chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
27 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

In Thy Dreams - The Gate Of Pleasure

Chronique

In Thy Dreams The Gate Of Pleasure
Chez Thrashocore, certifié webzine metal de qualité (par nous-mêmes), nous essayons tant que bien de mal de chroniquer les discographies complètes afin de tendre le plus possible vers l’encyclopédie metal ultime (malgré des albums pas forcément folichons). C’est ça de travailler sur un site de prestige. Revenons sur celle des obscurs Suédois d’In Thy Dreams (comptant dans ses rangs des membres de Carnal Forge) je vous prie. Après un premier EP Stream Of Dispraised Souls assez prometteur, à la manière d’un Gates Of Ishtar, In Thy Dreams va dévier de son death mélodique aux teintes black (typique « nineties ») pour un death/thrash sous acides. Le groupe (au line-up identique) quitte Wrong Again Records pour rejoindre un autre défunt label suédois renommé, War Music (Darkane, Eucharist, Dimension Zero ou encore Naglfar). Leur premier album The Gate Of Pleasure (ou la porte de l’hôtel Carlton comme en témoigne le magnifique artwork) peut voir le jour.

Friands d’une musique progressive, aux compositions fouillées et aux titres de plus de 10 minutes : fuyez. A contrario, pour 35 minutes d’un At The Gates burné et sans chichis qui passent d’une oreille à l’autre et arrivent à titiller notre jambe ou nos cervicales : vous pouvez continuer votre lecture. Des salves de riffs death/thrash intenses à n’en plus compter, des mélodies transpirant Göteborg à des kilomètres, un chant criard poussant parfois dans les graves… In Thy Dreams n’aura clairement rien inventé et serait à placer dans cet amas de groupe de seconde zone de l’époque. Ce n’est pas totalement faux. Difficile de bien différencier chaque titre, la linéarité de la musique et l’originalité faisant grandement défaut… Les quelques expérimentations résidant uniquement dans la présence d’un clavier assez timide (comme sur l’EP) ou de l’intro au violon assez étonnante du déluge orgasmique « Probing Insanity ». Plutôt rageant au bout du compte car les musiciens n’ont rien de manchots et arrivent même par moment à sortir des passages plus que redoutables. Sans aucun temps mort, on retrouve en effet les tremoli glacials de leur début et des riffs annihilateurs qui vous traversent la carcasse sous une production atomique du studio Underground. Impossible de ne pas succomber aux riffs « bulldozer » éparpillés d’un « Into Infinity », « A Man Of Dreams, « Master Of Lies », « Blinded », « Fleeing Illusion » (présent sur l’EP) ou d’un « The Gate Of Pleasure » (j’en perds mon postiche à chaque démarrage). Des riffs malheureusement noyés dans d’autres nettement plus génériques et des compositions assez mal ficelées. Du coup un sentiment d’un gros bloc homogène aux quelques percées s’en dégage. L’efficacité émanant en prend pour son grade et bloque de peu un album qui aurait pu être bien meilleur.

En manque de death/thrash mélodique suédois pour décoller son ancien papier peint, le premier album d’In Thy Dreams devrait certainement te convenir. Mieux vaut mettre son cerveau en veille et laisser ses instincts primaires se nourrir de cette musique à l’originalité et la subtilité proches du néant. Rien de réellement marquant et c’est d’ailleurs peut-être pour cela que ce groupe n’est connu que par un public restreint. Le deuxième (et dernier) album Highest Beauty ne changera pas la donne.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Sonovsky
31/10/2011 18:33
Tres bon album.... Juste pour corriger, ils n ont pas quitte wrong again mais le label à été dissout en fait en war music et regain records je pense.... War music prenant l ascendant musical je trouve mais pour se vautrer quelques années plus tard et se transformer en new hawen(naglfar encore et tjs, non exist et andromeda).... Sinon très bon album dans le genre,,,,

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

In Thy Dreams
Death/Thrash mélodique
1999 - War Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Death/Thrash mélodique - Suède
  

tracklist
01.   Into Infinity
02.   A Man of Dreams
03.   Deadly Desires
04.   Master of Lies
05.   Blinded
06.   Probing Insanity
07.   Indoctrinated Lies
08.   Feeing Illusion
09.   Forgiven Sins
10.   The Gate of Pleasure

Durée : 34:30

line up
voir aussi
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Stream Of Dispraised Souls (EP)

1997 - Wrong Again Records
  
In Thy Dreams
In Thy Dreams
Highest Beauty

2001 - War Music
  

Essayez aussi
Kalmah
Kalmah
12 Gauge

2010 - Spikefarm Records
  
Soilwork
Soilwork
Steelbath Suicide

1998 - Listenable Records
  
The Black Dahlia Murder
The Black Dahlia Murder
Ritual

2011 - Metal Blade
  
Arise
Arise
The Reckoning

2010 - Regain Records
  
Deceased
Deceased
Surreal Overdose

2011 - Potac Records
  

Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique
Schammasch
Contradiction
Lire la chronique