chargement...

haut de page
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Severe Torture - Slaughtered

Chronique

Severe Torture Slaughtered
Dennis Schreurs l'avait annoncé et on avait pu en témoigner lors du dernier Neurotic Deathfest: Severe Torture revient à plus de gore et de brutalité. La pochette bien crade comme on les aime et un titre, Slaughtered, plutôt évocateur allaient effectivement dans ce sens. Une seule écoute du nouvel album des Néerlandais suffira pour le confirmer.

Les vieux fans des excellents Feasting On Blood et Misanthropic Carnage devraient apprécier et revenir vers leur ancien amour. Severe Torture a en tout cas mis tous les atouts de son côté pour y arriver. A commencer par une production puissante et grasse qui met bien en valeur l'aspect brutal. Le tempo a quant à lui accéléré les choses. Si le décevant Sworn Vengeance traînait trop la patte, pas de problème à ce niveau sur ce Slaughtered qui ne fait pas dans la dentelle. Seth van de Loo s'en donne en effet à coeur joie sur les blast-beats utilisés à profusion, préférant toutefois les livrer par courtes rafales que de les tenir en continu. On notera aussi un Dennis Schreurs en grande forme avec ses growls puissants et juteux, même si on regrettera toujours un peu ses gutturals sur-gras des premiers opus. Un chant qui se trouve parfois dédoublé pour encore plus d'effet, miam! Severe Torture est aussi connu pour ses riffs à la fois brutaux, catchy et groovy, ce dont ne manque pas non plus Slaughtered, bien pourvu en la matière. Et pour accentuer davantage l'envie de bourriner de nos amis bataves, on remarquera ici et là des influences Suffocation que je n'avais jamais aperçues avant chez le quintette (jadis catalogué, à tort pour moi, de vilain clone de Cannibal Corpse). Ce, dès le riff d'intro du morceau d'ouverture "Grave Condition" piquée sur "Abomination Reborn". Le doux parfum enivrant des New-Yorkais se fait également sentir sur des parties plus lourdes et chargées en lipides comme sur l'excellente "Inferior Divinity" ou la furax "Incarnation Of Impurity". Pas pour me déplaire! Le tout est, comme d'habitude chez le combo, auréolé d'une atmosphère assez sombre.

Attention cependant, Severe Torture n'a pas tout à fait opéré un retour en arrière qu'on aurait pu trouver hypocrite ou opportuniste vu le nombre de fans ayant délaissé la formation depuis le pourtant admirable Fall Of The Despised. Non, Severe Torture n'a pas tiré un trait sur ses deux derniers albums. Intelligemment, le groupe a en fait fusionné ces deux visages, c'est à dire la brutalité et le gore des débuts avec le côté mélodique, plus varié et personnel des oeuvres récentes...pour un rendu remarquable! Au programme donc, pas mal de mélodies dans certains riffs ("Grave Condition", "Unholy Misconception", "Feeding On Cadavers", "Swallowing Decay" limite mélancolique...), des leads/soli inspirés ("Grave Condition", "Deride Jesus", "Defective Fornication", "Slaughtered", "Incarnation Of Impurity", etc.) et même des breaks ambiancés ("Feeding On Cadavers", l'intro calme d'"Inferior Divinity", la géniale instrumental "To Relieve The Mortal Flesh Of Pain") qui viennent aérer les compos. Severe Torture a ainsi su varier à la fois les tempi (pas mal de rythmiques thrashy à la batterie notamment) et les ambiances pour nous pondre dix morceaux bien identifiables mais tous liés par le même désir de bourriner de belle façon sans blaster à longueur de temps.

En cette année 2010 pour l'instant bien fade, Severe Torture tire son épingle du jeu avec un Slaughtered d'une efficacité redoutable qui réconcilie enfin les vieux de la vieille et les adeptes de l'évolution plus mélodique des Néerlandais. Satisfait par le old comme le new Severe Torture, je ne peux qu'approuver la démarche. Evidemment, quelques endroits moins marquants ou une basse encore trop discrète même si elle fait son job mais sinon, ce cinquième épisode des tortionnaires, le premier chez Season Of Mist, est une réussite. Fans de brutalité qui tâche nuancée par un peu de "tendresse", vous avez là de quoi vous régaler pour l'été!
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

3 COMMENTAIRE(S)

Chris citer
Chris
27/06/2010 12:18
J'ai écouté, j'ai kiffé, ça m'emballe beaucoup plus que ce que j'avais entendu d'eux jusqu'alors. C'est même presque trop mélodique par moment, et c'est moi qui dit ça..
Squirk citer
Squirk
26/06/2010 14:57
Il faut vraiment que je l'écoute celui-là, j'avais beaucoup aimé Fall Of The Despised, ça sera mon prochain achat !
Niktareum citer
Niktareum
26/06/2010 12:37
note: 8/10
C'est cool! J'avais pas écouté le dernier (flemme et critiques moyennes). Mais j'aime beaucoup "Feasting on blood" et "Misanthropic carnage" que j'ai d'ailleurs régularisés au Hellfest! Du coup celui là je l'achète! Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Severe Torture
Brutal Death
2010 - Season of Mist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  8/10
Webzines : (20)  7.3/10

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  Grave Condition
02.  Unholy Misconception
03.  Deride Jesus
04.  Defective Fornication
05.  Slaughtered
06.  Feeding On Cadavers
07.  Inferior Divinity
08.  Incarnation Of Impurity]
09.  To Relieve The Mortal Flesh Of Pain
10.  Swallowing Decay

Durée : 37'46

paroles
line up
parution
Sortie : 28/06/2010

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Severe Torture
Severe Torture
Fall Of The Despised

2005 - Earache Records
  
Severe Torture
Severe Torture
Sworn Vengeance

2007 - Earache Records
  

Essayez aussi
Augury
Augury
Concealed

2004 - Galy Records
  
Decaying Purity
Decaying Purity
Phases Of Dimensional Torture

2008 - Grotesque Productions
  
Nephren-Ka
Nephren-Ka
Revenge And Supremacy (EP)

2010 - Autoproduction
  
Inveracity
Inveracity
Circle Of Perversion

2003 - Unmatched Brutality
  
Visceral Disgorge
Visceral Disgorge
Ingesting Putridity

2011 - Amputated Vein
  

chronique Chronique
A Very Old Ghost Behind The Farm
La Came Crude
chronique Chronique
Menace
Impact Velocity
chronique Chronique
Cynic
Kindly Bent To Free Us
chronique Chronique
Mysticum
In The Streams of Inferno
chronique Chronique
Erebus Enthroned
Temple Under Hell
chronique Chronique
Luror
The Iron Hand of Blackest Terror
chronique Chronique
Lifelover
Dekadens (EP)
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space II
chronique Chronique
Ormgård
Ormblot
chronique Chronique
Gravehill
Death Curse
chronique Chronique
Aborym
Dirty Remix (Compil.)
chronique Chronique
Seven Sisters of Sleep
Seven Sisters of Sleep (EP)
chronique Chronique
Sarke
Aruagint
chronique Chronique
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")
chronique Chronique
Castevet
Summer Fences
chronique Chronique
Om
Pilgrimage
chronique Chronique
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness
chronique Chronique
Merkabah
Moloch
chronique Chronique
Blut Aus Nord
Debemur MoRTi (EP)
chronique Chronique
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu
chronique Chronique
Mass Infection
For I Am Genocide
chronique Chronique
Abraham
The Serpent, the Prophet & the Whore
chronique Chronique
Rauhnåcht
Urzeitgeist
chronique Chronique
Vanhelga
Längtan
chronique Chronique
Cultes Des Ghoules
Henbane
chronique Chronique
Behemoth
The Satanist
chronique Chronique
Debauchery
Germany's Next Death Metal
chronique Chronique
Head of the Demon
Head of the Demon
chronique Chronique
Urfaust
Die erste Levitation (Single)
chronique Chronique
Necrohell
Possessed by Nocturnal Grimness