chargement...

haut de page
54 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Arkhon Infaustus - Filth Catalyst

Chronique

Arkhon Infaustus Filth Catalyst
Parfois la raison humaine est bien étrange.

Au début de l’année dernière, alors que je fouinais dans les bacs « occasions » de mon disquaire en général assez peu fourni en réjouissances métalliques, je suis tombé nez à nez avec cet opus d’Arkhon Infaustus. Si mon histoire avec ce groupe avait commencée par un festival à Nancy ou le groupe se produisait live, c’est bien grâce à cet opus que j’ai vraiment attaqué l’œuvre du combo Black/Death parisien. Mais bizarrement, alors que « Filth Catalyst » doit être dans le « Top 3 » des albums les plus écoutés dans ma demeure l’année dernière, je me retrouve finalement un peu dans le flou pour en rédiger une chronique. En effet, il y a vraiment beaucoup à dire au sujet de ce disque, ô combien mythique à mes yeux.

Evidemment on pourrait commencer en précisant qu’Arkhon Infaustus est un groupe composé de quatre membres qui ont depuis déployés leurs ailes dans la sphère extrême française en fondant des groupes pour certains, ou en participant à des formations reconnues pour d’autres. Mais je pense qu’Arkhon Infaustus mérite plus que ça en guise de présentation. Pour moi Arkhon c’est déjà quatre albums eux-mêmes divisibles en deux « parties ». «Hell Injection/Filth Catalyst » là où règne le satanisme primaire, brut et sale et « Perdition Insanabilis/Orthodoxyn » symboles de dévotion, de satanisme plus réfléchi et d’ambiances clairement possédées. Par ailleurs en terme qualitatif « Filth Catalyst » est plus réussi que son grand frère. Exactement de la même manière, « Orthodoxyn » se veut plus abouti que « Perdition Insanabilis ». Cependant ne nous méprenons pas, les deux albums moins « développés » restent de très bons disques mais il est clair qu’Arkhon Infaustus a été capable de sortir deux monstres dans son parcours musical.

« Filth Catalyst » se présente au départ comme un « Hell Injection » poussé au maximum et on peut aisément constater cette prise de position via l’artwork. Moins provocateur et direct que celui de son prédécesseur (et pour avoir « Hell Injection » en T-shirt, je peux vous dire que j’en ai traumatisé des gamins…) mais toujours dans un détournement de la religion catholique (ici, « La vierge à l’enfant ») sur une teinte rouge. On notera aussi Satan, toujours aussi présent, et les allusions au sadomasochisme déjà disséminées sur le disque précédent.

Et autant dire que ça tape fort dès le début puisqu’on prend directement (après quelques cris de jouissance toutefois…) une grosse mandale avec « Words of Flesh », titre sans concessions et rudement efficace. Le riffing est méchant, la batterie cartonne (en même temps avec Azk.6 derrière les fûts, comment pouvait-on en douter ?) et les deux voix alternant growls et chants typiquement Black se conjuguent à merveille…. Que demande le peuple ? De même on citera la production, un rien plus propre qu’auparavant mais parfaitement dans l’ambiance poisseuse de la musique du combo.

Mais toute cette perfection apportée n’est rien, elle n’est au mieux qu’une balise de repérage, au pire qu’une simple illusion. « Filth Catalyst » se vit et c’est pour ça qu’il sera vénéré par certains qui auront percés ses secrets et qu’il ennuiera les autres qui resteront insensibles à ce qui se cache derrière la crasse. Ce disque est une drogue qui provoquera soit l’extase quasi-absolue, soit les nausées et les vomissements. Il est comme un périple dans un véhicule (que vous ne contrôlez pas, bien sûr…) lancé à fond sur une route inconnue. La montée cardiaque sur « Ravaging the Nine Pillars » ou les picotements sur les chœurs de « The Fifth Inquisitors » sont autant de symptômes qui accompagnent le voyage. Bien entendu tout le monde ne sera pas apte à acquérir son ticket mais dans le cas ou ça marcherait il vaut mieux faire la queue au guichet pour être sûr de ne rien louper.

En ce sens « Filth Catalyst » n’est pas une fille de Jersey Shore, il ne couche jamais le premier soir et il vous faudra le courtiser bien longtemps pour qu’il daigne vous offrir son cœur et son corps. Mais une fois ceci fait vous pourrez vous attendre à une expérience déroutante, puissante et extrême. Une sensation unique tantôt prenante et tantôt terrorisante qui pourra vous conduire vers des émotions musicales nouvelles, possédées par le mal en personne et relativement excitantes. Il est par ailleurs évident qu’Arkhon Infaustus ne bidonne pas et que les membres sont convaincus de ce qu’ils prêchent. La conviction est l’ingrédient incontournable pour faire du Back Metal edans ma conception du styl. Arkhon vit dans ce monde de débauche et de noirceur qu’il retranscrit dans sa musique et ça se sent, mon bon monsieur. Et c’est aussi ça qui offre sa puissance à cet opus, cette « Dimension Satan » comme ils le diront plus tard.

« Filth catalyst » est donc un album intégralement réussi et il est vivement conseillé de le découvrir et d'en faire l'acquisition si ce n’est pas encore fait.

Le bois qui pourra vous permettre d’allumer le feu sacré de Sa grandeur. A.M.S.G. AMEN.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

16 COMMENTAIRE(S)

TyrannyForYou citer
TyrannyForYou
18/05/2012 12:05
note: 8/10
Acheté à sa sortie, j'avais bien aimé l'évolution par rapport à "Hell Injection" ! Reste quelques défauts minimes (production un peu bizarre), en attendant le chef-d'oeuvre "Perdition Insanabilis".
Reste que ça défouraille sévère...
Jean Jacques 2 citer
Jean Jacques 2
18/05/2012 11:00
note: 10/10
Bah ouais Niktareum, ton post s'explique facilement:
celui qui invoque le nazisme/ le fascisme pour (dis)qualifier l'autre est à peu près sûr de remporter les suffrages de l'opinion publique!
C'est l'argument choc (mais ô combien hypocrite et raz des pâquerettes) pour dénigrer sans trop de problèmes les arguments des autres.
Mais tu remarqueras qu'il n'aura pas fallu bien longtemps à Olivia pour sortir cet argument afin de commenter la qualité de cet album....
Invité citer
FraterSpermMST
18/05/2012 03:32
Olivia a écrit : Ce sont des gros nazis ARKHON INFAUSTUS, en plus de cela ils ont l'air de réveiller pas mal de pulsions homosexuelles chez les intellectuels aux blases raffinés, n'est-ce pas fraterspermMST?

J'en ai aucune idée ma grande car je suis loin d'être un intellectuel... dommage, je dois louper quelque chose. ahah.
Cependant je ne suis pas contre une levrette germanique donc si ça te tente de faire le cheval, hésite pas à me contacter. J'amènerais mon masque à gaz et ma cravache.
Niktareum citer
Niktareum
18/05/2012 00:43
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
18/05/2012 00:05
note: 9.5/10
Tout à fait d'accord avec Jean-Jacques 2 (la retraite ?). A quoi bon forcément s'auto-censurer au niveau de la violence où de la haine ?

Olivia dit exactement ce qu'Arkhon veut faire dire aux coincés planplans. Mais bon, j'hésite encore sur son cas entre troll et idiotie. Sûrement un peu des deux.
Invité citer
Crom-Cruach
17/05/2012 22:03
Mea culpa j't'avais pris pour une chemise brune à la con qui tend le bras dès qu"elle ne comprends pas.
Invité citer
Jean Jacques 2
17/05/2012 21:40
Je m'intéresse aux paroles, je les comprends, j'y réfléchis.... mais je ne cautionne pas forcément.
Sans vouloir encombrer les kro, je pense juste que c'est un sujet intéressant. Dans notre monde bien pensant où la haine est à bannir, je m'interroge sur la place des musiques véhiculant des idées extrêmes et haineuses. je m'inscris sur le forum pour créer un topic là dessus.
Invité citer
Crom -Cruach
17/05/2012 21:32
Si tu ne t'intéresses pas aux paroles des groupes que tu écoutes, pour ma part je trouve cela très triste. Ce qui veut dire qu'on peut te faire acheter et gober n'importe quelle merde pourvu que l'emballage (la musique donc ici) soit bien foutue... On peut alors étendre ceci à d'autres sujets.
Désolé pour le "cerveau de méduse" mais tes arguments m'ont hérissé le poil.
Allez j'arrête là j'vais encore passer pour un troll et me faire gronder par la Thrasho Team !!
Si tu es inscrit sur le forum, on peut en causer en privée plutôt qu'encombrer les kro de commentaires hors sujets.
Invité citer
Jean jacques 2
17/05/2012 21:21
Je crois au contraire que le débat est intéressant. Mais il risque vite de montrer qu'il y a une certaine hypocrisie au fait de cautionner une haine (anti christianisme) plutôt qu'une autre (nazisme). Pour ma part, j'aime le metal au sens large, sans me préoccuper des idées véhiculées par les chansons. Mon commentaire avait surtout pour but de faire réfléchir Olivia sur l'intérêt de balancer que les gens d'Arkhon sont nazis. Comme tu le dis si bien "ce n'est pas le lieu propice ici" pour faire des procès d'intentions. A moins que la chasse aux sorcières ne soit ouverte...
Je te remercie pour le cerveau de méduse, je resterai respectueux à défaut d'être haineux.
Invité citer
Crom -Cruach
17/05/2012 20:57
Je vais éviter de rentrer dans un débat stérile avec un cerveau de méduse, ce n'est pas le lieu propice ici.

Invité citer
Jean Jacques 2
17/05/2012 18:54
Et pourquoi pas?
Qui détient le pouvoir de juger si telle ou telle personne peut jouer et exprimer ses idées dans la musique (voire d'avoir ses propres opinions en dehors de la musique jouée)?
A ce compte là, on interdit le black metal car c'est une incitation à la haine envers les chrétiens, et nazi ou non, je vois pas en quoi on peut légitimer l'un plutôt que l'autre.
Invité citer
Crom -Cruach
17/05/2012 16:43
Certes mais pas qu'ils soient ausssi de gros abrutis finis si c le cas.
Invité citer
Jean Jacques 2
17/05/2012 16:13
En même temps que ce soit des gros nazis...
On demande pas aux gens qui jouent du death ou du black d'avoir des idées humanistes/communistes/socialistes. Sinon on écoute yannick noah...
Invité citer
Olivia
17/05/2012 09:52
Ce sont des gros nazis ARKHON INFAUSTUS, en plus de cela ils ont l'air de réveiller pas mal de pulsions homosexuelles chez les intellectuels aux blases raffinés, n'est-ce pas fraterspermMST?
FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
08/05/2012 22:52
note: 9.5/10
Bah, disons que ça dépend si tu as déjà  tendu ton anus à  Arkhon ou pas. J'ai mis nettement plus de temps à  rentrer dans Filth que dans Hell Injection, peut-être aussi parce que Filth était mon premier disque d'Arkhon. Je le trouve infiniment plus riche que le premier en terme d'émotions. Enfin, je vais y revenir puisque que je vais chroniquer Hell Injection d'ici quelques temps.
Invité citer
FraterSpermMST
08/05/2012 22:29
De mon côté, j'ai une légère préférence pour Hell Injection qui baigne dans une ambiance de foutre et de rouille qui me file la trique à chaque écoute. Ambiance qui est un poil moins prenante ici, sans pour autant que se soit un réel défaut.

Par contre, je suis clairement pas d'accord avec toi sur un point: Ce skeud te viole dès le premier soir, pas besoin de le courtiser en lui tendant ta croupe, il s'y enfile tout seul.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Arkhon Infaustus
Black / Death
2003 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (6)  8/10
Webzines : (15)  6.86/10

plus d'infos sur
Arkhon Infaustus
Arkhon Infaustus
Black/Death - France
  

tracklist
01.   Words of flesh
02.   Ravaging the nine pillars
03.   Procession of the black synod
04.   Hell conquerors
05.   The fifth inquisitors
06.   Nox microcosmica
07.   Criminal deities
08.   Narcotic angel's terminal apostasic sin

Durée : 41.54 min.

line up
voir aussi
Arkhon Infaustus
Arkhon Infaustus
Hell Injection

2001 - Osmose Productions
  
Arkhon Infaustus
Arkhon Infaustus
Perdition Insanabilis

2004 - Osmose Productions
  
Arkhon Infaustus
Arkhon Infaustus
Orthodoxyn

2007 - Osmose Productions
  

Essayez aussi
In Aeternum
In Aeternum
Curse Of Devastation (MCD)

2007 - Pulverised Records
  
Necroblood
Necroblood
Necroblood (EP)

2011 - Spikecult
  
Lord Belial
Lord Belial
Enter The Moonlight Gate

1997 - No Fashion Records
  
Vorkreist
Vorkreist
Sigil Whore Christ

2012 - Agonia Records
  
Chthonian
Chthonian
Of Beatings And The Silence In Between

2007 - Woodcut Records
  

chronique Chronique
At The Gates
At War With Reality
chronique Chronique
Centinex
Redeeming Filth
chronique Chronique
Cancer
Death Shall Rise (Rééd.)
chronique Chronique
Falloch
This Island, Our Funeral
chronique Chronique
Thantifaxath
Sacred White Noise
chronique Chronique
Oraculum
Sorcery Of The Damned (EP)
chronique Chronique
Fides Inversa
Mysterium Tremendum et Fascinans
chronique Chronique
Opeth
Pale Communion
chronique Chronique
Lacuna Coil
Broken Crown Halo
chronique Chronique
Have a Nice Life
Deathconsciousness (Rééd.)
chronique Chronique
Pornography
Pornography (Compil.)
(This is a collection)
chronique Chronique
Internal Bleeding
Imperium
chronique Chronique
Starofash
Ghouleh
chronique Chronique
Dark Fortress
Venereal Dawn
interview Interview
Machinae Supremacy pour l'album ''Phantom Shadow''
chronique Chronique
Unearth
Watchers Of Rule
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
.5: The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum