chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Burial Invocation - Rituals Of The Grotesque

Chronique

Burial Invocation Rituals Of The Grotesque (EP)
Après Cenotaph et Decimation, Burial Invocation est le troisième groupe turc chroniqué sur le site en l'espace de quelques semaines. Et certainement pas le plus mauvais puisque le combo, formé d'un désormais ancien Cenotaph et de deux membres des prometteurs Decaying Purity, décroche la palme du meilleur groupe turc 2010. Ceci, rien qu'avec son tout premier EP sorti en début d'année chez le petit label US Dark Descent Records, Rituals Of The Grotesque.

Pourtant, Burial Invocation n'invente rien et n'essaye même pas de sonner un tant soit peu original. Rituals Of The Grotesque est résolument orienté old-school et s'inscrit dans toute cette vague revival death metal qui déferle depuis plusieurs années sur la scène mondiale. Mais c'est bien connu, c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe et les Stambouliotes appliquent ce dicton à la note près. Et si beaucoup de groupes ne semblent réciter qu'une leçon sans grande conviction comme s'ils ne faisaient que suivre la masse, Burial Invocation est lui animé d'une vraie passion qui donne aux quatre titres de l'EP une toute autre dimension. Une réussite à tous les niveaux, notamment la production à la fois crue, lourde et puissante qui ne pouvait mieux mettre en valeur la musique des Ottomans. Durant 18 minutes, on barbote dans un death metal sombre et poussiéreux qui n'est pas sans rappeler ce que proposait la scène finlandaise du début des années 1990. Le riff d'ouverture en tremolo sur "Beyond" fait ainsi tout de suite penser à du Depravity. Mais plus que les riffs, en général d'excellente qualité et dont certains ont un parfum evil qui tend plus vers Incantation et toute la clique ("Beyond" à 4'16, "Haunted Crytps Of The Ancient Dead" à 1'21, "Desecration Remains" à 2'03...), ce sont ces leads qui subliment les morceaux pendant les passages lents et lourds qui renvoient à cette fameuse scène toujours restée dans l'ombre de sa voisine suédoise. Ces mélodies sinistres, lentes et envoûtantes, ce sont elles qui hantent l'esprit et rendent les titres mémorables. "Beyond" (1'43, 3'23), "Haunted Crytps Of The Ancient Dead" (2'10, 3'51), "Through The Void Of Obscurity" (2'29) et "Desecration Remains" (2'23), chaque morceau comporte sa lead à la finlandaise sortie des profondeurs de tombeaux laissés à l'abandon, s'accolant aux riffs plombés afin d'accentuer l'ambiance délétère. Ce dont ne manque pas ce Rituals Of The Grotesque qui a bien compris qu'un bon album de death metal se devait de dégager quelque chose. Quelque chose de menaçant qui ne vous lâche pas. Burial Invocation a aussi parfaitement intégrer le concept de diversité rythmique. Jamais trop rapide, jamais trop lent, Rituals Of The Grotesque alterne intelligemment passages rapides au rythme hérité du thrash (on a même pratiquement des blasts sur "Through The Void Of Obscurity" vers 2'15 où le groupe se lâche brutalement, jouissif!) et séquences "doomy" pesantes. Le tout bien porté par le growl classique mais profond, puissant et efficace de Mustafa Y. (Nettlethrone).

Comme tant d'autres, Rituals Of The Grotesque n'amènera pas la révolution en se contentant de reproduire des shémas élaborés il y a plus de vingt ans. Mais comme peu en sont capables, il le fait avec passion et talent. Ses quatre titres old-school remplis de bons riffs, de brutalité, de puissance, d'ambiance dark et de mélodies nous montrent un groupe qui a su capter l'essence même du death metal. Et c'est d'autant plus prometteur qu'il ne s'agit que de la première sortie des Turcs. De quoi les propulser dans les rares bonnes surprises de cette année. Mais à peine vingt minutes, c'est bien trop court, et il va être intéressant de voir si le groupe peut tenir un niveau de qualité équivalent sur la durée d'un full-length pour confirmer son potentiel. On espère l'apprendre le plus rapidement possible!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Moloch
20/07/2012 21:25
EXCELLENT !!!!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Burial Invocation
Death Metal
2010 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (2)  3.75/5
Webzines : (5)  3.95/5

plus d'infos sur
Burial Invocation
Burial Invocation
Death Metal - Turquie
  

tracklist
01.   Beyond
02.   Haunted Crypts Of The Ancient Dead
03.   Through The Void Of Obscurity
04.   Desecration Remains

Durée : 18'04

line up
parution
3 Février 2010

Essayez aussi
Panzerchrist
Panzerchrist
Soul Collector

2000 - Mighty Music
  
The Rotted
The Rotted
Get Dead Or Die Trying

2008 - Metal Blade
  
Hate
Hate
Morphosis

2008 - Listenable Records
  
Dead Congregation
Dead Congregation
Promulgation Of The Fall

2014 - Martyrdoom Productions
  
Blood Incantation
Blood Incantation
Interdimensional Extinction (EP)

2015 - Dark Descent Records
  

Blood Stain Child
Epsilon
Lire la chronique
Witherscape
The Northern Sanctuary
Lire la chronique
Isgärde
Jag enslig skall gå
Lire la chronique
16
Lifespan of a Moth
Lire la chronique
Ghoul
Dungeon Bastards
Lire la chronique
La photo mystère du 27 Juillet 2016
Jouer à la Photo mystère
Ragnard Rock 2016
Forteresse + Graveland + He...
Lire le live report
Satyricon
Nemesis Divina
Lire la chronique
Wederganger
Halfvergaan Ontwaakt
Lire la chronique
Cobalt
Slow Forever
Lire la chronique
Baptism
V: The Devil's Fire
Lire la chronique
Profanatica
The Curling Flame of Blasphemy
Lire la chronique
Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Starofash
Skógr
Lire la chronique
Hunok
Megrendíthetetlenség
Lire la chronique
Lacuna Coil
Delirium
Lire la chronique
Primalfrost
Prosperous Visions
Lire la chronique
Dark Funeral
Where Shadows Forever Reign
Lire la chronique
De Karl Sanders à Mark Greenway
Jouer à The Small Metal World Experiment
Karcavul
Intersaône
Lire la chronique
Vanhelgd
Temple Of Phobos
Lire la chronique
Mizery
Absolute Light
Lire la chronique
Au revoir Monsieur le chroniqueur ! La mort de VS Webzine ! Du pipi qui gicle !
Lire le podcast
Fistula
Longing for Infection
Lire la chronique
Hermóðr
The Darkness of December
Lire la chronique
Blut Aus Nord à l'occasion de la sortie de Codex Obscura Nomina
Lire l'interview
Alkerdeel
Lede
Lire la chronique
Sink
Ark of Contempt and Anger
Lire la chronique
Winterlore
Winterlore
Lire la chronique
Disincarnate
Dreams Of The Carrion Kind
Lire la chronique