chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Between The Buried And Me - The Parallax: Hypersleep Dialogues

Chronique

Between The Buried And Me The Parallax: Hypersleep Dialogues (EP)
Les coqueluches américaines de Between The Buried And Me (BTBAM) auront honoré leur contrat (5 albums, un DVD et un best-of) malgré un label « core à mèche » (Victory Records) assez éloigné du genre mais aussi du niveau de jeu pratiqué (cf. mon interview). Les voilà dorénavant dans une écurie nettement plus « metal » (enfin !), le réputé Metal Blade. Pas une surprise en soit puisque les Teutons avaient déjà signé le side-project du frontman Tommy Rogers (Thomas Giles, bizarrerie électro chroniquée par mon collègue Ikea). Un an et demi après The Great Misdirect et afin de fêter cette signature toute fraîche, le groupe partira enregistrer trois titres en guise d'apéritif pour la suite, The Parallax: Hypersleep Dialogues. Un EP « concept » de 30 minutes (présenté comme un « album » par Metal Blade) servant d'introduction au prochain opus et qui marque pour la première fois l'absence du producteur Jamie King au profit de David Bottrill (Tool, Muse, King Crimson, Dream Theater). Une thématique contant l'histoire de deux personnages vivant dans des mondes séparés par plusieurs millions d'années lumières. Chacun est confronté aux mêmes problèmes existentiels et les décisions prises risquent d'agir sur l'univers entier... Aussi « tordu » que leur musique en somme ! Je ne vous cacherai pas mon scepticisme par rapport à cette nouvelle offrande attendue ardemment par les récents aficionados, The Great Misdirect (prenant la poussière) m'ayant grandement laissé sur ma faim après le cultissime Colors… Fin du suspense.

De leur tout premier album Between The Buried And Me à Colors, BTBAM n'aura jamais sorti deux fois la même galette. Un bain de fraîcheur imprévisible qui avait su générer une attente interminable à chaque nouvelle annonce du groupe de Caroline du Nord. Sauf que BTBAM semble désormais avoir trouvé son style, le quintet ne fait que reprendre ce qu'il avait déjà entamé sur Colors : un metal méchamment barré et technique incataloguable (véritable patchwork extrême) embrassant sans vergogne du rock progressif. Ainsi à l'instar de The Great Misdirect, le groupe ne fera que peaufiner d'avantage sa technicité et son « bordélisme » si savoureux. A ce niveau là il n'y a pas vraiment à discuter, les morceaux suivent encore cet algorithme ultra complexe (à s'emmêler les neurones) tout en étant toujours suffisamment fluide. Un point qui faisait défaut à son aîné. Ce coup-ci BTBAM arrive à mieux canaliser et à enchaîner plus « naturellement » son surplus d'idées. Mais c'est surtout son contraste « brutal / émotionnel » que l'on retiendra. Le chant angélique de Tommy (que je trouve un peu « haut » sur « Specular Reflection », comme dans The Silent Circus), les breaks célestes rock jazzy ou les splendides mélodies font encore effet. Comme si l'aura de Colors planait par moment (le final de « Augment Of Rebirth » et la sublime conclusion « Lunar Wilderness ») et s'échappait sans qu'on puisse la retenir : frustrant…

Comme d'habitude, un nombre d'écoutes incalculable sera nécessaire avant de pouvoir apprivoiser cette demi-heure musicale ahurissante de richesse. Les oreilles plus attentives prendront un plaisir certain à analyser le jeu des musiciens surdoués (je suis toujours aussi fan du boulot rythmique) : ce groupe est définitivement au dessus de la masse... BTBAM joue donc la carte de la « sécurité », aucune expérimentation étonnante ou aspect qui démarquerait ce The Parallax: Hypersleep Dialogues du reste de la discographie… Les quelques tentatives « exotiques » inspirées d'un Mike Patton (amplifiées sur The Great Misdirect) restent ici anecdotiques et apportent peu (l'introduction ratée de « Specular Reflection »). BTBAM a mis la barre tellement haute avec ses anciens albums qu'il est difficilement envisageable pour l'auditeur de se contenter d'un « moins bien » ou de quelques fautes de composition. Il est vrai que « Specular Reflection » ou la première partie d'un « Augment Of Rebirth » n'est pas vraiment au niveau de ce qu'a pu déjà pondre la bande et sent plus les fonds de tiroirs… Mais le plaisir d'écoute demeure et The Parallax: Hypersleep Dialogues devrait tenir en haleine pas mal d'heures avant d'être complètement assimilé.

The Parallax: Hypersleep Dialogues était prévisible. BTBAM maîtrise parfaitement son sujet avec notamment de grands passages (ah « Lunar Wilderness » !). Mais tout comme son prédécesseur The Great Misdirect, il manque cette fougue et cette envie de réellement surprendre son auditoire. Le groupe ne fait que se reposer sur les bases de Colors mais sans son inspiration et son émotion… Espérons que les Américains ne se contenteront pas de si peu pour leur prochain album et arriveront à nous prendre de court comme dans le passé. Metal Blade devrait en tous les cas bien doper l'influence du groupe en Europe, chose méritée depuis bien longtemps déjà.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
03/08/2011 14:07
note: 3/5
Je ne sais pas ou sont passés les leads qu faisaient de morceaux comme "Ants of the Sky" des titres mythiques toujours aussi agréable 5 ans après!
La technique est la, les refrains moins bons mais pas mauvais, mais c'est dur de retenir quelque chose et de revenir facilement sur cet EP!!
SwedishMetal citer
SwedishMetal
01/05/2011 23:40
note: 4/5
Sans être complètement horrible, je trouve que techniquement l??uvre est un brin sur-mixé, mais personnellement j'accroche vraiment plus sur les lyrics.
Quoi-que musicalement 'Colors' est un standard pratiquement impossible a franchir.

Bref j'essaie d'avoir une un avis sans être biaisé par le talent inhumain de ces gars la.
donvar citer
donvar
20/04/2011 21:11
note: 3/5
Acheté récemment, pas assez d'écoutes pour l'instant, mais je suis un brin déçu. J'espère changer d'avis au fil des écoutes... Mon problème finalement avec BTBAM, c'est que j'ai découvert Colors en premier...
Mitch citer
Mitch
07/04/2011 09:34
note: 3.5/5
Je trouve qu'il pousse son chant un peu trop "haut" sur le refrain de "Specular Reflection" (limite "emo", comme sur The Silent Circus), j'accroche moyennement.
supersinep citer
supersinep
07/04/2011 00:26
tu trouves tommy un peu "haut" ? C'est-à-dire ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Between The Buried And Me
Metal/Rock extrême progressif
2011 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (10)  3.7/5
Webzines : (24)  3.97/5

plus d'infos sur
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Progressive metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Specular Reflection
02.   Augment Of Rebirth
03.   Lunar Wilderness

line up
parution
11 Avril 2011

Mindwarp
A Cold Black Day
Lire la chronique
Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique