chargement...

haut de page
31 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Marilyn Manson - Born Villain

Chronique

Marilyn Manson Born Villain
2012 voit la fin d'une collaboration de près de 20 ans, celle de Marilyn Manson et de sa maison de disques Interscope Records, rupture faisant suite aux mauvaises ventes de son septième album "The High End of Low". Etonnant d'ailleurs que cette collaboration ait tant duré vu que cela fait maintenant une bonne dizaine d'années que le révérend n'a pas sorti un vrai bon album. Apparemment constamment bridé dans sa créativité dans cette union, Manson a donc retrouvé sa liberté et on était en droit de s'attendre à un huitième opus percutant, novateur, différent... Ah je l'ai écouté "Born Villain", des dizaines et des dizaines de fois, parfois d'une traite et la plupart du temps par morceaux, cherchant des prises auxquelles me raccrocher. Je me suis demandé si sa richesse ne se révèlerait qu'après épuisement, ce qui aurait été une grande première. Mais le verdict est clair et sans appel pour moi : une première moitié d'album ratée et une seconde juste correcte. Il semblerait en fin de compte que la source du problème vienne avant tout d'un gros manque d'inspiration.

Pourtant ça ne démarrait pas trop mal, entre le rugueux "Hey, Cruel World..." et le classique et efficace single "No Reflection"... La suite est bien moins glorieuse et j'avoue avoir du mal à suivre le groupe dans ses délires. A l'exception peut-être du *in-your-face* "Overneath the Path of Misery" et du refrain entrainant de "The Flowers of Evil", les compositions sont une succession de riffs poussifs et maladroits, emprunts d'une nonchalence qui vous donne surtout envie de passer à autre chose. Comment ne pas zapper des titres aussi insipides que "Pistol Whipped", "Slo-Mo-Tion" ou "The Gardener" ? On avait rarement connu un Manson à ce point désespérant. Dans cette première moitié, on somnole sur la plupart des passages calmes qui ne dégagent absolument rien, on reste éveillé grâce aux passages plus violents qui manquent malgré tout de génie et on attend finalement que le temps passe. Piste 8, bientôt 30 minutes de rock creux/mollasson/peu inspiré (rayez la mention inutile si nécessaire). Bon on continue ?

Heureusement, les choses s'améliorent à partir de "Children of Cain". Pas de hit incontournable ici, mais rien n'est à jeter pour autant. L'album commence à prendre une certaine densité et à créer un semblant d'atmosphère, plutôt froide et austère à l'instar de celles qui ont fait le charme des productions des Américains. La production plus brute et naturelle y est pour beaucoup, secondée par le soin apporté aux arrangements et à la place de l'électronique, très bien dosée. Toutefois, le sauveur Twiggy Ramirez (qui avait raté son entrée il y a 3 ans, à nous faire regretter Tim Sköld) semble tourner un peu en rond, incapable de faire autre chose que se copier lui-même. Beaucoup d'éléments vous évoqueront probablement "Mechanical Animals" ("Children of Cain", "Disengaged"), "Holy Wood" ("Lay Down Your Goddamn Arms", "Born Villain") ou encore "Antichrist Superstar" ("Murderers Are Getting Prettier Every Day"), peut-être même "Smells Like Children" pour l'ambiance légère qui règne sur la première partie. "Born Villain" n'a malheureusement ni la beauté du premier, ni la noirceur du second, ni la folie des deux autres. Pas mal de réchauffé certes, mais quelques bons restes qui se laissent écouter.

Au bout du compte, on se retrouve avec un album très hétérogène, tant au niveau du contenu que de la qualité, qui n'oscille qu'entre le correct et le mauvais. On dirait que Manson a perdu son âme, qu'il nous débite une musique plate et désintéressée, sans se poser de question. Pourquoi ne pas avoir continué sur la lancée d'un "Eat Me, Drink Me" plus personnel, plus riche en émotions ? Malgré la déception, il y a tout de même quelques aspects rassurants. Dans l'ensemble, le groupe redresse la barre après un catastrophique "The High End of Low" et nous prouve qu'il sait encore composer de bons titres, aussi peu surprenants soit-ils. Et ce chant que l'on connait par coeur à tel point qu'on oublie d'en parler : il n'a pas pris une ride et se révèle toujours puissant et prenant. Le grand come-back annoncé n'est donc pas pour tout de suite. Espérons juste qu'il n'arrive pas trop tard. Ca devient lassant.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

6 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Unitato
14/05/2014 15:19
Il faut tout de même se rendre compte que Manson a vieilli. Donc non, un deuxième Antichrist Superstar ne risque pas de voir la lumière du jour, mais ne lui tapons pas dessus pour autant ! Certes, Born Villain n'est pas son meilleur album, mais il est sympathique et nous permet d'oublier l'erreur que fut The High End of Low. Donc pour moi, cet album est plutôt intéressant, avec des bonnes chansons et, oui, un petit air de déjà vu. (et moi j'ai bien aimé Slo-Mo-Tion ._. )
DarkReeves citer
DarkReeves
06/08/2013 13:47
Je trouve cette album très intéressant, les titres sonnent très rock (même un peu trop parfois). Les titres comme Overneath The Path Of Misery, No Reflection, Children Of Cain et Slo-Mo-Tion font de cet album une réussite.
Ce n'est pas le meilleur album de Manson loin de la, mais ca reste une bonne pioche ^^
Invité citer
arnaud79
26/12/2012 18:56
Moi je trouve pas que manson fait de la merde depuis 10 ans faut arréter! Antichrist superstar, Mechanical Animals et Holy wood forment une trilogie parfaite! Portrait of an american family était également trés réussi; Smelles like children pr ceux qui se disent 'fan" je tiens à rappeler que c'est pas un album et que les seuls titres intéressants sont Sweet dreams et Rock'n roll nigger! The golden age était trés trés bien aussi n'en déplaise et Eat me Drink me magnifique! a croire que certains st fan uniquement quand manson fait des albums ultra violent comme antichrist mais manson est un étre humain et a des sentiments (d'ou le faite que eat me drink me est magnifique); je suis d'accord pr dire que The high end of low est un album raté ça c'est clair malgré qu'il contient quand même de belles chansons; quand à born villain je le trouve correct sans plus
the gloth citer
the gloth
29/05/2012 14:52
Bah, les deux premiers albums sont excellents ("Portrait..." et "Antichrist"), et "Smell like Children" était marrant, mais après, pffff...

"Mechanical" ne tient pas la route longtemps, et j'ai trouvé "Holy Wood" vraiment insipide. Après ça, je n'ai plus rien écouté.
Dead citer
Dead
27/05/2012 22:56
note: 6/10
Crom-Cruach a écrit : Dire que "The Golden Age..." a été pourfendu à sa sortie... à côté de "ça" c'est un chef d'oeuvre.

+1
Je me suis dit exactement la même chose en l'écoutant
citer
(ancien membre)
27/05/2012 21:05
note: 4/10
G vu je ne sais plus où que le Révérend considère que sa carrière est en perte de vitesse depuis quelques années. Il a au moins le mérite d'être réaliste.
Dire que "The Golden Age..." a été pourfendu à sa sortie... à côté de "ça" c'est un chef d'oeuvre.
J'ai écouté celui-là, réécouter et me suis emmerder comme un rat mort !!
C'est clair c moins grâve que le précédent mais je te trouve encore bien indulgent DEAD.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Marilyn Manson
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (2)  2.5/10
Webzines : (19)  5.9/10

plus d'infos sur
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Rock - Etats-Unis
  

vidéos
No Reflection
No Reflection
Marilyn Manson

Extrait de "Born Villain"
  

tracklist
01.  Hey, Cruel World…
02.  No Reflection
03.  Pistol Whipped
04.  Overneath The Path Of Misery
05.  Slo-Mo-Tion
06.  The Gardener
07.  The Flowers Of Evil
08.  Children Of Cain
09.  Disengaged
10.  Lay Down Your Goddamn Arms
11.  Murderers Are Getting Prettier Every Day
12.  Born Villain
13.  Breaking The Same Old Ground

line up
parution
30 Avril 2012

voir aussi
Marilyn Manson
Marilyn Manson
The Golden Age Of Grotesque

2003 - Interscope Records
  
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Mechanical Animals

1998 - Interscope Records
  
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Antichrist Superstar

1996 - Interscope Records
  
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Holy Wood
(In The Shadow Of The Valley Of Death)

2000 - Interscope Records
  
Marilyn Manson
Marilyn Manson
The Last Tour On Earth (Live)

1999 - Interscope Records
  

Essayez plutôt
Anneke van Giersbergen
Anneke van Giersbergen
Everything is Changing

2012 - Pias
  
Devianz
Devianz
Una Duna In Mezzo All'oceano

2005 - Autoproduction
  

chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
5 : The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986
chronique Chronique
Expire
Pretty Low
chronique Chronique
Winterfylleth
The Divination of Antiquity