chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
61 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

In Thy Dreams - The Gate Of Pleasure

Chronique

In Thy Dreams The Gate Of Pleasure
Chez Thrashocore, certifié webzine metal de qualité (par nous-mêmes), nous essayons tant que bien de mal de chroniquer les discographies complètes afin de tendre le plus possible vers l’encyclopédie metal ultime (malgré des albums pas forcément folichons). C’est ça de travailler sur un site de prestige. Revenons sur celle des obscurs Suédois d’In Thy Dreams (comptant dans ses rangs des membres de Carnal Forge) je vous prie. Après un premier EP Stream Of Dispraised Souls assez prometteur, à la manière d’un Gates Of Ishtar, In Thy Dreams va dévier de son death mélodique aux teintes black (typique « nineties ») pour un death/thrash sous acides. Le groupe (au line-up identique) quitte Wrong Again Records pour rejoindre un autre défunt label suédois renommé, War Music (Darkane, Eucharist, Dimension Zero ou encore Naglfar). Leur premier album The Gate Of Pleasure (ou la porte de l’hôtel Carlton comme en témoigne le magnifique artwork) peut voir le jour.

Friands d’une musique progressive, aux compositions fouillées et aux titres de plus de 10 minutes : fuyez. A contrario, pour 35 minutes d’un At The Gates burné et sans chichis qui passent d’une oreille à l’autre et arrivent à titiller notre jambe ou nos cervicales : vous pouvez continuer votre lecture. Des salves de riffs death/thrash intenses à n’en plus compter, des mélodies transpirant Göteborg à des kilomètres, un chant criard poussant parfois dans les graves… In Thy Dreams n’aura clairement rien inventé et serait à placer dans cet amas de groupe de seconde zone de l’époque. Ce n’est pas totalement faux. Difficile de bien différencier chaque titre, la linéarité de la musique et l’originalité faisant grandement défaut… Les quelques expérimentations résidant uniquement dans la présence d’un clavier assez timide (comme sur l’EP) ou de l’intro au violon assez étonnante du déluge orgasmique « Probing Insanity ». Plutôt rageant au bout du compte car les musiciens n’ont rien de manchots et arrivent même par moment à sortir des passages plus que redoutables. Sans aucun temps mort, on retrouve en effet les tremoli glacials de leur début et des riffs annihilateurs qui vous traversent la carcasse sous une production atomique du studio Underground. Impossible de ne pas succomber aux riffs « bulldozer » éparpillés d’un « Into Infinity », « A Man Of Dreams, « Master Of Lies », « Blinded », « Fleeing Illusion » (présent sur l’EP) ou d’un « The Gate Of Pleasure » (j’en perds mon postiche à chaque démarrage). Des riffs malheureusement noyés dans d’autres nettement plus génériques et des compositions assez mal ficelées. Du coup un sentiment d’un gros bloc homogène aux quelques percées s’en dégage. L’efficacité émanant en prend pour son grade et bloque de peu un album qui aurait pu être bien meilleur.

En manque de death/thrash mélodique suédois pour décoller son ancien papier peint, le premier album d’In Thy Dreams devrait certainement te convenir. Mieux vaut mettre son cerveau en veille et laisser ses instincts primaires se nourrir de cette musique à l’originalité et la subtilité proches du néant. Rien de réellement marquant et c’est d’ailleurs peut-être pour cela que ce groupe n’est connu que par un public restreint. Le deuxième (et dernier) album Highest Beauty ne changera pas la donne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Sonovsky
31/10/2011 18:33
Tres bon album.... Juste pour corriger, ils n ont pas quitte wrong again mais le label à été dissout en fait en war music et regain records je pense.... War music prenant l ascendant musical je trouve mais pour se vautrer quelques années plus tard et se transformer en new hawen(naglfar encore et tjs, non exist et andromeda).... Sinon très bon album dans le genre,,,,

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
In Thy Dreams
Death/Thrash mélodique
1999 - War Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Death/Thrash mélodique - Suède
  

tracklist
01.   Into Infinity
02.   A Man of Dreams
03.   Deadly Desires
04.   Master of Lies
05.   Blinded
06.   Probing Insanity
07.   Indoctrinated Lies
08.   Feeing Illusion
09.   Forgiven Sins
10.   The Gate of Pleasure

Durée : 34:30

line up
voir aussi
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Highest Beauty

2001 - War Music
  
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Stream Of Dispraised Souls (EP)

1997 - Wrong Again Records
  

Essayez aussi
Exmortus
Exmortus
Slave To The Sword

2014 - Prosthetic Records
  
Destinity
Destinity
Resolve In Crimson

2012 - Lifeforce Records
  
God Dethroned
God Dethroned
Passiondale

2009 - Metal Blade
  
Torchbearer
Torchbearer
Warnaments

2006 - Regain Records
  
God Dethroned
God Dethroned
Ravenous

2001 - Metal Blade
  

Satan présente GRAVELAND (feat. Sakrifiss)
Lire le podcast
Grima
Tales of the Enchanted Woods
Lire la chronique
Mötley Crüe
Shout at the Devil
Lire la chronique
Sepulchral
Back From The Dead (Compil.)
Lire la chronique
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique