chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
49 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Masakari - The Prophet Feeds

Chronique

Masakari The Prophet Feeds
Commençons par une petite leçon de culture générale. Pour ceux qui ne le savent pas, la Masakari est une hache de guerre japonaise utilisée par les moines guerriers connus sous le nom de Yamabushi. Lourde de 4kg et longue d'environ 120cm, elle était utilisée principalement pour défoncer les armures des ennemies.
Autant dire que ce jeune groupe originaire de Cleveland dans lequel on retrouve des membres de Rid The World, Elegy To The Fall et Hellkite (Merci la biographie car je n'en connaissais aucun) a bien choisi son nom. En 2009, le groupe sort un 7" pour accompagner sa première tournée US. Masakari est ensuite repéré par le label Southern lord et sort ainsi en 2010 ce premier album intitulé The Prophet Feeds et non The Profit Feeds. Ironie du sort, suite à une erreur d'impression, certains albums sont parus sous ce titre qui, malgré son double sens, peut prêter à confusion. On préfèrera en sourire mais je ne suis pas certain que ce soit le cas pour tout le monde, à commencer par le groupe lui-même.

Si le crust est un genre plutôt figé qui a peu évolué depuis ses débuts, il ne faudra pas compter sur Masakari pour changer la donne. Nos gaillards ne semblent pas avoir envie de déroger à cette tradition séculaire et préfèrent rester fidèles aux canons du genre. Violence, urgence, désespoir, détresse, haine, peur... voilà autant de sentiments qui abondent lors de l'écoute de cet excellent premier album de Masakari.

D'emblée, ce qui frappe, c'est la ressemblance avec les regrettés His Hero Is Gone, un groupe majeur de la scène crust que tout le monde se doit de connaître et dont l'influence chez Masakari est évidente. Cette ressemblance se ressent aussi bien au niveau de la musique qu'au niveau du chant. Mélangeant D-Beat à la Discharge/Disfear, Punk nihiliste et Metal poisseux, la musique de Masakari se montre d'une efficacité exemplaire pour le genre pratiqué ("Rapid Dominance", "Pain Conceived As Tool", "Nausea"). Pimenté par la noirceur des mélodies ("Rapid Dominance", "Tempt Providence"...) et par un discours décidemment bien ancré dans l'actualité sociétale déprimante qui nous entoure ("Outro"), "The Prophet Feeds" convainc dès la première écoute.
Direct dans son propos, le groupe tend parfois à calmer le jeu avec des passages plus mid-tempo comme sur la fin de "Salvation Reigns", "The Voiceless" ou encore "Outro" qui clôture cet album. On retrouve aussi quelques samples servant le plus souvent d'introduction ou de conclusion et qui permettent à l'auditeur de reprendre un peu son souffle avant de repartir à l'attaque, le couteau entre les dents. Ces samples, loin d'être anodins, appuient encore davantage le propos de Masakari. D'ailleurs, celui qu'on entend tout au long de "Outro" au sujet du racisme dans l'armée américaine fait d'ailleurs froid dans le dos.

Vous l'aurez compris, pour peu que vous soyez déjà adepte du genre, ce n'est pas avec cet album de Masakari que vous risquez d'être surpris. Mais à défaut d'être original, le groupe de Cleveland se montre néanmoins particulièrement efficace et suffisamment honnête pour mériter l'attention de tous ceux que des groupes comme His Hero Is Gone, Tragedy, Disfear ou Skitsystem ne laissent pas indifférent. Southern Lord a en tout cas eu le nez creux et pour avoir vu le groupe en concert, soyez certains que Masakari n'est pas là pour rigoler.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

5 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
21/07/2012 12:13
note: 8/10
Ouais. Je l'avais bien dit!
citer
(ancien membre)
20/07/2012 22:28
BOUCHERIE !!!!
gulo gulo citer
gulo gulo
06/08/2011 13:55
c'est tout de même un peu plus fleur au fusil que HHIG - ce qui a son charme, je l'admets, mais pas assez pour que je l'achète
AxGxB citer
AxGxB
04/08/2011 21:50
note: 8/10
Haha. Faut bien prendre les gens par les sentiments non? Gros sourire
Ikea citer
Ikea
04/08/2011 21:41
note: 7.5/10
La référence à His Hero Is Gone est déloyale. On va écouter prochainement.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Masakari
Crust / Hardcore
2010 - Southern Lord Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.5/10
Webzines : (3)  7.83/10

plus d'infos sur
Masakari
Masakari
Crust / Hardcore - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Rapid Dominance
02.   Pain Conceived As Tool
03.   Tempt Providence
04.   Salvation Reigns
05.   Echoes
06.   The Voiceless
07.   Nausea
08.   Abandoned
09.   Echelon
10.   Outro

line up
parution
7 Juin 2010

Essayez aussi
Hierophant
Hierophant
Great Mother : Holy Monster

2013 - Bridge 9
  
No Fealty
No Fealty
In The Shadow Of The Monolith

2013 - Swarm Of Nails / Gheea Music / Angry Music / Break The Silence / 5 Feet Under / TNS
  
Planks
Planks
The Darkest Of Grays/Solicit To Fall

2011 - Southern Lord Records
  
Damad
Damad
Rise And Fall

1997 - Prank Records
  
Ursut
Ursut
Dårarnas Paradis

2011 - Autoproduction
  

Wolfkrieg
Another Battle
Lire la chronique
Thaw
Earth Ground
Lire la chronique
Mizery
Survive The Vibe (EP)
Lire la chronique
Jesus Chrüsler Supercar
Among The Ruins And Desolat...
Lire la chronique
Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview