chargement...

haut de page
70 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Cannibal Corpse - Torture

Chronique

Cannibal Corpse Torture
Si les Américains avaient fait appel au même fils de pub chargé de promouvoir la L1 sur Canal, ça aurait probablement donné lieu à une séquence mettant en scène un Corpsegrinder hilare derrière un motoculteur, labourant à qui mieux mieux une montagne de cadavres transformés en hachis parmentier. Eh oui, c’est la reprise ! Et force est de constater que malgré trois ans de trêve, cette longue intersaison n'a pas suffi aux vétérans du brutal death pour revenir gonflés à bloc, « Torture » s’avérant rapidement leur sortie la plus insignifiante depuis des lustres. Il faut croire que la perspective de bosser à nouveau sous les ordres d’Erik Rutan n’a pas suffi à remonter le moral de troupes pourtant bien vaillantes lors des saisons précédentes (« Evisceration Plague » et surtout « Kill »)!

Lorsque l’équipe, toujours articulée autour du maître à jouer Alex Webster, ne tient pas son rang, il est de coutume d’accuser l’entraîneur de tous les maux mais la production plus naturelle du père Rutan n’est pas en cause. Non, si le spectacle proposé peine à ce point à susciter l’enthousiasme, c’est bien la faute du sacro saint manque d’inspiration et les pauses café ont du être interminables au Mana Recording Studio, tant tout ça transpire l’ennui et le manque de passion à des kilomètres. C’est bien simple, malgré une note d’intention collant peu ou prou à celle du très réussi « Evisceration Plague » (plus de variations et de mid tempo pour un CC moins monolithique que sur « Kill »), CANNIBAL CORPSE n’a plus les jambes pour faire le pressing, comme en témoigne ce « Demented Aggression » étonnamment faiblard en ouverture, sorte de « Severed Head Stoning » au rabais qui fait très vite craindre une valise. Heureusement pour les supporters de la cause brutale, « Sarcophagic Frenzy » et ses riffs vicelards rassure son petit monde, « Torture » capitalisant pas mal sur bon nombre de passages thrashy bien efficaces disséminés ça et là. Le meilleur d’une galette essuyant pléthore de temps faibles (« Scourge Of Iron » ou la lenteur incarnée, balayée par le souvenir de « Dead Walking Terror » ou « Gallery Of Suicide »). Et si la speedée « Encased In Concrete » aide à garder espoir jusqu’à la piste cinq, il n’y a guère que l’intro lugubre de « Followed Home Then Killed » et quelques gris gris techniques d’Alex Webster (le seul à surnager dans ce marasme) sur « The Strangulation Chair » à retenir d’une fin de programme donnant dans ce qu’il y a de plus ordinaire, entre riffs de seconde main et plans usés jusqu’à la corde pour se pendre.

Car entre un George Fisher aussi concerné qu’un troisième gardien et une paire de guitaristes alignant les poncifs comme à la parade (les solis sentent le je m’en foutisme à plein nez), il n’y a pas grand-chose à retenir d’un « Torture » à l’intérêt quasi nul pour qui possède les bien plus redoutales productions précédentes. Lorsqu’on en arrive à regretter les matches nuls « The Wretched Spawn » ou « Gore Obsessed », c’est bien qu’il faut changer quelque chose au sein d’une team gagnée par l’usure du pouvoir. Et au petit jeu des pronostics, je mettrais bien une pièce sur le futur transfert d’un Pat O’ Brien déjà prêté (sans option d’achat) récemment à SLAYER, et dont la dernière prestation significative remonte à « To Decompose ». En attendant les grandes manoeuvres, reste un bilan famélique : deux ou trois titres corrects ("Sarcophagic Frenzy", "Encased In Concrete", "Followed Home Then Killed") qui seraient passés inaperçus sur les albums précédents, aucun classique instantané susceptible d'intégrer une setlist digne de ce nom et un surprenant manque de hargne qui frôle la faute professionnelle.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

21 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
giorgiocastro
06/12/2013 00:52
Et bien moi j'accroche bien :-)
Comme c'est lourd my god je jouis
Invité citer
tijean
09/11/2013 09:13
cannibal corpse c est de la bombe un point c est tout
Invité citer
IMMORTAL DECOMPOSITION
08/07/2012 18:23
j ai adoré cet album . pour moi , c est le méilleur de cannibal corpse après l incroyable kill .
pripri citer
pripri
03/06/2012 19:07
note: 9/10
Très bon album des CC, dans la lignée de l'Evisceration Plague avec encore plus de maîtrise dans la composition d'excellentes pièces.
cglaume citer
cglaume
30/05/2012 13:36
note: 8/10
Au final, un vrai gros panard !!!! Leur meilleur album depuis "Bloodthirst", meilleur que "Kill" !
Invité citer
Pedro
31/03/2012 19:09
J'aime beaucoup. Je n'ai jamais écouté d'autres albums de CC c'est peut etre pour ca aussi.
Invité citer
Crom -Cruach
29/03/2012 19:35
Arf ! Arf ! Poignardeur !! Bien vu !!
Momos citer
Momos
29/03/2012 00:19
Backstaber a écrit : mais tagle toi ! va écouter les premiers albums
Non. CC, j'ai déjà donné, et on est pas encore au Téléthon. Donc non.
Invité citer
Gisant
28/03/2012 19:48
J'arrive à la fin de ma première écoute de Torture.
Bon c'est vrai qu'il est assez chiant cet album. Il porte bien son nom en fin de compte.
(Et les 3 derniers tracks remontent de beaucoup l'idée que j'étais déjà en train de me faire sur cette plaque)
Backstaber citer
Backstaber
28/03/2012 15:04
mais tagle toi ! va écouter les premiers albums
Momos citer
Momos
28/03/2012 13:04
Thomas Johansson a écrit : Insania a écrit : Idem, pas d'accord du tout avec cette chronique. J'accroche beaucoup a cette nouvelle galette, j'ai du mal a comprendre que quelqu'un qui aime Cannibal Corpse puisse definir cet album comme"insignifiant"...

Et moi bien du mal à comprendre pourquoi tant de monde semble apprécier un skeud si fade ...

La même. Mais avec le groupe en général.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
28/03/2012 08:28
note: 5.5/10
Insania a écrit : Idem, pas d'accord du tout avec cette chronique. J'accroche beaucoup a cette nouvelle galette, j'ai du mal a comprendre que quelqu'un qui aime Cannibal Corpse puisse definir cet album comme"insignifiant"...

Et moi bien du mal à comprendre pourquoi tant de monde semble apprécier un skeud si fade ...
Invité citer
Insania
28/03/2012 00:55
Idem, pas d'accord du tout avec cette chronique. J'accroche beaucoup a cette nouvelle galette, j'ai du mal a comprendre que quelqu'un qui aime Cannibal Corpse puisse definir cet album comme"insignifiant"...
Caacrinolas citer
Caacrinolas
23/03/2012 20:18
Globablement d'accord avec TJ.
Momos citer
Momos
23/03/2012 00:22
En fait, Cannibal Corpse, c'est un peu les Marduk du Death. À moins que ça ne soit l'inverse.
Backstaber citer
Backstaber
22/03/2012 20:16
bon, le chroniqueur a aimé Evisceration et Kill.

Y a peut-être moyen que j'apprécie celui-ci (d'autant plus que j'adore "demented agression" et "scourge of iron")

mais sinon, je m'attends pas à autre chose de la part d'un groupe de merde que j'adore et que je suis bêtement depuis le collège
Momos citer
Momos
21/03/2012 18:48
Saku' a écrit : Et puis il est 100 fois meilleur que le précédent...
Pas dur, en même temps.

Sinon, ça faisait un moment que tu venais plus.
von_yaourt citer
von_yaourt
21/03/2012 17:24
Je suis loin d'avoir écouté tout l'album pour ma part mais même les titres qui trouvent grâce aux yeux de TJ comme "Encased In Concrete" me paraissent d'une incroyable fadeur. C'est un empilement de poncifs, de riffs sans conviction et d'absence totale de prise de risque. Mais les fans historiques doivent sans doute s'en réjouir.
Invité citer
Saku'
21/03/2012 16:56
Je retombe via Facebook sur cette chronique, ça fait longtemps que je n'étais pas venu ici mais je suis absolument pas d'accord avec la chronique.

L'album est bon (un peu chiant sur la fin, c'est vrai) mais il y a quelques morceaux vraiment excellents. Et puis il est 100 fois meilleur que le précédent...
Invité citer
Ash
21/03/2012 16:54
Chronique qui se défend mais je ne suis pas du tout d'accord. J'avais bien aimé Evisceration Plague, sans qu'il me scotche au plafond, mais j'ai vraiment adoré celui-ci! Une prod monstrueuse, un feeling thrashy sur certains titres et le tout va droit au brut!

Un très bon cru pour ma part!
AxGxB citer
AxGxB
21/03/2012 16:26
Outch... Triste constat. Je comptais l'acheter à l'aveuglette mais je vais peut-être l'écouter une fois ou deux avant.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Cannibal Corpse
Death metal
2012 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs : (11)  7.86/10
Webzines : (38)  8.14/10

plus d'infos sur
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Death metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Demented Aggression
02.  Sarcophagic Frenzy
03.  Scourge of Iron
04.  Encased in Concrete
05.  As Deep as the Knife Will Go
06.  Intestinal Crank
07.  Followed Home Then Killed
08.  The Strangulation Chair
09.  Caged… Contorted
10.  Crucifier Avenged
11.  Rabid
12.  Torn Through

Durée : 43:59

line up
parution
12 Mars 2012

voir aussi
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Kill

2006 - Metal Blade
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Butchered at Birth

1991 - Metal Blade
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
The Wretched Spawn

2004 - Metal Blade
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Gore Obsessed

2002 - Metal Blade
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Bloodthirst

1999 - Metal Blade
  

Essayez plutôt
Altars / Heaving Earth
Altars / Heaving Earth
Engulfed (Split-tape)

2012 - Nihilistic Holocaust
  
Supreme Pain
Supreme Pain
Divine Incarnation

2011 - Massacre Records
  
Misery Index
Misery Index
Live In Munich (Live)

2013 - Season of Mist
  
Chapel Of Disease
Chapel Of Disease
Summoning Black Gods

2012 - F.D.A. Rekotz
  
Nervecell
Nervecell
Psychogenocide

2011 - Lifeforce Records
  

Déception de l'année
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
5 : The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986
chronique Chronique
Expire
Pretty Low
chronique Chronique
Winterfylleth
The Divination of Antiquity