chargement...

haut de page
43 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dies Irae - The Sin War

Chronique

Dies Irae The Sin War
Dies Irae, ou le side project de deux des membres de Vader, à savoir Mauser et Doc est sûrement un des meilleurs groupe de death brutal qui me soit parvenu aux oreilles depuis un certain moment déjà! À peine un ans après Immolated, leur premier opus, ils nous reviennent avec The Sin War qui contient un death riche, puissant et bien brutal!!

Déjà l'album commence en beauté avec Comrade of Death: une chanson bien rapide et assez courte durant environ 2 minutes et agrémentée d'un ptit solo bien sympa pour bien introduire l'album et aussi pour se préparer à la boucherie qui vient! Après cette pièce on peux prendre compte des influences du groupe allant de Morbid Angel à Opeth en passant par Vader évidemment. La voix très caractéristique du chanteur Novy (aussi membre de devilyn) à une ressemblance énorme à celle de Mikael Akerfeldt chanteur des excellents Opeth ce qui rend l'album encore plus captivant! Ensuite Il faut remarquer les solo parfaitement maîtrisés sur les chansons « Incarnation Of Evil », « Orde Of Angry Deamons », « The Truth », et « Beyond Sensual ». La basse jouée en tapping pendant quelques moments sur Infinity, le petit rythme tribal sur « Comrade Of Death », la double pédale ravageuse digne d'un « Wings » de Vader et le riff en pentatonique en plein milieu de « Genocide Generation » vous mettrons certainement un bon coup de boule sur la gueule. « Mine Angels », la dernière chanson du skeud et aussi la plus longue, clôt l'album en beauté avec des guitares de génies et une voix Death assez sereine durant les moments venu et surtout les magnifiques arpèges de la fin!

Ce qui est bien avec cet album c'est que contrairement à certains autres albums (tous styles confondus) on ne sais jamais ce qui se produira musicalement lors de l'écoute (la basse en tapping et les riff pentagoneaux pour ne prendre que ceux-ci pour exemples) et surtout pas quelle tournure prendra la mélodie d'une chanson (ça a beau être du death, ce n'est certainement pas cacophonique)! Bref rien qui tourne au monotone et au terne sur cet album mais qui au contraire reprend les principes Death Metal pour les mettre à neuf (sans révolutionner le genre je vous rassure)! La durée du skeud est selon moi très raisonnable (environ 40 minutes) et le tout se laisse écouter bien pépère avec un pack de bière tout en headbaguant comme un cinglé entre chaques bouteille.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Dies Irae
Death Metal
2002 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (10)  7.05/10

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  Comrade Of Death
02.  Incarnation Of Evil
03.  Internal War
04.  Horde Of Angry Daemons
05.  Infinity
06.  Genocide Generation
07.  The Truth
08.  Beyond Sensual
09.  Another Being Wasted
10.  Nine Angels

paroles
line up

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Dies Irae
Dies Irae
Immolated

2001 - Metal Blade
  

Essayez aussi
Napalm Death
Napalm Death
Harmony Corruption

1990 - Earache Records
  
Repugnant
Repugnant
Epitome Of Darkness

2006 - Soulseller Records
  
Lost Soul
Lost Soul
Genesis XX: Years of Chaoz (Compil.)

2013 - Witching Hour Productions
  
Blame
Blame
Resilience

2013 - Autoproduction
  
Entrails
Entrails
Raging Death

2013 - Metal Blade
  

chronique Chronique
Type O Negative
October Rust
chronique Chronique
Aposento
Aposento
chronique Chronique
Crimson Shadows
Kings Among Men
chronique Chronique
Force Of Darkness
Absolute Verb Of Chaos And Darkness (EP)
chronique Chronique
Unaussprechlichen Kulten
Baphomet Pan Shub-Niggurath
chronique Chronique
Oathbreaker
Eros|Anteros
chronique Chronique
Brutally Deceased
Black Infernal Vortex
dossier Dossier
SYLAK OPEN AIR 2014
interview Interview
The Rock Runners pour le Sylak Open Air 2014
report Live report
Sylak Open Air 2014
Benighted + Dew-Scented + Gojira + Misery Index...
chronique Chronique
Desecration
Cemetery Sickness
chronique Chronique
Deadlock
The Re-Arrival (Compil.)
chronique Chronique
Question
Doomed Passages
chronique Chronique
The Austrasian Goat
The Austrasian Goat
chronique Chronique
Bölzer
Soma (EP)
chronique Chronique
Letlive.
The Blackest Beautiful
chronique Chronique
Stutthof
And Cosmos From Ashes To Dust
chronique Chronique
Nuklear Frost
Subjugation
chronique Chronique
Tombs
Savage Gold
chronique Chronique
Diskord
Oscillations (EP)
chronique Chronique
5ML
Injection
chronique Chronique
God Macabre
The Winterlong
chronique Chronique
Dub Buk
Цвях
chronique Chronique
Crucifyre
Black Magic Fire
report Live report
Angel Du$t + Hard To Handle + Jack Move + Turnstile
chronique Chronique
Vermin Womb
Permanence (EP)
chronique Chronique
The Kilimanjaro Darkjazz Ensemble
From The Stairwell
chronique Chronique
Skogen
I döden
chronique Chronique
Insulters
We Are The Plague
chronique Chronique
Devour The Fetus
Cook'n'Roll