chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Drudkh - Forgotten Legends

Chronique

Drudkh Forgotten Legends
Quand tu es dans un groupe de black metal qui veut jouer la forêt et faire sa place dans une scène saturée de formations du même genre, tu as deux choix : 1) innover, 2) être excellent. En tout cas, on ne peut pas dire que Forgotten Legends s'inscrit dans la première catégorie.

Non parce que bon, musicalement parlant, Drudkh ne propose pas ici de la nouveauté à s'en taper la bite par terre. La musique s'inscrit dans un raw black metal porté sur l'alignement de riffs hypnotisant l'auditeur, à la manière d'un Burzum période Filosofem : la voix est noyée dans le mix, la part belle est laissée à des guitares brouillonnes à en faire vibrer les tympans et les structures et autres breaks sont réduits au strict minimum (quatre ou cinq riffs étalés sur plus de huit minutes et on n'en parle plus !). Rien de bien original donc et on a même du cliché, comme la conclusion avec bruits d'orage « Ô que la nature est terrifiante et belle, encule-moi Gaïa » de « Smell Of Rain ». Jusqu'à présent, ça sent bon le foutage de gueule fait dans les règles, avec cassettes numérotées à la main (ça, ils l'ont fait) et photos de pandas constipés (ça, ils ont eu le bon goût de ne pas le faire). Par contre, la batterie est naturelle contrairement à la boite à rythme techno tunning de qui vous savez. D'ailleurs, le batteur doit bien se faire chier derrière ses futs, même chose pour les autres instruments. Il suffit de voir le passage central de « False Dawn » où non seulement le riff est ultra-simpliste mais en plus joué au ralenti. Oui oui, vous avez bien lu, LE riff ! Le même riff joué pendant trois minutes, qu'ils ont le culot de reprendre à la fin du même morceau ! Et c'est toujours comme ça, que ce soit « False Dawn », « Forests In Fire And Gold » ou « Eternal Turn Of The Wheel » ! En plus, vous avez vu l'artwork ? Vous avez vu la photo de forêt couleur merde prise avec un kodak à moitié foutu (certainement lors d'une escapade camping/taboulé Garbit avec Fenriz) ? A ce niveau là ce n'est même plus de l'arnaque, c'est de l'imposture, pire, c'est… euh… c'est du drone !

Comment ça, j'en rajoute ? Oui c'est vrai, il y a du tremolo, voire du blast, holala, hou épée, hou Sparta. N'allez pas me dire que ça vous défrise les aisselles, avec ce son complètement terreux, humide, on a plus l'impression d'écouter de la flotte s'abattant avec frénésie sur des branches que de la violence guerrière. Je vous jure, je me suis même senti vieux à en soupirer sur « Forests In Fire And Gold » alors qu'elle possède les moments les plus rapides. Ces derniers passés à la moulinette ukrainienne, tu as le sentiment de peser dix tonnes et d'entendre du vent te remplir la cervelle. Ah si, il y a « Eternal Turn Of The Wheel » qui possède une certaine tension, une menace qui fait tendre l'oreille et crisper les muscles. Seulement la plupart du temps, t'es recroquevillé sur toi-même, t'attends que ça passe, tu veux que ça passe, t'appelles à l'aide, t'es comme un arbre enraciné qui s'emmerde, au point d'en chialer et d'en vouloir à la terre entière. Voilà, cet album c'est devenir un bout de bois tout moche et tout ridé et qui pleure, parce qu'il est tout moche et tout ridé.

Quoi ? C'est pour ça que Forgotten Legends est excellent, justement ? Ahaha ! Mais c'est ce que je dis, non ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

La_girondelle citer
La_girondelle
03/08/2010 11:53
note: 10/10
Autumn Aurora vaut aussi le détour moi je dis, d'ailleurs j'ai du mal à départager Autumn Aurora et Forgotten Legends. pour le titre de meilleur album de Drudkh
Bonne chronique, la production est parfaite pour se laisser absorber par cet album
Ikea citer
Ikea
03/08/2010 10:21
note: 9/10
Ho merci merci !

*les chroniqueurs de Thrasho s'autosucent*

BIOW et Forgotten Legends sont les deux à écouter/posséder/chérir pour moi.

Après tu peux taper dans le reste de la discographie sans trop te poser de questions Sourire
just gnu it citer
just gnu it
03/08/2010 09:45
Excellente chronique,
Drudkh est une grosse lacune pour ma part, même si Blood In Our Wells m'avait laissé un très agréable souvenir à l'époque.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Drudkh
Black Metal
2003 - Supernal Music
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (15)  8.97/10
Webzines : (16)  8.55/10

plus d'infos sur
Drudkh
Drudkh
Black metal - 2002 - Ukraine
  

tracklist
01.   False Dawn
02.   Forest In Fire And Gold
03.   Eternal Turn Of The Wheel
04.   Smell Of Rain

Durée : 39 Mns

line up
voir aussi
Drudkh
Drudkh
The Swan Road

2005 - Supernal Music
  
Drudkh
Drudkh
Blood In Our Wells

2006 - Supernal Music
  
Drudkh
Drudkh
Estrangement

2007 - Supernal Music
  
Drudkh
Drudkh
Microcosmos

2009 - Underground Activists
  
Drudkh
Drudkh
A Furrow Cut Short
(Борозна обірвалася)

2015 - Season Of Mist
  

Essayez aussi
Haemoth
Haemoth
In Nomine Odium

2011 - Debemur Morti Productions
  
Goatslave
Goatslave
Procession Of Doom

2016 - Atavism Records
  
Marduk
Marduk
Rom 5:12

2007 - Regain Records
  
Kladovest
Kladovest
Ignitiate

2016 - No Colours Records
  
Mortis Mutilati
Mortis Mutilati
The Stench of Death

2018 - Autoproduction
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique