chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
63 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

All Out War - Truth In The Age Of Lies

Chronique

All Out War Truth In The Age Of Lies
Quiconque s'est intéressé à la scène hardcore de la fin des années 90 a forcément déjà entendu parler des américains d'All Out War. Ce groupe originaire de Newburgh dans l'état de New York (une centaine de kilomètres au nord de la Big Apple) a sorti en 1997 probablement l'un des meilleurs albums de Hardcore metallique à ce jour. Formé en 1991, le groupe sort consécutivement deux démos lui permettant d'émerger tout d'abord sur le devant de la scène new-yorkaise puis de se faire un nom à l'étranger et plus particulièrement sur le vieux continent. C'est donc tout naturellement qu'All Out War est repéré en 1994 par Hardway, un petit label français tenu par un certain Stephen Bessac (chanteur de Kickback) sur lequel sortira un EP trois titres intitulé Destined To Burn. Il faudra malheureusement attendre 1997 pour que sorte sur le label allemand Gain Ground son premier album intitulé Truth In The Age Of Lies.

Si on s'intéresse d'ailleurs d'un peu plus près aux dates, il est plutôt étonnant de constater qu'en l'espace de seulement trois mois la scène Hardcore aura vu la sortie de deux des albums les plus marquants du genre. En effet, quelques semaines avant ce premier album d'All Out War c'est le fameux Satisfaction Is The Death Of Desire d'Hatebreed qui voyait le jour. Deux albums incroyables qui ont marqué plus d'un dur à cuire et qui continuent d'êtres cités en référence. Deux albums à la croisée des chemins revendiquant leur appartenance à la scène Hardcore mais qui pourtant puisent leurs influences très largement dans la scène Metal. Un sujet assez "touchy" à l'époque puisque pas mal d'intégristes ont eu du mal à digérer cette évolution musicale menant à l'arrivée du Metal dans la scène Punk/Hardcore.

Malgré tout, le succès aura été immédiat pour All Out War et à l'écoute de Truth In The Age Of Lies on comprend très vite pourquoi. S'écartant des standards de la scène Hardcore (durée des compositions, influences Metal prépondérantes, ambiances sombres...), All Out War déploie un univers bien particulier qui lui permet de se distinguer très clairement des autres groupes, même au sein d'une scène New Yorkaise très inspirée par ce mélange de Hardcore et de Metal (Merauder, Stigmata, Darkside NYC, One King Down etc...).

De ces deux genres, All Out War n'en a gardé que le plus simple pour un résultat d'une efficacité exemplaire. Les titres se déroulent tous plus ou moins selon le même schéma, offrant seulement quelques variations rythmiques. C'est donc majoritairement le mid-tempo qui domine à l'écoute de cet album mais il n'est pas rare d'y trouver quelques morceaux ou au moins quelques passages plus soutenus comme sur "Truth In The Ages Of Lies", "Cross Of Disbelief" ou encore "The Deceived And The Deceivers". Cette alternance procure une certaine sensation de rythme et permet surtout à la musique de s'étoffer sans que nous soyons complètement assommés par la lourdeur ambiante. Lourdeur qui atteint des sommets sur l'excellent et redoutable "Destined To Burn". Un titre épique composé de quatre parties bien distinctes. Une première très lourde à la limite du Doom, une deuxième nettement plus orientée Metal/Hardcore à grand renfort de cœurs et de mosh part, une troisième revenant vers des accointances Death/Doom notamment grâce à ce growl caverneux placé en arrière plan puis finalement une courte conclusion revenant vers des éléments de la seconde partie.
Les influences Thrash et Death Metal sont donc évidentes. Le jeu de guitare largement inspiré par Slayer donne ici naissance à beaucoup de très bons riffs maléfiques souvent servit dès l'introduction et qui d'emblée plante le décor ("Truth In The Age Of Lies", "Fall From Grace", "Cross Of Disbelief", "Crucial Times In Existance"...). Pour ce qui est par contre de ses influences Hardcore, All Out War à naturellement conservé cet amour inconditionnel pour les mosh part. Chaque titre en compte au moins une, cela pour le plus grand plaisir de tous les tough guys adeptes du Karate Dance Style. Idem, on retrouve ces fameux cœurs qui ont fait la gloire de toute une scène new-yorkaise comme sur "Resist", "Cross Of Disbelief", "Destined To Burn" ou encore "The Deceived And The Deceivers".
Et puis il y a la voix de Mike Score, je n'y avais jamais fait particulièrement attention avant d'écrire cette chronique (et pourtant, j'ai écouté cet album un nombre de fois incalculable) mais on a parfois l'impression que le gazier nous vomi littéralement les paroles à la gueule. Un peu à l'image d'un Rick Ta Life mais en beaucoup moins caricaturale et surtout avec un débit bien moins important. Du coup ses lignes de chants criées restent parfaitement compréhensibles et conservent une approche Hardcore plus évidente.

Comme pour Merauder avec Master Killer, Truth In The Age Of Lies est un album qui m'a fortement marqué et pour lequel j'ai évidemment une affection toute particulière. C'est vrai qu'All Out War ne brille ni par sa finesse ni par le niveau technique de ses musiciens. Mais cela ne l'a jamais empêché de toujours nous délivrer des morceaux d'une efficacité incroyable faisant largement effet sur CD et encore davantage sur scène. Quoi qu'il en soit, Truth In The Age Of Lies constitue la pierre angulaire de la discographie du groupe qui, toujours à l'image de Merauder, ne fera pas mieux dans sa carrière. Cet album est donc définitivement un incontournable de la scène Hardcore new-yorkaise. Une pièce maîtresse, un must-have en somme!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Orgasmatron citer
Orgasmatron
29/12/2012 22:56
Tout est dit!
Niktareum citer
Niktareum
15/09/2011 15:25
note: 8.5/10
Aaaaahh All Out War! Headbang Excellent album ouais, pas finaud pour un sou mais terriblement efficace!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
All Out War
Hardcore
1997 - Gain Ground
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (5)  9/10
Webzines : (1)  8.5/10

plus d'infos sur
All Out War
All Out War
Hardcore - 1991 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Resist
02.   Truth In The Age Of Lies
03.   After Autumn
04.   Destined To Burn
05.   Redemption For The Innocent
06.   Fall From Grace
07.   Cross Of Disbelief
08.   Fight For God
09.   The Deceived And The Deceivers
10.   Crucial Times In Existance
11.   Day Of Judgement

Durée : 49:12

line up
voir aussi
All Out War
All Out War
Give Us Extinction

2017 - Organized Crime Records
  
All Out War
All Out War
For Those Who Were Crucified

1998 - Victory Records
  
All Out War
All Out War
Dying Gods (EP)

2015 - Organized Crime Records
  

Essayez aussi
Mizery
Mizery
Survive The Vibe (EP)

2014 - Lion's Share
  
Turnstile
Turnstile
Nonstop Feeling

2015 - Reaper
  
Mad At The World
Mad At The World
Domination

2015 - Beatdown Hardwear
  
dEFDUMp
dEFDUMp
David versus Corporate Society

2000 - Autoproduction
  
Sick Of It All
Sick Of It All
Just Look Around

1992 - Relativity Records
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique