chargement...

haut de page
47 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dekapitator - We Will Destroy...You Will Obey!!!

Chronique

Dekapitator We Will Destroy...You Will Obey!!! (Rééd.)
En général, les rééditions, ça ne sert pas à grand chose. Juste un prétexte des labels pour se remplir les poches facilement au lieu de signer des jeunes groupes prometteurs. Mais des fois, elles trouvent leur utilité comme cette année l'album de Purtenance sur Xtreem Music, auparavant uniquement disponible en prenant un crédit à la consommation, ou ce We Will Destroy...You Will Obey!!! de Dekapitator. Relapse Records a ainsi eu la bonne idée de déterrer le premier album des Américains, depuis longtemps out-of-print. Bien vu, surtout que j'avais découvert la bande de Matt "Hellfiend" Harvey (Exhumed) par le biais de l'opus suivant, l'excellent The Storm Before The Calm sans jamais avoir entendu une note de son prédécesseur. Voilà donc l'occasion de se rattraper.

J'avoue cependant ne pas trop apprécier qu'on touche au son d'origine d'un album. Pourquoi toujours remixer, remasteriser, voire pire, ré-enregistrer? Les labels ne peuvent-ils pas simplement ressortir une œuvre telle quelle? Par chance, We Will Destroy...You Will Obey!!! n'a subi qu'un léger remastering (et un éclaircissement du logo sur la pochette) qui n'a pas du tout dénaturé le travail initial de James Murphy. L'album garde ainsi toute sa rugosité qui lui confère un charme certain. Car Dekapitator, formé en 1996, rendait déjà hommage au vieux thrash des années 1980 sur ce premier full-length sorti en 1999. Bien avant la vague revival thrash qui déferle sur la scène depuis la deuxième moitié des années 2000 donc. Leaders not followers comme dirait l'autre. Et Dekapitator ne se limite pas à du clonage de tel ou tel groupe mais s'inspire de tout un tas de vieilles gloires: du early Slayer par ci, du vieux Exodus par là, du Kreator sous les bras, un peu de old Metallica là-bas, du Razor devant, du Sodom derrière, un break à la Atrophy ici, du Possessed dans le coin, des bouts de Nuclear Assault entre les dents...le tout avec une production raw et agressive garantie 100% old-school (avec une batterie naturelle sur-mixée et quelque peu bordélique qui balance du tchouka-tchuka à tout va) et un jeu simple, sauvage et rapide qui fait mouche. Les morceaux sont courts, directs et composés de peu de riffs mais se révèlent d'une efficacité à toute épreuve. La preuve avec notamment "One Shot, One Kill" qui coupe tout ce qui dépasse dès le début, le morceau-titre "We Will Destroy...You Will Obey" (le thrash par excellence!), "Hell's Metal" (besoin d'en rajouter?), "Make Them Die" (1'24 de défouraillage), "Faceripper" (hard-on assuré!), "T.F.S. (Total Fucking Slaughter)" (dans le genre je tape vite et fort) ou encore "Haunted By Evil" et son d-beat ultra entraînant. Pas assez efficace?! Alors on va rajouter des chœurs hardcore/crossover catchy sur les refrains!

Ça fait du bien par où ça passe, hein? En plus, le côté quelque peu basique des compositions se trouve contre-balancé par des solos plus recherchés très sympathiques. Certains restent bien chaotiques pour aller avec la furie ambiante ("One Shot, One Kill" à 1'56, "Make Them Die" à 1'56) mais d'autres démontrent que Blackwulf et Harvey ne sont pas des manches ("Release The Dogs" à 1'38, "Thundering Legions" à 2'12, "Faceripper" à 2'04, "Haunted By Evil à 2'37...). Comme quoi même si Dekapitator a la hargne, il n'en oublie pas pour autant la mélodie. Le must de ce We Will Destroy...You Will Obey!!! reste toutefois le chant absolument génial de Matt Harvey. Mi-growlés, mi-arrachés et pas très éloignés du proto-death, ses vocaux de psychopathe font penser à un mix entre Baloff, Becerra et Van Drunen. Joui-ssif (maman le début de "Faceripper"!)!

Le seul véritable problème de l'album, de taille toutefois, c'est que malgré quelques efforts de variations par le biais de bons solos et des breaks plus groovy, la musique de Dekapitator demeure vite répétitive. Si on ne prend que la tracklist originale, soit un peu plus d'une demie-heure de thrash qui déboîte, ça n'a pas trop d'impact. Mais la réédition comporte bien évidemment des sacro-saints bonus tracks, comme d'habitude tout sauf indispensables. Surtout qu'il s'agit de quatre titres déjà présents ("Hell's Metal", "Make Them Die", "Haunted By Evil" et "Faceripper") dans des versions démos à la production encore plus crue, le volume de "Faceripper" étant lui carrément fluctuant et à la limite de l'audible. Ces bonus tracks rallongent inutilement la durée de l'opus qui perd du coup pas mal en efficacité. Quitte à mettre des bonus pour inciter à l'achat, autant proposer des inédits ou du live!

Ne boudons tout de même pas notre plaisir de voir ce premier coupage de tête réédité, même si, avec ou sans bonus tracks, il reste inférieur à The Storm Before The Calm, moins jouissivement primaire mais plus abouti. S'écouter ce We Will Destroy...You Will Obey!!!, c'est un peu comme se mater un bon vieux nanar avec des potes, de la bière et des pizzas. C'est bête et méchant, c'est cliché à mort et c'est ça qui est bon!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Dekapitator
Thrash Metal
2011 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  3.94/5

plus d'infos sur
Dekapitator
Dekapitator
Old-school fucking thrash metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   One Shot, One Kill
02.   Release The Dogs
03.   We Will Destroy...You Will Obey
04.   Hell's Metal
05.   Make Them Die
06.   Possessed With Damnation
07.   Thundering Legions
08.   Faceripper
09.   Attack With Mayhem
10.   T.F.S. (Total Fucking Slaughter)
11.   Haunted By Evil

Bonus tracks:

12.  Hell's Metal (Alternate Version)
13.  Make Them Die
14.  Haunted By Evil
15.  Faceripper

Durée : 49'45

line up
parution
21 Juin 2011

voir aussi
Dekapitator
Dekapitator
The Storm Before The Calm

2007 - Relapse Records
  

Essayez aussi
The Haunted
The Haunted
The Haunted

1998 - Earache Records
  
Kreator
Kreator
Phantom Antichrist

2012 - Nuclear Blast
  
Destruction
Destruction
Release From Agony

1988 - Steamhammer Records (SPV)
  
Blackness
Blackness
Stimulation for the Beast

2010 - Manitou Music
  
Suicidal Angels
Suicidal Angels
Dead Again

2010 - Noiseart Records
  

chronique Chronique
Woodtemple
Forgotten Pride
chronique Chronique
Ævangelist
Writhes in the Murk
chronique Chronique
Vomiting Corpses
Coma: The Spheres Of Innocence
chronique Chronique
In Flames
Siren Charms
chronique Chronique
Nightbringer
Ego Dominus Tuus
chronique Chronique
1349
Massive Cauldron of Chaos
dossier Dossier
Fall Of Summer 2014
chronique Chronique
Bastard Feast
Osculum Infame
chronique Chronique
Myrkur
Myrkur (EP)
chronique Chronique
Mitochondrion
Antinumerology (EP)
chronique Chronique
Musk Ox
Woodfall
chronique Chronique
Terminal Death
Terminal Death (Compil.)
chronique Chronique
Амезарак
Daemonolatreia
chronique Chronique
Royal Blood
Royal Blood
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space III I
dossier Dossier
Kill-Town Death Fest 2014 / The Funeral Edition
chronique Chronique
1349
Hellfire
report Live report
No Compromise Metal Fest 2
Bulldozing Bastard + Crystal Viper + Eliminator...
chronique Chronique
Pulling Teeth
Martyr Immortal
chronique Chronique
Mortuus
Grape of The Vine
chronique Chronique
The Haunted
Exit Wounds
chronique Chronique
Petrychor
Makrokosmos
chronique Chronique
Dark Funeral
The Secrets Of The Black Arts
chronique Chronique
Horn Of The Rhino
Summoning Deliverance
chronique Chronique
Stryvigor
Забуте віками
(Forgotten by Ages)
chronique Chronique
Immortal
Battles In The North
chronique Chronique
Immortal
Diabolical Fullmoon Mysticism
chronique Chronique
Sarpanitum
Fidelium (EP)
chronique Chronique
Sigh
Imaginary Sonicscape
chronique Chronique
Botanist
VI: Flora