chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
36 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Preludium - Abomination

Chronique

Preludium Abomination (EP)
Avant le quasi désastre Impending Hostility qui confirmait de façon douloureuse la pente descendante sur laquelle Preludium évoluait, les Polonais avaient sorti début 2010 un EP sur Redrum666 du nom d'Abomination. Pas que la chronique de celui-ci devait impérativement apparaître dans nos pages mais histoire de compléter la discographie d'un groupe que je considérais au début de sa carrière comme l'un des plus prometteurs d'Europe de l'Est, je me suis dit qu'il était peut-être temps de s'en occuper avant de recoller à l'actualité chargée de 2012.

Abomination est divisé en deux parties de chacune quatre pistes. La première constitue le cœur de cet EP puisqu'il nous présente quatre nouveaux morceaux qui n'apparaîtront pas sur le full-length suivant. Si Abomination est donc sorti avant Impending Hostility, c'est d'abord sur ce dernier que j'avais posé mes oreilles. Une déception à laquelle j'aurais pu m'attendre si j'avais écouté l'EP au préalable. Ces quatre nouvelles compositions annoncent en effet clairement l'échec de Impending Hostility, malgré une qualité légèrement supérieure à l'album mais nettement inférieure à l'opus précédent, Raping Mankind Disorder, sans parler de Eternal Wrath, le chef d'œuvre du combo. Une baisse de régime que l'on note surtout sur "Narcotic Possession" et "Piercing Pain" dont les riffs majoritairement mid-tempo, génériques et mollassons, ennuient au plus haut point malgré quelques bonnes accélérations blastées sur "Narcotic Possession" et des mélodies sympathiques au léger parfum oriental sur "Piercing Pain". "Rebirth Abomination" et "S.H.C." se montrent déjà plus convaincants grâce à des riffs intéressants et une vitesse de jeu conséquente avec ce qu'il faut de blast-beats. Ce n'est pas du grand art mais ces titres correspondent mieux à ma conception du bon death metal polonais.

À ces quatre morceaux de death polonais typique dont deux sont bons à jeter et le reste correct mais sans plus, succède la deuxième partie de l'EP. Autant le dire tout de suite, c'est surtout celle-ci qui vaut l'achat du bestiau. Il s'agit en effet de la deuxième démo Infernal Force enregistrée aux Hertz Studios et sortie en 2002, un an après Death Into The Black Paradise dont je n'ai jamais entendu la moindre note. Infernal Force présente un visage différent du Preludium d'aujourd'hui, précurseur de la tuerie Eternal Wrath et dont le titre "A Spirited Land Of Thorns" y est même repris. Plus brutal, plus intense et surtout plus inspiré, le groupe slave montre ici tout son talent, emporté par la fougue de la jeunesse. Le quatuor blaste à tout va et fait preuve d'un sens développé du riff avec d'excellents tremolos aux mélodies sombres ("Infernal Force", "Symbol"). Quelques bons solos viennent illuminer les compos tandis que les influences black metal n'auront jamais autant pesé, que ce soit dans certains riffs ou le chant majoritairement shrieké. Seul défaut notable, le batteur Piotr Skowron, frère de Jan qui gère ici le chant avec lui et la guitare avant que le bassiste Lukasz Dziamarski ne vienne l'assister sur la sortie suivante, a parfois du mal à suivre sur les séquences rapides. Son décès malheureux en 2003 sera un mal pour un bien puisqu'il sera remplacé par Dominik "August" Augustyn qui donnera toute sa puissance à Eternal Wrath.

Finalement, Abomination est un bon condensé de la carrière de Preludium. Un début d'EP mou, générique et peu inspiré représentant l'état végétatif actuel du groupe et une suite beaucoup plus couillue et intéressante qui vient nous rappeler que les Polonais faisaient partie des grands espoirs de sa scène death metal nationale il y a quelques années. Frustrant!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Preludium
Death Metal
2010 - Redrum 666
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Preludium
Preludium
Death Metal - 1999 - Pologne
  

tracklist
01.   Rebirth Abomination
02.   Narcotic Possession
03.   S.H.C
04.   Piercing Pain
05.   Apocalyptic Descendant
06.   Infernal Force
07.   Symbol
08.   A Spirited Land Of Thorns

Durée : 29'25

line up
parution
5 Janvier 2010

voir aussi
Preludium
Preludium
Raping Mankind Disorder

2008 - Redrum 666
  
Preludium
Preludium
Eternal Wrath

2004 - Fallen Angel
  
Preludium
Preludium
Redemption

2013 - Transcending Obscurity
  
Preludium
Preludium
Impending Hostility

2010 - Diabolical Conquest Records
  

Essayez plutôt
Vader
Vader
Welcome to the Morbid Reich

2011 - Nuclear Blast
  
Putrevore
Putrevore
Macabre Kingdom

2012 - Xtreem Music
  
Edge Of Sanity
Edge Of Sanity
Unorthodox

1992 - Black Mark Productions
  
Morbus Chron
Morbus Chron
A Saunter Through The Shroud (EP)

2012 - Century Media
  
Gruesome
Gruesome
Dimensions Of Horror (EP)

2016 - Relapse Records
  

Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique
Looking For An Answer
Dios Carne
Lire la chronique
Godflesh
Post Self
Lire la chronique
Weregoat
Pestilential Rites Of Infer...
Lire la chronique
Shining
X - Varg utan flock
Lire la chronique
Septicflesh
Codex Omega
Lire la chronique
Black Sabbath
Never Say Die
Lire la chronique