chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
16 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Nailbomb - Point Blank

Chronique

Nailbomb Point Blank
Au collège. Scène de vie quotidienne dans une cour de récréation. Une bande de jeunes en perdition (Joaquin Phoenix et Casey Affleck), comme on en trouve toujours plus à l’heure actuelle, s’accroche au seul espoir partagé par toute une génération de branleurs : celui de pouvoir tirer sur une clope de plus avant d’aller finir sa nuit en cours de physique chimie. Mais c’était compter sans l’apparition de l’affriolante Suzanne Stone, présentatrice météo en devenir sur une chaine locale, qui a non seulement le bon goût d’être incarnée par Nicole Kidman en 1994 (soit bien avant les ravages du botox) mais qui, comble du raffinement, remue le popotin au ralenti sur « Wasting Away » des furibards NAILBOMB. Rajoutez Matt Dillon en t-shirt MOTÖRHEAD et David Cronenberg en tueur à gages, agitez bien fort sous la houlette de Gus Van Sant et vous obtenez un film culte des années 90 !

Et on pourrait presque en dire autant de l’éphémère projet de thrash industriel NAILBOMB, né de l’association fructueuse entre l'Anglais Alex Newport (FUDGE TUNNEL) et Max "From Brazil" Cavalera, dont les aspirations hardcore déjà présentes sur « Chaos A.D. » trouvent ici un prolongement logique. Bien que fortement teinté d’influences industrielles – rythmiques minimalistes, alternance de BAR et de tabassage de fûts assuré par le frérot Igor – « Point Blank », seul et unique album de la formation à ce jour (on passera assez vite sur le live dispensable sorti l’année suivante, « Proud To Commit Commercial Suicide »), tranche avec le goût de la sophistication affiché par le pur sang « Arise » pour ne retenir que le dur labeur d'une carne s'entêtant à riffer sur deux cordes. Trait d’union stylistique entre « Chaos A.D. » et « Roots » ? Disons que le bon goût des choses simples cher à Max la menace l’emporte largement sur la frime, comme bon nombre de productions de l’époque, qui capitalisaient à mort sur un mix réussi de gros son et de bad attitude. Tour à tour noisy et dérangeant (le caractère hypnotique de « Religious Cancer », « Guerillas », « Sum Of Your Achievements »), teinté de hardcore à l’ancienne (« Exploitation », reprise de DOOM, « Blind And Lost ») ou furieusement thrash (les speedées « Wasting Away », « For Fuck’s Sake »), NAILBOMB propose un tour d’horizon brutal parfois décousu, certains titres rallongeant inutilement la durée de la galette (« Sick Life », « Shit Pinata »), notamment dans son interminable final. Mais l’application dont font preuve Alex et Max pour dégrossir au shrapnell les premiers rangs d’aficionados ne jurant que par « Psalm 69 » force le respect, d’autant que les suspects habituels de la guerre éclair viennent appuyer le duo sur « 24 Hour Bullshit » (Dino Cazares), « Vai Toma No Cu », « World Of Shit » et « Religious Cancer » (Andreas Kisser).

Plus que quelques errances s’expliquant en partie par la nature spontanée du projet, on retiendra d’un skeud à la force de frappe jamais démentie quelques incontournables du pilonnage thrash indus que les adorateurs de MINISTRY se repasseront volontiers en boucle, comme l’entêtante « Vai Toma No Cu » et ses samples caractéristiques du genre, la frontale « For Fuck’s Sake » et surtout le monstre de groove « World Of Shit » (superbe solo final d’Andreas), qui justifie à lui seul de sauter à pieds joints dans ce champ sonore généreusement fourni en mines anti-personnel. Traversant les années sans prendre une seule balle dans les genoux, voilà donc un « Point Blank » mémorable qui, à défaut d’être un chef d’œuvre, reste un album emblématique des (pas si) glorieuses nineties.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

pj666 citer
pj666
07/06/2012 23:56
note: 6.5/10
Le DVD d'un de leur seuls concerts est carrément excellent, franchement je le conseille plutôt que le CD !
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
30/05/2012 20:30
note: 8/10
hurgh a écrit : cd offert par ma frangine à sa sortie, merci à elle. Ecouté, réécouté et réréécouté, et je le ressorts toujours de temps en temps. Certains morceaux sont absolument énormes, quelques uns un poil plus chiants, mais dans l'ensemble trèèès bon disque. Beaucoup disent qu'il a mal vieilli, mon cul...

Au contraire, il se bonifie avec le temps j'ai trouvé. Il m'a fait bien meilleure impression quand je l'ai réécouté qu'au moment de sa sortie!
hurgh citer
hurgh
30/05/2012 20:08
note: 8/10
cd offert par ma frangine à sa sortie, merci à elle. Ecouté, réécouté et réréécouté, et je le ressorts toujours de temps en temps. Certains morceaux sont absolument énormes, quelques uns un poil plus chiants, mais dans l'ensemble trèèès bon disque. Beaucoup disent qu'il a mal vieilli, mon cul...
citer
(ancien membre)
29/05/2012 20:50
note: 8/10
Un peu pateux certes selon mes souvenirs...
Niktareum citer
Niktareum
29/05/2012 20:25
note: 8/10
Crom -Cruach a écrit : Merci pour le titre Nikta'

C'est plus roboratif mais pas dégueu.

Pouarf... écouté 2-3 titres vite fait. C'est plus rébarbatif que roboratif non? Mr Green
Invité citer
Crom -Cruach
29/05/2012 19:07
Merci pour le titre Nikta'

C'est plus roboratif mais pas dégueu.
Niktareum citer
Niktareum
29/05/2012 19:03
note: 8/10
Crom -Cruach a écrit : Un classique, qui à l'époque mettait les keupons et les métalleux d'accord.
Il me rappelle un peu l'album "Napalm Death + Lou Koller de S.O.I.A." dont le nom m'échappe...

Blood From The Soul, jamais écouté d'ailleurs. Ca donne quoi?
Invité citer
Crom -Cruach
29/05/2012 18:50
Un classique, qui à l'époque mettait les keupons et les métalleux d'accord.
Il me rappelle un peu l'album "Napalm Death + Lou Koller de S.O.I.A." dont le nom m'échappe...

En ce qui concerne Fudge Tunnel, cherche pas The Gloth, "Hate songs... " est leur meilleur
the gloth citer
the gloth
29/05/2012 14:58
ah oui, Fudge Tunnel c'est tout bon ! En tout cas l'album "Hate songs in E minor", le seul que je connaisse.
Momos citer
Momos
29/05/2012 14:09
Cet album m'a longtemps fait envie. Mais c'est le genre de truc que t'achètes jamais finalement, car tu le reportes pour plus tard.
Niktareum citer
Niktareum
29/05/2012 13:35
note: 8/10
Thomas Johansson a écrit :
@ Nikta : jamais écouté Fudge Tunnel, c'est bien?

J'ai aucun album en original mais le peu que j'en connais vaut carrément la peine, notamment des 2 premiers albums. Ca te plairait certainement. Un son typiquement 90's, sorte de thrash version grunge.

Hate song
Be
Stuck
Grey
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
29/05/2012 10:54
note: 8/10
@ AxGxB : de nada! Clin d'oeil

@ Nikta : jamais écouté Fudge Tunnel, c'est bien?
Niktareum citer
Niktareum
29/05/2012 10:25
note: 8/10
Rah la vache moi aussi ça fait des années que je l'ai pas réécouté celui-là! Il a pas mal tournée à l'époque du collège. Quelques longueurs effectivement mais à côté de ça de telles tueries ("Wasting away", "Vai Toma No Cu", "24 Hour bullshit", "World of shit", "Religious cancer"). Indus thrash avec un bon gros côté punk par moment, un bon défouloir qui nous changeait des sorties de l'époque.

Hate is reality, hate is reality, hate is reality,
Don't you know god hates?


edit: d'ailleurs tu me fais penser qu'il faudrait que je chope les albums de Fudge Tunnel...
AxGxB citer
AxGxB
29/05/2012 09:45
note: 8/10
Ça fait une éternité que je n'ai pas écouté cet album qui m'avait pourtant bien retourné à l'époque. Va falloir que je m'y replonge. Merci pour la chronique Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nailbomb
Thrash industriel
1994 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  7.75/10
Webzines : (5)  8/10

plus d'infos sur
Nailbomb
Nailbomb
Thrash industriel - Brésil / Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Wasting Away
02.   Vai Toma No Cu
03.   24 Hour Bullshit
04.   Guerrillas
05.   Blind And Lost
06.   Sum Of Your Achievements
07.   Cockroaches
08.   For Fuck's Sake
09.   World Of Shit
10.   Exploitation
11.   Religious Cancer
12.   Shit Pinata
13.   Sick Life

Durée : 62:38

line up
Doombringer
The Grand Sabbath
Lire la chronique
Gorgasm
Destined To Violate
Lire la chronique
Hats Barn
A Necessary Dehumanization
Lire la chronique
Savage Master
Mask Of The Devil
Lire la chronique
Swallowed
Lunarterial
Lire la chronique
Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report