chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
78 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Katatonia - Viva Emptiness

Chronique

Katatonia Viva Emptiness
Katatonia l'avait annoncé : cet album serait violent comparé à leurs récentes productions. Et ils ne se sont pas foutu de notre gueule !!! Après le succès de leur précédent album "Last Fair Deal Gone Down", considéré comme leur album le plus abouti de la période post "Brave Murder Day" (même Peaceville se vante d'avoir produit un tel album), Katatonia n'a pas succombé aux charmes des sirènes et s'embarque dans une autre direction, sans s'accorder le moindre repos. Et lorsque l'on connaît leur discographie, il n'y a rien de bien étonnant puisque depuis leurs débuts, Katatonia a toujours su renouveler son style à chaque album.

Pour ceux qui ont récemment rejoint le cercle de leurs adorateurs, "Viva Emptiness" sera sûrement une rude épreuve car pas grand chose n'est fait pour vous mettre à l'aise, et ça dès le début avec le morceau "Ghost of the Sun", déjà culte et surtout sacrément efficace avec ses rythmiques lourdes, ses riffs décousus et son ambiance très noire. On pourra même entendre les hurlements du batteur (en fond) sur le refrain. Donc vous l'aurez compris, Katatonia a tourné une page de son histoire et entre dans une nouvelle ère.

Côté instrumentation, le groupe est revenu à quelque chose de plus brut, laissant un peu de côté les arrangements du précédent opus qui se prêtaient bien à un style plus calme et mélancolique. La voix de Jonas est toujours aussi belle et fragile (lui ne hurle plus depuis longtemps), et s'accorde finalement bien dans cet environnement plus hostile. Une petite médaille pour le batteur qui fait encore preuve de beaucoup d'imagination, dans un registre plutôt rock, mais tout en contre-temps (écoutez le couplet de "Complicity" !!!). Le son est également excellent et vraiment en osmose avec ce nouveau style, mettant en relief les deux grands aspects de leur musique : puissance et sensibilité.

Excepté certains morceaux comme "Criminals" qui rappellent l'album précédent, "Viva Emptiness" est composé principalement de morceaux (plus) violents ("Ghost of the Sun", "Sleeper", "Will I Arrive", "Wealth", ...) d'une grande puissance et surtout beaucoup plus complexes dans leur composition qu'auparavant. Il comporte aussi des morceaux lents, sonnant parfois un peu pop ("A Premonition"), voire pop 70's ("Omerta"). Mais malgré ces disparités de forme, l'album garde une grande unité grâce au style si particulier du quintette, jouant toujours sur les dissonances. L'album se termine d'ailleurs par une magnifique instrumentale ("Inside the City of Glass"), reprenant l'esprit global de l'album.

Et pour ceux qui hésiteraient encore à s'aventurer dans cet album, il faut savoir que, bien que Katatonia ait changé la forme, l'esprit de la musique qui hante chacune de leurs productions, est encore une fois bien présent. En effet, cet album ne vous laissera pas de marbre (ou alors vous manquez de sensibilité) car il est tout simplement BEAU. Chaque morceau apporte son lot d'émotions, peut être étouffées au début par ce revirement de situation, mais qui explosent ensuite, lorsque l'on s'y sent un peu plus à l'aise. L'ambiance qui s'en dégage a rarement été aussi noire, et on le ressent aussi bien au niveau des paroles qu'au niveau de la musique, nous ramenant aux temps sombres de "Brave Murder Day" (dans l'esprit). Travis Smith a encore une fois fait des merveilles (on est habitué maintenant) au niveau du package, mettant en image l'ambiance qui s'en dégage.

Voilà. "Viva Emptiness" est encore une réussite, mais rien de vraiment étonnant pour un groupe de la trempe de Katatonia, qui en plus de 10 ans de carrière, n'a jamais cessé de nous faire pleurer, enchaînant chef d'oeuvre sur chef d'oeuvre, dans un style à chaque fois différent. Et cet album prouve également que ça n'est pas l'argent qui les motive (je ne vise personne bien sûr :) ), mais bel et bien la musique elle-même et c'est peut être ça le secret d'une telle constance. Pour conclure, cet album est beau, mais déstabilisant ; il faudra lui accorder du temps pour qu'il se laisse apprivoiser, mais croyez moi, la récompense est au bout du tunnel...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
29/08/2016 12:55
note: 9/10
De mémoire, c'était Daniel qui était crédité sur les growls mais bon j'en mettrais pas ma main à couper Clin d'oeil
korbendallas citer
korbendallas
29/08/2016 12:46
Un album parfait ! Il m'avait fallu un peu plus de temps que ses prédécesseurs pour y rentrer dedans mais l'effort valait le coup. Un album riche, avec des structures complexes même si au premier abord elles ne le paraissent pas.

Par contre, les hurlements ne sont pas dû à Blakkheim plutôt ?
heylel citer
heylel
27/08/2015 15:25
note: 8/10
très bon album avec des titres monstrueux (notamment les 3 premiers), un album plus riche et varié que le précédent mais un brin moins inspiré.
Jotun citer
Jotun
21/12/2009 10:15
note: 10/10
je l'avais depuis un petit moment, c'était mon 2e de Katatonia, mais je n'arrivais pas à accrocher à cet album mis à part Criminals...

je me suis penché un peu plus dessus ces derniers temps, et au final je le trouve bien meilleur que last fair deal!

contrairement à beaucoup de commentaires, pour ma part je trouve qu'il a une bonne durée de vie (vu le temps que j'ai mis pour l'apprécier :-)
Dead citer
Dead
20/12/2006 18:38
note: 9/10
krakrariass a écrit : Mon avis : Viva emptiness, c'est The Great cold distance, mais en moins bien.

Bin moi je pense tout le contraire Mr Green
krakrariass citer
krakrariass
20/12/2006 17:43
note: 7/10
Avec katatonia je fais les choses à l'envers. (remontée dans le temps)

Mon avis : Viva emptiness, c'est The Great cold distance, mais en moins bien.
La musique y est pourtant un poil plus personnelle, et un poil plus surprenante (un poil...). Mais le "tout" glisse moins bien. La qualité est plus inégale...
Tout cela à titre de comparaison avec son successeur biensure.
Car ViVA.E est un t.bon album.
Surtout pour ceux qui prennent les choses à l'endroit.
Ikea citer
Ikea
21/09/2006 20:58
note: 8.5/10
Bon album mais comme le dit la langouste, il ne tient pas la longueur. Mais la pochette est magnifique comme d'hab' avec ce groupe Moqueur
Christliar citer
Christliar
07/01/2006 2:58
Le premier album de Katatonia que j'ai acquis. Vraiment excellent, y'a pas à dire. Mais y'a juste un truc qui m'intrigue; j'arrive pas à voire où ils ont voulu en venir avec l'espèce de dialogue "bizzare" qu'on peut lire sur le fond de la jaquette, à l'interieur (quand on détache la parti ou est fixé le disque proprement dit)
kollapse citer
kollapse
08/05/2004
"last fair deal gone down" je voulais dire...
kollapse citer
kollapse
08/05/2004
tres bon album , et avec une durée de vie qui pour moi s'essoufle peu....les excellents se succèdent l'un apres l'autre sans baisse flagrante de regime , le tout est varié , les riffs sont bien sentis , la voix est...ben c le point fort du groupe je trouve donc magnifique a mon gout! bref cet album est quasi indispensable , de meme que le precedent "last deal fear gone down" peut etre un peu plus indispensable encore
langoustator citer
langoustator
04/05/2004
Bizarrement, plus je l'écoute, plus il me lasse. Bon album donc mais sans plus.
narog citer
narog
04/05/2004
Bonne chronique, ça fait envie.
Ca commence à faire du monde qui le vente cet album, va falloir que je me penche dessus!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Katatonia
Métal dépressif
2003 - Peaceville Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (29)  8.43/10
Webzines : (22)  8.22/10

plus d'infos sur
Katatonia
Katatonia
Metal/rock dépressif - 1991 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Ghost Of The Sun
02.   Sleeper
03.   Criminals
04.   A Premonition
05.   Will I Arrive
06.   Burn The Remembrance
07.   Wealth
08.   One Year From Now
09.   Walking By A Wire
10.   Complicity
11.   Evidence
12.   Omerta
13.   Inside The City Of Glass

Durée totale : 52:45

line up
voir aussi
Katatonia
Katatonia
The Great Cold Distance

2006 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
The Fall of Hearts

2016 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Live Consternation (Live)

2007 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Last Fair Deal Gone Down

2001 - Peaceville Records
  
Katatonia
Katatonia
Brave Murder Day

1996 - Avantgarde Music
  

Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique
Cannibal Corpse
Red Before Black
Lire la chronique
Resurgency
No Worlds... Nor Gods Beyond
Lire la chronique
Feral
Forever Resonating In Blood
Lire la chronique
Talv
Entering a Timeless Winter
Lire la chronique
Gravity pour l'album "Noir"
Lire l'interview
Wo Fat
Live Juju : Freak Valley an...
Lire la chronique