chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
43 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Martriden - Encounter The Monolith

Chronique

Martriden Encounter The Monolith
Décidément le label anglais Candlelight Records ne fait pas que des émules. Après un 1349 sortant un album horripilant pour conclure son contrat, le groupe du Montana, Martriden, ne le renouvelle tout simplement pas et se met à son propre compte (non je n'ai pas omis le label). Deux ans après la très bonne surprise The Unsettling Dark démontrant que l'on peut être jeunes, Américains, adeptes de metal scandinave et ne pas tomber dans la facilité du suffixe « core », Martriden va pousser d'un cran son black/death mélodique. Malheureusement toujours épaulé de Dave Otero (Cephalic Carnage) pour la production (« too much ») et le mixage ainsi que d'un batteur de session, les jeunots reviennent amputés de leur bassiste pour sortir leur deuxième album Encounter The Monolith.

The Unsettling Dark avait déjà posé les bases d'une musique finement travaillée mais Martriden a mûri et le fait savoir dans ses compositions. Un coup d'œil à la track list annoncera la chose, 6 titres pour trois quart d'heures de black/death mélodique progressif suivant les traces de leurs idoles d'Opeth et Enslaved. Le groupe délaisse sa thématique « mythologique » pour se tourner à la manière de l'atmosphère dégagée : « l'espace ». Les titres et paroles faisant références à « 2001 : L'Odyssée de l'Espace » et autres chefs d'œuvres SF (ma culture étant déficiente), c'est un ticket « aller simple » pour Jupiter qui nous attend. Inutile dire qu'outre leurs références metal, les pionniers du style (King Crimson, Pink Floyd, Rush et consorts) ont clairement marqué Martriden (la pochette aux relents « prog' seventies » en alertera peut-être). Aidé d'un clavier venu des cieux et de ses mélodies redoutables intelligemment placés en « dents de scie » des deux frangins (à la manière d'un Pieces Of Primal Expressionism des défunts Mörk Gryning), les nombreux passages planants « The Three Metamorphoses » (et son final en apothéose), « Heywood R. Floyd » ou la conclusion « Death And Transfiguration » sauront nous émoustiller.

La traversée des voies lactées ne se fera pas sans embûches. Tels des "vilains astéroïdes" nous dirait C6PO, encore une fois les riffs syncopés pas bien folichons (Gojira est cité dans les influences principales du groupe, ceci expliquant peut-être cela) et les blasts « boîte à rythmes » sont toujours de la partie. Mais à l'instar de The Unsettling Dark, la sauce arrive tout de même à prendre (« Human Error? » et son lead indécrottable). Même si quelques longueurs se feront sentir (« Discovery » et le titre éponyme), l'émotion est clairement plus palpable mais par pitié Martrident délaissez Dave Otero et son son ultra synthétique (j'arrive toujours pas digérer ce son de batterie…) ainsi que ces passages « du pauvre » faisant trop contrastes avec le reste. On peut pour sûr garder ses racines « extrêmes » plus « primaires » tout en les travaillant autant que le reste. A méditer.

Beaucoup moins « direct » que son aîné, Encounter The Monolith se laisse déguster sans précipitation. Avec ce deuxième album, les musiciens de Martriden accompagnent l'auditeur pour un voyage galactique plutôt rafraîchissant pour le style pratiqué. Après avoir connu le prometteur The Unsettling Dark, on espère que le groupe licenciera son producteur et se détachera plus de leurs influences car l'album terminé, un sentiment d' « inachevé » ne pourra échapper l'esprit. On attend la suite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
09/03/2010 12:50
note: 6.5/10
Môa j'aime toujours, je trouve que beaucoup d'émotions se dégage de cette musique. (Et j'aime la prod')
J'ai pas assez écouté celui-là pour donner un avis clair, mais cette fois encore, je vais probablement donner une meilleure note que toi cher Mitch.
NightSoul citer
NightSoul
08/03/2010 22:45
Je n'avais pas du tout accroché le précédent album et là j'ai vraiment l'impression d'écouté une espèce de blackcore/deathcore avec des touches sympho d'assez mauvais goût.... Et puis cette prod' en papier crepon ...
Pas pour moi...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Martriden
Black/Death mélodique progressif
2010 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (4)  6.88/10
Webzines : (5)  9.22/10

plus d'infos sur
Martriden
Martriden
Black/Death mélodique progressif - 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   The Three Metamorphoses
02.   Heywood R. Floyd
03.   Discovery
04.   Human Error?
05.   Encounter the Monolith
06.   Death and Transfiguration

line up
parution
10 Février 2010

voir aussi
Martriden
Martriden
The Unsettling Dark

2008 - Candlelight Records
  

Essayez aussi
King Of Asgard
King Of Asgard
Fi'mbulvintr

2010 - Metal Blade Records
  
Dawn Of Dreams
Dawn Of Dreams
Darklight Awakening

2000 - Last Episode
  
Crimson Moonlight
Crimson Moonlight
The Covenant Progress

2003 - Rivel Records
  
Requiem Laus
Requiem Laus
The Eternal Plague

2008 - 666 Production
  
Sacramentum
Sacramentum
Thy Black Destiny

1999 - Century Media Records
  

Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique