chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
53 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Resurgency - False Enlightenment

Chronique

Resurgency False Enlightenment
Encore une sortie Hellthrasher Productions? Oui mais c'est la dernière de la nouvelle salve. Et j'ai gardé le meilleur pour la fin, ce dont je me doutais depuis le début d'ailleurs. Car Resurgency m'avait déjà tapé dans l'oreille sur le split avec Desolator sorti l'année dernière sur le même label polonais. Ce premier full-length, False Enlightenment, confirme le potentiel que j'avais cru déceler.

Mais c'est quoi Resurgency? Des Grecs, un signe de qualité ces derniers temps, qui comptent dans leurs rangs deux membres de Necrovorous: le bassiste Tolis B., également ancien de la maison Inveracity, et le batteur Vaggelis Felonis (qui pour l'anecdote avait mixé et masterisé l'album de Grave Ritual dont je vous parlais il y a quelques jours dans ma chronique d'Ectovoid). Et comme Necrovorous faisait partie des mes bonnes surprises de l'année dernière, voilà un deuxième indicateur de risque élevé de bonne came. Outre le split avec les Suédois de Desolator en 2011, le combo est également l'auteur d'une démo en 2010, Dark Revival, dont les quatre morceaux ont été repris sur le dit-split. Trois se retrouvent sur ce False Enlightenment (l'outro instrumentale passe à la trappe) à venir d'ici quelques jours. Un album que je vous conseille vivement d'acquérir tant il m'a botté les fesses. Sauf si vous aimez l'originalité ou la modernité dans le death. Dans ce cas, oubliez. Car Resurgency délivre un death metal ultra classique au riffing très 90s. Aucune surprise à attendre, ni quelconque trace de personnalité, un des rares reproches qu'on pourra faire aux Hellènes. Mais moi, je m'en tamponne le coquillard! Pourquoi? Parce que ça bute et que le quintette tape là où ça me fait mal en jouant dans la même cour que Supreme Pain dont la dernière tuerie Divine Incarnation typée Sinister en plus musclé avait marqué mon bilan 2011. Soit du death metal sombre et brutal comme il devrait toujours sonner. Ajoutez aussi quelques touches polonaises et une dose supplémentaire de evilitude à la Incantation. Que du lourd quoi!

Resurgency l'a bien compris, la combinaison blast-beats + tremolo dark/evil est souvent gagnante. À condition de savoir s'y prendre. Ça tombe bien, c'est le cas des Grecs. Attendez-vous donc à un festival de blasts de Vaggelis F. comme peut nous en donner son homonyme de Dead Congregation et Inveracity et de très bons riffs en tremolo des plus sombres. Exemples les plus notables sur "Craniums Of Slain Disciples" à 1'35 après une intro creepy savoureuse, le début de "Ending The Beginning" puis à 0'57, l'ouverture de "Dark Revival", "Hideous Premonition" à 3'41 après une séquence thrash et un court passage au feeling grind, "Where Despair Dominates" à 1'03 ou les intros de "Mouth Of Hades" et "Binding Is Fatal". Et même quand ça ne blaste pas, c'est du bon aussi (cf. entre autres l'intro de "Black Holes Of Antiverse" sur de la double même si le riff principal est tenu trop longtemps). Ils sonnent certes un peu tous pareil (d'où une monotonie quelque peu embêtante, impression renforcée par un growl convaincant mais sans aucune variation), mais rentrent facilement en tête pour hanter et pervertir.

False Enlightenment fournit donc deux éléments indispensables à tout bon album de death, ambiance et efficacité, la production puissante mais non plastique préparant déjà le terrain de fort belle manière. Et quand Resurgency ne blaste pas, le combo envoie le tchouka-tchouka thrash pour finir le travail. Blasts et rythmiques thrashy se taillent ainsi la part du lion pour mon plus grand plaisir. Les restes sont laissés à du mid-tempo apportant un peu de groove toujours utile ("Black Holes Of Antiverse" vers la troisième minute, "Dark Revival" à 0'35, le début de "Hideous Premonition" et de "Psychosis", "Where Despair Dominates" à 0'30 aux allures de Suffocation qu'on retrouve aussi sur "Psychosis" à partir de 0'39...) et à quelques spécimens de down-tempo lourds et pesants ("False Enlightenment" à 2'58, "Mouth Of Hades" à 0'52 et 1'58, "Psychosis" à partir de 3'00, "Binding Is Fatal" à 0'41). Cerise sur le gâteau, les Méditerranéens agrémentent parfois leurs compos de leads pas mauvaises, notamment quelques bons solos comme sur "Where Despair Dominates" à 2'10 avec du vibrato sur du tchouka-tchouka, "Psychosis" et "Binding Is Fatal". Des tentatives plutôt réussies qui mériteraient toutefois davantage de développement et de présence. Une piste à explorer pour une prochaine sortie.

False Enlightenment n'est ainsi pas exempt de défauts entre monotonie évidente, manque d'originalité et de personnalité, chant peu varié et solos corrects mais pas assez déployés. Des défauts à travailler mais qui n'ont pas empêché Resurgency de me mettre une mandale, belle performance pour un premier album. Les Athéniens font montre ici d'un gros potentiel et je suis persuadé qu'ils pourront faire encore plus mal à l'avenir. Les fans des scènes néerlandaise (Sinister/Supreme Pain), polonaise (Vader) et américaine (Incantation) ne doivent pas passer à côté de ce qui s'impose comme la meilleure sortie Hellthrasher à ce jour. Décidément, la crise inspire les Grecs!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

5 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
12/06/2012 18:02
Un bien bon album effectivement dont le classicisme n'a d'égal que la grande qualité de composition. Rien que cette accélération à la fin de "Craniums..."! Headbang
Acquisition prochaine!
AxGxB citer
AxGxB
11/06/2012 10:34
Miam. Alléchant sur le papier. A confirmer en écoutant tout ça.
Keyser citer
Keyser
10/06/2012 18:53
Infestuus a écrit : Prochaine acquisition , j'attend juste qu'il sorte , ils branlent quoi en fait ?

Sortie le 15 juin mon cher, patience!
Infestuus citer
Infestuus
10/06/2012 15:07
Prochaine acquisition , j'attend juste qu'il sorte , ils branlent quoi en fait ?
Keyser citer
Keyser
10/06/2012 14:17
Dommage le seul extrait disponible est le morceau le plus "mou". Bon mais pas le meilleur.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Resurgency
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  6.88/10

plus d'infos sur
Resurgency
Resurgency
Death Metal - Grèce
  

tracklist
01.   Craniums Of Slain Disciples
02.   Ending The Beginning
03.   Black Holes Of Antiverse
04.   Dark Revival
05.   False Enlightenment
06.   Hideous Premonition
07.   Where Despair Dominates
08.   Mouth of Hades
09.   Psychosis
10.   Binding is Fatal

Durée : 40'18

line up
parution
15 Juin 2012

Essayez aussi
Grind Inc.
Grind Inc.
Inhale The Violence

2006 - Morbid Records
  
Dismember
Dismember
Death Metal

1997 - Regain Records
  
Infernal Torment
Infernal Torment
Birthrate Zero

1998 - Progress Records
  
Demilich
Demilich
Nespithe

1993 - Necropolis Records
  
Necrovation
Necrovation
Breed Deadness Blood

2008 - Blood Harvest
  

Jesus Chrüsler Supercar
Among The Ruins And Desolat...
Lire la chronique
Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique