chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
35 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Carpathian Forest - Morbid Fascination of Death

Chronique

Carpathian Forest Morbid Fascination of Death
Groupe majeur de la seconde vague de Black Metal , l'œuvre de Carpathian Forest est aujourd'hui un petit peu tombée dans l'oubli. Principale cause : Nattefrost, leader de la formation Norvégienne, a décidé de mettre le groupe entre parenthèses après la sortie du très médiocre Fuck You All !!!!!!. Mais si pour de nombreux amateurs de Black, Carpathian Forest reste un groupe mythique ce n'est sûrement pas pour ses titres d'albums très inspirés, ni pour les photos toutes plus risibles les unes que les autres qui ornent leurs artworks, mais tout simplement pour la qualité de leur Black Metal. Une recette pourtant assez simple, utilisée notamment par leur compatriotes de Taake et Tsjuder, à savoir un Black puissant, aux tempi variés et aux riffs thrashisants.

Morbid Fascination of Death a en fait été enregistré lors de la même session studio que Strange Old Brew (en 2000), la production n'a donc pas changée d'un iota. Vous retrouverez avec joie cette basse claquante toujours autant mise en avant dans le mix, qui permet au groupe de dégager une sensation de lourdeur notamment lors des titres rapides.
Une fois n'est pas coutume l'album débute avec une intro dérangeante, mêlant chant lugubre, batterie martiale et clavier, qui réussit à nous plonger dans l'ambiance glauque qui règne sur l'ensemble de la galette. Vient ensuite le premier vrai titre "Doomed to Walk the Earth as Slaves of the Living Dead" (rien que ça), qui est somme toute assez classique, mais ô combien efficace, variant entre riffs thrashys et passages purement Black.
Les morceaux suivants sont dans la même veine que le premier titre, mais comportent tous leurs lots de moments forts, comme le break de basse jazzy à 1'40'' sur "Through Self Mutilation". Mention spéciale au « tube » "Knokkelmann", avec ses rythmes limite Punk, qui est sûrement la chanson la plus jouissive de l'album.

La deuxième partie de l'album est quant à elle bien plus posée, les chansons étant de plus en plus lentes et de plus en plus oppressantes, garnies de samples lugubres ("Walord of Misanthropy", "A World of Bones"). Tout ici est fait pour nous plonger progressivement dans le mal être : La lourdeur de "Warlord of Misanthropy", la basse ultra grasse de "A Word of Bones", ce saxophone (instrument récurrent chez Carpathian Forest) si magnifiquement dérangeant sur "Cold Comfort", les vocaux habituellement hurlés et puissants de Nattefrost qui se muent en de légers murmures sur "Speechless"...
Seul le titre "Carpathian Forest" (qui est un réenregistrement d'un morceau présent sur le premier EP du groupe Through Chasm, Caves and Titan Woods) se veut plus jouissif, taillé dans le même marbre que les premiers titres de l'album. Bien que ce morceau soit excellent, headbanguant au possible, il plombe complètement notre longue descente dans la noirceur qu'avait instaurée le groupe, et il aurait certainement été plus judicieux de le placer en début d'album.

Pour finir, Carpathian Forest nous sert 2 titres « bonus » : "Ghoul", qui est une reprise de Mayhem (titre issu de Pure Fucking Armageddon), et le réengistrement du titre "Nostalgia".
La reprise de "Ghoul" est très réussie, la voix de Nattefrost rend le titre plus dynamique que l'original et lui permet de se fondre totalement dans l'album, la chanson étant d'un style très proche de celles de la première moitié de l'opus. Et puis on ne boudera pas notre plaisir d'écouter cette chanson avec une production correcte, contrairement à la version de Pure Fucking Armageddon !
"Nostalgia" est quant à lui un titre lent, froid, très proche de "Cold Comfort", où Nattefrost murmure plus qu'il ne chante, et où le saxophone se fait de nouveau entendre. Bien que sympathique, cette chanson n'est pas vraiment indispensable, dans la mesure où elle n'apporte pas grand chose de plus à l'album et ne parvient pas à nous tenir éveillé pendant ses neuf longues minutes.

Bien qu'un chouïa inférieur à Strange Old Brew, car globalement moins efficace et à la tracklisting moins bien pensée, Morbid Fascination of Death n'en reste pas moins un très bon album. Alternant avec brio passages jouissifs flirtant avec le Black'n'Roll et passages déprimants. Les musiciens de Carpathian Forest nous prouve encore une fois qu'ils excellent sur les deux tableaux. Bref je ne peux que vous conseiller de vous procurer cet album, qui vous accompagnera quelque soit votre humeur.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Høsty citer
Høsty
17/05/2012 02:19
note: 7.5/10
Personnellement j'adore les titres plus lent et glauque de la deuxième partie de l'album. C'est sûr qu'on est assez loin de l'esprit de Through Chasm, mais pour moi CF possède une discographie super homogène, avec des albums de qualité quasi-similaire. A part pour Fuck you All où je trouve que le groupe à complètement perdue son aura.
Invité citer
FleshOvSatan
14/05/2012 12:35
Waw, je sais pas comment tu as fait, je ne peux vraiment pas avec ce disque. Pour moi le plus mauvais de CF, loin du premier Mini "Through Chasm..." ou de l'excellent "Black Shining Leather". Par ailleurs, comme the gloth, j'ai bien aimé "Fuck you All !!!" aussi, je trouve qu'il est très punk dans l'esprit ce disque.
Høsty citer
Høsty
17/02/2012 10:18
note: 7.5/10
Caacrinolas a écrit : Le premier album solo de Nattefrost contient son lot de tueries quand même (Satanic Victory, Mass Destruction ou l'enormissime Whore).

Oué le premier est légèrement mieux, mais après 3-4 écoutes ça devient déjà lassant...
Caacrinolas citer
Caacrinolas
16/02/2012 21:29
Le premier album solo de Nattefrost contient son lot de tueries quand même (Satanic Victory, Mass Destruction ou l'enormissime Whore).
Høsty citer
Høsty
16/02/2012 10:06
note: 7.5/10
Pareil que The Gloth et AGB pour les albums solos de Nattefrost, je les trouve juste nazes.

Pour la deuxième partie de l'album, moi j'aime bien les titres "atmosphériques" de CF, donc j'ai été ravi.
Et enfin, quand j'écris dans ma chro que Fuck You All !!! est médiocre, c'est comparé au reste de la disco du groupe, pour moi c'est le moins bon, et de loin !
gulo gulo citer
gulo gulo
15/02/2012 16:28
je les aime bien, moi, ses albums solo
AxGxB citer
AxGxB
15/02/2012 15:37
the gloth a écrit : Par contre, j'ai trouvé l'album solo de Nattefrost vraiment pathétique.



Je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul à trouvé ça moisi.
Invité citer
the gloth
15/02/2012 15:36
Globalement un très bon album, même si j'aime moins la deuxième partie qui sent fort le remplissage. J'aime beaucoup le côté punk/rock n roll de CF.

A part ça, je trouve "Fuck You All !!!" un très bon album aussi, et je conseille l'album "We are going to hell for this" qui célèbre leurs dix ans d'existence et qui contient des inédits, des covers et un bon paquet de morceaux live.

Par contre, j'ai trouvé l'album solo de Nattefrost vraiment pathétique.


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Carpathian Forest
Black Metal
2001 - Avantgarde Music
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  5.33/10
Webzines : (11)  7.46/10

plus d'infos sur
Carpathian Forest
Carpathian Forest
Black Metal - 1992 - Norvège
  

écoutez
tracklist
01.   Fever, Flames and Hell
02.   Doomed to Walk the Earth as Slaves of the Living Dead
03.   Morbid Fascination of Death
04.   Through Self-Mutilation
05.   Knokkelmann
06.   Warlord of Misantrophy
07.   A World of Bones
08.   Carpathian Forest
09.   Cold Comfort
10.   Speechless
11.   Ghoul (Mayhem cover)
12.   Nostalgia

line up
voir aussi
Carpathian Forest
Carpathian Forest
Strange Old Brew

2000 - Avantgarde Music
  

Essayez aussi
Infestus
Infestus
Chroniken Des Ablebens

2008 - Debemur Morti Productions
  
Almyrkvi
Almyrkvi
Pupil Of The Searing Maelstrom (EP)

2016 - Ván Records
  
Fluisteraars
Fluisteraars
Gelderland (EP)

2016 - Eisenwald Tonschmiede
  
Abigail Williams
Abigail Williams
The Accuser

2015 - Candlelight Records
  
Crurifragium
Crurifragium
Beasts Of The Temple Of Satan

2017 - Invictus Productions
  

Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast