chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
47 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Funeral - Forgotten Abominations

Chronique

Funeral Forgotten Abominations (Rééd.)
Formé en 2002, Funeral n'est pas ce que l'on peut appeler un groupe particulièrement productif. Comptant dans ses rangs des membres d'Incinerator, Karnarium ou Church Bizarre, le groupe n'a sorti pour le moment qu'une simple démo autoproduite, il y a de cela huit ans déjà. Rééditée en 2006 sous la forme d'un 7" limité à 500 exemplaires par le label Pentagram Warfare, il faudra finalement attendre 2011 et la réédition CD Digipack par le label Nuclear Winter pour que l'on entende enfin parler de ce groupe Suédois.

Pourtant, Funeral mériterait à être connu davantage car son mélange de doom et de death metal old school est loin d'être désagréable. Malheureusement, le groupe ne nous a laissé ici que trois titres dont un instrumental. Pas de quoi s'étouffer même si on dépasse légèrement le quart d'heure. C'est donc au son des cloches processionnaires de "Funeral" que le groupe débute sa messe noire. On est alors tout de suite immergé dans l'ambiance funeste d'une triste journée d'hiver où l'orage et la pluie se mêlent au chagrin de la perte d'un être cher. Puis les premiers riffs commencent à gronder. Lents et terriblement menaçants, ils tournent et ils tournent et ils tournent inlassablement, rendant l'auditeur totalement incapable de s'en détacher. Dans son approche du doom, Funeral me rappelle beaucoup un autre groupe Suédois, les excellents Runemagick. On y retrouve la même qualité de riffs funéraires et morbides. Des riffs lourds, menaçants et venimeux qui vous font presque regretter d'être venu au monde tant ils signifient la fin de tout.
Mais bien plus que sa ressemblance avec Runemagick, c'est surtout son approche plus personnelle qui distingue le trio Suédois. Car si les groupes de doom ou plus exactement de funeral doom sont relativement nombreux, ceux qui mélangent funeral doom et death metal old school se comptent à l'inverse sur les doigts d'une main. Ainsi, dès les premières secondes de "Forgotten Abominations", Funeral prend l'exact contre-pied du morceau précédent en haussant généreusement le ton. Le riffing, simple, n'en demeure pas moins ultra efficace et souligne fort bien les origines/influences du groupe alors que la batterie se charge de lier le tout sur un pattern entraînant, bien qu'ultra balisé, à base de tchouka tchouka. Mais le trio Suédois retrouve rapidement ses oripeaux funeral doom. Ainsi, après seulement une trentaine de secondes, Funeral diminue la charge de BPM pour reprendre ces fameux riffs lents et répétitifs. Le chant fait alors enfin son entrée. Un growl assez classique qui n'a pas forcément la profondeur de ceux qu'on à l'habitude de retrouver dans le doom et qui s'inscrit davantage dans un chant typé death metal à l'ancienne, soit ni trop profond, ni trop rapide. Et alors qu'on pensait que Funeral continuerait de nous emmener six pieds sous terre à force de nous écraser la tête avec ses riffs pachydermiques, le groupe se décide une fois de plus à accélérer la cadence façon Swedish Death Metal (2:41) avant de progressivement retrouver un rythme plus lent. Sur "Sacramental Blasphemy" la recette demeure sensiblement la même malgré que le titre soit un peu plus long. L'essentiel du morceau est ainsi orienté vers un funeral doom plutôt monolithique avec là aussi une courte partie plus soutenue qui vient trancher avec l'impression de monotonie qui s'en dégage. Le EP s'achève ensuite comme il a commencé, au son de cloches de mauvais augures.

Aliénante, la musique de Funeral l'est très certainement dans ses passages doom. Mais le format assez court de ses compositions et surtout ses accointances avec un death metal à l'ancienne les rendent finalement plus accessibles et surtout plus variées. Bien que le groupe soit toujours actif, je ne sais pas si ce EP aura un successeur. En attendant, Forgotten Abominations est un disque plutôt intéressant pour tout ceux qui apprécient les ambiances funeral doom et l'énergie du death metal old school. Rien d'exceptionnel dans ce que propose Funeral mais une recette néanmoins originale et efficace.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Funeral
Doom / Death Metal
2011 - Nuclear Winter
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Funeral
Funeral
Doom / Death Metal - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Funeral
02.   Forgotten Abominations
03.   Sacramental Blasphemy

Durée : 18:00

line up
parution
1 Janvier 2011

Essayez aussi
Swallow The Sun
Swallow The Sun
New Moon

2009 - Spinefarm Records
  
Amorphis
Amorphis
The Karelian Isthmus

1992 - Relapse Records
  
Evoken
Evoken
Antithesis of Light

2005 - Avantgarde Music
  
Hooded Menace
Hooded Menace
Darkness Drips Forth

2015 - Relapse Records
  
Encoffination
Encoffination
III - Hear Me, O' Death
(Sing Thou Wretched Choirs)

2014 - Selfmadegod Records
  

Black Sabbath
Black Sabbath
Lire la chronique
Gods Forsaken
In A Pitch Black Grave
Lire la chronique
Essaie de ne pas te suicider !!!
Lire le podcast
Insidious one
Хочу, чтобы все умерли...
Lire la chronique
Deflesher
Ossuary
Lire la chronique
Obelyskkh
The Providence
Lire la chronique
The Furor
Cavalries Of The Occult
Lire la chronique
Slaamaskin
2016 (EP)
Lire la chronique
Nicolas Muller
Abécédaire pour les musicie...
Lire la chronique
In Death...
The Devil Speaks
Lire la chronique
Nargaroth
Era of Threnody
Lire la chronique
Skáphe
Untitled (EP)
Lire la chronique
Neverlight Horizon
Dead God Effigies
Lire la chronique
Sabbath Assembly
Rites of Passage
Lire la chronique
Black Sabbath
Forbidden
Lire la chronique
Unchained
Chasing Shadows
Lire la chronique
Feller Buncher
203040 (EP)
Lire la chronique
Smoke Mountain
Smoke Mountain (EP)
Lire la chronique
No One is Innocent + Tagada Jones + Ultra Vomit
Lire le live report
Clutch + Valient Thorr
Lire le live report
Martyr Defiled
Young Gods
Lire la chronique
Sarkrista
Summoners of the Serpents W...
Lire la chronique
Beheaded
Beast Incarnate
Lire la chronique
No Omega
Culture
Lire la chronique
Ascended Dead
Abhorrent Manifestation
Lire la chronique
The Soulscape Project : le Black Metal autrement
Lire l'interview
Overkill
The Grinding Wheel
Lire la chronique
White Ward
Futility Report
Lire la chronique
Devastation
Idolatry
Lire la chronique
Come to Grief
The Worst of Times (EP)
Lire la chronique