chargement...

haut de page
24 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dark Opus - Ignominious Fundamentals

Chronique

Dark Opus Ignominious Fundamentals (EP)
« En fait Dark Opus c’est vieux, mais en même temps c’est nouveau ». Voilà comment deux amis discutant du groupe français pourrait le résumer de manière simple et précise.

Fondé en l’an de grâce 2001 en Lorraine (A Heillecourt putain ! Genre à 500 mètres de chez moi ! La surprise de l’année…) Dark Opus aura été très actif pendant trois ans en livrant au public deux démos en cassette et deux splits (avec Darvulia et Demoncy). Et puis plus rien… Plus rien jusqu’à l’annonce de cet EP « Ignominious Fundamentals » chez Necrocosm Productions et Battleskrs. Et pour sa renaissance, Dark Opus –maintenant relocalisé à Paris- voit grand. Un logo dessiné par Eric Danielsson (Watain) et l’aide précieuse de Hth (Haemoth, Spektr…) incorporé aux côtés d’Akhaeus, le fondateur, pour la musique et le layout de l’EP.

Bon pour être honnête c’est clairement Hth qui a provoqué mon intérêt lors de l’annonce de cet opus. J’apprécie ce que fait le bonhomme et il n’y avait pas de raisons que je ne jette pas un œil sur cette production. Et puis c’est Lorrain d’origine et moi je soutiens ma région, non mais oh ! L’objet arrive avec une belle édition Bundle Pack (Comprenez T-Shirt, patch et CD), et j’enfourne la galette avec curiosité. Le design du disque est sympathique avec logo, Digipack en trois panneaux et numérotation faite main, un bon point qui fait toujours plaisir.

À la première écoute il apparaît évident qu’Hth a mis son grain de sel dans Dark Opus. La production des percussions rappelle furieusement Haemoth par exemple. Mais Dark Opus n’a rien d’un Spektr ou d’un Haemoth au carré. Le groupe s’axe dans une démarche plus trve-Black. Moins fêlé qu’un Spektr et moins 100% orthodoxe qu’un Haemoth (même si je pense que Dark Opus est clairement orthodoxe, un logo comme ça, ça ne se met pas pour déconner…).

Musicalement, on a trois titres qui privilégient l’efficacité, le côté possédé et honnête. Dark Opus fait du Black Metal pour son bon plaisir et pour louer Satan un minimum. Du coup, l’auditeur se sent vite happé par cette ambiance qui transpire la passion. Du riff immaculé à la pelle et du blast ravageur vous attendent si vous êtes fan intègre de Trve-black / Orthodoxe. Les bonhommes connaissent les ficelles du métier et alternent judicieusement passages lents et sombres avec des passages plus rapides et violents. Le groupe se contente finalement de balancer une musique de puriste destinée aux puristes de l’underground made-in-France, mais le fait est qu’on ne lui demande pas d’en faire beaucoup plus. On citera l’excellent mid-tempo sur le dernier titre du disque (vers deux minutes trente) en guise d’exemple qualitatif.

Jusqu’au-boutiste, honnête et musicalement imparable, « Ingnominious Fundamentals » est un EP qui ravira sans conteste les fans de Black Metal. Cependant, il risque aussi d’en laisser quelques-uns sur leur faim. Cet EP souffre d’un défaut un poil gênant, il est beaucoup trop court. Trois titres, c’est bien trop peu pour que l’on puisse réellement tomber amoureux de cet EP. J’attends donc avec impatience un album complet du groupe qui étanchera ma soif de leur Black Metal.

À titre indicatif, cette sortie est limitée à 470 exemplaires
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

2 COMMENTAIRE(S)

FleshOvSatan citer
FleshOvSatan
11/06/2012 21:20
Corrigé, merci.
Invité citer
Meikai
11/06/2012 18:00
Erreur sur le line-up:

Akhaeus / Chant, Guitare, Basse
Syht / Batterie

Artwork par Hth

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Dark Opus
True Black Metal / Orthodoxe
2012 - Necrocosm Productions / Battleskrs
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  Poisonous Shapes
02.  Crawling Barillus
03.  Insidious Curse

Durée : 12.42

line up

parution
14 Mai 2012

achetez sur
thrashothèque
Essayez aussi
Haemoth
Haemoth
Satanik Terrorism

2003 - Broken wings Productions
  

interview Interview
Dead Congregation pour l'album ''Promulgation Of The Fall''
chronique Chronique
Thou
Heathen
report Live report
Hellfest 2014 - 3ème Jour
Annihilator + Black Sabbath + Carnal Lust + Dar...
report Live report
Hellfest 2014 - 2ème Jour
Aerosmith + Benighted + Brutal Truth + Gorguts ...
report Live report
Hellfest 2014 - 1er Jour
Angelus Apatrida + Deströyer 666 + Hail Of Bull...
chronique Chronique
Sigrblot
Blodsband (Blood Religion Manifest)
chronique Chronique
Ars Moriendi
La singulière noirceur d'un astre
chronique Chronique
Within The Ruins
Phenomena
interview Interview
Belphegor pour l'album ''Conjuring The Dead''
chronique Chronique
Duszę Wypuścił
Ludowy nihilizm absolutny (EP)
interview Interview
Behind the Curtain : entretien avec Emptiness
chronique Chronique
Lyrside
And Thus The Elder One (EP)
chronique Chronique
Antartandes
Rising Okkult Spiritus
chronique Chronique
Pact
The Infernal Hierarchies, Penetrating the Thres...
chronique Chronique
Blut Aus Nord / P.H.O.B.O.S.
Triunity (Split-CD)
chronique Chronique
Goatwhore
Constricting Rage of the Merciless
chronique Chronique
Mondkopf
Hadès
chronique Chronique
King Of Asgard
Karg
chronique Chronique
Castleumbra
Cthulu Wgah'nagl Fntagn (EP)
chronique Chronique
Illdisposed
With The Lost Souls On Our Side
chronique Chronique
Conan
Blood Eagle
chronique Chronique
Sacrilege
Within The Prophecy
chronique Chronique
Plaga
Trąby Zagłady / Pożeracze Słońc (Compil.)
chronique Chronique
Chasma
Omega Theorian
chronique Chronique
The Great Old Ones
Tekeli-Li
chronique Chronique
Henker
Slave of my Art
chronique Chronique
Origin
Omnipresent
interview Interview
Origin pour l'album ''Omnipresent''
report Live report
Exodus Tour
Nails + Stuntman
chronique Chronique
Cannabis Corpse
From Wisdom To Baked