chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
14 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Amon Amarth - The Avenger

Chronique

Amon Amarth The Avenger
Et voilà une petite vieillerie histoire de se rafraîchir les idées en cette période estivale! Album un peu méconnu des Suédois d'Amon Amarth, "The Avenger" est victime de son positionnement discographique, situé bien avant la pierre angulaire "VS The World" qui fit le succès du groupe... C'est regrettable car avant un "The Crusher" que j'ai toujours trouvé un peu lourdingue (malgré tout le respect dû à la chronique de mon confrère Evil_Nick) et parfois même ennuyeux, "The Avenger" avait le bon goût d'être très homogène dans sa qualité et surtout très digeste: avec 36 minutes au compteur, ce n'est pas encore la durée d'un "Reign in Blood" mais on s'en approche!

Les riffs mélodiques en tremolo picking qui sont la marque de fabrique des Suédois avaient déjà à l'époque un certain panache : la cavalcade "Bleed for Ancien Gods" à 0:50, le mur de double pédale de "The Last With Pagan Blood" à 0:34 ou le très épique "God, His Son And Holy Whore" nous rappellent que ce style très personnel de juxtaposition de lignes mélodiques et de double à tout va, n'avait pas attendu l'album "VS The World" pour se faire harmonieux et auditivement jouissif. "North Sea Storm" est l'un des tous meilleurs titres du groupe, aidé en cela par une ligne mélodique un brin mélancolique qui accompagne les hurlements de Johann Hegg (qu'on ne qualifiera qu'avec un adjectif: remarquable) et une ambiance épique (je sais, le terme est galvaudé au possible, mais qu'importe) tout à fait adéquate. Un brin plus classique, le titre éponyme nous fait la surprise de durer pas loin de 7 minutes, et porte le lourd fardeau de retranscrire musicalement des paroles qui traitent d'une sombre histoire de vengeance: pari tenu et réussi haut la main. La suite est du même niveau, avec un trio de fin très pêchu, notamment ce missile supersonique "MetalWrath", qui permet à Johann de caser un par un dans son texte l'intégralité des noms des titres que le groupe a écrit jusqu'alors; sur une rythmique marteau pilon surpuissante.
Pour un album qui a tout de même pas loin de 13 ans, la production est également impressionnante: comment ne pas être happé par le mur de guitares de "Bleed for Ancient Gods" ou ce "MetalWrath" plus qu'efficace?

"The Avenger" se savoure d'une traite, comme une bonne grosse mandale bien savoureuse. Amon Amarth se démarque avec ce second album définitivement du melodeath de "Once Sent from the Golden Hall" (une perle que nous étudierons une autre fois) pour établir dès cet album une mixture improbable de heavy, de thrash et d'un soupcon de Death, le tout à la Suédoise; laquelle mixture nous est encore resservie tous les 2-3 ans par le groupe quelques 10 ans plus tard, montrant bien que malgré quelques erreurs de cuisson la recette était déjà excellente à l'origine...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Crom-Cruach
13/07/2012 11:44
"With Oden On Our Side" est juste excellent !!
BBB citer
BBB
13/07/2012 07:53
Vu la première fois lors du 'Summer Clash 98', aux côtés de Deicide, Six Feet Under et Brutal Truth. J'avais détesté et depuis je ne peux toujours pas les saquer.
Momos citer
Momos
13/07/2012 04:02
AA, ça reste du melodeath épique assez sympatoche.
Plastifié, oui, mais sympatoche. Et même (très) bien sur WOOOS.
Invité citer
Crom-Cruach
12/07/2012 21:05
Merci Chris !!
Merci car, je vais faire rigoler certains (ou peut-être d'ailleurs que tout le monde s'en fout) mais J'AIME Amon Amarth, comme on aime les pâtisseries un peu bourratives mais qu'on ne peut s'empêcher de goûter.
Alors okay c'est bien hollywoodien, plein de grosses ficelles" savamment "resservies album après album mais je conserve une affection pour ses pseudo vikings parce qu'ils ont encore des histoires de pillages et de sacrifices guerriers à raconter: en tant que fan d'heroic fantasy, c'est parfait pour bouquiner un bon Gemmel des familles !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Amon Amarth
Viking Metal
1999 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (12)  7.54/10

plus d'infos sur
Amon Amarth
Amon Amarth
Heavy / Death Mélodique - Suède
  

tracklist
01.   Bleed For Ancient Gods
02.   The Last With Pagan Blood
03.   North Sea Storm
04.   Avenger
05.   God, His Son And Holy Whore
06.   MetalWrath
07.   Legend Of A Banished Man

line up
voir aussi
Amon Amarth
Amon Amarth
The Crusher

2000 - Metal Blade
  
Amon Amarth
Amon Amarth
With Oden On Our Side

2006 - Metal Blade
  
Amon Amarth
Amon Amarth
Deceiver of the Gods

2013 - Metal Blade
  
Amon Amarth
Amon Amarth
Fate of Norns

2004 - Metal Blade
  
Amon Amarth
Amon Amarth
Versus The World

2002 - Metal Blade
  

Essayez aussi
Týr
Týr
Eric The Red

2006 - Napalm Records
  
Turisas
Turisas
Battle Metal

2004 - Century Media
  
Moonsorrow
Moonsorrow
Suden Uni

2001 - Plasmatica Records
  
Thyrfing
Thyrfing
Vansinnesvisor

2002 - Hammerheart Records
  
Moonsorrow
Moonsorrow
Voimasta Ja Kunniasta

2001 - Spikefarm Records
  

State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique
Acherontas
Ma-IoN (Formulas Of Reptil...
Lire la chronique
Myrkur
M
Lire la chronique