chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
38 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ascension - With Burning Tongues

Chronique

Ascension With Burning Tongues (Démo)
Terminons cette discographie d'Ascension par la chronique de leur toute première démo intitulée With Burning Tongues. Sortie en septembre 2009, celle-ci à d'abord vu le jour au format cassette. Un format bien trop restrictif à l'ère du tout numérique. Par conséquent et devant le nombre de sollicitations grandissant, le label World Terror Committee n'a pas eu d'autre choix que de proposer cette double réédition (CD et vinyle) afin de contenter tous les esprits, même les plus belliqueux. Fidèle à la version originale, elle reprend donc l'artwork et le tracklisting initial sans y apporter de grande modification (sauf pour l'artwork de la version vinyle). De quoi contenter de toute façon les plus gourmands avec plus de quarante cinq minutes d'un black metal orthodoxe déjà particulièrement convaincant.

Pour ce qui est des présentations avec Ascension, je vous invite à vous (re)plonger dans la lecture de la chronique de leur premier album Consolamentum. J'y faisais état d'un groupe au penchant très prononcé pour les mélodies lumineuses et quasi religieuses. Un savoir-faire à l'allemande associé à une approche mélodique que l'on retrouve essentiellement chez les groupes Scandinaves. Mais si Consolamentum et Fire And Faith sont très proches en terme de composition, on remarque qu'il existe un certain fossé entre cette démo et les enregistrements qui ont suivis.
Il est toujours question de black metal, et qui plus est de black metal orthodoxe. Toutefois, même une écoute succincte de With Burning Tongues suffit pour comprendre que la recette est sensiblement différente. Alors que sur Consolamentum, la musique des Allemands se montraient finalement assez directe, elle prend ici des tournures plus tarabiscotées. Moins frontales, les compositions d'Ascension se font plus sinueuses mais aussi plus sournoises, à l'image de "Sin Harvest", titre fleuve de plus de onze minutes qui ouvre cette démo. Pourtant, on retrouve très rapidement la patte du groupe découvert avec Consolamentum. Ces riffs lumineux et majestueux indiscutablement ancrés dans une certaine tradition black metal, ce sens inouïe de la mélodie (l'excellent solo à 6:46) et cette association clair/obscur qui en découle constamment font d'Ascension un groupe de qualité vraiment à part. Paradoxalement c'est avec le titre "With Burning Tongues" (mais aussi "Grey Queen" dans une moindre mesure) que l'on retrouve le groupe au plus proche de son premier album. A l'inverse de "Sin Harvest", ces deux morceaux taillent dans le vif du sujet de manière assez explicite et sans prendre de détour. Batterie bloquée en haut du compte tour, riffs tranchants et ambiances glaciales... Seule la production assez brute (la batterie) et plus granuleuse (les guitares) rappelle qu'il s'agit ici d'une "démo". "Coldblooded Grace" et "The Serpents Gate" se rapprochent quant à eux davantage de "Sin Harvest", que ce soit dans le format (plus de neuf minutes) ou dans la construction (mélanges de parties menés pied au plancher et de parties plus ambiancées).
D'ailleurs, sur ce dernier point, Ascension était déjà à l'époque grandement concerné par la qualité de l'atmosphère qui pouvait se dégager de sa musique. Ainsi With Burning Tongues était déjà auréolé de cette même religiosité qui caractérise l'essentiel de Consolamentum. A l'opposé, derrière cette lumière se cache la part sombre d'Ascension. Une ombre menaçante et vicieuse. Et si la musique contribue évidemment à développer ces ambiances, le groupe n'hésite pas non plus à y apporter quelques éléments externes comme ces chants religieux sur la fin de "Sin Harvest", ce sinistre piano qui vient clôturer "With Burning Tongues" ou encore ce sample d'abeilles sur "Grey Queen".

Convaincant, Ascension l'a donc été dès le début et n'a depuis jamais déçu. Il est vrai que le groupe n'est, a priori, pas constitué de manchots puisque comme je l'avais déjà dit dans la chronique de Consolamentum, il semblerait qu'il se soit formé autour de membres de Katharsis et Orlog. With Burning Tongues donne ainsi la première mesure de ce que sera ensuite Ascension en proposant un black metal orthodoxe composé intelligemment et aux ambiances à la fois lumineuses et menaçantes. Si vous avez jusque là fait l'impasse sur ce groupe Allemand mystérieux, faites-vous une faveur et jeter une oreille si ce n'est pas à cette réédition, au moins à l'un de leurs enregistrements.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ascension
Black Metal Orthodoxe
2009 - World Terror Committee
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines : (3)  4.16/5

plus d'infos sur
Ascension
Ascension
Black Metal Orthodoxe - Allemagne
  

tracklist
01.   Sin Harvest
02.   With Burning Tongues
03.   Grey Queen
04.   Coldblooded Grace
05.   The Serpents Gate

Durée : 45:52

voir aussi
Ascension
Ascension
Consolamentum

2010 - World Terror Committee
  
Ascension
Ascension
Deathless Light (EP)

2014 - World Terror Committee
  
Ascension
Ascension
Fire And Faith (EP)

2010 - World Terror Committee
  
Ascension
Ascension
The Dead Of The World

2014 - World Terror Committee
  

Essayez aussi
Wormreich
Wormreich
Wormcult Revelations (EP)

2014 - Moribund Records
  
Blaze Of Perdition
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations

2015 - Agonia Records
  
Schammasch
Schammasch
Contradiction

2014 - Prosthetic Records
  
Svartidauði
Svartidauði
Flesh Cathedral

2012 - Daemon Worship Productions / Terratur Possessions
  
Rotten Liver
Rotten Liver
Purification By Debauchery (EP)

2013 - Mortis Humanae Productions
  

Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique