chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
15 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Krisiun - Works Of Carnage

Chronique

Krisiun Works Of Carnage
Cinquième offensive de KRISIUN, « Works Of Carnage » n’est pas l’album qui ressort le plus des discussions entre rescapés de la moissonneuse batteuse Brésilienne, le classique « Conquerors Of Armageddon » ou le plus progressiste « AssassiNation » ayant plus fait causer dans les campagnes dévastées par l’offensive de trois frères passés du statut d’inconnus à celui de brothers in arms. La politique de la terre brûlée façon early thrash des années 80 ayant également son charme (l’excellent « The Great Execution » sorti l’année dernière), les provinciales élevées au death metal de tradition et les citadines désireuses de s’encanailler au contact d’aggressive agricultors élevés à la dure apprécieront à coup sûr les flocons d’avoine d’un « Works Of Carnage » bien brut de décoffrage.

Jamais partis plus loin que le bourg le plus proche pour mieux satisfaire le troupeau grandissant de bœufs nourris au gros grain brutal death, nos trois paysans célibataires ont fait appel à Pierre Rémillard (l’homme qui a casé CRYPTOPSY, c’est lui !) pour sortir de l’impasse sentimentale dans laquelle ils se complaisent depuis leur formation en 1995. Mais après avoir dépouillé les deux lettres qui leur étaient adressées, la haine est toujours dans le près : prisonniers d’un monde qui ne les comprend pas, éjectés du site de rencontre adopte une bête.com, le trio infernal se replie vers les valeurs refuges blast, growl et riffs qui labourent ; particulièrement frontal et jusqu’au-boutiste, « Works Of Carnage » privilégie le speed dating (2 :40 en moyenne par titre) et ne laisse que des restes meurtris aux autres candidats, gardant sous le coude sa plus belle déclaration d’amour pour Simone, une sympathique camionneuse spécialisée dans le transport bovin. Rompue aux excès de vitesse d’un album qui ne s’autorise absolument aucun temps mort (les salves de tirs sur « War Ritual » peut être ? Ah non ! La minute champêtre « Shadows » en fin de programme !) et multiplie les saillies apocalyptiques (« Works Of Carnage », « Slaughtering Void »), la belle d’un mètre quarante cinq aura tout de même fort à faire avec une saison pas si différente des précédentes en terme d’exécution, mais qui tourne pour la première fois à pleine puissance compte tenu de l’année de sa réalisation. Car si les résonnances d’abattoir désaffecté de « Conquerors Of Armageddon » ont leur charme, la production de « Works » est véritablement l’atout majeur d’un groupe de toutes manières rarement pris en défaut sur le plan des compositions. Irréprochable sur ce plan, avec l’argument massue « Wolfen Tyrrany » et ses leads diaboliques en tête de gondole, KRISIUN profite à plein du progrès technique (un son d’une plus grande clarté) sans toutefois en abuser, les partisanes d’une grande authenticité y retrouvant leurs petits sur une reprise de VENOM (« In League With Satan ») taillée pour faire sa fête au village voisin. Classique dans le meilleur sens du terme et aussi efficace que le sourire de Karine Lemarchand, « Works Of Carnage » reste encore la meilleure réponse du berger à la bergère lorsque madame refuse d’aller traire les vaches. Une correction en bonne et due forme, un ceinturon dans une main, un litron de rouge dans l’autre !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
12/07/2012 13:59
note: 8.5/10
Niktareum a écrit : Excellente chro comme d'hab. Clin d'oeil J'aime beaucoup ce "Works" aussi, un de ceux que je ressors le plus facilement. Une bonne grosse boucherie! Headbang
Et sympa le petit clin d'oeil à nos bons vieux Agressive Agricultor. Mr Green


Merci Nico! Un des Krisiun qui repasse le mieux ouais, une demi heure de boucherie non stop avec le son qui va bien, puissant mais cradingue juste ce qu'il faut.
Niktareum citer
Niktareum
12/07/2012 13:50
note: 8/10
Excellente chro comme d'hab. Clin d'oeil J'aime beaucoup ce "Works" aussi, un de ceux que je ressors le plus facilement. Une bonne grosse boucherie! Headbang
Et sympa le petit clin d'oeil à nos bons vieux Agressive Agricultor. Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Krisiun
Brutal Death
2003 - Century Media
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  8/10
Webzines : (15)  7.92/10

plus d'infos sur
Krisiun
Krisiun
Death metal - Brésil
  

vidéos
Murderer
Murderer
Krisiun

Extrait de "Works Of Carnage"
  

tracklist
01.   Thorns Of Heaven
02.   Murderer
03.   Ethereal World
04.   Works Of Carnage
05.   Slaughtering Void
06.   Scourged Centuries
07.   War Ritual
08.   Wolfen Tyranny
09.   Sentinel Of The Fallen Earth
10.   Shadows
11.   In League With Satan
12.   Outro

Bonus track:

13.   They Call Me Death

Durée : 32:01

line up
voir aussi
Krisiun
Krisiun
AssassiNation

2006 - Century Media
  
Krisiun
Krisiun
The Great Execution

2011 - Century Media
  
Krisiun
Krisiun
Conquerors Of Armageddon

2000 - Century Media
  
Krisiun
Krisiun
Southern Storm

2008 - Century Media
  

Essayez aussi
Fleshgod Apocalypse
Fleshgod Apocalypse
Oracles

2009 - Candlelight Records
  
Misery Index
Misery Index
Discordia

2006 - Relapse Records
  
Parasitic Extirpation
Parasitic Extirpation
Knee Deep In Disease (EP)

2008 - Autoproduction
  
Infantiphagia
Infantiphagia
3-song Promo (Promo)

2008 - Autoproduction
  
Inherit Disease
Inherit Disease
Visceral Transcendence

2010 - Unique Leader Records
  

Ghoulgotha
The Deathmass Cloak
Lire la chronique
Leviathan
Scar Sighted
Lire la chronique
Type O Negative
World Coming Down
Lire la chronique
Kjeld
Skym
Lire la chronique
Theories
Regression
Lire la chronique
Pryapisme
Futurologie (EP)
Lire la chronique
Ur Draugr
The Wretched Ascetic (EP)
Lire la chronique
Première fois
Lire le dossier
La photo mystère du 3 Mars 2015
Jouer à la Photo mystère
Teitanblood
Death
Lire la chronique
Xibalba
Tierra Y Libertad
Lire la chronique
Antagoniste
The Myth Of Mankind
Lire la chronique
Sarpanitum pour l'album "Blessed Be My Brothers"
Lire l'interview
Benighted
Brutalive the Sick (Live)
Lire la chronique
Kvist
For Kunsten Maa Vi Evig Vik...
Lire la chronique
Ossuaire
Le Troubadour Nécrophageoph...
Lire la chronique
Scanner
The Judgement
Lire la chronique
Vrolok
Void (The Divine Abortion)
Lire la chronique
Black Sheep Wall
I'm Going To Kill Myself
Lire la chronique
Ad Hominem
Planet Zog - The End
Lire la chronique
Energumen
Void Spiritualism (EP)
Lire la chronique
Necrowretch
With Serpents Scourge
Lire la chronique
Suicide Silence
The Black Crown
Lire la chronique
Lacuna Coil
Shallow Life
Lire la chronique
Mamie Nova
Jouer au blindtest
Crypt Sermon
Out of the Garden
Lire la chronique
Under Four WIngs Of Death
Ascension + Bölzer + Dysang...
Lire le live report
Sport
Bon Voyage
Lire la chronique
Glaciation
Sur les falaises de marbre
Lire la chronique
Heavydeath
Eternal Sleepwalker
Lire la chronique