chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
32 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Perversor - The Shadow Of Abomination

Chronique

Perversor The Shadow Of Abomination (EP)
Perversor, groupe Chilien dont le premier album Cult Of Destruction sorti fin 2008 m'avait fait ployer le genou, revient aujourd'hui avec un nouveau EP intitulé The Shadow Of Abomination. Si votre mémoire est bonne, vous vous souvenez très certainement qu'entre temps, le groupe n'avait pas chômé puisque l'on compte également un premier EP au nom ridiculement évocateur (Demon Metal) ainsi qu'un split copieusement fournit en compagnie d'une gloire sud-Américaine bien connue, les infatigables Morbosidad.

Paru dans un premier temps sur le label Chilien Pacto Records, The Shadow Of Abomination a ensuite été réédité il y a quelques mois par Hells Headbanger pour la version CD et Iron Bonehead pour la version vinyle. Une bonne initiative qui me permet ainsi de compléter ma discographie de Perversor.

Aussi peu enclin au changement que tous ces groupes restés coincés dans cette faille spatio-temporelle où le temps semble s'être arrêté en 1990, Perversor reprend stricto facto la recette de ses précédentes productions. C'est donc sans surprise que les Chiliens nous livrent une fois de plus un Thrash occulte fortement inspiré par le Black Metal des années 80. Un Blackened Thrash primaire et bestial ne faisant aucune pitié. Une musique simple, sale et agressive servit dans l'urgence la plus totale. Une urgence Punk encore plus manifeste que sur les précédentes productions de Perversor si l'on en juge par la durée éclair de ce second EP qui dépasse tout juste les onze minutes. Pas de demi mesure, tout en excès, pied au plancher.
Ainsi Perversor nous gratifie encore une fois de sérieux moments de bravoure faits de riffs Thrash speedés et ultra nerveux, aussi basiques que redoutables. Des riffs appuyés par une batterie également sous amphétamines, aussi à l'aise dans le blast primaire que dans le tchouka tchouka groovy. Et puis il y a cette voix possédée et haineuse bardée, une fois encore, de réverb'. Soulignée par une production directement empruntée aux années 80 (les instruments devant, la voix en arrière plan), la musique de Perversor est une véritable invitation au voyage. Un voyage obscur et mouvementé mais un voyage malgré tout.

Malgré toutes ces qualités évidentes qui m'ont fait apprécier avec engouement les précédentes productions de Perversor, j'en viens cependant à me demander si les Chiliens ne commenceraient pas à payer le prix d'une surproductivité? Difficile d'être toujours aussi inspiré lorsque l'on sort autant de disques en si peu de temps. Peut-être aussi que l'effet de surprise c'est estompé? Toujours est-il que pour moi, The Shadow Of Abomination se situe très légèrement en dessous de Cult Of Destruction, Demon Metal ou encore des morceaux de Invocaciones Demoníacas.

M'enfin, ce n'est pas pour autant que je boude mon plaisir, loin de là. Ce nouveau EP s'écoute d'une traite sans aucune contrainte. Perversor nous transporte une fois de plus dans les rues sales, obscures et mal famées de Santiago grâce à un Blackened Thrash primaire et bestial. N'y cherchez pas une once d'originalité mais plutôt un moyen rapide et efficace de vous procurer de bonne dose de sensations fortes tout en voyageant gratuitement dans les années 80. J'attends néanmoins la suite afin de voir si Perversor réussira à ne pas lasser trop rapidement. Et dans la mesure ou le groupe ne risque pas de se réinventer, tout dépendra clairement de la qualité de ses riffs. Wait & see comme on dit.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Perversor
Blackened Thrash
2012 - Hells Headbangers
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Perversor
Perversor
Blackened Thrash - Chili
  

tracklist
01.   Extremist Satanism
02.   Rites Of Blasphemy
03.   The Age Of Darkness
04.   Necrocosmic Revelations
05.   Slaughter Of The Innocent

Durée : 11:04

line up
parution
18 Octobre 2011

voir aussi
Morbosidad / Perversor
Morbosidad / Perversor
Invocaciones Demoníacas (Split-CD)

2010 - Nuclear War Now! Productions
  
Perversor
Perversor
Demon Metal (EP)

2010 - Hells Headbangers
  
Perversor
Perversor
Cult Of Destruction

2008 - Nuclear War Now! Productions
  

Essayez aussi
Morbosidad / Perversor
Morbosidad / Perversor
Invocaciones Demoníacas (Split-CD)

2010 - Nuclear War Now! Productions
  
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers
  
Sodom
Sodom
Expurse Of Sodomy (MCD)

1987 - Steamhammer Records (SPV)
  
Charon
Charon
Sulphur Seraph (The Archon Principle)

2012 - Sepulchral Voice Records
  

Gorgasm
Destined To Violate
Lire la chronique
Hats Barn
A Necessary Dehumanization
Lire la chronique
Savage Master
Mask Of The Devil
Lire la chronique
Swallowed
Lunarterial
Lire la chronique
Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report
Dressed In Streams
The Search for Blood (EP)
Lire la chronique