chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
53 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Last Felony - Too Many Humans

Chronique

The Last Felony Too Many Humans
En plus de la crème solaire indice 80 et de la Biafine© (le teint aspirine nécessite quelques efforts), mieux vaut aussi prévoir cet été le Synthol© de mamie avant de lancer ce Too Many Humans sur le chemin de la mer : Brutal death éclectique et moderne (ou hymne à l'éradication de la race humaine) au rendez-vous ! Les Québécois de The Last Felony reviennent après une formation en 2005 à Montréal et un premier album Aeon Of Suffering (2008) sorti via le label national Galy Records. Après de bonnes critiques et des tournées incessantes avec la crème extrême (Origin, Neuraxis, Beneath The Massacre), les gaillards trouveront récemment refuge chez les Teutons de Lifeforce Records en ce mois de mars 2010. « Le dernier crime » peut enfin déverser sa haine à travers le monde.

La biographie du groupe décrit la musique des Québécois entre du death « new school » et « old school » avec une pointe de black metal et de deathcore. Rien que ça ! Une description à l'image des prometteurs Those Who Lie Beneath (chroniqué en mars) qui jouent dans cette nouvelle tendance extrême. The Last Felony se place aussi dans cette case à la différence que ce jeune groupe ira placer sa brutalité et sa technicité un cran bien au dessus ! Exit d'ailleurs leurs origines deathcore leur valant à l'époque une comparaison avec Despised Icon, les influences « core » ne ressortiront que dans l'imagerie du groupe et les rares passages saccadés de ce Too Many Humans. Affublé d'une production en béton armée de la nouvelle coqueluche Chris Donaldson (Cryptopsy, Neuraxis, Beneath The Massacre) c'est donc une demi-heure de chaos sonore qui attend l'auditeur. Impossible ainsi de ne pas penser à un Dystopia de Beneath The Massacre (style pratiqué avec effacement du « core », chant de « mammouth », origines, production…) et pour le coup The Last Felony n'a pas à rougir de ce rapprochement. Certes l'intensité est un chouilla moindre mais le lot de couinements (aux diverses modulations), blasts mitrailleurs et shreds infaisables est bien présent !

Mais c'est surtout cette ambiance qui retiendra notre attention. Les riffs tremoli aux teintes black seront là pour appuyer l'atmosphère noire et apocalyptique régnant sur Too Many Humans que ce soit « No One Would Notice If You Died » (et ces accélérations dantesques), « Most Unclean » ou « Water Cooler Suicide » (je vénère cet intitulé !). Une saveur non négligeable qui fait passer la concurrence pour du brutal aseptisé et tire l'opus vers le haut. Pour le reste, même si les titres restent bien ficelés, l'efficacité sera tout de même d'un niveau moindre qu'un Beneath The Massacre (la référence québécoise). Malgré un fossé conséquent avec Aeon Of Suffering, on sent que le style de The Last Felony ne demande qu'à progresser (le titre de conclusion est assez évocateur) pour pouvoir marquer les esprits et éviter cette légère linéarité faisant piquer du nez la moitié de la galette enfilée.

Too Many Humans ou un enchaînement d'uppercuts pendant une petite demi-heure ! Brutal et suffisamment technique, The Last Felony ira marier son death metal moderne par une ambiance sombre et froide des plus délectables. On regrettera cela dit des compositions aux structures trop redondantes et parfois « passables », rendant ce Too Many Humans quelque peu linéaire et n'arrivant pas à dégager plus de moments forts. En tout cas si Beneath The Massacre venait à plonger, nul doute que The Last Felony reprendrait le flambeau ! La suite s'annonce prometteuse !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
27/07/2010 23:34
En effet les extraits sont pas mal. Y'a quand même un côté deathcoe dans la voix et la batterie très stéréotypée, mai "sinon" ça envoie bien! Moins technique et plus direct que BTM,
Ander citer
Ander
27/07/2010 21:12
J'ai écouté et ça me rapelle bien BTM auquel on aurait enlever une bonne partie de son pedigree technique...

Yz citer
Yz
27/07/2010 17:32
Vraiment bien aimé les extraits myspace, j'vais essayer de me procurer ça.
Mitch citer
Mitch
27/07/2010 16:48
note: 7.5/10
Je me le réécoute et c'est quand même bien efficace ! Une des bonnes découvertes de 2010. Devil

Alors les adeptes de Beneath The Massacre, vous en pensez quoi ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Last Felony
Brutal Death(core)
2010 - Lifeforce Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (20)  7.01/10

plus d'infos sur
The Last Felony
The Last Felony
Brutal Death(core) - Canada
  

écoutez
tracklist
01.   We Are Future Housing Developments For Maggots
02.   Too Many Humans
03.   No One Would Notice If You Died
04.   Do Not Defend Me
05.   Quandary
06.   Most Unclean
07.   Overrated Existence
08.   Televisionary
09.   Water Cooler Suicide

line up
parution
26 Juillet 2010

Essayez aussi
Eradikal Insane
Eradikal Insane
Mithra

2015 - Autoproduction
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Reign Supreme

2012 - Relapse Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Descend into Depravity

2009 - Relapse Records
  
Oceano
Oceano
Revelation

2017 - Sumerian Records
  
Misery Index
Misery Index
Discordia

2006 - Relapse Records
  

Pagliacci : Genèse d'un Opéra Metal
Lire l'interview
Vemod
Venter På Stormene
Lire la chronique
On Thorns I Lay
Eternal Silence
Lire la chronique
Make Them Suffer
Worlds Apart
Lire la chronique
Satan présente GRAVELAND (feat. Sakrifiss)
Lire le podcast
Grima
Tales of the Enchanted Woods
Lire la chronique
Mötley Crüe
Shout at the Devil
Lire la chronique
Sepulchral
Back From The Dead (Compil.)
Lire la chronique
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique