chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
14 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ad Patres - Ad Patres

Chronique

Ad Patres Ad Patres (EP)
Les nouveautés fadasses s'amoncellent sur le bureau? Marre de reporter sine die la chronique de « The Burning Red » et « X-Factor », deux vieilleries indignes qui ne demandent qu'à rester six feet under ? Grand besoin de sang neuf pour retrouver la foi à l'heure où MORBID ANGEL s'apprête à virer indus? Alors rien de tel qu'un petit plongeon dans l'underground – avec 3 titres pour même pas dix minutes d'apnée death métallique, difficile de boire la tasse – et français tant qu'à faire, histoire de confirmer que l'eau du bassin n'est pas forcément moins verte ailleurs.

En proposant une piqûre de rappel des bases du death metal et de l'intensité requise pour pratiquer la discipline, AD PATRES s'aligne d'entrée sur 50 mètres et se colle une bonne pression sur le dos, soit celle de séduire un auditoire à fort degré d'exigence (notamment chez Thrashocore). Pour cela, rien de tel qu'un entraînement à la carte sous la houlette de Mathieu Pascal (GOROD) au Bud Records Studio, en présence d'un ex-WITHDRAWN à la guitare, du batteur fondateur de SETH Alsvid (ENTHRONED, FORNICATION) et de membres de I.O.S.T. Et si l'on reconnait aisément la patte WITHDRAWN à intervalles réguliers, AD PATRES présente les mêmes gages de solidité : riffs racés d'école américaine (SUFFOCATION et MORBID ANGEL sont volontiers cités en référence), druming carré au possible et alternance louable de séquences blastées et plus modérées, sans oublier un chanteur à grosse voix qui se permet quelques légères incartades porcines/criardes. Un petit côté grindcore pas vilain donc, contrebalancé par un break mélodique de niveau mondial sur « To The Fathers », avant la course au podium death national qui tend les bras à cette nouvelle formation on ne peut mieux charpentée. Les nombreuses parties de double pédale le prouvent (malgré une production un peu trop plastifiée à mon goût, l'ère des combinaisons en polyuréthane ?), AD PATRES a de la caisse et de sacrés arguments à faire valoir. Et si ce programme trop court empêche raisonnablement de voir en eux les nouveaux Alain Bernard du death, leur technique sans failles couplée à une puissance naturelle en font un challenger potentiel pour les échéances futures. Touché coulé !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Geisterber citer
Geisterber
09/04/2011 17:01
@ Bbr : ils jouent à Clermont le 15 avril à la coopé, et c'est gratuit. On peut y bouger ensemble éventuellement!
Niktareum citer
Niktareum
08/04/2011 12:50
Ouais c'est un bon début!
BbrBlastard citer
BbrBlastard
08/04/2011 12:06
Pouah oui c'est bon ça!
Keyser citer
Keyser
08/04/2011 12:02
Prometteur effectivement!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ad Patres
Death metal
2011 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  3.96/5

plus d'infos sur
Ad Patres
Ad Patres
Brutal Death - France
  

tracklist
01.  The Lock
02.  To The Fathers
03.  Scorn Aesthetics

Durée : 9:22

line up
voir aussi
Writhing / Ad Patres
Writhing / Ad Patres
Writhing / Ad Patres (Split-tape)

2012 - Nihilistic Holocaust
  
Ad Patres
Ad Patres
Scorn Aesthetics

2012 - Kaotoxin Records
  

Essayez aussi
Desultory
Desultory
Counting Our Scars

2011 - Pulverised Records
  
Behemoth
Behemoth
Satanica

1999 - Avantgarde Music
  
Grave
Grave
You'll Never See

1992 - Century Media
  
Mercyless
Mercyless
Abject Offerings

1992 - Restless Records
  
Bloodbath
Bloodbath
The Fathomless Mastery

2008 - Peaceville Records
  

Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique
Human Magnet
A New Kind Of Start
Lire la chronique
Triumvir Foul
Spiritual Bloodshed
Lire la chronique