chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Chant - A Healing Place

Chronique

The Chant A Healing Place
Comme beaucoup d'entre vous je suppose, "A Healing Place" est ma première rencontre avec ce combo qui nous vient tout droit d'Helsinki. Sachez pourtant qu'il s'agit là de leur troisième album, succédant à "Ghostlines" et "This Is The World We Know" sortis respectivement en 2008 (Shadow World Records) et 2010 (Full Metal Music). Déjà disponible en Finlande, cette cuvée 2012 arrivera courant août sous les couleurs de Lifeforce Records, un choix plutôt étonnant pour le label allemand que l'on sait plus familier des styles poilus. Un petit écart artistique qui ne trompe pas tant The Chant a de quoi séduire.

Pour donner un bref aperçu de leur musique, on pourrait la voir comme un croisement entre la sensibilité d'un Anathema, les touches progressives d'un Riverside et l'équilibre acoustique/électrique d'un Wolverine. On navigue donc constamment entre rock et metal, sur un style très subtil, la plupart du temps atmosphérique et dont les accélérations sont savamment dosées pour leur assurer un impact maximum. Avec des compostions dont la durée oscille la plupart du temps entre 6 et 8 minutes, le groupe prend le temps d'installer son univers et offre à chacun de ses morceaux, une large éventail de niveaux de gris histoire de varier la teneur des lamentations. L'ensemble dégage énormément d'émotions, principalement véhiculées par les mélodies enchanteresses des guitares et du piano, ainsi que par les lignes de chant magnifiquement interprétées par un Ilpo absolument parfait. On sent également que "A Healing Place" a fait l'objet d'une attention particulière concernant les arrangements et la production afin de servir au mieux l'atmosphère mélancolique qu'instaure ces huit pièces ; le résultat est d'une rare perfection sonore, un bonheur pour les oreilles.

La première moitié de l'album ne souffre d'aucun défaut et concentre pour moi tous les temps forts de cet album, du chant du désespoir d'"Outlines" au fabuleux "The Black Corner" en passant par le plaintif "Spectral Light". A partir de "Ocean Speaks", la qualité commence à décroitre et si quelques titres tirent encore leur épingle du jeu sur certains passages (le refrain de "Distant Drums", le final de "My Kin"), les airs marquent moins et les lignes de chant laissent même parfois perplexes ("Ocean Speaks", "Distant Drums"). Toutefois, ça n'est pas ce qui dessert le plus "A Healing Place" car globalement, les Finlandais nous proposent des compositions solides et intrinsèquement bonnes. Non, le véritablement reproche que l'on peut faire à The Chant, c'est son cruel manque de personnalité. Tout ici rappelle des choses déjà entendues, de l'instrumentation au chant ; avec un tel potentiel artistique, on aurait pu espérer un peu plus d'audace, un peu plus de folie, à croire que le groupe en est déjà à "assurer"... Un peu dommage n'est-ce pas ?

Que ceci ne vous arrête pas si comme moi, vous appréciez ce genre de musique car malgré tout "A Healing Place" demeure un bel exercice sur le thème du rock atmosphérique. Vous ne serez sans doute pas bouleversé, légèrement marqué tout au plus mais l'expérience que vous propose ce troisième album mérite d'être vécue de part sa beauté et sa justesse, un album dont la tristesse accompagnera à merveille cet été froid et gris.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

The Chant
Rock/metal atmosphérique
2012 - Lifeforce Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (18)  7.28/10

plus d'infos sur
The Chant
The Chant
Rock atmosphérique - Finlande
  

vidéos
Teaser
Teaser
The Chant

Extrait de "A Healing Place"
  

tracklist
01.   Outlines
02.   Spectral Light
03.   Riverbed
04.   The Black Corner
05.   Ocean Speaks
06.   Distant Drums
07.   My Kin
08.   Regret

line up
parution
20 Août 2012

voir aussi
The Chant
The Chant
This Is The World We Know

2010 - Full Metal Music
  
The Chant
The Chant
Ghostlines

2008 - Shadow World Records
  
The Chant
The Chant
New Haven

2014 - Lifeforce Records
  

Essayez aussi
The Gathering
The Gathering
A Sound Relief (DVD)

2005 - Psychonaut Records
  
ShamRain
ShamRain
Empty World Excursion

2003 - Watch Me Fall Records
  
Anathema
Anathema
Weather Systems

2012 - Kscope Music
  
ShamRain
ShamRain
Someplace Else

2005 - Firebox Records
  
Sólstafir
Sólstafir
Svartir Sandar

2011 - Season of Mist
  

Jesus Chrüsler Supercar
Among The Ruins And Desolat...
Lire la chronique
Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique