chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
56 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Severe Torture - Slaughtered

Chronique

Severe Torture Slaughtered
Dennis Schreurs l'avait annoncé et on avait pu en témoigner lors du dernier Neurotic Deathfest: Severe Torture revient à plus de gore et de brutalité. La pochette bien crade comme on les aime et un titre, Slaughtered, plutôt évocateur allaient effectivement dans ce sens. Une seule écoute du nouvel album des Néerlandais suffira pour le confirmer.

Les vieux fans des excellents Feasting On Blood et Misanthropic Carnage devraient apprécier et revenir vers leur ancien amour. Severe Torture a en tout cas mis tous les atouts de son côté pour y arriver. A commencer par une production puissante et grasse qui met bien en valeur l'aspect brutal. Le tempo a quant à lui accéléré les choses. Si le décevant Sworn Vengeance traînait trop la patte, pas de problème à ce niveau sur ce Slaughtered qui ne fait pas dans la dentelle. Seth van de Loo s'en donne en effet à coeur joie sur les blast-beats utilisés à profusion, préférant toutefois les livrer par courtes rafales que de les tenir en continu. On notera aussi un Dennis Schreurs en grande forme avec ses growls puissants et juteux, même si on regrettera toujours un peu ses gutturals sur-gras des premiers opus. Un chant qui se trouve parfois dédoublé pour encore plus d'effet, miam! Severe Torture est aussi connu pour ses riffs à la fois brutaux, catchy et groovy, ce dont ne manque pas non plus Slaughtered, bien pourvu en la matière. Et pour accentuer davantage l'envie de bourriner de nos amis bataves, on remarquera ici et là des influences Suffocation que je n'avais jamais aperçues avant chez le quintette (jadis catalogué, à tort pour moi, de vilain clone de Cannibal Corpse). Ce, dès le riff d'intro du morceau d'ouverture "Grave Condition" piquée sur "Abomination Reborn". Le doux parfum enivrant des New-Yorkais se fait également sentir sur des parties plus lourdes et chargées en lipides comme sur l'excellente "Inferior Divinity" ou la furax "Incarnation Of Impurity". Pas pour me déplaire! Le tout est, comme d'habitude chez le combo, auréolé d'une atmosphère assez sombre.

Attention cependant, Severe Torture n'a pas tout à fait opéré un retour en arrière qu'on aurait pu trouver hypocrite ou opportuniste vu le nombre de fans ayant délaissé la formation depuis le pourtant admirable Fall Of The Despised. Non, Severe Torture n'a pas tiré un trait sur ses deux derniers albums. Intelligemment, le groupe a en fait fusionné ces deux visages, c'est à dire la brutalité et le gore des débuts avec le côté mélodique, plus varié et personnel des oeuvres récentes...pour un rendu remarquable! Au programme donc, pas mal de mélodies dans certains riffs ("Grave Condition", "Unholy Misconception", "Feeding On Cadavers", "Swallowing Decay" limite mélancolique...), des leads/soli inspirés ("Grave Condition", "Deride Jesus", "Defective Fornication", "Slaughtered", "Incarnation Of Impurity", etc.) et même des breaks ambiancés ("Feeding On Cadavers", l'intro calme d'"Inferior Divinity", la géniale instrumental "To Relieve The Mortal Flesh Of Pain") qui viennent aérer les compos. Severe Torture a ainsi su varier à la fois les tempi (pas mal de rythmiques thrashy à la batterie notamment) et les ambiances pour nous pondre dix morceaux bien identifiables mais tous liés par le même désir de bourriner de belle façon sans blaster à longueur de temps.

En cette année 2010 pour l'instant bien fade, Severe Torture tire son épingle du jeu avec un Slaughtered d'une efficacité redoutable qui réconcilie enfin les vieux de la vieille et les adeptes de l'évolution plus mélodique des Néerlandais. Satisfait par le old comme le new Severe Torture, je ne peux qu'approuver la démarche. Evidemment, quelques endroits moins marquants ou une basse encore trop discrète même si elle fait son job mais sinon, ce cinquième épisode des tortionnaires, le premier chez Season Of Mist, est une réussite. Fans de brutalité qui tâche nuancée par un peu de "tendresse", vous avez là de quoi vous régaler pour l'été!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Chris citer
Chris
27/06/2010 12:18
J'ai écouté, j'ai kiffé, ça m'emballe beaucoup plus que ce que j'avais entendu d'eux jusqu'alors. C'est même presque trop mélodique par moment, et c'est moi qui dit ça..
Squirk citer
Squirk
26/06/2010 14:57
Il faut vraiment que je l'écoute celui-là, j'avais beaucoup aimé Fall Of The Despised, ça sera mon prochain achat !
Niktareum citer
Niktareum
26/06/2010 12:37
note: 8/10
C'est cool! J'avais pas écouté le dernier (flemme et critiques moyennes). Mais j'aime beaucoup "Feasting on blood" et "Misanthropic carnage" que j'ai d'ailleurs régularisés au Hellfest! Du coup celui là je l'achète! Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Severe Torture
Brutal Death
2010 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (7)  7.64/10
Webzines : (20)  7.37/10

plus d'infos sur
Severe Torture
Severe Torture
Brutal Death - 1997 - Pays-Bas
  

écoutez
tracklist
01.  Grave Condition
02.  Unholy Misconception
03.  Deride Jesus
04.  Defective Fornication
05.  Slaughtered
06.  Feeding On Cadavers
07.  Inferior Divinity
08.  Incarnation Of Impurity]
09.  To Relieve The Mortal Flesh Of Pain
10.  Swallowing Decay

Durée : 37'46

line up
parution
28 Juin 2010

voir aussi
Severe Torture
Severe Torture
Sworn Vengeance

2007 - Earache Records
  
Severe Torture
Severe Torture
Fall Of The Despised

2005 - Earache Records
  

Essayez aussi
Decapitated
Decapitated
Winds Of Creation

2000 - Earache Records
  
Thirst Of Revenge
Thirst Of Revenge
Annihilation Of Races

2011 - Comatose Music
  
Beheaded
Beheaded
Beast Incarnate

2017 - Unique Leader Records
  
Zubrowska
Zubrowska
One On Six

2004 - Xtreem Music
  
Odious Mortem
Odious Mortem
Cryptic Implosion

2007 - Willowtip Records
  

Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast
Venere
Venere (Démo)
Lire la chronique
Foreseen
Grave Danger
Lire la chronique