chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
20 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

General Surgery - A Collection Of Depravation

Chronique

General Surgery A Collection Of Depravation (Compil.)
Constamment relégué en seconde division, General Surgery n'a jamais eu la carrière de ses camarades de l'époque. Et oui, il ne faut pas oublier que ce groupe suédois à vu le jour à la fin des années 80 alors qu'émergeait une quantité de groupes tous plus incroyables les uns que les autres (Nihilist, Carnage, Grotesque puis Entombed, Dismember, At The Gates, Unleashed...). Il faut dire aussi que General Surgery n'a jamais suivit le chemin emprunté par ses compatriotes puisque depuis ses débuts, le groupe s'est appliqué à suivre les traces laissées par un autre grand nom de l'époque, les Anglais de Carcass. C'est donc vers le Gore Grind que c'est tourné General Surgery avec une carrière chaotique mise entre parenthèses pendant un peu plus de dix ans ans (entre 1991 et 2002). Alors que Relapse a réédité l'année dernière le EP Necrology, le label Américain récidive aujourd'hui avec A Collection Of Depravation, une compilation qui regroupe les splits partagés avec The County Medical Examiners, Filth, Machetazo et Butcher ABC. On y retrouve aussi pléthores d'inédits avec pas mal de faces B issues des sessions d'enregistrements des deux albums du groupes ainsi que quelques reprises de Carnage, Repulsion, Carsass et même Xysma. Au total, ce sont donc trente morceaux qui figurent sur cette compilation qui s'étend chronologiquement entre 2000 et 2008.

Ainsi, on retrouve dans un premier temps les huit titres figurant sur le split en compagnie des Américains de The County Medical Examiners. Paru initialement en 2003, ces morceaux font encore aujourd'hui leur petit effet. Les influences Carcass sont évidemment hyper présentes (musique, paroles, visuel) et renvoient à Exhumed, leurs délicats cousins d'outre Atlantique. Pas de surprise ici pour quiconque à déjà posé ses oreilles sur la musique de ces quelques groupes adeptes du gore médical. Les Suédois se complaisent depuis leurs début dans un mélange de Death Metal Scandinave (principalement pour la production granuleuse) sévèrement gangrené par un Grind infectieux des plus virulent. General Surgery ne fait donc pas dans la demie mesure avec des morceaux souvent très courts compris entre une et deux minutes de moyenne. De quoi vous retourner les tripes. Parmi ces huit titres, on trouve également une reprise de Xysma, un groupe Finlandais de la première heure (1988) connu pour être l'un des premiers groupes de Grindcore dans son pays.
S'en suivent ensuite huit morceaux issus des mêmes sessions d'enregistrements mais figurant initialement sur deux splits différents. Les quatre premiers se trouvent sur le split avec les Australiens de Filth alors que les quatre suivant figurent sur le split avec Machetazo. Sorti un an seulement après celui en compagnie de The County Medical Examiners, on ne peut pas dire que ces huit titres s'en démarquent véritablement. Seule la production permet de les distinguer. Moins rugueuse, plus neutre, la musique de General Surgery perd un peu de son charme et de son côté spongieux. Dommage même s'il s'agit plus un détail que d'un véritable reproche tant le contenu demeure d'excellente facture.
Faisant suite à ces huit titres, on trouve le morceau "Fulguration", un inédit tiré là encore des mêmes sessions d'enregistrements mais paru uniquement sur la compilation Obscene Extreme 2004. Rien à en dire de particulier. Ça Grind comme il faut, à grand renfort de blasts, de riffs gras et de growls glaireux.
"Autopsy Induced Amnesia" et "The Day Man Lost" s'enchainent ensuite. Tirés des sessions d'enregistrements de l'album Left Hand Pathology, le premier titre est un bonus figurant uniquement sur la version vinyle de l'album. Le second morceau est une reprise revisitée des excellents Carnage (pré-Dismember) sur laquelle Grant McWilliams et Matti Kärki se donnent la réciproque. De l'inédit de qualité bien qu'ultra court (0:58 pour "Autopsy Induced Amnesia" et 1:23 pour "The Day Man Lost"). On retrouve ensuite deux titres tirés des sessions d'enregistrements du split avec Butcher ABC. Il s'agit des derniers titres sur lesquels figurent Grant McWilliams. Deux morceaux qu'on retrouvera plus tard sur l'album "Corpus In Extremis" mais chanté cette fois-ci par Erik Sahlström qu'on retrouve d'ailleurs sur les deux titres suivants, "Idle Teratoma Core" et "Restrained Remains". Moins brutale, moins caverneuse, la voix de Sahlström n'en est pas moins puissante. De même, la musique de General Surgery gagne ici en lourdeur et commence à s'étirer un peu plus en longueur, en atteste "Deadhouse" et ses 4:55 ou encore "Restrained Remains" et ses 3:05 qui rappellent parfois un certain Aborted. Pour l'anecdote, "Idle Teratoma Core" et "Restrained Remains" sont ici livrés dans des versions inédites qui ont servit à l'audition d'Erik Sahlström avec des paroles réécrites et certains arrangements totalement revus.
Avant de conclure, on retrouve six morceaux issus des sessions d'enregistrements de l'album Corpus In Extremis - Analysing Necroticism. Parmi ces titres, on trouve tout d'abord une reprise sauvage et sans compromis de Repulsion avec le titre "Maggots In Your Coffin" figurant à la base sur la compilation Tribute To Repulsion parue en 2010 sur le label FDA Rekotz. On y trouve également les inédits "Carbonic Residue Conversion" et "Nephroblastoma", le titre "Excessive Corpus Delicti" disponible uniquement sur la version vinyle de l'album ainsi que deux réinterprétations de "Pre-Bisectal Corrosive Immersion" et "Lab Rat" déjà disponibles sur le split avec The County Medical Examiners sorti en 2004.
Enfin pour conclure, General Surgery nous offre sa fameuse reprise de "Empathological Necroticism" des maîtres du genre, les regrettés Carcass. Il s'agit du titre le plus ancien figurant sur cette compilation puisqu'il est sorti en 2001 sur la compilation Requiems Of Revultion - A Tribute To Carcass éditée par le label Necropolis. Une reprise en forme d'hommage évident pour un groupe qui a marqué General Surgery depuis le tout début de sa carrière.

Après une énumération exhaustive du contenu, il est vrai que j'ai plutôt passé sous silence l'aspect purement musical de cette compilation. Ceci étant, les atouts de General Surgery sont simples et peuvent se résumer en quelques mots seulement: une musique groovy, brutale, gore, sauvage et puissante, avec un usage intensif du double growls, un son spongieux et un amour indéfectible pour Carcass et ses thèmes autour de la médecine chirurgicale. Qui plus est, malgré les presque dix années qui séparent les titres les plus vieux des titres les plus récents, on remarque tout de même une certaine homogénéité et une évolution finalement peu marquée dans le style pratiqué. Tout juste pouvons-nous percevoir un léger changement de cap dans le choix de la production à partir de 2004 (et le choix d'enregistrer chacune de ses productions au Off Beat studio). General Surgery est donc depuis resté fidèle à ses premiers amours sans jamais chercher à se renouveler. Les changements de line-up n'ont que peu influé sur sa musique et malgré quelques points d'évolutions depuis son retour aux affaires, on reste tout de même dans du Gore Grind de haute volée. Le haut du panier en somme.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
General Surgery
Gore Grind
2012 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines : (6)  3.55/5

plus d'infos sur
General Surgery
General Surgery
Gore Grind - Suède
  

vidéos
The League Of Extraordinary Grave Robbers
The League Of Extraordinary Grave Robbers
General Surgery

Extrait de "A Collection Of Depravation"
  

tracklist
01.   Pre-Bisectal Corrosive Immersion
02.   Lab Rat
03.   Mortuary Wars
04.   Cauterization Frenzy
05.   Reception Of Cadavers
06.   Decomposer
07.   Convivial Corpse Disposal Methodology
08.   Foetal Mush (Xysma Cover)
09.   Unruly Dissection Marathon
10.   Scalpel Infestation
11.   Fully-Mechanized Corpse Thresher
12.   The League Of Extraordinary Grave Robbers
13.   Necrodecontamination
14.   Forensic Farce
15.   Viva! Blunt Force Trauma
16.   Cold Storage Fever
17.   Fulguration
18.   Autopsy Induced Amnesia
19.   The Day Man Lost (Carnage Cover)
20.   Deadhouse
21.   Decedent Scarification Aesthetics
22.   Idle Teratoma Core
23.   Restrained Remains
24.   Maggots In Your Coffin (Repulsion Cover)
25.   Carbonic Residue Conversion
26.   Nephroblastoma
27.   Excessive Corpus Delicti
28.   Pre-Bisectal Corrosive Immersion (2008)
29.   Lab Rat (2008)
30.   Empathological Necroticism (Carcass Cover)

Durée : 67:47

parution
27 Mars 2012

voir aussi
General Surgery
General Surgery
Necrology (Rééd.)

2011 - Relapse Records
  

Quel est votre festival de l'été préféré ?
De metal évidemment
Voir le sondage
Mutoid Man
Bleeder
Lire la chronique
Vanum
Realm of Sacrifice
Lire la chronique
Foscor
Those Horrors Wither
Lire la chronique
I Am The Trireme
Gnosis: Never Follow the Light
Lire la chronique
Embrace Of Thorns
Darkness Impenetrable
Lire la chronique
Razor
Shotgun Justice
Lire la chronique
Fistula
We, the Beast (EP)
Lire la chronique
Kroda
GinnungaGap GinnungaGaldr G...
Lire la chronique
Akhlys
The Dreaming I
Lire la chronique
Vallendusk
Homeward Path
Lire la chronique
Deuil
Shock / Deny (EP)
Lire la chronique
Ende
The God's Rejects - Demo MM...
Lire la chronique
Nahtrunar
Symbolismus
Lire la chronique
Antiversum
Total Vacuum (Démo)
Lire la chronique
Coathanger Abortion
Observations Of Humanity
Lire la chronique
Satyricon
Live at the Opera (DVD)
Lire la chronique
Serpent Noir
Erotomysticism
Lire la chronique
La photo mystère du 19 Juin 2015
Jouer à la Photo mystère
Watertank
Destination Unknown
Lire la chronique
Mellow Harsher
Demo (Démo)
Lire la chronique
Unsu
K.I.A.I.
Lire la chronique
De Daniel Erlandsson à Adrian Erlandsson
Jouer à The Small Metal World Experiment
Suicide Silence
You Can't Stop Me
Lire la chronique
StoneBirds
Into the Fog... and the Fil...
Lire la chronique
Shape Of Despair
Monotony Fields
Lire la chronique
Obsequiae
Aria of Vernal Tombs
Lire la chronique
La Dispute
Wildlife
Lire la chronique
EU / UK 2015
La Dispute + Two Inch Astro...
Lire le live report
Obscurité
Contemplation
Lire la chronique