chargement...

haut de page
16 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Phobia - Unrelenting

Chronique

Phobia Unrelenting (EP)
Les groupes de grindcore sont généralement très productifs. C'est le cas de Phobia, groupe américain de grindcore, formé en 1990, et qui a posé ses blasts sur une quinzaine de galettes en l'espace de vingt ans, que ce soit sur des splits CDs ou des albums.
C'est de leur dernière production que je vais vous parler, un Ep intitulé "Unrelenting", sorti en fin d'année sur le label Relapse Records.

Et voilà 14 minutes de grindcore old school qui déménage!
Commençons par la qualité du son global : c'est simplement parfait! Tous les instruments sont parfaitement mixés, les guitares, la basse, la batterie, le chant, tout s'entend! J'avais découvert ce groupe avec le précédent opus "22 random acts of violence", sur lequel j'avais posé une oreille furtive, mais qui m'avait imprimé le nom du groupe sur la matière grise. Il semblerait que Phobia ait toujours soigné le son de ses productions, et au fil du temps on arrive à cela. Le rendu est excellent, puissant et je me demande ce que l'on peut faire de plus! Il est rare de trouver des albums de grind au son si propre, même si on peut noter une réelle amélioration ces derniers temps.

La pochette est agréable et n'est pas sans rappeler d'autres groupes du même style, comme Nasum, Blockheads, et Terrorizer, groupes qui ont de nombreux points communs avec Phobia, au niveau de l'esprit, du son old school(même si sur le dernier Terrorizer la batterie était bien trop trigguée à mon goût)et de la brutalité. Les fils barbelés, les balles, les crânes et tombes, cela fait un peu déjà vu peut-être. Mais bon, cela donne l'esprit de la musique, en accord avec le titre "Unrelenting" qui correspond lui aussi au grind que produit Phobia(unrelenting=acharné).

Les riffs de guitare sont accrocheurs, gros rateaux, jolis palm mutes à tendance "je sors la Harley pour envoyer du gaz et faire des gestes courtois aux passants"(notamment sur le titre "life's animosity") et tout cela à un rythme d'enfer, si caractéristique du grind. L'accordage n'est pas abusif et on discerne bien chaque accord. Notons les quelques notes hurlées par la guitare à certains moments, entre autres sur le premier titre de l'Ep, "T.R.O.G.", qui introduit la galette, et qui donne tout de suite l'ambiance, apocalyptique à souhait.
Des blasts "en veux-tu? en voilà!" mais pas que ça! En effet, le batteur Brian Fajardo a un jeu certes simpliste, mais fin, efficace, rigoureux, et bien travaillé.
Notons que la basse trouve parfaitement sa place dans le mixage et est parfois mise en valeur lors de breaks.
Shane McLachlan, au chant, nous gratifie de vocaux écorchés, que ce soit en chant guttural ou en chant hurlé, d'une saveur très old school, tout à fait en adéquation avec le groupe. Il change parfaitement de voix sans aucune limite et est appuyé à certains passages par des bons petits backings("If You Used To Be Punk, Then You Never Were").
Le titre le plus long dure 1 minute 50, le plus court 7 secondes, en gros c'est la méthode "prend ça dans ta gueule!" Et je ne m'en plains pas, bien au contraire, au moins on ne s'ennuie pas!

Je dirais donc pour conclure que ce "Unrelenting" est une belle réussite et que malgré l'apparente similitude des morceaux pour les non-avertis, on est loin de s'ennuyer et on regrette même que le CD soit si court! Le son est excellent, les compositions intéressantes, c'est du très bon grindcore, bien influencé punk, à l'ancienne. N'oublions pas que Phobia, comme tout bon groupe de grindcore qui se respecte, fait passer également dans ses textes un message sur la société, dénonçant le mauvais fonctionnement de celle-ci et l'abus des dirigeants, entre autres choses.
Cette galette m'a rappelé notre petit groupe français de Nancy, à savoir Blockheads, que je conseille également.
Bref, cet Ep ravagera vos petites oreilles et fera exploser en vous une violence inouie, pour votre plus grand plaisir!
Je ne pourrai attendre plus d'un groupe de grind(si ce n'est un contenu plus important).
Grindcoreux convaincu!
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

2 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
02/02/2011 20:11
chafeechouette a écrit : J'ai lu mais ne sait comment écouter l'album sur ce site ? Bon je suis vieille et con Clin d'oeil

Clique sur le profil "Phobia" en dessous de la pochette de l'album, tu trouveras deux titres sur notre site et un lien vers leur myspace Clin d'oeil
Invité citer
chafeechouette
02/02/2011 19:19
J'ai lu mais ne sait comment écouter l'album sur ce site ?
Bon je suis vieille et con Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Phobia
Grindcore
2010 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (2)  3.75/5
Webzines : (10)  3.58/5

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  T.R.O.G.
02.  Rehashed
03.  You Get No Remorse
04.  Enemy Within
05.  Revolt Your Life
06.  Tradition Of Power
07.  Sign Of Times
08.  Out Of Control
09.  Soon
10.  Mental State
11.  Life's Animosity
12.  Dying For Who?
13.  Total Kollapse
14.  Strive Conception
15.  Nothing Matters
16.  Killing Time
17.  If You Used To Be Punk, Then You Never Were

Durée : 14 minutes

paroles
line up

parution
Sortie : 06/12/2010

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Phobia
Phobia
Remnants Of Filth

2012 - Willowtip Records
  
Phobia
Phobia
22 Random Acts of Violence

2008 - Willowtip Records
  

Essayez aussi
Wormrot
Wormrot
Dirge

2011 - Earache Records
  
Blockheads
Blockheads
Shapes Of Misery

2006 - Overcome Records
  
Noisear
Noisear
Subvert The Dominant Paradigm

2011 - Relapse Records
  
Blockheads
Blockheads
This World Is Dead

2013 - Relapse Records
  
Massive Charge
Massive Charge
Silence

2007 - Autoproduction
  

chronique Chronique
A Very Old Ghost Behind The Farm
La Came Crude
chronique Chronique
Menace
Impact Velocity
chronique Chronique
Cynic
Kindly Bent To Free Us
chronique Chronique
Mysticum
In The Streams of Inferno
chronique Chronique
Erebus Enthroned
Temple Under Hell
chronique Chronique
Luror
The Iron Hand of Blackest Terror
chronique Chronique
Lifelover
Dekadens (EP)
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space II
chronique Chronique
Ormgård
Ormblot
chronique Chronique
Gravehill
Death Curse
chronique Chronique
Aborym
Dirty Remix (Compil.)
chronique Chronique
Seven Sisters of Sleep
Seven Sisters of Sleep (EP)
chronique Chronique
Sarke
Aruagint
chronique Chronique
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")
chronique Chronique
Castevet
Summer Fences
chronique Chronique
Om
Pilgrimage
chronique Chronique
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness
chronique Chronique
Merkabah
Moloch
chronique Chronique
Blut Aus Nord
Debemur MoRTi (EP)
chronique Chronique
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu
chronique Chronique
Mass Infection
For I Am Genocide
chronique Chronique
Abraham
The Serpent, the Prophet & the Whore
chronique Chronique
Rauhnåcht
Urzeitgeist
chronique Chronique
Vanhelga
Längtan
chronique Chronique
Cultes Des Ghoules
Henbane
chronique Chronique
Behemoth
The Satanist
chronique Chronique
Debauchery
Germany's Next Death Metal
chronique Chronique
Head of the Demon
Head of the Demon
chronique Chronique
Urfaust
Die erste Levitation (Single)
chronique Chronique
Necrohell
Possessed by Nocturnal Grimness