chargement...

haut de page
54 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dying Fetus - Reign Supreme

Chronique

Dying Fetus Reign Supreme
Et non cette fois ce n'est pas Chris que va vous raconter à quel point ce nouveau Dying Fetus a changé sa vie, le bougre a peu de temps libre (ba ouais ça donne du travail d'être le chef d'une bande de glandeurs) et a donc décidé de laisser cette chronique à un plus modeste chroniqueur. D'ailleurs même si Chris s'en était chargé il y a de forte chance que ce Reign Supreme n'aurait pas écopé des éloges qu'il réserve d'habitude à chaque sortie du groupe, étant donné que ce dernier a déçu notre webmaster adoré. Moi de mon côté laissez moi tout de suite vous dire que le Dying Fetus cuvée 2012 m'a mis sur le cul. Je me serais également montré moins clément pour les trois sorties précédentes du groupe, car même s'il s'agit de bons (voir très bons) albums, on parle de Dying Fetus et on est donc en droit d'en attendre le meilleur. Mais mon désaccord avec Chris n'est pas un cas isolé, les avis divergent fortement concernant le Fœtus, et ce depuis des années. Certains voient le groupe mort et enterré depuis 2001 et l'explosion du groupe lors du Destroy The Opposition Tour, d'autres continuent à suivre le groupe et à s'agenouiller devant chacune de leurs sorties, d'autres encore n'ont jamais compris l'engouement envers le Fœtus Agonisant. Pour moi le groupe était effectivement en baisse de régime sur Stop at Nothing et War Of Attrition mais s'est quelque peu rattrapé avec le très bon Descend Into Depravity, sortit il y a déjà 3 ans. Mais ce Reign Surpeme est encore bien meilleur que son prédécesseur et s'impose donc comme le meilleur album du groupe depuis 2000.

Pourtant ce dernier essai de Dying Fetus est évidemment sans grande surprise. Même line up, même production, toujours pas de violon ni de chant féminin, Jonh Gallagher est toujours chauve, bref le groupe n'a pas changé d'un iota. Mais Dying Fetus fait indéniablement partie de ces groupes que l'on ne souhaite pas voir évoluer, tant la recette utilisée depuis toutes ces années est plaisante et accrocheuse. La stabilité du line up est également un des facteurs qui rend ce Reign Supreme au dessus des autres, le trio n'ayant pas changé depuis 2007 Gallagher, Beasley et Williams possèdent donc énormément d'expérience commune qui leur permet ainsi d'obtenir une musique toujours plus efficace et cohérente. Leur seul problème est donc de composer des chansons dans la même veine que celles présentes sur leurs productions antérieures, sans rendre leurs propos redondants. Et ça croyez moi ce n'est pas une tâche facile tant le groupe nous a habitué à une qualité de composition exceptionnelle depuis de si nombreuse années, car même leurs albums les plus médiocres sont bien au-dessus de la plupart des autres groupes du genre.
Les 3 premiers morceaux de la galette paraissent ainsi bien ternes (en particulier "Invert the Idols") pour qui connait le combo depuis plusieurs années, et ce malgré les accélérations dévastatrices de "Subjected to a Beating" et le riffing très Hardcore de "Second Skin". Il s'agit pourtant là de bons titres mais aucun élément ne les distinguent vraiment des autres morceaux, et sonnent donc comme des titres déjà entendus moult fois au cours de la longue carrière du groupe. Ce n'est donc qu'à partir de "From Womb to Waste" que l'album prend une autre dimension. Grâce à ses passages effrénés, ses mosh parts écrasantes et ses parties techniques qui donnent le tournis ce morceau deviendra à coup sûr un grand classique du groupe et mettra vite le feu à la fosse.

Et une fois la machine de guerre lancée plus rien ne peut l'arrêter. Le groupe enchaîne avec l'excellent "Dissidence" dont l'alternance entre breaks et parties techniques nous met irrémédiablement K.O. "In the Trenches" n'est pas là pour calmer le jeu et s'avère être une des meilleurs chansons de l'album, et renoue avec le côté Hardcore à l'extrême qu'avait quelque peu perdue le groupe depuis Destroy the Opposition. Gallagher s'en donne à cœur joie et ça se sent, le sieur nous pond des riffs efficaces au possible dans la plus pure tradition Hardcore, en somme encore une chanson qui sera très efficace en live. Après un "Devout the Atrocity" plutôt banal, le groupe parvient à nous surprendre avec "Revisionist Past" et "Blood of Power", grâce à leurs solos très mélodiques et à leurs passages plus posés auxquels Dying Fetus ne nous a pas forcement habitués.
C'est donc grâce à ces chansons en particulier que ce Reign Supreme est supérieur, de mon point de vue, aux trois précédents opus du groupe. Rythmiques toujours plus violentes, feeling Hardcore retrouvé, cohésion parfaite entre chacun des instruments et chants toujours aussi complémentaires et dévastateurs (on peut d'ailleurs noter que Gallagher growl parfois encore plus bas que d'habitude) : le groupe parvient de nouveau à nous faire vraiment mal. Vous vous demandez alors sans doute pourquoi ce nouvel essai n'est pas à la hauteur des monstres Destroy the Opposition et Killing On Adrenaline... Déjà mettez vous dans le crâne que ces deux albums sont tout simplement intouchables grâce à leur statut d'albums cultes acquis au cours du temps, ainsi que pour l'effet de bombe atomique qu'ils avaient asséné à l'époque. Ensuite le Dying Fetus cuvé 2012 bien que très efficace a perdu son côté versatile qui a jusque là toujours été un des attraits principaux du Fœtus et un des facteurs primordiaux au succès du groupe. Certes le tempo varie toujours beaucoup grâce aux nombreuses accélérations et aux breakdown toujours présents à outrance, mais cette fois le groupe peine à nous prendre à contre pied, à nous surprendre par des changements de riffs rapides et sournois comme il savait si bien le faire jusque là. Les fans de longue date pourront donc anticiper chacun des riffs (à part pour les deux derniers morceaux) et les morceaux peuvent parfois devenir un petit peu ennuyeux (ceci est vrai en particulier pour les premiers morceaux de l'album).
Pourtant on sent que Trey Williams possède aujourd'hui tous les atouts pour rendre la musique du combo encore plus dynamique, son jeu batterie étant devenu encore plus rapide et étoffé. On est malheureusement encore loin du génie incomparable de Kevin Taley, mais le batteur actuel de Dying Fetus possède le potentiel nécessaire pour marcher sur les pas de son illustre prédécesseur. Un jour peut être, en espérant que Trey ne se fasse pas limoger et qu'il continue à progresser de la sorte, Dying Fetus parviendra à sortir un album de la trempe de ses deux albums mythiques, mais ce n'est pas pour cette fois malheureusement.

Trois ans après le très bon Descend Into Depravity le groupe américain nous sert donc ici un album long à démarrer mais au final encore plus tranchant et méthodiquement dévastateur. Niveau technique toujours plus impressionnant, une science du riff toujours plus aboutie et quelques passages surprenants, le Fœtus nous sort en cette belle année 2012 (je parle de musique et non pas de météo) un album d'excellente facture, qui se place dans mon esprit juste après Killing On Adrenaline et Destroy The Opposition. Ce nouvel opus enfonce donc sans aucune difficulté toutes les sorties du groupe depuis 2000, et on ne peut qu'espérer que le line up reste stable encore assez longtemps pour que le groupe nous sorte un album de la trempe de ses albums cultes.
En attendant Reign Supreme prouve que le Fœtus Agonisant n'est pas encore mort, et que son règne sur la scène Deathcore (le vrai) n'est pas près de s'achever. Et c'est pas moi qui vais m'en plaindre loin de là !
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

17 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
12/02/2013 23:48
note: 8/10
Ajout du clip officiel de "Second Skin".
AxGxB citer
AxGxB
25/10/2012 13:04
note: 8/10
Le clip officiel du titre "From Womb To Waste" sur YouTube
pj666 citer
pj666
07/08/2012 22:06
Assez d'accord avec la chro !
Høsty citer
Høsty
16/07/2012 22:19
note: 8.5/10
Dead a écrit : Bug corrigé Sourire

Merci Deadounet Sourire
Dead citer
Dead
14/07/2012 22:08
Høsty a écrit : J'ai essayé avec et sans majuscule et rien n'a changé, étrange...

Bug corrigé Sourire
Høsty citer
Høsty
10/07/2012 23:04
note: 8.5/10
La_girondelle a écrit : Petite coquille ligne 7 : DeStroy
Corrigé Merci.

Dead a écrit : Déjà ça irait mieux avec Descend Into Depravity Clin d'oeil
Corrigé merci Clin d'oeil

Chris a écrit : C'est peut être la majuscule du "Of" qui pose problème?
J'ai essayé avec et sans majuscule et rien n'a changé, étrange...
Chris citer
Chris
10/07/2012 17:51
note: 6.5/10
Dead a écrit : Déjà ça irait mieux avec Descend Into Depravity Clin d'oeil
Pour War of Attrition, faut que je cherche d'où vient le bug...


C'est peut être la majuscule du "Of" qui pose problème?
Merci pour toutes ces dédicaces Hosty, en effet je suis personnellement déçu par ce nouveau DF. J'enlèverais également volontiers les 3 premiers titres de la tracklist ("Invert the Idols" c'est du pur DF en roue libre, peu de riffs et pas des plus inspirés à mon sens), l'album prenant réellement son envol avec "From Womb to Waste" (et son sample d'intro déjà culte). La seconde moitié de l'album a plus de panache, mais je ne retrouve pas de façon générale mes petits dans les riffs du Gallagher ce coup ci, excepté ceux de "Dissidence"..."Descend into Depravity" avait beaucoup plus de patate et d'agressivité (tout est relatif..), "War of Attrition" a de superbes compos, et même "Stop at Nothing" (me suis refait une partie de la disco récemment) a des titres de tueurs, malgré une prod perfectible et un batteur qui n'aura pas duré plus d'un album et on entend pourquoi...Bref déçu, cet album prenant la suite d'un EP certes de reprises mais déjà pas terrible. Seul contre tous le Chris, mais rien à battre j'assume ma déception.
La_girondelle citer
La_girondelle
10/07/2012 14:58
Petite coquille ligne 7 : DeStroy
Dead citer
Dead
10/07/2012 12:38
Déjà ça irait mieux avec Descend Into Depravity Clin d'oeil
Pour War of Attrition, faut que je cherche d'où vient le bug...
AxGxB citer
AxGxB
10/07/2012 11:13
note: 8/10
Ander a écrit : AxGxB a écrit : Pas encore écouté cet album. Mais étonné de voir que les deux précédents n'ont pas été chroniqué tient. Bon, va falloir que je le chope ceci dit.

Ha si si; ils ont bien été chroniqués!


Effectivement. Bizarre que les liens ne soient pas actifs dans la chronique alors Clin d'oeil
Ant'oïn citer
Ant'oïn
10/07/2012 10:57
Super album, je n'été pas convaincus par le retour au source mais force est de constater que ça déboite ! J'aime beaucoup la prod et putain Dissidence quoi...Une bonne débauche de violence maitrise. En accord total avec la chronique en tout cas. Je me demandais comment faire mieux que Descend...
Ander citer
Ander
10/07/2012 10:38
note: 6.5/10
AxGxB a écrit : Pas encore écouté cet album. Mais étonné de voir que les deux précédents n'ont pas été chroniqué tient. Bon, va falloir que je le chope ceci dit.

Ha si si; ils ont bien été chroniqués!

Juste écouté quelques fois en streaming, et contrairement à Hosty j'ai trouvé la premier moitié de l'album plus convaincante que la seconde.

Par contre c'est moi où j'ai l'impression qu'il y a une seule piste de guitare sur cet album? J'ai trouvé que ça sonnait vide par moments.
Niktareum citer
Niktareum
10/07/2012 08:47
Ecouté 4 ou 5 fois, je l'aime bien pour le moment, un poil mieux que "Descend. Des titres très efficaces comme "From womb to waste" ou l'enchainement "In the trenches" - "Devout atrocity". Par contre moi "Invert the idols" elle me fait ni chaud ni froid.
AxGxB citer
AxGxB
10/07/2012 08:27
note: 8/10
Pas encore écouté cet album. Mais étonné de voir que les deux précédents n'ont pas été chroniqué tient. Bon, va falloir que je le chope ceci dit.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
10/07/2012 16:51
Jamais été trop fan du combo (à part en live) et "Descend Into Depravity" m'avait laissé de marbre. Mais très séduit par ma 1ère écoute chez un pote!
Yz citer
Yz
10/07/2012 07:01
note: 8.5/10
De plus en plus de passages thrash, ce qui est un peu dommage, par contre les mosh parts sont très bien vu, notamment sur la première partie de l'album (la mosh part de Invert the idiol, comment y résister?)
Infestuus citer
Infestuus
09/07/2012 22:41
Du bon Dying Fetus mais pas aussi percutant que War of Attrition pour ma part .

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Dying Fetus
Brutal Deathcore
2012 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (9)  7.72/10
Webzines : (32)  8.1/10

plus d'infos sur

écoutez
vidéos
Second Skin
Second Skin
Dying Fetus

Extrait de "Reign Supreme"
  
From Womb to Waste
From Womb to Waste
Dying Fetus

Extrait de "Reign Supreme"
  

tracklist
01.   Invert the Idols
02.   Subjected to a Beating
03.   Second Skin
04.   From Womb to Waste
05.   Dissidence
06.   In the Trenches
07.   Devout Atrocity
08.   Revisionist Past
09.   The Blood of Power

Durée : 37'12''

paroles
line up

parution
25 Juin 2012

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Dying Fetus
Dying Fetus
Stop At Nothing

2003 - Relapse Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Descend into Depravity

2009 - Relapse Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
Purification Through Violence

1996 - DieHard Music
  
Dying Fetus
Dying Fetus
History Repeats... (EP)

2011 - Relapse Records
  
Dying Fetus
Dying Fetus
War Of Attrition

2007 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Dystopia

2008 - Prosthetic Records
  
Misery Index
Misery Index
Discordia

2006 - Relapse Records
  
Dying Humanity
Dying Humanity
Fallen Paradise

2007 - Restrain Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Mechanics Of Dysfunction

2007 - Prosthetic Records
  
DSK
DSK
Oppressed / Deformed

2006 - Thundering Records
  

Album de l'année
dossier Dossier
Kill-Town Death Fest 2014 / The Funeral Edition
chronique Chronique
1349
Hellfire
report Live report
No Compromise Metal Fest 2
Bulldozing Bastard + Crystal Viper + Eliminator...
chronique Chronique
Pulling Teeth
Martyr Immortal
chronique Chronique
Mortuus
Grape of The Vine
chronique Chronique
The Haunted
Exit Wounds
chronique Chronique
Petrychor
Makrokosmos
chronique Chronique
Dark Funeral
The Secrets Of The Black Arts
chronique Chronique
Horn Of The Rhino
Summoning Deliverance
chronique Chronique
Stryvigor
Забуте віками
(Forgotten by Ages)
chronique Chronique
Immortal
Battles In The North
chronique Chronique
Immortal
Diabolical Fullmoon Mysticism
chronique Chronique
Sarpanitum
Fidelium (EP)
chronique Chronique
Sigh
Imaginary Sonicscape
chronique Chronique
Botanist
VI: Flora
chronique Chronique
Noctem Cursis
Nocturnal Frost
chronique Chronique
Tamerlan
Ain
chronique Chronique
Nachtmystium
The World We Left Behind
chronique Chronique
Abigor
Leytmotif Luzifer
chronique Chronique
Ofdrykkja
A Life Worth Losing
chronique Chronique
Ichor
Depths
chronique Chronique
Altars
Paramnesia
chronique Chronique
Blood Of Kingu
Dark Star on the Right Horn of the Crescent Moon
report Live report
Metal Méan 2014
Aeternus + Ascension + Avatarium + Coroner + De...
chronique Chronique
Mastodon
Once More 'Round The Sun
chronique Chronique
Zoldier Noiz
Regression Process
chronique Chronique
Monarch!
Sabbracadaver
chronique Chronique
Krieg
Transient
chronique Chronique
Onheil
Storm Is Coming
chronique Chronique
Last Days Of Humanity
Putrefaction in Progress