chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
32 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Lofofora - Dur Comme Fer

Chronique

Lofofora Dur Comme Fer
REGARDE TOMBER LES ETOILES !

Cette invitation déchirante de Reuno ouvrant « Dur Comme Fer » date de 1999. Et malgré les 11 années qui nous en séparent, nul doute que les textes de « Dur Comme Fer » résonnent encore douloureusement vrais à nos oreilles. Intemporelles les paroles de Lofo ? A la lecture des textes de « Rêve et Crève en Démocratie », « Série B » ou « 5 Milliards (il faudrait juste penser à y rajouter un milliard et demi et le compte est bon), nul doute que oui. Album de la maturité pour le combo Parisien qui tenait ici son meilleur line-up avant le départ d'Edgar et de Farid, « Dur Comme Fer » synthétise tout ce qu'est Lofo : de l'engagement dans les textes, une nonchalance faussement surjouée d'un côté, et de l'autre une rage inextinguible qui emprunte au métal, au punk et au hardcore le plus revendicatif pour se faire entendre.

Loin de la fusion ensoleillée de l'éponyme et de la rage juvénile de « Peuh ! », « Dur Comme Fer » est un album comme le groupe n'en a plus jamais aussi bien fait depuis : 100% inspiré, volontaire, et parfois surprenant de rage. Le démarrage cataclysmique de « Au Secours » met de suite dans l'ambiance : à l‘aube du XXIe siècle, Lofo tirait déjà la sonnette d'alarme, avec parfois beaucoup d'humour mais toujours un fond de vérité. Reuno s'assumait déjà pleinement en tant que leader charismatique du groupe, et donnait un véritable fond aux titres zens de l'album, tel « Charisman » ou « Les Liquides de Mon Corps », d'une sensualité perturbante pour mon orientation sexuelle ! La basse enveloppante d'Edgar achevait de convaincre les indécis que la fusion de Lofo avait beaucoup plus à offrir que ses innombrables clones de l'époque (rappelons nous qu'on baignait en plein âge d'or des Pleymo, Watcha et autres Mass Hysteria ; la Team Sriracha, Nowhere…).
Quand Lofo se voulait rageur, alors le groupe revenait à ses amours punk / hardcore en délivrant les brûlots « Incarné », « Rêve et Crève en Démocratie » ou le surpuissant « 5 Milliards » (qui a des riffs en tremolo pickings surprenants pour du Lofo !). « Incarné » n'est pas ce que Lofo a fait de mieux, mais ses deux collègues se portent bien mieux, merci pour eux.
Et à la frontière des titres baba cool et « à fond à fond », se trouvent les meilleurs moments de l'album : des tubesques « 1 Million » et « Les Gens » (à la bonhommie addictive) à l'enfumée « Weedo » (peut être la meilleure apologie d'une drogue douce que le métal fusion ait connu), en passant par le « gang bang oral » de « P.M.G.B.O. » (titre fleuve de 6 minutes avec toute la clique Sriracha de l'époque), on se dit que Lofo était vraiment le leader incontesté de la fusion française de l'époque, quelqu'en soit sa mouvance.

Au moment de conclure cette chronique, je me permettrai de paraphraser Reuno sur « P.M.G.B.O » : « Lofofora, bientôt 10 ans Déjà comme un enfant Poussait ses premiers balbutiements » ; c'était en 1999, et près de 10 ans plus tard le groupe ne donne plus vraiment signe de vie depuis le départ controversé de Pierre l'année dernière.. c'est donc en guise d'hommage aux bons moments passés en compagnie du groupe et de cet album que je leur dédie cette chronique, en espérant que notre cactus hallucinogène préféré fera encore des siennes ces prochains temps, malgré sa petite vingtaine d'année au compteur…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

citer
pseudo
24/01/2010 12:27
le dernier bon lofofora selon mes critères, mais loin derrière peuh! qui a vraiment la classe (technique, agressif, lourd quand il le faut)
BlackMass citer
BlackMass
22/01/2010 10:20
note: 10/10
mon album prefere de Lofo, putain trop de souvenir
pj666 citer
pj666
21/01/2010 15:01
"c'était en 1999, et près de 10 ans plus tard le groupe ne donne plus vraiment signe de vie depuis le départ controversé de Pierre l'année dernière.."

Euh ben si j'ai joué en 1ere partie de Lofo le 11 décembre et ils vont bien, avec un très bon nouveau batteur !

Non je pense qu'il leur en faudrait plus pour arrêter !
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
21/01/2010 12:47
Perso je me suis arrêté aux deux premiers albums. J'avais entendu "Série B" sur un sampler à l'époque et ce morceau ne m'avait vraiment pas marqué. "Peuh" reste le meilleur pour moi, sans doute pour son côté rentre dans le lard.
Chris citer
Chris
20/01/2010 22:13
note: 8/10
Saikicekon a écrit :
Sur le titre « P.M.G.B.O » tu es sur que c'est la team Sriracha ? J'ai toujours cru que c'était le groupe de rap Kabal qui venait pousser la chansonnette.


Tu as raison, il y a bien les mecs de Kabal, mais également Mouss de Mass Hysteria, et des gars de chez Oneyed Jack, LTNO et la Calcine; bref une partie du Sriracha de l'époque je crois.
Et Kabal a été en tête à tête avec Lofo sur un single 2 titres, sorti peu de temps avant / après "Dur Comme Fer". D'ailleurs je l'ai qui traine dans un coin, peut être la kro un jour!

Dans mon top perso je suivrais les notes mises dans les kros: Peuh en premier car gros affectif, celui là en second, l'éponyme, puis les 3 derniers qui sont un peu dans le même genre, avec du mieux ces dernières années (pas fan du Fond et la Forme malgré ma kro de l'époque..)
jfkool citer
jfkool
20/01/2010 21:04
REGARDE TOMBER LES ETOILES !
Pareil ! Le seul abum de Lofo que j'aime bcp !
Saikicekon citer
Saikicekon
20/01/2010 19:44
The same !
Allez un top Lofof'....
1 Dur comme Fer
2 Le Fond et la Forme
3 Peuh !
4 Lofofora

Par contre après le Fond et la Forme ça c'est vraiment dégradé je trouve. Mais bon Lofofora c'est du lourd ! Un point c'est tout.
Niktareum citer
Niktareum
20/01/2010 19:30
note: 8.5/10
Comme tu l'as dit Lofo au top! Les textes sont (comme toujours) excellemment écrits, la zic envoie le pâté... avec certains brûlots plus calmes comme "Charisman" (j'adore les paroles putain!). Bref pour moi le meilleur avec ce line-up. Le 2ème meilleur étant pour moi "Le Fond Et La Forme".
Saikicekon citer
Saikicekon
20/01/2010 19:21
Ca faisait longtemps qu'on l'attendait celui-là !
Album que j'ai eu du mal à apprécier à sa sortie. A l'époque je les voyaient plutôt partir dans un délire a la Shiva Skunk. Donc à la première écoute de Dur comme Fer, j'en ai pris plein la tronche ! Finalement, Charisman, Weedo, Les Gens,... Que des putains de titres ! Reuno au top de son écriture et comme tu l'as dis Chris, le meilleur line-up que le cactus magique est eu. L'album de la consécration.
Sur le titre « P.M.G.B.O » tu es sur que c'est la team Sriracha ? J'ai toujours cru que c'était le groupe de rap Kabal qui venait pousser la chansonnette.
Chris citer
Chris
20/01/2010 19:02
note: 8/10
Disco done pour le moment (?)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lofofora
Métal Fusion / Hardcore
1999 - Sriracha Sauce
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  8.75/10
Webzines : (3)  8/10

plus d'infos sur
Lofofora
Lofofora
Fusion Metal - France
  

tracklist
01.   Au Secours
02.   Charisman
03.   Incarné
04.   Les Gens
05.   Serie B
06.   Dur Comme Fer
07.   1 Million
08.   Reve Et Creve En Democratie
09.   5 Milliards
10.   Les Liquides De Mon Corps
11.   Weedo
12.   P.M.G.B.O

line up
voir aussi
Lofofora
Lofofora
Les Choses qui nous Dérangent

2005 - AT(h)ome
  
Lofofora
Lofofora
Double (Live)

2002 - Sriracha Sauce
  
Lofofora
Lofofora
Mémoire De Singes

2007 - AT(h)ome
  
Lofofora
Lofofora
Monstre Ordinaire

2011 - AT(h)ome
  
Lofofora
Lofofora
Peuh!

1996 - Virgin Records
  

Essayez aussi
Le Noyau Dur
Le Noyau Dur
Renaissance

2006 - Sriracha Sauce
  
Akirïse
Akirïse
Brouiller L'Ecoute

2008 - Autoproduction
  

Epidemic
Decameron
Lire la chronique
Animals as Leaders
Animals As Leaders
Lire la chronique
Abduction pour l'album "A L'heure du Crépuscule"
Lire l'interview
Totalselfhatred
Solitude
Lire la chronique
Gutslit
Amputheatre
Lire la chronique
The Obsessed
Sacred
Lire la chronique
Solstice
White Horse Hill
Lire la chronique
Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique