chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

General Surgery - Necrology

Chronique

General Surgery Necrology (Rééd.)
Après avoir nettoyé le caveau dans lequel EXHUMED croupissait depuis sa relecture de “Trapped Under Ice” (cf chronique du comeback album “All Guts, No Glory”), au tour d’un autre CARCASS-like en souffrance de connaître les joies du ravalement de façade sur Thrashocore. Puisque Relapse a eu le bon goût de déterrer une des premières expériences d’un GENERAL SURGERY affichant seulement deux albums au compteur malgré ses 22 ans d’existence (« Left Hand Pathology » et « Corpus In Extremis : Analysing Necroticism », tous deux chez Listenable), intéressons nous donc aux premiers pas du combo de Stockholm à travers cette réédition de « Necrology », agrémentée de trois bonus tracks aux titres aussi abscons que ceux des fondateurs « Reek Of Putrefaction » et « Symphonies Of Sickness ».

Car c’est au CARCASS du premier coup de scalpel auquel GENERAL SURGERY fait référence, l’opening track « Ominous Lamentation » donnant dans la relecture pure et simple de l’instrumental « Genital Grinder ». La suite respectant quasiment à la lettre les préceptes du gore grind énoncés par Ken Owen, Jeff Walker et Bill Steer, la différence s’opère au niveau de la production, bien plus audible que l’infâme bouillie sonore proposée par Colin Richardson. Tomas Skogsberg et Sunlight Studio oblige, le son grassouillet de « Left Hand Path » est de sortie pour le plus grand plaisir coupable des amateurs d’un death/grind spongieux et joyeusement bovin s’articulant autour du double chant assuré par Grant McWilliams et Matti Kärki (DISMEMBER). Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’entre growls de phacochères rongés par la vermine et remontées de sucs gastriques après un enchaînement KFC/Quick/McDo, le tout à l’égout sort régulièrement vainqueur d’une galette jouant la carte de la copie cradingue avec une complaisance qui lui vaudra bon nombre de partisans. Et si l’origine Suédoise de « Necrology » ne saute pas aux oreilles à l’exception notable des leads lugubres sur « Crimson Concerto », le jeu rudimentaire de Joacim Carlsson fera le bonheur des fans de Rick Rozz, au même titre que l’adjonction de la démo « Pestiferous Anthropophagia » (le tout remasterisée par Scott Hull au Viceral Sound Studio), vraiment pas de trop vu la courte durée de la rondelle. Copycat sous influence mais jouant le jeu ordurier de la décalque outrancière jusqu’aux tréfonds de l’intestin grêle, GENERAL SURGERY assure donc l’essentiel en trente secondes montre en main (« An Orgy Of Flying Limbs And Gore ») sans dépasser les limites du raisonnable (les 3 :30 mn de « Crimson Concerto ») pour un rendu parfaitement immonde ! Recommandable pour qui sait où il met les pieds, ce relaunch de "Necrology" est donc le complément alimentaire de série Z idéal entre deux prétendants à la prise de tronche analytique (TOMBS et OPETH, au hasard). Notez enfin pour la petite histoire que Grant McWilliams, trop occupé à s'en coller une voire plus si affinités, a cédé sa place à Erik Sahlström (CRUCIFYRE, ex-MAZE OF TORMENT) et que le groupe s'apprête à infester l'Angleterre le temps d'une tournée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
General Surgery
Death metal/Gore grind
2011 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (9)  3.75/5

plus d'infos sur
General Surgery
General Surgery
Gore Grind - 1988 - Suède
  

tracklist
01.  Ominous Lamentation
02.  Slithering Maceration of Ulcerous Facial Tissue
03.  Grotesque Laceration of Mortified Flesh
04.  Severe Catatonia in Pathology
05.  Crimson Concerto
06.  The Succulent Aftermath of a Subdural Hemorrhage
07.  An Orgy of Flying Limbs and Gore

Bonus tracks:

08.  Slithering Maceration Of Ulcerous Facial Tissue (demo)
09.  The Succulent Aftermath Of Subdural Haemorrhage (demo)
10.  Grotesque Laceration Of Mortified Flesh (demo)

Durée : 21:16

line up
parution
21 Juin 2011

voir aussi
General Surgery
General Surgery
A Collection Of Depravation (Compil.)

2012 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Devour The Fetus
Devour The Fetus
Promo 2012 (Promo)

2012 - Autoproduction
  
Sublime Cadaveric Decomposition
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell

2017 - Animate Records
  
SCID
SCID
Fucked Beyond Recognition (Compil.)

2005 - Undergrind
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique