chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Blasphemophagher - ...For Chaos, Obscurity And Desolation...

Chronique

Blasphemophagher ...For Chaos, Obscurity And Desolation...
Dernier des trois albums de Blasphemophagher à passer l'épreuve de la chronique, ...For Chaos, Obscurity And Desolation... est chronologiquement le deuxième full length des Italiens. Sorti en 2010, soit deux ans après le très convaincant Nuclear Empire Of Apocalypse, le groupe poursuit son petit bonhomme de chemin sans que rien ne viennent le perturber. On retrouve ainsi, toujours signé sur Nuclear War Now!, le même line-up au service d'un War Metal aussi efficace et primaire que peu enclin au changement. On note également que l'artwork a été confié une fois de plus à Paolo Girardi pour le plus grand plaisir des yeux. Probablement la plus belle pochette du monsieur pour Blasphemophagher.

"Le changement c'est maintenant", un slogan que Blasphemophagher ne doit pas connaitre. Capitalisant sur ses acquis, le groupe Italien reprend à la lettre près le mode opératoire appliqué sur son album précédent, à savoir un War Metal punitif et bestial largement influencé par les scènes Thrash et Black Metal les plus primaires. Car oui, la musique de Blasphemophagher n'est pas parmi les plus subtiles que le monde de la musique ait connu. Malgré une durée moyenne de plus de trois minutes par titre, nos trois Italiens n'aiment pas spécialement tourner autour du pot, préférant frapper fort et vite tout le temps. Ainsi nos tympans sont-ils constamment mis à rude épreuve grâce à une batterie qui ne cesse quasiment pas de blaster du début à la fin et à des riffs nerveux et bordéliques joués à cent à l'heure. De cette musique simple, honnête et tellement bas du front se dégage pourtant l'essentiel: une énergie jouissive et foutraque qu'on retrouve principalement chez les groupes de Thrash Sud-Américains associée à l'urgence des groupes de Punk/Hardcore les plus primaires. Un déchainement de riffs et de blasts qui suffisent à vous retourner le cerveau.
Et si la musique de Blasphemophagher n'offre que peu de variations, au risque de sembler parfois trop compacte et quelque peu rébarbative, le groupe n'hésite pourtant pas à relever la tête de temps à autre afin de permettre à l'auditeur de reprendre son souffle pour ainsi se laisser aller à un headbanging plus coulé ("Chaos Obscurity & Desolation" à 1:00, "Perverse Multiverse Of Damnation" à 1:44, "Sign Of Blazar Storm" à 1:21, "Altar Of Quantum Immortality" à 1:28 et ainsi de suite...). Dans tout ce foutoir on trouve également quelques soli bien énervés comme sur le très bon "Perverse Multiverse Of Damnation" à 2:33 ou sur "Vengeance From Nuclear Abyss" qui, servit en guise d'introduction, à le mérite de tout de suite nous plonger dans l'ambiance.

Comme pour chacun de ses albums, Blasphemophagher à fait le choix judicieux d'une production permettant une immersion quasi immédiate. Pas besoin de se prendre la tête à écouter attentivement chaque morceau ou de multiplier les écoutes pour réussir à en saisir ne serait qu'une partie. Non, les Italiens ont préféré opter pour une production qui, si elle ne sacrifie pas à l'ambiance générale, reste relativement neutre ou du moins accessible. Un avantage certain qui, comme je l'ai déjà dit, permet de rentrer assez rapidement dans l'univers post apocalyptique de Blasphemophagher.

Moins bancale que son prédécesseur, légèrement plus abouti aussi, ce ...For Chaos, Obscurity And Desolation... ne s'en démarque pas pour autant. Les Italiens demeurent fidèles à un style empruntant autant au Thrash qu'au Black Metal et que le groupe se plaît à affiner depuis déjà plusieurs années maintenant. La sortie l'année dernière de leur troisième album nous conforte même dans l'idée que Blasphemophagher n'est pas là pour révolutionner le genre ni même se remettre en question une seule seconde. Si alors vous pouvez vous faire à cette idée sans que cela vous pose problème, vous devriez être en mesure d'appréciez à sa juste valeur ce War Metal primaire et bestial d'une efficacité à toute épreuve.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
04/07/2012 18:04
splendide pochette, c'est clair

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Blasphemophagher
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  5.75/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Blasphemophagher
Blasphemophagher
War Metal - Italie
  

tracklist
01.   Intro / Descending Into Extermination
02.   Chaos Obscurity & Desolation
03.   Perverse Multiverse Of Damnation
04.   Sign Of Blazar Storm
05.   Vengeance From Nuclear Abyss
06.   Altar Of Quantum Immortality
07.   Fleshripping Terrordeath
08.   Black Hole Abominations
09.   Rites Of Eternal Horror
10.   Ascending To Chaosthrone / Outro

Durée : 39:21

parution
18 Janvier 2010

voir aussi
Blasphemophagher
Blasphemophagher
Nuclear Empire Of Apocalypse

2008 - Nuclear War Now! Productions
  
Blasphemophagher
Blasphemophagher
Atomic Carnage In The Temple Of Nuclear Hell (Compil.)

2011 - Despise The Sun
  
Blasphemophagher
Blasphemophagher
The III Command Of The Absolute Chaos

2011 - Nuclear War Now! Productions
  

Essayez aussi
Diocletian
Diocletian
War Of All Against All

2010 - Invictus Productions
  
Infernal War
Infernal War
Redesekration
(The Gospel Of Hatred And Apotheosis Of Genocide)

2007 - Agonia Records
  
Diocletian
Diocletian
Doom Cult

2009 - Invictus Productions
  
Impiety
Impiety
Formidonis Nex Cultus

2007 - Agonia Records
  
Diocletian
Diocletian
Gesundrian

2014 - Osmose Productions
  

Urfaust
Geist ist Teufel (Rééd.)
Lire la chronique
Obituary
Inked In Blood
Lire la chronique
The Crown
Death is not Dead
Lire la chronique
Suis La Lune
Quiet, Pull The Strings!
Lire la chronique
Obscure Verses For The Multiverse Tour
Archgoat + Blackdeath + Inq...
Lire le live report
Author & Punisher
Ursus Americanus
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Lugal Ki En
Lire la chronique
Torturerama
It Begins At Birth (EP)
Lire la chronique
Ghost Bath
Moonlover
Lire la chronique
Megamix
Jouer au blindtest
Nocternity
Onyx (Rééd.)
Lire la chronique
Satanic Warmaster
Fimbulwinter
Lire la chronique
Night Demon
Curse Of The Damned
Lire la chronique
Marilyn Manson
The Pale Emperor
Lire la chronique
Legion Of Andromeda
Iron Scorn
Lire la chronique
Finsterforst
Mach dich frei
Lire la chronique
Thulcandra
Ascension Lost
Lire la chronique
Num Skull
Ritually Abused
Lire la chronique
Totem Skin
Still Waters Runs Deep
Lire la chronique
Leviathan
True Traitor, True Whore
Lire la chronique
Ethereal
Opus Aethereum
Lire la chronique
Quel format de musique achetez-vous le plus ?
Pour ceux qui achètent ou pas
Voir le sondage
Macabre
Dahmer
Lire la chronique
Sinmara
Aphotic Womb
Lire la chronique
Irkallian Oracle
Grave Ekstasis
Lire la chronique
Amenra
Mass V
Lire la chronique
Bilan 2014
Lire le bilan
Darkall Slaves
Transcendental State Of Abs...
Lire la chronique
Vardan
Verses from Ancient Times
Lire la chronique
Mudbath
Corrado Zeller
Lire la chronique