chargement...

haut de page
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Kroda - Schwarzpfad

Chronique

Kroda Schwarzpfad
KRODA est l’un de ces groupes relativement jeune de la scène de l’Est qui a su imposer son talent en assez peu de temps pour devenir rapidement un « incontournable » aux yeux des amateurs de Black Metal païen aujourd’hui. Fondé en 2003, le groupe avait imposé dès la première offrande cette patte qu’on prit plaisir à retrouver par la suite : Cry To Me, River… se révélait fulgurant et puissant, fortement inspiré et maîtrisé pour un premier jet. KRODA a toujours su cultiver ce sens de la mélodie nostalgique pour l’allier à un rythme relevé, à laquelle s’ajoutent une authentique classe et une belle maîtrise. Le premier opus de 2004 nous avait montré à quel point KRODA savait ressusciter les acquis de cette belle scène païenne, hantée par les TEMNOZOR et autres NOKTURNAL MORTUM. Bien qu’ils ne bénéficient pas du même statut aujourd’hui, ce qui s’explique sans doute par leur formation plus tardive, on peut dire que nos Ukrainiens de Lviv se sont hissés au niveau de ces deux empereurs, de par la qualité de leurs disques, à l’image de la deuxième livraison, Towards the Firmaments Verge of Life..., qui rappelait à quel point KRODA avait du potentiel, largement confirmé dans la dernière tuerie en tête, Fimbulvinter. On se rappellera de la somptueuse reprise de BRANIKALD « A Stormride » et des assauts comme « When Brave Warriors Shall Meet Again », grandes réussites des Ukrainiens sur leur dernier disque de 2007. Après ce dernier jet, le groupe s’est fissuré : Viterzgir, principal compositeur, a pris ses valises et s’en est allé vers d’autres cieux, laissant Eisenslav seul maître à bord. C’est pourquoi on pouvait s’attendre à un changement avec ce nouveau disque, Schwarzpfad, sorti chez la talentueuse et jeune écurie allemande Purity Through Fire, qui avait brillé à plusieurs reprises, notamment l’année dernière en promouvant les russes de VSPOLOKH notamment, sibériens talentueux à en crever avec leur magnifique disque Sorrow of the Past. La qualité des sorties de ce label, qui a visiblement récupéré KRODA puisqu’il en sort les rééditions (avec Fimbulvinter tout récemment, n’est donc pas à faire : un label qui a de l’avenir, sans aucun doute !

Ce changement a bien eu lieu, dans un premier temps dans l’artwork. Si le packaging, toujours aussi luxueux, a de quoi séduire, l’artwork du disque est en revanche un peu décevant par rapport à ce auquel KRODA nous avait habitué. Plus sobre, moins élaboré que les précédents, cette teinte grisâtre sur laquelle se superpose un pauvre pendu a de quoi décevoir. La pochette est par contre bien chiadée, les paroles traduites en anglais ont de quoi réjouir l’amateur de KRODA qui connaît toute la poésie qu’Eisenslav mets dans ses morceaux. Poésie et conviction, puisqu’à travers cette nouvelle mouture, dès « Schwarzpfad I (First Snow) », on voit que notre homme est très en forme vocalement, car il renouvelle son registre et lui donne plus de puissance, plus de rage ! On retrouvera avec grand plaisir cette façon de chanter typiquement ukrainienne, avec ces sonorités qui conviennent si bien au Black Metal.

La « touche » KRODA aussi a changé. Déjà, nos hommes utilisent une batterie, grande innovation dans leur discographie puisqu’on avait toujours été habitués à cette boîte à rythme écrasante. La batterie permet des changements de rythme plus fluide et un son plus rustique, plus naturel. Les claviers, bien moins présents qu’auparavant, ont malgré ça un rôle à jouer. Plus naturels eux-aussi, ils se contentent de souligner des passages atmosphériques avec discrétion et sobriété, donnant à KRODA un côté moins chargé qu’auparavant. Seul regret, exit les guimbardes qui caractérisaient bien le groupe, de même que les belles couches de claviers très travaillés auxquelles on avait droit sur un Fimbulvinter par exemple. Beaucoup ont pompé ces guimbardes aux Ukrainiens, et ce petit plus dans le groupe n’est plus présent aujourd’hui, ce qui est quand même un peu dommage puisque cela les dépersonnalise un peu. Sans doute était-ce une des caractéristiques de Viterzgir dont a voulu se débarrasser Eisenslav. En plus de claviers au rabais donc, la guitare manque un peu de pêche. Certes, ces nouveaux riffs composés par Eisenslav amènent toujours cette atmosphère aérienne parfaite et propre au groupe sur les passages les plus réussis. Et sur Schwarzpfad, on sent une recrudescence de mélancolie, puisqu’on constate pas mal de mid-tempo, avec une batterie plus lente et des riffs qui prennent leur temps, afin de développer une ambiance fort bien établie, pour peu qu’on rentre dedans. A noter quand même, une basse excellente, claquante et ronflante. La qualité technique des Ukrainiens n’étonnera personne car Eisenslav a toujours été un excellent musicien… les sessions qu’il a recruté pour ce disque sont à la hauteur de ce qu’il a réalisé auparavant.

