chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
25 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Preludium - Abomination

Chronique

Preludium Abomination (EP)
Avant le quasi désastre Impending Hostility qui confirmait de façon douloureuse la pente descendante sur laquelle Preludium évoluait, les Polonais avaient sorti début 2010 un EP sur Redrum666 du nom d'Abomination. Pas que la chronique de celui-ci devait impérativement apparaître dans nos pages mais histoire de compléter la discographie d'un groupe que je considérais au début de sa carrière comme l'un des plus prometteurs d'Europe de l'Est, je me suis dit qu'il était peut-être temps de s'en occuper avant de recoller à l'actualité chargée de 2012.

Abomination est divisé en deux parties de chacune quatre pistes. La première constitue le cœur de cet EP puisqu'il nous présente quatre nouveaux morceaux qui n'apparaîtront pas sur le full-length suivant. Si Abomination est donc sorti avant Impending Hostility, c'est d'abord sur ce dernier que j'avais posé mes oreilles. Une déception à laquelle j'aurais pu m'attendre si j'avais écouté l'EP au préalable. Ces quatre nouvelles compositions annoncent en effet clairement l'échec de Impending Hostility, malgré une qualité légèrement supérieure à l'album mais nettement inférieure à l'opus précédent, Raping Mankind Disorder, sans parler de Eternal Wrath, le chef d'œuvre du combo. Une baisse de régime que l'on note surtout sur "Narcotic Possession" et "Piercing Pain" dont les riffs majoritairement mid-tempo, génériques et mollassons, ennuient au plus haut point malgré quelques bonnes accélérations blastées sur "Narcotic Possession" et des mélodies sympathiques au léger parfum oriental sur "Piercing Pain". "Rebirth Abomination" et "S.H.C." se montrent déjà plus convaincants grâce à des riffs intéressants et une vitesse de jeu conséquente avec ce qu'il faut de blast-beats. Ce n'est pas du grand art mais ces titres correspondent mieux à ma conception du bon death metal polonais.

À ces quatre morceaux de death polonais typique dont deux sont bons à jeter et le reste correct mais sans plus, succède la deuxième partie de l'EP. Autant le dire tout de suite, c'est surtout celle-ci qui vaut l'achat du bestiau. Il s'agit en effet de la deuxième démo Infernal Force enregistrée aux Hertz Studios et sortie en 2002, un an après Death Into The Black Paradise dont je n'ai jamais entendu la moindre note. Infernal Force présente un visage différent du Preludium d'aujourd'hui, précurseur de la tuerie Eternal Wrath et dont le titre "A Spirited Land Of Thorns" y est même repris. Plus brutal, plus intense et surtout plus inspiré, le groupe slave montre ici tout son talent, emporté par la fougue de la jeunesse. Le quatuor blaste à tout va et fait preuve d'un sens développé du riff avec d'excellents tremolos aux mélodies sombres ("Infernal Force", "Symbol"). Quelques bons solos viennent illuminer les compos tandis que les influences black metal n'auront jamais autant pesé, que ce soit dans certains riffs ou le chant majoritairement shrieké. Seul défaut notable, le batteur Piotr Skowron, frère de Jan qui gère ici le chant avec lui et la guitare avant que le bassiste Lukasz Dziamarski ne vienne l'assister sur la sortie suivante, a parfois du mal à suivre sur les séquences rapides. Son décès malheureux en 2003 sera un mal pour un bien puisqu'il sera remplacé par Dominik "August" Augustyn qui donnera toute sa puissance à Eternal Wrath.

Finalement, Abomination est un bon condensé de la carrière de Preludium. Un début d'EP mou, générique et peu inspiré représentant l'état végétatif actuel du groupe et une suite beaucoup plus couillue et intéressante qui vient nous rappeler que les Polonais faisaient partie des grands espoirs de sa scène death metal nationale il y a quelques années. Frustrant!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Preludium
Death Metal
2010 - Redrum 666
notes
Chroniqueur : 3/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Preludium
Preludium
Death Metal - Pologne
  

tracklist
01.   Rebirth Abomination
02.   Narcotic Possession
03.   S.H.C
04.   Piercing Pain
05.   Apocalyptic Descendant
06.   Infernal Force
07.   Symbol
08.   A Spirited Land Of Thorns

Durée : 29'25

line up
parution
5 Janvier 2010

voir aussi
Preludium
Preludium
Eternal Wrath

2004 - Fallen Angel
  
Preludium
Preludium
Redemption

2013 - Transcending Obscurity
  
Preludium
Preludium
Raping Mankind Disorder

2008 - Redrum 666
  
Preludium
Preludium
Impending Hostility

2010 - Diabolical Conquest Records
  

Essayez plutôt
Smothered
Smothered
The Inevitable End

2013 - Soulseller Records
  
Masada
Masada
Suffer Mental Decay (Démo)

2011 - Autoproduction
  
Interment / Brutally Deceased
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)

2013 - Doomentia Records
  
Loudblast
Loudblast
Disincarnate

1991 - Semetery Records
  
Pestilence
Pestilence
Testimony Of The Ancients

1991 - Roadrunner Records
  

Krallice
Ygg Huur
Lire la chronique
Kaiserreich
Cuore nero
Lire la chronique
Helrunar
Niederkunfft
Lire la chronique
Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique