chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Drudkh - Forgotten Legends

Chronique

Drudkh Forgotten Legends
Quand tu es dans un groupe de black metal qui veut jouer la forêt et faire sa place dans une scène saturée de formations du même genre, tu as deux choix : 1) innover, 2) être excellent. En tout cas, on ne peut pas dire que Forgotten Legends s'inscrit dans la première catégorie.

Non parce que bon, musicalement parlant, Drudkh ne propose pas ici de la nouveauté à s'en taper la bite par terre. La musique s'inscrit dans un raw black metal porté sur l'alignement de riffs hypnotisant l'auditeur, à la manière d'un Burzum période Filosofem : la voix est noyée dans le mix, la part belle est laissée à des guitares brouillonnes à en faire vibrer les tympans et les structures et autres breaks sont réduits au strict minimum (quatre ou cinq riffs étalés sur plus de huit minutes et on n'en parle plus !). Rien de bien original donc et on a même du cliché, comme la conclusion avec bruits d'orage « Ô que la nature est terrifiante et belle, encule-moi Gaïa » de « Smell Of Rain ». Jusqu'à présent, ça sent bon le foutage de gueule fait dans les règles, avec cassettes numérotées à la main (ça, ils l'ont fait) et photos de pandas constipés (ça, ils ont eu le bon goût de ne pas le faire). Par contre, la batterie est naturelle contrairement à la boite à rythme techno tunning de qui vous savez. D'ailleurs, le batteur doit bien se faire chier derrière ses futs, même chose pour les autres instruments. Il suffit de voir le passage central de « False Dawn » où non seulement le riff est ultra-simpliste mais en plus joué au ralenti. Oui oui, vous avez bien lu, LE riff ! Le même riff joué pendant trois minutes, qu'ils ont le culot de reprendre à la fin du même morceau ! Et c'est toujours comme ça, que ce soit « False Dawn », « Forests In Fire And Gold » ou « Eternal Turn Of The Wheel » ! En plus, vous avez vu l'artwork ? Vous avez vu la photo de forêt couleur merde prise avec un kodak à moitié foutu (certainement lors d'une escapade camping/taboulé Garbit avec Fenriz) ? A ce niveau là ce n'est même plus de l'arnaque, c'est de l'imposture, pire, c'est… euh… c'est du drone !

Comment ça, j'en rajoute ? Oui c'est vrai, il y a du tremolo, voire du blast, holala, hou épée, hou Sparta. N'allez pas me dire que ça vous défrise les aisselles, avec ce son complètement terreux, humide, on a plus l'impression d'écouter de la flotte s'abattant avec frénésie sur des branches que de la violence guerrière. Je vous jure, je me suis même senti vieux à en soupirer sur « Forests In Fire And Gold » alors qu'elle possède les moments les plus rapides. Ces derniers passés à la moulinette ukrainienne, tu as le sentiment de peser dix tonnes et d'entendre du vent te remplir la cervelle. Ah si, il y a « Eternal Turn Of The Wheel » qui possède une certaine tension, une menace qui fait tendre l'oreille et crisper les muscles. Seulement la plupart du temps, t'es recroquevillé sur toi-même, t'attends que ça passe, tu veux que ça passe, t'appelles à l'aide, t'es comme un arbre enraciné qui s'emmerde, au point d'en chialer et d'en vouloir à la terre entière. Voilà, cet album c'est devenir un bout de bois tout moche et tout ridé et qui pleure, parce qu'il est tout moche et tout ridé.

Quoi ? C'est pour ça que Forgotten Legends est excellent, justement ? Ahaha ! Mais c'est ce que je dis, non ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

La_girondelle citer
La_girondelle
03/08/2010 11:53
note: 10/10
Autumn Aurora vaut aussi le détour moi je dis, d'ailleurs j'ai du mal à départager Autumn Aurora et Forgotten Legends. pour le titre de meilleur album de Drudkh
Bonne chronique, la production est parfaite pour se laisser absorber par cet album
Ikea citer
Ikea
03/08/2010 10:21
note: 9/10
Ho merci merci !

*les chroniqueurs de Thrasho s'autosucent*

BIOW et Forgotten Legends sont les deux à écouter/posséder/chérir pour moi.

Après tu peux taper dans le reste de la discographie sans trop te poser de questions Sourire
just gnu it citer
just gnu it
03/08/2010 09:45
Excellente chronique,
Drudkh est une grosse lacune pour ma part, même si Blood In Our Wells m'avait laissé un très agréable souvenir à l'époque.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Drudkh
Black Metal
2003 - Supernal Music
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (15)  8.97/10
Webzines : (16)  8.55/10

plus d'infos sur
Drudkh
Drudkh
Black metal - 2002 - Ukraine
  

tracklist
01.   False Dawn
02.   Forest In Fire And Gold
03.   Eternal Turn Of The Wheel
04.   Smell Of Rain

Durée : 39 Mns

line up
voir aussi
Drudkh
Drudkh
Eternal Turn Of The Wheel

2012 - Underground Activists
  
Drudkh
Drudkh
Estrangement

2007 - Supernal Music
  
Drudkh
Drudkh
Microcosmos

2009 - Underground Activists
  
Drudkh
Drudkh
A Furrow Cut Short
(Борозна обірвалася)

2015 - Season Of Mist
  
Drudkh
Drudkh
Handful Of Stars

2010 - Underground Activists
  

Essayez aussi
Vaal
Vaal
Geesten Van De Verlorenen

2017 - New Era Productions
  
Pure
Pure
Art of Loosing One's Own Life

2015 - Obscure Abhorrence Productions
  
Amaguq
Amaguq
Occult Rituals Of Anthropophagous Worship

2017 - Impious Desecration
  
Crurifragium
Crurifragium
Beasts Of The Temple Of Satan

2017 - Invictus Productions
  
Archgoat
Archgoat
Whore Of Bethlehem

2006 - Hammer Of Hate Records
  

Totalselfhatred
Solitude
Lire la chronique
Gutslit
Amputheatre
Lire la chronique
The Obsessed
Sacred
Lire la chronique
Solstice
White Horse Hill
Lire la chronique
Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast