chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ad Patres - Ad Patres

Chronique

Ad Patres Ad Patres (EP)
Les nouveautés fadasses s'amoncellent sur le bureau? Marre de reporter sine die la chronique de « The Burning Red » et « X-Factor », deux vieilleries indignes qui ne demandent qu'à rester six feet under ? Grand besoin de sang neuf pour retrouver la foi à l'heure où MORBID ANGEL s'apprête à virer indus? Alors rien de tel qu'un petit plongeon dans l'underground – avec 3 titres pour même pas dix minutes d'apnée death métallique, difficile de boire la tasse – et français tant qu'à faire, histoire de confirmer que l'eau du bassin n'est pas forcément moins verte ailleurs.

En proposant une piqûre de rappel des bases du death metal et de l'intensité requise pour pratiquer la discipline, AD PATRES s'aligne d'entrée sur 50 mètres et se colle une bonne pression sur le dos, soit celle de séduire un auditoire à fort degré d'exigence (notamment chez Thrashocore). Pour cela, rien de tel qu'un entraînement à la carte sous la houlette de Mathieu Pascal (GOROD) au Bud Records Studio, en présence d'un ex-WITHDRAWN à la guitare, du batteur fondateur de SETH Alsvid (ENTHRONED, FORNICATION) et de membres de I.O.S.T. Et si l'on reconnait aisément la patte WITHDRAWN à intervalles réguliers, AD PATRES présente les mêmes gages de solidité : riffs racés d'école américaine (SUFFOCATION et MORBID ANGEL sont volontiers cités en référence), druming carré au possible et alternance louable de séquences blastées et plus modérées, sans oublier un chanteur à grosse voix qui se permet quelques légères incartades porcines/criardes. Un petit côté grindcore pas vilain donc, contrebalancé par un break mélodique de niveau mondial sur « To The Fathers », avant la course au podium death national qui tend les bras à cette nouvelle formation on ne peut mieux charpentée. Les nombreuses parties de double pédale le prouvent (malgré une production un peu trop plastifiée à mon goût, l'ère des combinaisons en polyuréthane ?), AD PATRES a de la caisse et de sacrés arguments à faire valoir. Et si ce programme trop court empêche raisonnablement de voir en eux les nouveaux Alain Bernard du death, leur technique sans failles couplée à une puissance naturelle en font un challenger potentiel pour les échéances futures. Touché coulé !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Geisterber citer
Geisterber
09/04/2011 17:01
@ Bbr : ils jouent à Clermont le 15 avril à la coopé, et c'est gratuit. On peut y bouger ensemble éventuellement!
Niktareum citer
Niktareum
08/04/2011 12:50
Ouais c'est un bon début!
BbrBlastard citer
BbrBlastard
08/04/2011 12:06
Pouah oui c'est bon ça!
Keyser citer
Keyser
08/04/2011 12:02
Prometteur effectivement!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ad Patres
Death metal
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  3.96/5

plus d'infos sur
Ad Patres
Ad Patres
Brutal Death - 2008 - France
  

tracklist
01.  The Lock
02.  To The Fathers
03.  Scorn Aesthetics

Durée : 9:22

line up
voir aussi
Ad Patres
Ad Patres
Scorn Aesthetics

2012 - Kaotoxin Records
  
Writhing / Ad Patres
Writhing / Ad Patres
Writhing / Ad Patres (Split-tape)

2012 - Nihilistic Holocaust
  

Essayez aussi
Asphyx
Asphyx
Incoming Death

2016 - Century Media
  
Undead Creep
Undead Creep
The Ever-Burning Torch

2011 - Dark Descent Records
  
Amputory
Amputory
Ode To Gore

2015 - Xtreem Music
  
Mass Infection
Mass Infection
Promo 2008 (Promo)

2008 - Autoproduction
  
Vader
Vader
Welcome to the Morbid Reich

2011 - Nuclear Blast
  

Anguish
Magna Est Vis Siugnah
Lire la chronique
Dominant
The Summoning (EP)
Lire la chronique
The Ugly
Thanatology
Lire la chronique
Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique
Nydvind
Seas of Oblivion
Lire la chronique