chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dark Opus - Ignominious Fundamentals

Chronique

Dark Opus Ignominious Fundamentals (EP)
« En fait Dark Opus c’est vieux, mais en même temps c’est nouveau ». Voilà comment deux amis discutant du groupe français pourrait le résumer de manière simple et précise.

Fondé en l’an de grâce 2001 en Lorraine (A Heillecourt putain ! Genre à 500 mètres de chez moi ! La surprise de l’année…) Dark Opus aura été très actif pendant trois ans en livrant au public deux démos en cassette et deux splits (avec Darvulia et Demoncy). Et puis plus rien… Plus rien jusqu’à l’annonce de cet EP « Ignominious Fundamentals » chez Necrocosm Productions et Battleskrs. Et pour sa renaissance, Dark Opus –maintenant relocalisé à Paris- voit grand. Un logo dessiné par Eric Danielsson (Watain) et l’aide précieuse de Hth (Haemoth, Spektr…) incorporé aux côtés d’Akhaeus, le fondateur, pour la musique et le layout de l’EP.

Bon pour être honnête c’est clairement Hth qui a provoqué mon intérêt lors de l’annonce de cet opus. J’apprécie ce que fait le bonhomme et il n’y avait pas de raisons que je ne jette pas un œil sur cette production. Et puis c’est Lorrain d’origine et moi je soutiens ma région, non mais oh ! L’objet arrive avec une belle édition Bundle Pack (Comprenez T-Shirt, patch et CD), et j’enfourne la galette avec curiosité. Le design du disque est sympathique avec logo, Digipack en trois panneaux et numérotation faite main, un bon point qui fait toujours plaisir.

À la première écoute il apparaît évident qu’Hth a mis son grain de sel dans Dark Opus. La production des percussions rappelle furieusement Haemoth par exemple. Mais Dark Opus n’a rien d’un Spektr ou d’un Haemoth au carré. Le groupe s’axe dans une démarche plus trve-Black. Moins fêlé qu’un Spektr et moins 100% orthodoxe qu’un Haemoth (même si je pense que Dark Opus est clairement orthodoxe, un logo comme ça, ça ne se met pas pour déconner…).

Musicalement, on a trois titres qui privilégient l’efficacité, le côté possédé et honnête. Dark Opus fait du Black Metal pour son bon plaisir et pour louer Satan un minimum. Du coup, l’auditeur se sent vite happé par cette ambiance qui transpire la passion. Du riff immaculé à la pelle et du blast ravageur vous attendent si vous êtes fan intègre de Trve-black / Orthodoxe. Les bonhommes connaissent les ficelles du métier et alternent judicieusement passages lents et sombres avec des passages plus rapides et violents. Le groupe se contente finalement de balancer une musique de puriste destinée aux puristes de l’underground made-in-France, mais le fait est qu’on ne lui demande pas d’en faire beaucoup plus. On citera l’excellent mid-tempo sur le dernier titre du disque (vers deux minutes trente) en guise d’exemple qualitatif.

Jusqu’au-boutiste, honnête et musicalement imparable, « Ingnominious Fundamentals » est un EP qui ravira sans conteste les fans de Black Metal. Cependant, il risque aussi d’en laisser quelques-uns sur leur faim. Cet EP souffre d’un défaut un poil gênant, il est beaucoup trop court. Trois titres, c’est bien trop peu pour que l’on puisse réellement tomber amoureux de cet EP. J’attends donc avec impatience un album complet du groupe qui étanchera ma soif de leur Black Metal.

À titre indicatif, cette sortie est limitée à 470 exemplaires

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
11/06/2012 21:20
Corrigé, merci.
Invité citer
Meikai
11/06/2012 18:00
Erreur sur le line-up:

Akhaeus / Chant, Guitare, Basse
Syht / Batterie

Artwork par Hth

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dark Opus
True Black Metal / Orthodoxe
2012 - Necrocosm / Battlesk'rs Productions
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Dark Opus
Dark Opus
True Black Metal / Orthodoxe - France
  

tracklist
01.   Poisonous Shapes
02.   Crawling Barillus
03.   Insidious Curse

Durée : 12.42

line up
parution
14 Mai 2012

Essayez aussi
Haemoth
Haemoth
Satanik Terrorism

2003 - Broken Wings Productions
  

Grima
Tales of the Enchanted Woods
Lire la chronique
Mötley Crüe
Shout at the Devil
Lire la chronique
Sepulchral
Back From The Dead (Compil.)
Lire la chronique
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview