chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dies Irae - The Sin War

Chronique

Dies Irae The Sin War
Dies Irae, ou le side project de deux des membres de Vader, à savoir Mauser et Doc est sûrement un des meilleurs groupe de death brutal qui me soit parvenu aux oreilles depuis un certain moment déjà! À peine un ans après Immolated, leur premier opus, ils nous reviennent avec The Sin War qui contient un death riche, puissant et bien brutal!!

Déjà l'album commence en beauté avec Comrade of Death: une chanson bien rapide et assez courte durant environ 2 minutes et agrémentée d'un ptit solo bien sympa pour bien introduire l'album et aussi pour se préparer à la boucherie qui vient! Après cette pièce on peux prendre compte des influences du groupe allant de Morbid Angel à Opeth en passant par Vader évidemment. La voix très caractéristique du chanteur Novy (aussi membre de devilyn) à une ressemblance énorme à celle de Mikael Akerfeldt chanteur des excellents Opeth ce qui rend l'album encore plus captivant! Ensuite Il faut remarquer les solo parfaitement maîtrisés sur les chansons « Incarnation Of Evil », « Orde Of Angry Deamons », « The Truth », et « Beyond Sensual ». La basse jouée en tapping pendant quelques moments sur Infinity, le petit rythme tribal sur « Comrade Of Death », la double pédale ravageuse digne d'un « Wings » de Vader et le riff en pentatonique en plein milieu de « Genocide Generation » vous mettrons certainement un bon coup de boule sur la gueule. « Mine Angels », la dernière chanson du skeud et aussi la plus longue, clôt l'album en beauté avec des guitares de génies et une voix Death assez sereine durant les moments venu et surtout les magnifiques arpèges de la fin!

Ce qui est bien avec cet album c'est que contrairement à certains autres albums (tous styles confondus) on ne sais jamais ce qui se produira musicalement lors de l'écoute (la basse en tapping et les riff pentagoneaux pour ne prendre que ceux-ci pour exemples) et surtout pas quelle tournure prendra la mélodie d'une chanson (ça a beau être du death, ce n'est certainement pas cacophonique)! Bref rien qui tourne au monotone et au terne sur cet album mais qui au contraire reprend les principes Death Metal pour les mettre à neuf (sans révolutionner le genre je vous rassure)! La durée du skeud est selon moi très raisonnable (environ 40 minutes) et le tout se laisse écouter bien pépère avec un pack de bière tout en headbaguant comme un cinglé entre chaques bouteille.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dies Irae
Death Metal
2002 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (11)  6.97/10

plus d'infos sur
Dies Irae
Dies Irae
Death Metal - Pologne
  

tracklist
01.   Comrade Of Death
02.   Incarnation Of Evil
03.   Internal War
04.   Horde Of Angry Daemons
05.   Infinity
06.   Genocide Generation
07.   The Truth
08.   Beyond Sensual
09.   Another Being Wasted
10.   Nine Angels

line up
voir aussi
Dies Irae
Dies Irae
Immolated

2001 - Metal Blade
  

Essayez aussi
Ignivomous
Ignivomous
Death Transmutation

2009 - Nuclear War Now! Productions
  
Deserted Fear
Deserted Fear
Dead Shores Rising

2017 - Century Media
  
Blood Incantation / Spectral Voice
Blood Incantation / Spectral Voice
Blood Incantation / Spectral Voice (Split 7")

2015 - Bleak Recordings
  
Rude
Rude
Soul Recall

2014 - F.D.A. Rekotz
  
Necrovation
Necrovation
Gloria Mortus (EP)

2010 - Blood Harvest
  

Unearthly Trance
Stalking the Ghost
Lire la chronique
Motörhead
Motörizer
Lire la chronique
Absolvtion
Obscure Catharsis (Démo)
Lire la chronique
Charlotte the Harlot
Agamogir (EP)
Lire la chronique
Ozzy Osbourne
Blizzard Of Ozz
Lire la chronique
Taphos
Demo MMXVI (Démo)
Lire la chronique
Throane
Derrière-Nous, La Lumière
Lire la chronique
Oathbreaker
Rheia
Lire la chronique
Manetheren
The End
Lire la chronique
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna
Lire la chronique
Lock Up
Demonization
Lire la chronique
Benighted
Lire le live report
Pestifer
Execration Diatribes
Lire la chronique
Black Metal Japonais - L'homme qui en savait trop
Lire le podcast
Diablerie
The Catalyst Vol. 1: Control
Lire la chronique
Sale Freux
Vindilis
Lire la chronique
Atomikylä
Keräily
Lire la chronique
Infamovs
Under The Seals Of Death
Lire la chronique
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")
Lire la chronique
Bear Mace
Butchering The Colossus
Lire la chronique
Impious
Terror Succeeds
Lire la chronique
Malevolent Creation
Retribution
Lire la chronique
Machinae Supremacy
Into the Night World
Lire la chronique
Goûter d'anniv'Asile !
Atavisma + Grusterror
Lire le live report
Mordbrand
Wilt
Lire la chronique
Omnizide
NekroRegime
Lire la chronique
Satan
Un Deuil Indien
Lire la chronique
Cnoc An Tursa
The Forty Five
Lire la chronique
Power Trip
Nightmare Logic
Lire la chronique
Code Orange
Forever
Lire la chronique