chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
32 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sodom - M-16

Chronique

Sodom M-16
I love the smell of napalm in the morning ! Smells like, victory.


Louée soit cette vieille crapule de Robert Duvall, ici dans une scène mémorable de ce que d'aucun considèrent comme étant le plus grand film de guerre jamais réalisé (ce qui n'est pas mon cas, ne serait-ce qu'à cause d'un Marlon Brando surcoté et d'un final fort décevant) : « Apocalypse Now » ! Une référence directe à ce qui reste tout de même comme une des grandes réussites du genre, et un terreau thématique fertile pour SODOM qui, contrairement à ce que je pouvais penser, n'a pas tiré l'essentiel de ses cartouches entre 1987 et 1992. Il y a donc une vie après le charnier « Tapping The Vein » et Tom Angelripper (aka Thomas Such) va s'acharner à nous le prouver, toujours épaulé par un tandem Kost/Schottkowski déjà au garde à vous sur « Code Red » et « Till Death Do Us Unite ».

Faîtes la guerre et rien d'autre semble être le leitmotiv d'un 10ème full length plongé dans l'enfer du Vietnam, lequel a inspiré autant de chef d'œuvres du 7ème art (« Voyage Au Bout De L'Enfer », « Une Balle Dans La Tête ») que de peloches bellicistes balourdes réécrivant l'histoire en lettres de sang (« Portés Disparus », « Rambo II »). La bonne idée du trio vengeur – meilleure que celle de poser en tenue de bidasses dans le Jardiland du coin en tous cas ! – est, contrairement à ce que suggère le titre de l'album, de ne pas verser dans le tout rapide et de soigner particulièrement les riffs, « M-16 » renforçant sa position à grand renfort de groove malsain (« Among The Weirdcong », « I Am The War », « Genocide »). L'offensive, résolument old school, s'appuie sur le bagage classic thrash d'un Bernemann récitant son petit SLAYER illustré, réutilisant à l'envi les gimmicks de la paire King/Hanneman : solis chaotiques, guitares hurlantes à têtes chercheuses occupant plus d'espace que sur les premiers sangs de l'ère « Persecution Mania »/ « Agent Orange » (on appréciera le feu d'artifices lead sur « Minejumper » et « Genocide ») et riffs torturés caractéristiques (« Cannon Fodder »), quand on ne part pas en éclaireur le long des rangées de tombes du METALLICA carré boulon de « Master Of Puppets » (« Lead Injection »). La charge est ainsi plus lourde qu'à l'accoutumée, SODOM battant en brèche les attaques concernant le caractère monocorde de ses productions ; plus versatile sur le plan rythmique donc, quitte à donner dans le mid tempo de rang (la brise nuque et méchamment addictive « Napalm In The Morning ») avant de vaporiser la résistance au shrapnel death (« Little Boy » et son final explosif).

Du tout bon jusqu'au title track, étonnamment neutre, avant une série de morceaux chargés à blanc qui ne valent que pour leur caractère récréatif (les chants de marines sur … « Marines », la reprise du groupe de surf rock THE TRASHMEN en référence à « Full Metal Jacket »). Une absence de plan B qui amoindrit la force de frappe d'un « M-16 » sentant un peu trop le renfermé, la production de Harris Johns s'avérant la réplique exacte de celle d'un certain « Kings Of Beer » (TANKARD) sorti un an plus tôt. Une baisse de régime qui plombe un peu le moral des troupes, déjà quelque peu entamé par la prestation vocale mollassonne d'un Angelripper qu'on a connu plus fort en gueule par le passé. Qu'à cela ne tienne, « M-16 » reste franchement redoutable et assure plus que convenablement son statut d'aimable divertissement guerrier : ce n'est certes pas le « Platoon » des skeuds thrash mais plutôt l'équivalent sonore du « Hamburger Hill » de John Irvin, soit de la série B haut de gamme emballée avec savoir faire par des vétérans à qui on ne la fait plus depuis des lustres.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Jotun35 citer
Jotun35
17/02/2011 00:24
note: 9.5/10
Boarf, le morceau M-16 est bien plus mou que "Lead injection" ou "Canon Fodder"... Un peu plus "rouleau compresseur" certes, mais moins véloce. En tout cas l'enchaînement "Napalm...", "Minejumper" et "Genocide" fait mal !
JUUUMPIIING OOON A MIIIIIIIIINE !
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
11/02/2011 13:54
note: 8/10
Jotun35 a écrit : "Lead Injection" et "Canon Fodder", chargés à blanc ?! Tu as fumé quelque chose de pas net l'ami ! ^^

C'est parce que j'écoute l'album en alternance avec l'éponyme, nettement plus saignant à mon sens Clin d'oeil
Jotun35 citer
Jotun35
11/02/2011 11:00
note: 9.5/10
"Lead Injection" et "Canon Fodder", chargés à blanc ?! Tu as fumé quelque chose de pas net l'ami ! ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sodom
Thrash metal
2001 - SPV
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  8.5/10
Webzines : (9)  8.06/10

plus d'infos sur
Sodom
Sodom
Thrash metal - Allemagne
  

écoutez
tracklist
01.  Among The Weirdcongs
02.  I Am The War
03.  Napalm In The Morning
04.  Minejumper
05.  Genocide
06.  Little Boy
07.  M-16
08.  Lead Injection
09.  Cannon Fodder
10.  Marines
11.  Surfin' Bird

Durée : 49:03

line up
voir aussi
Sodom
Sodom
Epitome Of Torture

2013 - SPV
  
Sodom
Sodom
Code Red

1999 - Drakkar Entertainment
  
Sodom
Sodom
Get What You Deserve

1994 - Steamhammer Records (SPV)
  
Sodom
Sodom
In War And Pieces

2010 - SPV
  
Sodom
Sodom
Persecution Mania

1987 - Steamhammer Records (SPV)
  

Essayez aussi
Overkill
Overkill
The Electric Age

2012 - Nuclear Blast
  
Atrophy
Atrophy
Violent By Nature

1990 - Roadrunner Records
  
Testament
Testament
Dark Roots Of Earth

2012 - Nuclear Blast
  
Hatriot
Hatriot
Dawn Of The New Centurion

2014 - Massacre Records
  
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Sanctify The Darkness

2009 - Nuclear Blast
  

Baptism
V: The Devil's Fire
Lire la chronique
Profanatica
The Curling Flame of Blasphemy
Lire la chronique
Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Starofash
Skógr
Lire la chronique
Hunok
Megrendíthetetlenség
Lire la chronique
Lacuna Coil
Delirium
Lire la chronique
Primalfrost
Prosperous Visions
Lire la chronique
Dark Funeral
Where Shadows Forever Reign
Lire la chronique
De Karl Sanders à Mark Greenway
Jouer à The Small Metal World Experiment
Karcavul
Intersaône
Lire la chronique
Vanhelgd
Temple Of Phobos
Lire la chronique
Mizery
Absolute Light
Lire la chronique
Au revoir Monsieur le chroniqueur ! La mort de VS Webzine ! Du pipi qui gicle !
Lire le podcast
Fistula
Longing for Infection
Lire la chronique
Hermóðr
The Darkness of December
Lire la chronique
Blut Aus Nord à l'occasion de la sortie de Codex Obscura Nomina
Lire l'interview
Alkerdeel
Lede
Lire la chronique
Sink
Ark of Contempt and Anger
Lire la chronique
Winterlore
Winterlore
Lire la chronique
Disincarnate
Dreams Of The Carrion Kind
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Worship The Grave
Lire la chronique
Thrasho en interview sur Horns Up
Lire le podcast
Allobrogia
Sonnocingos
Lire la chronique
Hoth
Oathbreaker
Lire la chronique
Hortlak
Hortlak
Lire la chronique
Grandes vacances
Jouer au blindtest
Noumena
Death Walks with Me
Lire la chronique
Psycroptic
The Scepter of the Ancients
Lire la chronique
Sale Freux
« Adieu, Vat ! »
Lire la chronique
Gojira
Magma
Lire la chronique