chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Disma / Winterwolf - Disma / Winterwolf

Chronique

Disma / Winterwolf Disma / Winterwolf (Split 7")
Alors la, chapeau bas! On peut dire que le label Doomentia ne s'est vraiment pas foutu de nos gueules. En plus de réunir sur le même disque deux excellents groupes révélés très récemment, le label Tchèque se paye également le luxe de sortir le split 7" le plus classe du monde. L'artwork d'Ola Larsson est tout simplement incroyable. Ces monstres répugnants et sanguinaires dépeint dans cet univers sombre et sous-terrain ne peuvent pas mieux correspondre à l'univers musical de Disma et Winterwolf. Pour faire honneur à cette véritable œuvre d'art morbide inspirée par les écrits de Lovecraft, quoi de mieux que de l'exposer à travers une édition gatefold en papier vernis très réussie. Comble du bon goût, le 7" est un picture disc reprenant, vous vous en doutez, cette fameuse peinture. Rien que pour l'objet, ce disque est d'ors et déjà on ne peut plus indispensable.

Winterwolf se charge ici de la face A avec le titre "Eaters Of The Cross". Le groupe finlandais dans lequel on retrouve des anciens membres de Demilich c'était fait remarquer courant 2009 grâce à son premier album Cycle Of The Werewolf et à son death metal old school fortement inspiré par Dismember et Entombed. Sans être remarquable, l'album passait plutôt bien pour quiconque était amateur de Death Metal Européen à l'ancienne même si pour l'originalité on repassera. Du coup, il est vrai que sur le papier, c'est certainement le groupe qui des deux me motivait le moins, parce que plus quelconque. Alors qu'en est-il vraiment de ce nouveau morceau? Les choses commencent plutôt bien grâce à une longue intro de presque deux minutes composée d'un riff menaçant repris en boucle et sur lequel vient se poser un sample d'une conversation probablement tiré d'un obscure film d'horreur des années 60/70. Une fois l'ambiance bien installée, Winterwolf hausse le ton et accélère la cadence pourrissant l'atmosphère à coup de solo nauséabond, de riffs groovy et d'une voix bien caverneuse. D'ailleurs, le chant est même un peu plus profond que sur Cycle Of The Werewolf. Si effectivement, l'originalité n'est pas au rendez-vous, je suis par contre agréablement surpris de l'efficacité de ce morceau qui est à mon goût un poil au dessus de ce que nous a proposé le groupe jusque là. La production bien inspirée par celles des Sunlight Studios finit d'enrober le tout façon glaire véreux.

Sorti un peu plus d'un mois avant l'album Towards The Megalith, ce split offrait alors la possibilité de découvrir un morceau inédit de Disma. Depuis la donne à changé puisqu'on retrouve "On A Past Forlorn" sur le dit album disponible depuis peu chez Profund Lore. Pour rappel, sachez que Disma est certainement LA révélation Death Metal de 2009 et donc le groupe dont on attendait le premier album avec énormément d'impatience. Pour le coup, 2011 aura été une année particulièrement prolifique pour les américains qui nous auront servit un EP, un split 7" et enfin un album. Pour les présentations avec le groupe, je vous invite donc à vous plonger dans la chronique de la démo The Vault Of Membros sur ces mêmes pages.
Pour ce qui est du morceau en lui même, Disma reprend les choses là où il les avait laissés un peu plus tôt en nous proposant un Death Metal lourd et blasphématoire aux ambiances moites et suffocantes. Comme Winterwolf, l'intro du morceau est plutôt longue et placée sous le signe du mid-tempo. Ce riff d'introduction appuyé par les roulements de tom et ces cymbales menaçantes donnent déjà bon espoir quant au reste du morceau. Puis débarque la cavalerie et le rythme s'accélère avec une bonne série de blasts modérés (ce n'est pas du brutal death non plus hein), ces riffs froids aux mélodies sournoises et enfin cette voix profonde et caverneuse de Craig Pillard. Arrivé à la moitié du titre, Disma ralenti une fois de plus le tempo façon rouleau compresseur avant de repartir de plus belle pour terminer sur un finish bien ancré dans les traditions old school que le groupe défend.

Donc si nous faisons les comptes nous avons deux groupes pour douze minutes de musique, deux titres inédits (ou presque) de très bonne facture, un artwork vraiment très réussi et qui figure très certainement parmi mes préférés à ce jour, un picture disc tout aussi chouette pour un total d'environ 7€ sans les frais de ports. Alors oui j'ai eu beau avoir 3 en math au Bac avec un coefficient 5 mais ça ne m'empêche pas d'arriver à la conclusion que le plaisir procuré ici est largement à la hauteur de l'investissement. Bref, ne perdez pas de temps car il y a fort à parier qu'il n'y en aura pas pour tout le monde!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
28/10/2011 19:33
note: 4/5
ellestin a écrit : t'as pas assuré au bac, mec !!

J'ai jamais eu un esprit scientifique, je le concède... Clin d'oeil
Invité citer
ellestin
27/10/2011 09:03
t'as pas assuré au bac, mec !!
Keyser citer
Keyser
09/08/2011 09:01
Je l'ai pas écouté celui-là vu que c'est en vinyle mais j'avais bien aimé l'album de Winterwolf, rien d'original mais bien efficace. Quant à Disma bah effectivement l'un des groupes de death old-school les plus prometteurs. La kro de l'album bientôt...
gulo gulo citer
gulo gulo
08/08/2011 20:00
Clin d'oeil))
AxGxB citer
AxGxB
08/08/2011 19:21
note: 4/5
J'vois vraiment pas de quoi tu parles? Gros sourire
gulo gulo citer
gulo gulo
08/08/2011 19:04
Disma joue avec des fromages ? la classe

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Disma / Winterwolf
Death Metal
2011 - Doomentia Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Disma
Disma
Death Metal - Etats-Unis
  
Winterwolf
Winterwolf
Finlande
  

écoutez
tracklist
Winterwolf
01.   Eaters Of The Cross

Disma
02.   On The Past Forlorn

Durée : 11:51

parution
20 Mai 2011

voir aussi
Disma
Disma
The Vault Of Membros (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Disma
Disma
Towards The Megalith

2011 - Profound Lore Records
  
Disma
Disma
The Manifestation (EP)

2011 - Necroharmonic
  

Essayez aussi
Kataklysm
Kataklysm
Heaven's Venom

2010 - Nuclear Blast
  
Malevolent Creation
Malevolent Creation
Stillborn

1993 - Roadrunner Records
  
Church Of Disgust
Church Of Disgust
Veneration Of Filth

2016 - Memento Mori
  
Vermingod
Vermingod
Whisperer Of The Abysmal Wisdom

2015 - Ungodly Ruins Productions
  
Murder Squad
Murder Squad
Ravenous Murderous

2003 - Threeman Recordings
  

On Thorns I Lay
Eternal Silence
Lire la chronique
Make Them Suffer
Worlds Apart
Lire la chronique
Satan présente GRAVELAND (feat. Sakrifiss)
Lire le podcast
Grima
Tales of the Enchanted Woods
Lire la chronique
Mötley Crüe
Shout at the Devil
Lire la chronique
Sepulchral
Back From The Dead (Compil.)
Lire la chronique
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique