chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
56 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Fatal Embrace - Shadowsouls' Garden

Chronique

Fatal Embrace Shadowsouls' Garden
Si quelqu'un dans la salle a déjà entendu parler des Suédois de Fatal Embrace (à ne pas confondre avec les thrasheux allemands), qu'il se manifeste et je lui offrirai alors bien volontiers ma collection de pin's. Personne ? Compréhensible. Même sur la toile, il n'existe quasi-aucune information sur ce quatuor et pourtant le groupe aura signé chez le fameux label britannique Candlelight Records. Formé en 1992, Fatal Embrace est composé de membres de groupes de death mélodique tout aussi obscurs mais dont la qualité est à relever (Auberon, Eternal Lies, Lothlorien, des chroniques qui embelliront certainement votre webzine vénéré). Ca ne vous parlera certainement pas mais pour frimer en soirée mondaine, ça peut aider. Après donc une démo en 1995, le groupe dévoilera son premier opus Shadowsouls' Garden deux ans plus tard.

A l'instar de Gates Of Ishtar chroniqué il y a quelques semaines, Fatal Embrace n'aura en rien révolutionné le death mélodique suédois en s'imprégnant entièrement de la genèse du style (les débuts d'In Flames, Dark Tranquillity, At The Gates, Eucharist, A Canorous Quintet…). « True swedish melodic death metal» ? Je réponds oui. Une musique glaciale et crue sans artifice, toujours en équilibre entre death et black metal. Dès les premières secondes vous comprendrez que le mythique A Velvet Creation (difficile de faire plus « true ») a été le socle de ce Shadowsouls' Garden. On retrouve ainsi ces leads intenses en tremolo (typés Mörk Gryning, enfin plutôt Hypocrite pour rester dans le même style), cette production minimaliste (mais bien meilleure que A Velvet Creation) et cette atmosphère dépressive portée par un chant torturé poignant. Dernier point intéressant car tous les membres hurlent sur la galette (criard et guttural) en plus de deux guests reconnus pour le chant clair, Mathias Lodmalm (Cemetary) et Daniel Heiman (Lost Horizon) : l'intensité n'en est que décuplée !

De tous les groupes de death mélodique de ma modeste culture, Fatal Embrace doit faire partie de ceux proposant les compositions les plus riches. Le nombre de riffs différents est tout bonnement hallucinant, chaque titre possédant une surcharge jouissive de mélodies typiques des années 90. « Well of Starclouds », « Shadowsouls' Garden », « Under Dark Red Sunburst » ou encore « As Heaven Stood Seasonless and Dead » renferment quelques passages d'anthologie à faire verser une larme à l'adepte de « suédoiseries » de la grande décennie. Les premières écoutes seront ceci dit plutôt déstabilisantes. La musique de Fatal Embrace paraîtra bien peu fluide, sorte de juxtapositions hétérogènes de mesures diversbes et variées. Ce n'est malheureusement pas totalement faux, le groupe a du mal à structurer sa surdose d'idées et à créer les transitions adéquates. Une barrière contraignante certes, mais qui après quelques efforts, n'empêchera pas de se délecter du travail herculéen de composition et de réécouter en boucle l'album afin de déceler toutes ses finesses cachées.

Véritable usine à riffs mélodiques, Shadowsouls' Garden devrait ravir au plus haut point les adorateurs de metal suédois des années 90. Mais la trop grande approximation des compositions et l'originalité laissant à désirer empêcheront en partie Fatal Embrace de réellement marquer les esprits. Car comme une tripotée de groupes de cette époque, la carrière de Fatal Embrace ne durera qu'un album, la bande se séparant un an plus tard malgré l'enregistrement d'un deuxième opus mort-né Hail Down Deep (peut-être une réédition un jour, qui sait ?).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Niightwanderer citer
Niightwanderer
23/02/2011 21:11
Je l'ai aussi et c'est vrai qu'il est excellent cet album. Une vrai perle ! Ne passez pas à côté si vous arrivez à le trouver en occaz. Belle chronique !
Onizoku citer
Onizoku
23/02/2011 13:11
Un bon moyen (du moins celui que j'ai utilisé car il m'en fallait toujours plus!) c'est d'aller par exemple sur metal-archives et de faire une recherche avancée en précisant "Melodic Death" et "Sweden" et en remontant d'année en année, en commençant par 1990 par ex. Personnellement c'est comme ça que j'ai découvert la plupart de ces "inconnus".
Ce qui est étonnant c'est le nombre de groupes qui ont sortis à peine une ou deux démos, un album fabuleux, dans la première partie des 90's et qui ont totalement disparu, sans qu'aucun de leurs membres ne fassent quoi que ce soit d'autre. Un peu comme un hobby de jeunesse, mais un hobby qui a engendré des perles du Melodic Death.
Dark Nico citer
Dark Nico
22/02/2011 20:53
ça a l'air sympa et en plus dispo sur Mamazon !. Un des nombreux groupe de Death mélodique passé quasi inarperçu malheureusement. Il y a quelques années de cela j'ai passé des journées entières sur le web de liens en liens, d'amis myspace ou autre en amis myspace pour tenter de découvrir un maximum de groupe de ce genre et pourtant la plupart des noms cités dans la chronique ou par Onizoku : jamais entendu parlés... (sauf Lothlorien : sublime). Peut être que le problème vient de là : trop de groupe, les bons ont été noyés dans la masse?
Ant'oïn citer
Ant'oïn
22/02/2011 12:50
Encore une super découverte, et encore quelque chose d'introuvable sans doute. Les extraits sont vraiment fantastique, tout ce que j'aime en somme. Thanks.
Mitch citer
Mitch
21/02/2011 15:01
Ah oui effectivement, un homme de goût (les groupes que tu cites sont dans mon tiroir) ! Clin d'oeil

Le colissimo part ce soir ! Mr Green
Onizoku citer
Onizoku
21/02/2011 14:49
Moa je connais ! :-D Bon en grande partie parce que je suis fan du genre et que j'en ai beaucoup recherché, car c'est vrai que ce n'est pas le genre de groupe qu'on voit souvent chroniqué... Et pourtant il y a tellement de perles inconnues qui ont gravité en Suède dans ce style aujourd'hui quasiment éteint... Excretion, Sacrilege, Absurdum, Eternal Autumn, The Everdawn, Miscreant, Withered Beauty... Je peux frimer en soirée mondaine alors ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fatal Embrace
Death mélodique
1997 - Candlelight Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7/10

plus d'infos sur
Fatal Embrace
Fatal Embrace
Death mélodique - 1992 - Suède
  

tracklist
01.   Our Rotten Thirst
02.   Path of Virtues-That Tepid Torment
03.   Well of Starclouds
04.   Shadowsouls' Garden
05.   Blood's Icon
06.   Drowned in the Crossway Water
07.   Under Dark Red Sunburst
08.   As Heaven Stood Seasonless and Dead

line up
Essayez aussi
Exmortus
Exmortus
Ride Forth

2016 - Prosthetic Records
  
Cardinal Sin
Cardinal Sin
Spiteful Intents (EP)

1996 - Wrong Again Records
  
Hearse
Hearse
Single Ticket To Paradise

2009 - Vic Records
  
Quo Vadis
Quo Vadis
Day Into Night

2000 - Skyscraper Music
  
Born Of Osiris
Born Of Osiris
Soul Sphere

2015 - Sumerian Records
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast