chargement...

haut de page
14 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Disma / Winterwolf - Disma / Winterwolf

Chronique

Disma / Winterwolf Disma / Winterwolf (Split 7")
Alors la, chapeau bas! On peut dire que le label Doomentia ne s'est vraiment pas foutu de nos gueules. En plus de réunir sur le même disque deux excellents groupes révélés très récemment, le label Tchèque se paye également le luxe de sortir le split 7" le plus classe du monde. L'artwork d'Ola Larsson est tout simplement incroyable. Ces monstres répugnants et sanguinaires dépeint dans cet univers sombre et sous-terrain ne peuvent pas mieux correspondre à l'univers musical de Disma et Winterwolf. Pour faire honneur à cette véritable œuvre d'art morbide inspirée par les écrits de Lovecraft, quoi de mieux que de l'exposer à travers une édition gatefold en papier vernis très réussie. Comble du bon goût, le 7" est un picture disc reprenant, vous vous en doutez, cette fameuse peinture. Rien que pour l'objet, ce disque est d'ors et déjà on ne peut plus indispensable.

Winterwolf se charge ici de la face A avec le titre "Eaters Of The Cross". Le groupe finlandais dans lequel on retrouve des anciens membres de Demilich c'était fait remarquer courant 2009 grâce à son premier album Cycle Of The Werewolf et à son death metal old school fortement inspiré par Dismember et Entombed. Sans être remarquable, l'album passait plutôt bien pour quiconque était amateur de Death Metal Européen à l'ancienne même si pour l'originalité on repassera. Du coup, il est vrai que sur le papier, c'est certainement le groupe qui des deux me motivait le moins, parce que plus quelconque. Alors qu'en est-il vraiment de ce nouveau morceau? Les choses commencent plutôt bien grâce à une longue intro de presque deux minutes composée d'un riff menaçant repris en boucle et sur lequel vient se poser un sample d'une conversation probablement tiré d'un obscure film d'horreur des années 60/70. Une fois l'ambiance bien installée, Winterwolf hausse le ton et accélère la cadence pourrissant l'atmosphère à coup de solo nauséabond, de riffs groovy et d'une voix bien caverneuse. D'ailleurs, le chant est même un peu plus profond que sur Cycle Of The Werewolf. Si effectivement, l'originalité n'est pas au rendez-vous, je suis par contre agréablement surpris de l'efficacité de ce morceau qui est à mon goût un poil au dessus de ce que nous a proposé le groupe jusque là. La production bien inspirée par celles des Sunlight Studios finit d'enrober le tout façon glaire véreux.

Sorti un peu plus d'un mois avant l'album Towards The Megalith, ce split offrait alors la possibilité de découvrir un morceau inédit de Disma. Depuis la donne à changé puisqu'on retrouve "On A Past Forlorn" sur le dit album disponible depuis peu chez Profund Lore. Pour rappel, sachez que Disma est certainement LA révélation Death Metal de 2009 et donc le groupe dont on attendait le premier album avec énormément d'impatience. Pour le coup, 2011 aura été une année particulièrement prolifique pour les américains qui nous auront servit un EP, un split 7" et enfin un album. Pour les présentations avec le groupe, je vous invite donc à vous plonger dans la chronique de la démo The Vault Of Membros sur ces mêmes pages.
Pour ce qui est du morceau en lui même, Disma reprend les choses là où il les avait laissés un peu plus tôt en nous proposant un Death Metal lourd et blasphématoire aux ambiances moites et suffocantes. Comme Winterwolf, l'intro du morceau est plutôt longue et placée sous le signe du mid-tempo. Ce riff d'introduction appuyé par les roulements de tom et ces cymbales menaçantes donnent déjà bon espoir quant au reste du morceau. Puis débarque la cavalerie et le rythme s'accélère avec une bonne série de blasts modérés (ce n'est pas du brutal death non plus hein), ces riffs froids aux mélodies sournoises et enfin cette voix profonde et caverneuse de Craig Pillard. Arrivé à la moitié du titre, Disma ralenti une fois de plus le tempo façon rouleau compresseur avant de repartir de plus belle pour terminer sur un finish bien ancré dans les traditions old school que le groupe défend.

Donc si nous faisons les comptes nous avons deux groupes pour douze minutes de musique, deux titres inédits (ou presque) de très bonne facture, un artwork vraiment très réussi et qui figure très certainement parmi mes préférés à ce jour, un picture disc tout aussi chouette pour un total d'environ 7€ sans les frais de ports. Alors oui j'ai eu beau avoir 3 en math au Bac avec un coefficient 5 mais ça ne m'empêche pas d'arriver à la conclusion que le plaisir procuré ici est largement à la hauteur de l'investissement. Bref, ne perdez pas de temps car il y a fort à parier qu'il n'y en aura pas pour tout le monde!
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

6 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
28/10/2011 19:33
ellestin a écrit : t'as pas assuré au bac, mec !!

J'ai jamais eu un esprit scientifique, je le concède... Clin d'oeil
Invité citer
ellestin
27/10/2011 09:03
t'as pas assuré au bac, mec !!
Keyser citer
Keyser
09/08/2011 09:01
Je l'ai pas écouté celui-là vu que c'est en vinyle mais j'avais bien aimé l'album de Winterwolf, rien d'original mais bien efficace. Quant à Disma bah effectivement l'un des groupes de death old-school les plus prometteurs. La kro de l'album bientôt...
gulo gulo citer
gulo gulo
08/08/2011 20:00
Clin d'oeil))
AxGxB citer
AxGxB
08/08/2011 19:21
J'vois vraiment pas de quoi tu parles? Gros sourire
gulo gulo citer
gulo gulo
08/08/2011 19:04
Disma joue avec des fromages ? la classe

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Disma / Winterwolf
Death Metal
2011 - Doomentia Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
Winterwolf
01.  Eaters Of The Cross

Disma
02.  On The Past Forlorn

Durée : 11:51

parution
Sortie : 20/05/2011

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Disma
Disma
The Vault Of Membros (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Disma
Disma
The Manifestation (EP)

2011 - Necroharmonic
  
Disma
Disma
Towards The Megalith

2011 - Profound Lore Records
  

Essayez aussi
Chapel Of Disease
Chapel Of Disease
Summoning Black Gods

2012 - F.D.A. Rekotz
  
The Wakedead Gathering
The Wakedead Gathering
Tenements Of Ephemera

2010 - Autoproduction
  
Gorefest
Gorefest
Rise To Ruin

2007 - Nuclear Blast
  
Herpes
Herpes
Doomsday (Démo)

2010 - Nihilistic Holocaust
  
Laethora
Laethora
March of the Parasites

2007 - The End Records
  

report Live report
Enthroned + Mortuary Drape + Archgoat + Lvcifyre + Bestial Raids + Possession
chronique Chronique
Obscure Sphinx
Void Mother
chronique Chronique
Amestigon
Sun Of All Suns
chronique Chronique
A Very Old Ghost Behind The Farm
La Came Crude
chronique Chronique
Menace
Impact Velocity
chronique Chronique
Cynic
Kindly Bent To Free Us
chronique Chronique
Mysticum
In The Streams of Inferno
chronique Chronique
Erebus Enthroned
Temple Under Hell
chronique Chronique
Luror
The Iron Hand of Blackest Terror
chronique Chronique
Lifelover
Dekadens (EP)
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space II
chronique Chronique
Ormgård
Ormblot
chronique Chronique
Gravehill
Death Curse
chronique Chronique
Aborym
Dirty Remix (Compil.)
chronique Chronique
Seven Sisters of Sleep
Seven Sisters of Sleep (EP)
chronique Chronique
Sarke
Aruagint
chronique Chronique
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")
chronique Chronique
Castevet
Summer Fences
chronique Chronique
Om
Pilgrimage
chronique Chronique
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness
chronique Chronique
Merkabah
Moloch
chronique Chronique
Blut Aus Nord
Debemur MoRTi (EP)
chronique Chronique
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu
chronique Chronique
Mass Infection
For I Am Genocide
chronique Chronique
Abraham
The Serpent, the Prophet & the Whore
chronique Chronique
Rauhnåcht
Urzeitgeist
chronique Chronique
Vanhelga
Längtan
chronique Chronique
Cultes Des Ghoules
Henbane
chronique Chronique
Behemoth
The Satanist
chronique Chronique
Debauchery
Germany's Next Death Metal