miasma. Sorti début septembre 2009 sur Sepulchral Voice, l'EP est étonnament long, trente-cinq minutes alors qu'il en faut souvent moins à beaucoup pour pondre un full-length. Sept plages pour une intro, un interlude et cinq véritables morceaux d'un death metal old-school sombre, sale, evil, poussiérieux, froid et sinistre. Ne cherchez pas la brutalité, ici tout est dans l'ambiance des plus méphitiques. On pourra retrouver quelques petites accélérations par-ci par-là, comme sur l'abominable "Gnosis Of The Summon" dont le riff d'intro doit être un des trucs les plus dark que j'ai jamais entendu, mais dans l'ensemble le rythme se fait plutôt mid-tempo. La longueur importante des morceaux, s'étirant de cinq à neuf minutes, laisse le temps aux nuages noirs menaçants de s'accumuler sous les cieux tourmentés et l'odeur pestilentielle de cadavres de rats en décomposition dans une vieille crypte décrépie d'envahir nos narines. Une putain d'ambiance qui prend aux tripes, avec une intro et un interlude au côté tribal-vaudou from beyond the grave plutôt originaux et parfaitement bien intégrés à la musique, ainsi qu'une production salissante parfaite pour le style. Vraiment LE gros atout de l'opus!

Evidemment pour qu'il y ait une bonne ambiance, il faut aussi qu'il y ait une bonne musique. Et le death metal de Grave Miasma, c'est de la bonne! Un death metal très inspiré par la vieille scène finlandaise du début des années 1990 (le début d'"Arisen Through The Grave Miasma", "Pillars" à 5'54 pour les preuves les plus accablantes), que ce soit au niveau des riffs, des harmonies, du rythme et des structures. Grave Miasma est juste plus dark/evil et n'offre que peu de leads mélodico-sombres même si on en croisera sur "Arisen Through The Grave Miasma" et "Amorphous Noumenon" avec aussi quelques soli sympathiques ("Kussa'u Tibtihu" en particulier). Côté voix, c'est aussi à l'ancienne, du growl déchiffrable et pas trop guttural parfois agrémenté d'effets d'écho histoire de peindre un décor caverneux et humide propice à la spéléologie version The Descent.

Encore une fois rien d'original mais Grave Miasma mène bien sa barque fantôme alors pourquoi faire la fine bouche? Le vrai reproche portera plutôt sur un côté assez répétitif exacerbé par des morceaux un peu trop longs, notamment le dernier "Kussa'u Tibtihu" qui atteint presque les neuf minutes. C'est peut-être aussi parfois un peu mou mais c'est le genre qui veut ça. A part ces quelques points, je ne vois pas comment les fans de vieux death à la finlandaise plus porté sur l'ambiance que l'agression physique pourraient ne pas succomber au charme fétide des Anglais.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
02/07/2010 19:46
note: 3.75/5
NightSoul a écrit : VS immigre sur Thrasho? Ca craint...

Ah ça vient de VS ça? Et puis le mec qui ne sait pas lire:

"Grave Miasma, c'est son nom, n'est en fait pas si underground que ça puisqu'il bénéficie depuis un moment du bouche à oreille des fans de B.O. de vieux cimetières abandonnés qui côtoyaient déjà la bête sous l'appellation Goat Molestör dès 2002"
NightSoul citer
NightSoul
02/07/2010 15:09
VS immigre sur Thrasho?
Ca craint...
Keyser citer
Keyser
02/07/2010 13:56
note: 3.75/5
E.D.M a écrit : "Le revival death metal bâtant son plein, je vais encore vous bassiner avec un groupe obscure dont tout le monde se contrefout ici." Groupe obscur (sans e siouplaît) ? Ca fait un petit moment qu'on en entend parler de Grave Miasma, feu Goat Molestor. Mais bon c'est vrai que ça le fait de dire que c'est un groupe dit obscur n'est ce pas ? Non mais si je m'y connaîs moi mon bon msieur en death metal, pas comme vous Grave MIasma c'est obscur de chez obscur, satanique dites vous ? Grand dieu ! "Mais éduquer les masses est un objectif louable et même s'il y a aussi un intérêt à les laisser dans l'ignorance, je continuerai à radoter et m'aventurer dans les tréfonds de l'Enfer." A quoi cela sert-il d'éduquer ladite masse dont apparemment tu tentes désespérement de te démarquer avec cet obscur groupe, si il y a un intérêt à ce qu'elle ne le soit pas ? Et quel est donc cet intérêt ? Les tréfonds de l'Enfer ? Dis donc c'est la porte à côté rayon métal ? Et bordel rempli de foutre, il n'est nulle part ffait mention de Goat Molestor dont grave Miasma n'est que la continuation, pauvre continuation selon mon avis, manque évident d'inspiration dans les riffs et production inadaptée, rien que ça. Et puis tu le dis si bien, si si c'est vrai ! c'est ce côté répétitif exarcerbé, même si j'ai vu pire, si le riff n'est pas bon, évidemment que ça paraît long, trop long. Je ne lui accorderais même pas la moyenne, pour conclure, bien trop anecdotique, malheureusement. E.D.M à bon entendeur.

Ouch, y'en a qui ont du mal avec le second degré ici...en tout cas je confirme, Grave Miasma, ça reste de l'UG obscur (effectivement sans "e"), c'est pas parce que toi et les forums que tu fréquentes êtes familiers avec que c'est un groupe célèbre, demande à la majorité des gens et ils te diront qu'ils n'en ont jamais entendu parlé...sinon tu as le droit de préférer Goat Molestor, c'était plus crade, et de ne pas aimer Grave Miasma, soit, je suis bien content pour toi!
Invité citer
E.D.M
01/07/2010 23:45
"Le revival death metal bâtant son plein, je vais encore vous bassiner avec un groupe obscure dont tout le monde se contrefout ici." Groupe obscur (sans e siouplaît) ? Ca fait un petit moment qu'on en entend parler de Grave Miasma, feu Goat Molestor. Mais bon c'est vrai que ça le fait de dire que c'est un groupe dit obscur n'est ce pas ? Non mais si je m'y connaîs moi mon bon msieur en death metal, pas comme vous Grave MIasma c'est obscur de chez obscur, satanique dites vous ? Grand dieu ! "Mais éduquer les masses est un objectif louable et même s'il y a aussi un intérêt à les laisser dans l'ignorance, je continuerai à radoter et m'aventurer dans les tréfonds de l'Enfer." A quoi cela sert-il d'éduquer ladite masse dont apparemment tu tentes désespérement de te démarquer avec cet obscur groupe, si il y a un intérêt à ce qu'elle ne le soit pas ? Et quel est donc cet intérêt ? Les tréfonds de l'Enfer ? Dis donc c'est la porte à côté rayon métal ? Et bordel rempli de foutre, il n'est nulle part ffait mention de Goat Molestor dont grave Miasma n'est que la continuation, pauvre continuation selon mon avis, manque évident d'inspiration dans les riffs et production inadaptée, rien que ça. Et puis tu le dis si bien, si si c'est vrai ! c'est ce côté répétitif exarcerbé, même si j'ai vu pire, si le riff n'est pas bon, évidemment que ça paraît long, trop long. Je ne lui accorderais même pas la moyenne, pour conclure, bien trop anecdotique, malheureusement. E.D.M à bon entendeur.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Grave Miasma
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (3)  3.67/5
Webzines : (4)  3.56/5

plus d'infos sur
Grave Miasma
Grave Miasma
Death Metal - 2006 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Intro
02.   Arisen Through The Grave Miasma
03.   Gnosis Of The Summon
04.   Amorphous Noumenon
05.   Pillars
06.   Interlude
07.   Kussa'u Tibtihu

Durée : 35'30

line up
  • Y / Chant et Guitare
  • R / Guitare
  • A / Basse
  • D / Batterie

parution
9 Septembre 2009

voir aussi
Grave Miasma
Grave Miasma
Endless Pilgrimage (EP)

2016 - Sepulchral Voice Records
  
Grave Miasma
Grave Miasma
Odori Sepulcrorum

2013 - Sepulchral Voice Records
  

Essayez aussi
Sinister
Sinister
The Carnage Ending

2012 - Massacre Records
  
Tribulation
Tribulation
The Formulas Of Death

2013 - Invictus Productions
  
Preludium
Preludium
Eternal Wrath

2004 - Fallen Angel
  
Withdrawn
Withdrawn
Skulls Of The Weak

2009 - Another Sphere Records
  
Cruciamentum
Cruciamentum
Charnel Passages

2015 - Profound Lore Records
  

Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique