chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Immortal - Pure Holocaust

Chronique

Immortal Pure Holocaust
"Pure Holocaust", à l'instar de quelques autres grands classiques du genre, renferme tout ce qui fit la spécificité de la scène black metal Norvégienne du début des années 90. Cette atmosphère profonde et ensorcelante qui vous faisait voyager de nuit dans une nature grandiose et mystique, une nature sauvage, souveraine et suprêmement obscure. Ce black metal racé et reconnaissable, teinté d'une certaine noblesse, qui exposait son essence Scandinave à la face du monde dans un écrin sonore d'une finesse redoutable à la fois âpre et organique généralement préparé avec soin par Maître Pytten.

"Pure Holocaust" donc, sur lequel Immortal, fait preuve d'une qualité de song writting exceptionnelle. Tout s'enchaîne comme dans un doux cauchemar, sans accrocs, sans cassures, les riffs se fondent les uns dans les autres avec une aisance confortable, sans jamais briser la trame mélodique de l'oeuvre. Toute la force de "Pure Holocaust" est ici, cet album qui semble avoir emprisonné l'hiver est une anthologie de riffs beaux à se damner, vibrant de mélodies gelées montées en une architecture musicale fascinante. La furie et les harmonies frissonnantes se côtoient, se mélangent, se renforcent et s'embellissent pour former un amas de black metal impérieux qui fige son ténébreux sillon dans l'histoire du genre.

L'album ne souffre d'aucun point faible, la voix d'Abbath est simplement parfaite pour cet environnement, la partition de batterie est en tout point exemplaire, extrêmement dynamique et particulièrement variée mais c'est l'application de Demonaz qui scellera l'œuvre dans les mémoires tant son travail tient ici du pure génie (trop souvent mésestimé par les adorateurs de la période plus "heavy" du groupe). Le guitariste fait grésiller ses 6 cordes jusqu'à ce qu'elles ressemblent au vent, qu'elles reprennent le blizzard en une symphonie de bourrasques métalliques. Grandiose !
La magie opère dès les premières secondes bouillonnantes de "Unsilent storm in the north abyss" et son imposant torrent de dissonances confortables, cette magie qui hantera chaque mesure d'un album compact, court, dense et (quasi) parfait.
"The sun No Longer Rises", incroyable avec ses premières mesures prodigieuses, sa progression épique, son tempo plus posé et sa force de persuasion décuplée.
“Storming through red clouds and holocaust winds” qui procure l'impression intense de traverser une tempête de poudreuse, perdu au coeur de la nuit glaciale d'un grand nord surnaturel et "As the eternity opens"» dantesque, épique offrant ses quelques secondes de chœurs saisissants sortis de nulle part. Autant de morceaux choisis, autant de moments intenses qui auraient pu être ici remplacés par n'importe quel autre morceau de l'album sans que la démonstration soit émoussée ou dénaturée. Aucun point faible vous disais-je.

"Pure Holocaust" est à mon sens et à mon goût, (parfaitement objectif donc..), la plus belle réussite du groupe qui enchaînera avec deux albums qui me laisseront de marbre, un "Battle In The North" trop chaotique pour être honnête et un "Blizzard Beast" un peu ridicule que le groupe reniera à demi-mot peu de temps après. Par la suite (à partir de "At The Heart Of Winter") Abbath prendra la guitare avec un style différent qui fera perdre à Immortal ce riffing magistral et l'obligera à emprunter une voie moins obscure sur laquelle je n'ai malheureusement jamais vraiment réussi à la suivre.
Voici donc le Immortal que j'aime (que j'aimais), celui qui joue avec la glace et riffe façon Mister Freeze avec une magnificence rare.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

Funky Globe citer
Funky Globe
13/09/2014 10:55
note: 10/10
Très bon même si perso le suivant m'a bcp plus botté le cul.
Concernant Blizzard Beast, si on fait abstraction du son, les riffs sont carrément énormes. Je vous trouve bien dur avec ce disque.
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
11/09/2014 09:49
note: 10/10
MrBlack12 a écrit : Allez une petite chro de Battles In The North Sourire

J'y pensais, je me le ferais quand j'aurais le temps, étant donné qu'Häxan a quitté Thrashocore.
Invité citer
MrBlack12
11/09/2014 09:17
Allez une petite chro de Battles In The North Sourire
Invité citer
MrBlack12
11/09/2014 09:12
C'est vrai que c'est peut-être bien leur meilleur album en fait.. Avec le temps certains riffs font même penser aux albums plus heavy d'après 2000. La batterie est hallucinante je trouve même les pains donnent un charme Moqueur Pareil sur Battles In The North.

Je pense pas que Blizzard Beasts soit ridicule mais la prod a vraiment gaché le truc. Il y a tout de même des bons morceaux !
Enfin allez si.. la pochette est ridicule mais ça c'est autre chose.
Invité citer
Gilles
10/09/2014 18:05
question à l'auteur de la chro: pourquoi Blizzard beast est un peu ridicule??
Je l'aime beaucoup moi Blizzard Beast
Invité citer
Carcharoth
24/02/2011 21:17
Crédibilité et Immortal restent deux termes antinomiques dans le domaine du black metal. Le groupe a toujours assumé son côté second degrés et n'a jamais voulu faire passer un quelconque message à travers sa musique, je ne vois donc pas en quoi sa crédibilité en serait écorchée. Si ces types se prenaient au sérieux là d'accord, on pourrait parler de niveau de crédibilité. Mais là j'vois pas.

Meilleur album d'Immortal avant l'évolution de style orchestrée avec ATHOW. C'est froid, malsain (le seul du groupe à ce titre), noir (merci la pochette). L'un des plus beaux avatars du black metal, en un mot : culte !

ps: cela dit je préfère ATHOW et SOND ^^
Geisterber citer
Geisterber
19/02/2011 18:57
note: 10/10
Le meilleur IMMORTAL à mes yeux, à fond d'accord avec ta chronique du coup.
Juste, je ne suis pas aussi sévère que toi quant aux suivants. Notamment pour Battles in the north, que je trouve très intense et inspiré, un poil moins bon que ce Pure Holocaust mais quand même assez ravageur grâce à sa froideur bien décrite par korbendallas. Blizzard Beasts n'est effectivement pas terrible, par contre At The Heart Of Winter est efficace et bien burné.
Cela-dit, je trouve IMMORTAL un peu ridicule... voir les clips de ce groupe réduit de beaucoup sa crédibilité. La qualité musicale reste bien présente, ça serait bien débile de se laisser influencer par les clips, mais le reste peine vraiment à suivre, c'est un peu dommage...
korbendallas citer
korbendallas
18/02/2011 15:55
Cet album fait partie des perles du Black Metal, tout comme "Battles in the north", comme tu dis beaucoup plus chaotique, mais tellement intense et qui renferme des titres épiques et d'une froideur que seul Immortal est capable de faire ressentir ! Le grand Nord dans toute sa splendeur !
Alors, oui, le style est différent à partir de "At the heart of winter", mais la patte Immortal est toujours présente.
Häxan citer
Häxan
17/02/2011 20:19
note: 10/10
A partir "ATHOW", le riffing est beaucoup plus classique, Abbath n'ayant absolument pas le même style que Demonaz dont je préfère de très loin le jeu si particulier.
De toutes façons je n'aime pas Immortal, je n'aime que "Pure Holocaust", le reste m'indiffère totalement ;-)
Invité citer
mes couilles mickey
17/02/2011 19:59
perdu le riffing magistral à partir de at the heart of winter... que ne faut-il pas lire...
c'est justement le point fort des albums post blizzard beast.
C'est dommage, jusque là, la chronique était parfaite, rendant un hommage mérité à ce disque.
Vocaux extraordinaires.
Häxan citer
Häxan
16/02/2011 17:30
note: 10/10
merci, c'est corrigé ;-)
Niktareum citer
Niktareum
16/02/2011 17:10
Belle chronique l'ami!

Il faut que je me penche sur les débuts d'Immortal depuis si longtemps...

ps: il manque un "T" et un "s" quand tu cites "The sun no longer rises" (avant dernier paragraphe. Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Immortal
Black Metal
1993 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (20)  9.08/10
Webzines : (14)  8.6/10

plus d'infos sur
Immortal
Immortal
Black Metal - 1991 - Norvège
  

tracklist
01.  Unsilent Storms in the North Abyss
02.  A Sign for the Norse Hordes to Ride
03.  The Sun No Longer Rises
04.  Frozen by Icewinds
05.  Storming Through Red Clouds and Holocaustwinds
06.  Eternal Years on the Path to the Cemetary Gates
07.  As the Eternity Opens
08.  Pure Holocaust

Durée : 33:47

line up
voir aussi
Immortal
Immortal
Diabolical Fullmoon Mysticism

1992 - Osmose Productions
  
Immortal
Immortal
At The Heart Of Winter

1999 - Osmose Productions
  
Immortal
Immortal
All Shall Fall

2009 - Nuclear Blast
  
Immortal
Immortal
Battles In The North

1995 - Osmose Productions
  
Immortal
Immortal
Sons Of Northern Darkness

2002 - Nuclear Blast
  

Essayez aussi
Sordide
Sordide
La France a Peur

2014 - Avantgarde Music
  
True Black Dawn
True Black Dawn
Come The Colorless Dawn

2016 - World Terror Committee
  
Iskandr
Iskandr
Heilig Land

2016 - Haeresis Noviomagi
  
Fyrnask
Fyrnask
Fórn

2016 - Ván Records
  
Vreid
Vreid
Pitch Black Brigade

2006 - Tabu Recordings
  

Attic
Sanctimonious
Lire la chronique
Converge
The Dusk In Us
Lire la chronique
Gods of Space
Gods of Space (EP)
Lire la chronique
Fall Of Seraphs pour l'EP "Destroyer Of Worlds"
Lire l'interview
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
King Bee
All Seing Eye (EP)
Lire la chronique
Presumption
Presumption
Lire la chronique
The Spirit
Sounds From The Vortex
Lire la chronique
River Black
River Black
Lire la chronique
Enslaved
E
Lire la chronique
Kanashimi
Inori
Lire la chronique
Beastmaker
Lusus Naturae
Lire la chronique
Perihelion
Örvény
Lire la chronique
Monarch!
Never Forever
Lire la chronique
Maze Of Sothoth
Soul Demise
Lire la chronique
Canker
Earthquake
Lire la chronique
Under The Church
Supernatural Punishment
Lire la chronique
Bloody Alchemy pour l'album "Kingdom Of Hatred"
Lire l'interview
Sacroscum
Drugs & Death
Lire la chronique
Iron Age
The Saga Demos (Démo)
Lire la chronique
Black Country Communion
BCCIV
Lire la chronique
The Wrong Tour To Fuck With Europe 2017
Beyond Creation + Disentomb...
Lire le live report
Damnation Defaced
Invader From Beyond
Lire la chronique
Mjölnir
Magnet Vektor
Lire la chronique
Fall of Summer 2017
Lire le dossier
Body Count
Bloodlust
Lire la chronique
Aetherian
The Untamed Wilderness
Lire la chronique
Forn Valdyrheim
Reminisce Eternity (Rééd.)
Lire la chronique
FennrLANE : Le pourquoi du one-man-band
Lire l'interview
No Return
The Curse Within
Lire la chronique