chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Genital Grinder / Como Muertos - Genital Grinder/Como Muertos

Chronique

Genital Grinder / Como Muertos Genital Grinder/Como Muertos (Split 12")
La Thrashoteam essuyant à l’heure actuelle un feu nourri de demandes de chroniques en tous genres, remettons la main à la pâte avec une association de malfaiteurs comme on les aime : initialement prévu en septembre dernier sous une autre bannière, le split entre GENITAL GRINDER et COMO MUERTOS connaît finalement les honneurs d’une sortie vinyle chez Apathia Records. N’étant familier d’ aucun des deux groupes mais préférant quoiqu’il advienne chroniquer du bon vieux death metal des familles plutôt que du mèchecore, ce programme court fleurant bon le slasher eighties (l’artwork est particulièrement réussi) a déjà le mérite de proposer un contenu homogène puisque les 8 titres de la galette s’enchaînent avec fluidité, sans que la cassure entre les deux combos ne se fasse sentir.

Genital Grinder

La première bonne surprise chez cette déjà plus toute jeune formation (1996), c’est que la filiation attendue avec CARCASS n’a pas vraiment lieu d’être, GENITAL GRINDER donnant dans un death mid tempo grassouillet jouant la carte de la nostalgie nineties. Les fans de SIX FEET UNDER et d’ambiances lugubres made in Scandinavia (GRAVE en tête) sont donc conviés à s’échauffer les vertèbres sur quatre titres à l’ancienne privilégiant atmosphères poisseuses, toupa toupa thrashisant et blastouille de la première heure, le tout plongé dans une mare de groove aussi déliquescente que la campagne d’une ex-norvégienne brigant l’investiture suprême. Avec en prime un growleur gavé d’huile Lesieur depuis son plus jeune âge et quelques solis fort sympatiques pour l’accroche (« Green Piss »), GENITAL GRINDER signe un retour convaincant, se permettant même quelques riffs dissonnants du plus bel effet sur l’excellente « Sin To Death ». Embaumé c’est pesé !

Como Muertos

Si le style pratiqué par COMO MUERTOS n’est pas foncièrement éloigné du death old school de GENITAL GRINDER, on note d’emblée une différence notable au niveau de la production et de l’exécution, bien plus sèches, avant que leur forte propension au deathroll (« La Ciudad De Los Muertos ») ne nous saute régulièrement aux esgourdes. Blasts plus rapides, interprétation plus dynamique et chanteur grandiloquent (qui a dit Lars Goran Petrov ?) font le sel d’une deuxième partie de programme plus originale, où Alex de la Iglesia croiserait la machette avec une salve de vacanciers frappés de turista death jusqu’à ce que don d’organes s’en suive. On gagne en efficacité et en maîtrise ce qu’on perd un peu en atmosphère, à l’exception notable de la fantastique « Sangre De Mi Sangre », qui s’avère très vite être le meilleur titre de ce split.

Fibre old school oblige, le death originel ravivé par GENITAL GRINDER me parle plus que le deathroll frontal de COMO MUERTOS mais le dernier extrait de ce split très recommandable (dans la même veine rampante qu’un « Night Of The Vampire » … en mieux !) m’empêche au final de départager les deux groupes. Match nul donc, à classer bien au dessus du Lorient-Sochaux du weekend dernier mais, soyons raisonnables, en dessous du monstrueux OL-OM du 8 novembre 2009 !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
MJCGerardPhilipe
27/02/2012 15:48
Genital Grinder sera en concert avec Misanthrope (entre autres) aux Clayes-sous-Bois (7Cool le samedi 24 mars à 19h !!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Genital Grinder / Como Muertos
Death metal
2012 - Apathia Records
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Genital Grinder
Genital Grinder
Death Métal - France
  
Como Muertos
Como Muertos
Horror Death 'n Roll - France
  

écoutez
tracklist
Genital Grinder :

01.  Sin To Death
02.  Obese
03.  Consensual Torture
04.  Green Piss

Como Muertos :

05.  La Furia Del Verdugo
06.  La Ciudad De Los Muertos
07.  Demencia
08.  Sangre De Mi Sangre

Durée : 28:42

parution
25 Janvier 2012

voir aussi
Como Muertos
Como Muertos
Cronica Del Dolor

2010 - Autoproduction
  
Genital Grinder
Genital Grinder
Compulsive Severing Art

2007 - Rupture Music
  
Como Muertos
Como Muertos
Como Muertos (MCD)

2007 - Autoproduction
  
Genital Grinder
Genital Grinder
Genital Grinder

2003 - Adipocere Records
  

Essayez aussi
Tormented
Tormented
Death Awaits

2013 - Listenable Records
  
Sinister
Sinister
The Post-Apocalyptic Servant

2014 - Massacre Records
  
Cancer
Cancer
Death Shall Rise (Rééd.)

2014 - Cyclone Empire
  
Sinister
Sinister
The Carnage Ending

2012 - Massacre Records
  
Necrovation
Necrovation
Necrovation

2012 - Agonia Records
  

Moonspell + Septicflesh
Lire le live report
Sulphur Aeon
Gateway To The Antisphere
Lire la chronique
Abhor
Ritualia Stramonium
Lire la chronique
Sink
Permanence (Compil.)
Lire la chronique
Welicoruss
Az Esm` (Аз есмь)
Lire la chronique
Corpo-Mente
Corpo-Mente
Lire la chronique
Impiety
Kaos Kommand 696
Lire la chronique
Mindful of Pripyat
...and Deeper, I Drown in D...
Lire la chronique
Utilisez-vous la version mobile de Thrasho ?
m.thrashocore.com au cas où...
Voir le sondage
Melechesh
Enki
Lire la chronique
Oceanwake
Sunless
Lire la chronique
Sannhet
Revisionist
Lire la chronique
The Whorehouse Massacre
Altar of the Goat Skull / V...
Lire la chronique
Infernal War pour l'album "Axiom"
Lire l'interview
Infernal War
Axiom
Lire la chronique
Pyramids
A Northern Meadow
Lire la chronique
Seagrave
Stabwound
Lire la chronique
Nightrage
The Puritan
Lire la chronique
Freak Kitchen + Aymeric Silvert
Lire le live report
Tome of the Unreplenished
Innerstanding
Lire la chronique
Negură Bunget
Tău
Lire la chronique
Rotting Repugnancy
Path Of The Diminished
Lire la chronique
Merauder
Five Deadly Venoms
Lire la chronique
De Tom Araya à Chuck Schuldiner
Jouer à The Small Metal World Experiment
Dehuman
Graveyard Of Eden
Lire la chronique
Dynfari
Vegferð tímans
Lire la chronique
Pombagira
Flesh Throne Press
Lire la chronique
Dwell
Vermin and Ashes
Lire la chronique
Exhalting Spirits MMXV European Tour
Drowned + Ravencult
Lire le live report
Thy Art Is Murder
Hate
Lire la chronique