Il y a quand même quelques longueurs dans ce nouveau KRODA, peut-être même un manque d’efficacité sur certains passages. Si les Ukrainiens savent se montrer percutants et incisifs sur certains passages bien violents, ils ont également quelques failles sur les passages plus lents. Premièrement, et KRODA n’a pas vraiment changé pour ça, les morceaux sont longs, avec 10 minutes en moyenne. C’est pourquoi on décrochera sur certains passages, dans lesquels le groupe se perd un peu, notamment sur « Schwarzpfad III (Forefather Of Hangmen) » dans lequel quelques breaks ne sont pas toujours réussis bien que le morceau en lui-même soit convaincant. Si le son est moins « synthétique », les morceaux sont aussi moins denses et moins intenses, moins froids aussi… l’essence de la musique des Ukrainiens jusqu’alors se perd donc un peu, mais cela ne m’empêche pas d’apprécier ce nouveau départ à sa juste valeur.

Bien que ces quelques défauts mineurs m’empêchent de dire que ce disque dépasse les précédents, qui étaient vraiment terribles quand même, Schwarzpfad reste un fort bon disque du genre malgré tout, particulièrement en cette année 2011. D’excellents morceaux, comme par exemple l’apogée de l’œuvre qui est sans nul doute le morceau « Schwarzpfad IV (Heil Ragnarok!) », véritable chef-d’œuvre fédérateur et burné, dont on retiendra les airs longtemps. Un des tous meilleurs morceaux des Ukrainiens, d’ailleurs, composé d’alternance parfaite entre chant clair maîtrisé et assauts païens réalisés avec conviction et sincérité. Cette composition, symbolisant quasiment à elle seule la nouvelle patte KRODA, montre un groupe nouveau, revigoré, habité par de nouveaux vêtements très séduisants. Cette nouvelle recette fonctionne fort bien. KRODA se targue même d’une dernière piste entièrement ambiante, « Cold Aurora », qui même si elle s’avère un peu longue, happera l’auditeur pour terminer un bon disque via une atmosphère froide et planante pour un rendu un peu longuet par moments... retour plus que réussi pour les Ukrainiens, le challenge était difficile sans Viterzgir, mais son absence ne pèse pas tant que ça. Espérons à présent qu'on puisse les voir en Europe occidentale sans qu'ils soient systématiquement annulés parce-que des espèces de glandus à keffieh leur ont mis des bâtons dans les roues...

A propos de cette chronique
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

14 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Crom-Cruach
08/12/2011 19:36
En ce qui concerne le paganisme, on peut également en discuter mais avec des arguments étaillés et pas un folklore de bazar/comptoir.
Invité citer
Crom-Cruach
08/12/2011 18:59
De plus je ne défends en aucun cas les agissements de groupes extrémistes (de gauche ou de droite) qui pourrissent les concerts de pagan simplement par ignorance crasse (Et là je suis bien sur le sujet de la musique si cher à Tra-chaud-kore).
Si le paganisme a été récupéré à des fins politiques c'est simplement par manque de culture.
"Ave" si vous voulez également, pas de problème, les Romains n'ayant jamais été ni des fachos ni des gauchos.
Invité citer
Crom-Cruach
08/12/2011 18:43
De quelles personnes antifa-machintruc parles-tu pour "ouvrir ta bouche"? Là je suis perdu... Surtout que finalement tu n'as pas dit grand chose.
De plus à ce que je saches je n'ai jamais insulté le sieur Geisterber ni toi d'ailleurs ( la réciproque n'est pas vrai).
J'ai évoqué un désaccord sur la référence à un groupe de nazillons qui n'a aucun rapport avec le paganisme ni le BM. Quand à la chro j'ai souligné ses qualités avant que le quatrième reich ne me tombe dessus (c'est pas une insulte mais une fierté non ?).
De plus l'album de Kroda est effectivement de qualité (ça je l'ai déjà dit), ce qui nous fait au moins un point de convergence (en un mot !!!).
Invité citer
Démonte-pneu
08/12/2011 11:34
Crom-Cruach a écrit : Quoiqu'il en soit j' ai passé l'âge de me défouler contre les nazillons (je l'ai fait suffisamment dans ma jeunesse) et pour ce que qui de l'équation musique+politique, elle est pour moi essentielle dans certains cas. J'adore la musique mais quand des phrases ouvertement politique (cf la fin de la chro) sont employées autant réagir en conséquence. (...) Aimer la musique uniquement pour ce qu'elle, quand des groupes en profitent pour véhiculer des idées puantes... Et bien moi j'ouvre ma bouche. Mais promis c'est la dernière fois !! Peace

Très bien, et lorsque certaines personnes "en profitent pour véhiculer des idées puantes" comme l'idéologie antifa/anarcho-communiste/gauchautiste, eh bien moi "j'ouvre ma bouche" !
Cela marche dans les deux sens, mon cher...

Par ailleurs, la chro de Geisterber n'est en aucun cas "politique". Elle est tout simplement réaliste, à moins que certains bas agissements de tes camarades ne te mettent mal à l'aise...

Trève de HS.

Très bonne chronique en tout cas !
Ave Kroda !
Invité citer
Crom-Cruach
06/12/2011 21:25
Pour finir, l'album de Kroda est vraiment pas mal surtout pour le second morceau: l'intro mélancolique et la voix au bord de la rupture. Seule fausse note: le son de batterie un peu faiblard
Invité citer
Crom-Cruach
06/12/2011 19:20
Paix et amour les gars !!
Merci d'avoir réagit aussi promptement à une de mes envolées " lyriques" et c'est tout à votre honneur.
Quoiqu'il en soit j' ai passé l'âge de me défouler contre les nazillons (je l'ai fait suffisamment dans ma jeunesse) et pour ce que qui de l'équation musique+politique, elle est pour moi essentielle dans certains cas. J'adore la musique mais quand des phrases ouvertement politique (cf la fin de la chro) sont employées autant réagir en conséquence. Ou c'est de la simple provoc et là et bien il faut s'attendre à se faire croquer. Aimer la musique uniquement pour ce qu'elle, quand des groupes en profitent pour véhiculer des idées puantes... Et bien moi j'ouvre ma bouche. Mais promis c'est la dernière fois !! Peace
von_yaourt citer
von_yaourt
06/12/2011 19:07
Notre cahier des charges n'oblige pas à ne pas parler politique. Il interdit simplement d'être anti-nazi. Mr Green

Ou plus sérieusement, il y a d'autres sites si tu veux te défouler en disant "cédénazi". Nous on aime bien les gens qui aiment n'aimer que la musique qu'ils aiment sans rien aimer d'autre. Paix et amour.
Invité citer
Crom-Cruach
06/12/2011 19:03
Un dernier mot: quand je parle de "proses exemptes de tout reproche", je pensais évidemment à un bon vieux discours bien faisandé comme les "respectables français de droite" savent le faire.
Appeller ça un point Godwin si ça vous fait plaisir et rendez-vous dans la rue. Je serai habillé en noir avec un keffieh de glandu et une batte de baseball.
Ikea citer
Ikea
06/12/2011 18:53
Crom-Cruach a écrit : Merci à Demonte-Pneu et à Geisterber pour de m'avoir ouvert les yeux sur ma condition de crétin. Sérieux vos arguments m'ont fait avancer les mecs !!!
Je ne pensais pas que laisser un commentaire sur ce site répondait à un cahier des charges qui interdit absolument de parler de politique et de réagir avec le ventre et le coeur à une chronique. Bon vent les gars et sans rancune, je me passerai dorénavant de vos critiques et chroniques et me ferai un avis uniquement par moi-même sans vos proses exemptes de tout reproche. De toute façon pas besoin de crétin pour enrichir 'Trashocore".


THrashocore. Sinon tu as le droit de dire ce que tu veux comme Geisterber et Démonte-pneu ont le droit de montrer leur désaccord, non ? Bon, sans les insultes ce serait effectivement mieux mais rien ne t'oblige à quitter le site pour un mot plus haut que l'autre, c'est extrême comme réaction. T'es extrémiste en fait, c'est ça ? Mr Green
Invité citer
Crom-Cruach
06/12/2011 18:43
Merci à Demonte-Pneu et à Geisterber pour de m'avoir ouvert les yeux sur ma condition de crétin. Sérieux vos arguments m'ont fait avancer les mecs !!!
Je ne pensais pas que laisser un commentaire sur ce site répondait à un cahier des charges qui interdit absolument de parler de politique et de réagir avec le ventre et le coeur à une chronique. Bon vent les gars et sans rancune, je me passerai dorénavant de vos critiques et chroniques et me ferai un avis uniquement par moi-même sans vos proses exemptes de tout reproche. De toute façon pas besoin de crétin pour enrichir 'Trashocore".
Geisterber citer
Geisterber
06/12/2011 14:42
note: 7.5/10
Merci pour ton commentaire Démonte-pneu (tu as également un chouette pseudo haha)... sérieusement, plutôt que de laisser des commentaires débiles comme ça, mieux vaut parler du disque si on l'a écouté quoi... je le dirai jamais assez je crois.
Invité citer
Démonte-pneu
06/12/2011 14:20
Crom -Cruach a écrit : Burp... je reprends désolé. Malgré les qualités évidentes de la chro, j'ai eu un hoquet de dégout en voyant évoquer les immondes nazillons de Nokturnal Mortum. Et que celui qui me dit que la politique n'a pas sa place sur ce site se prenne ma première pierre !!!

Commentaire de crétin, ni plus ni moins...
Invité citer
Crom -Cruach
05/12/2011 21:13
Burp... je reprends désolé. Malgré les qualités évidentes de la chro, j'ai eu un hoquet de dégout en voyant évoquer les immondes nazillons de Nokturnal Mortum. Et que celui qui me dit que la politique n'a pas sa place sur ce site se prenne ma première pierre !!!
Invité citer
Crom-Cruach
05/12/2011 21:09
malgré les qualités évidente de la kro, j'

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Kroda
Pagan Black Metal
2011 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  9.5/10
Webzines : (6)  8.37/10

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  Schwarzpfad I (First Snow)
02.  Schwarzpfad II (Universal Provenances)
03.  Schwarzpfad III (Forefather of Hangmen)
04.  Schwarzpfad IV (Heil Ragnarok!)
05.  Schwarzpfad V (Cold Aurora)

Durée : 50:40

paroles
line up

parution
Sortie : 28/05/2011

achetez sur
thrashothèque
Essayez aussi
Primordial
Primordial
Redemption At The Puritan's Hand

2011 - Metal Blade
  
Waldgeflüster
Waldgeflüster
Meine Fesseln

2014 - Black Blood Records
  
Enslaved
Enslaved
Monumension

2001 - Osmose Productions
  
Graveland
Graveland
Thousand Swords

1995 - No Colours Records
  
Folge Dem Wind
Folge Dem Wind
Thus Echoes Of The Earth

2009 - Autoproduction
  

report Live report
Terra Tenebrosa + The Old Wind
chronique Chronique
Wormreich
Wormcult Revelations (EP)
report Live report
Enthroned + Mortuary Drape + Archgoat + Lvcifyre + Bestial Raids + Possession
chronique Chronique
Obscure Sphinx
Void Mother
chronique Chronique
Amestigon
Sun Of All Suns
chronique Chronique
A Very Old Ghost Behind The Farm
La Came Crude
chronique Chronique
Menace
Impact Velocity
chronique Chronique
Cynic
Kindly Bent To Free Us
chronique Chronique
Mysticum
In The Streams of Inferno
chronique Chronique
Erebus Enthroned
Temple Under Hell
chronique Chronique
Luror
The Iron Hand of Blackest Terror
chronique Chronique
Lifelover
Dekadens (EP)
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space II
chronique Chronique
Ormgård
Ormblot
chronique Chronique
Gravehill
Death Curse
chronique Chronique
Aborym
Dirty Remix (Compil.)
chronique Chronique
Seven Sisters of Sleep
Seven Sisters of Sleep (EP)
chronique Chronique
Sarke
Aruagint
chronique Chronique
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")
chronique Chronique
Castevet
Summer Fences
chronique Chronique
Om
Pilgrimage
chronique Chronique
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness
chronique Chronique
Merkabah
Moloch
chronique Chronique
Blut Aus Nord
Debemur MoRTi (EP)
chronique Chronique
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu
chronique Chronique
Mass Infection
For I Am Genocide
chronique Chronique
Abraham
The Serpent, the Prophet & the Whore
chronique Chronique
Rauhnåcht
Urzeitgeist
chronique Chronique
Vanhelga
Längtan
chronique Chronique
Cultes Des Ghoules
Henbane