chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
65 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Planks - The Darkest Of Grays/Solicit To Fall

Chronique

Planks The Darkest Of Grays/Solicit To Fall
Planks est le nom d'un groupe Allemand formé à Mannheim en 2007 dans le but de créer une musique s'inspirant de formations telles que Mastodon, Isis, Breach ou encore Old Man Gloom. Ainsi tout juste formé, le trio se met alors rapidement au travail enchainant dans la foulé une démo, un premier album suivit d'un split en compagnie des Américains de Tombs. Alors que la sauce commence à prendre (de nombreuses tournées à droite et à gauche, une discographie allant bon train...), le groupe sort son deuxième album intitulé The Darkest Of Grays sur le label Allemand Per Koro, suivit quelques mois plus tard par le EP Solicit To Fall dont les titres auraient du figurer sur un split en compagnie de Black Freighter (ce dernier ayant préféré splitter entre temps). Deux sorties consécutives disponibles à l'époque uniquement en vinyle. Mais le groupe est alors contacté par Greg Anderson du label Southern Lord qui leur propose de rééditer en CD ces deux derniers enregistrements. Alors que le groupe vient de sortir son troisième album intitulé Funeral Mouth, revenons donc sur cette réédition parue en 2011 sur le fameux label de Los Angeles.

Bien que ce soit Southern Lord qui se soit penché sur le cas de ces jeunes Allemands, attention tout de même à ne pas les associer trop rapidement à cette vague de groupes Crust/Hardcore ou Blackened Hardcore que le label Californien s'est empressé de récupérer depuis maintenant deux ou trois ans (Masakari, The Secret, Black Breath, Heartless, Nails etc...). Car même si Planks s'inspire de ces sonorités rendues populaires par un certain Cursed, le groupe tend à s'en éloigner sensiblement en proposant tout de même un voyage moins In Your Face mais pas nécessairement moins éprouvant.
Ainsi, les morceaux s'étendent souvent sur plusieurs minutes (entre trois et cinq minutes en moyenne), Planks préférant jouer sur une juxtaposition d'atmosphères plus ou moins lourdes et oppressantes plutôt que de privilégier uniquement une certaine urgence ou immédiateté. Bien lui en fasse car cela permet au groupe Allemand de tirer singulièrement son épingle du jeu dans un genre qui aujourd'hui à tendance à se radicaliser. Et si j'aime tout de même énormément le côté hyper frontal d'un Heartless ou d'un Nails, j'aime aussi quand un groupe prend le temps de construire son univers au profit d'une certaine richesse et diversité. En cela, The Darkest Of Grays/Solicit To fall (les morceaux de ces deux sorties ayant été enregistrés durant la même session, j'ai décidé pour cette chronique de ne pas les dissocier les uns des autres) est donc un album varié qui s'apprivoise sur la durée même s'il dévoile l'essentiel de ses charmes dès les premières écoutes. Et si effectivement, on pourra y trouver une certaine affiliation avec la scène Blackened Hardcore (le chant puissant et bien véner rappelant celui de Todd Burdette d'His Hero Is Gone, les passages fracassants et chaotiques d'un "Sacred And Secret", "No Solid Grounds" ou encore d'un "...And Rivers Will Follow" et surtout ces nombreuses harmonies désabusées à la His Hero Is Gone/Tragedy), on trouvera aussi pas mal de passages plus aérés mais pas moins sombres rappelant parfois un certain Cult Of Luna première période (l'instrumental "We Are Translucent", "The Dead Return To War", "Fallen Empires Are Ruling", "The Darkest Of Grays". Dans le même ordre d'idée, Planks se plaît à ponctuer son album de titre instrumentaux ("We Are Translucent" plutôt contemplatif, "Scarlet Inside" titre crusty sans parole et "A Casket City", une conclusion intégralement jouée au piano) ou de samples ("Dénaturer", "Fantasmes") afin d'étoffer le contenu de cet album qui s'étend tout de même sur plus de cinquante minutes. Se faisant, Planks réussi à conserver sur la longueur une certaine dynamique tout en offrant à l'auditeur la possibilité de se laisser embarquer dans des chemins soit plus tortueux soit plus aériens. Une certaine variété, quelque part entre Post Hardcore/Blackened Hardcore/Sludge qui fait du bien à entendre et permet surtout d'appréhender ces cinquante minutes avec une certaine facilité malgré l'aspect hyper compact qui pourrait s'en dégager.

Ainsi fait, cette réunion de l'album The Darkest Of Grays et du EP Solicit To Fall fait preuve d'une parfaite homogénéité et surtout permet de retrouver sur un seul et même support deux disques disponibles jusque là uniquement en vinyle. Pour le reste, Planks réussit à faire le pont entre Post Hardcore Et Blackened Crust/Hardcore d'une façon plus que convaincante. Je n'ai pour le moment pas encore posé mes oreilles sur leur nouvel album, mais j'ai bon espoir d'être aussi enthousiaste face à ce dernier. En attendant, The Darkest Of Grays/Solicit To Fall constitue un album solide et suffisamment varié et personnel pour réussir à susciter un minimum d'intérêt de la part des amateurs de toute cette nouvelle scène déjà évoquée plus haut.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

AxGxB citer
AxGxB
10/11/2012 11:49
Je ne l'ai pas encore écouté. Mais ça ne devrait pas tarder Clin d'oeil
damhxc citer
damhxc
10/11/2012 11:32
il semblerai que le petit dernier sois plus que prometteur....
pour le The Darkest Of Grays je retrouve une certaine noiceur que l'on retouve chez les gentils amenra
damhxc citer
damhxc
17/10/2012 09:31
ça ma fait beaucoup penser a tombs sur certain passage..... dans le style le préfère largement downfall of gaia qui vienne de sortie un excellent album

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Planks
Post Hardcore / Crust Hardcore
2011 - Southern Lord Recordings
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  8.75/10

plus d'infos sur
Planks
Planks
Post Hardcore / Crust Hardcore - 2007 † 2014 - Allemagne
  

tracklist
01.   "Dénaturer"
02.   Sacred And Secret
03.   Tentacles (Solitude Prevails)
04.   We Are Translucent
05.   Long Live Depravity
06.   The Dead Return To War
07.   "Fantasmes"
08.   No Solid Grounds
09.   Fallen Empires Are Ruling
10.   Scarlet Inside
11.   The Darkest Of Grays
12.   A Casket City
13.   ...And Rivers Will Follow
14.   Into The Nothingness Within
15.   Miasma
16.   It Just Can't (L.S.F.D.)

Durée : 56:59

line up
parution
14 Juin 2011

Vardan
Nostalgia - Archive of Fail...
Lire la chronique
Z Family
Chapter II : Origin
Lire la chronique
Autopsy
Puncturing The Grotesque (EP)
Lire la chronique
Life Of Agony
River Runs Red
Lire la chronique
Mortis Mutilati
The Stench of Death
Lire la chronique
Pissgrave
Suicide Euphoria
Lire la chronique
Disfuneral
Disfuneral (EP)
Lire la chronique
Harakiri for the Sky
Arson
Lire la chronique
I I (Infernal Invocation) / Lihhamon
Miasmal Coronation (Split-CD)
Lire la chronique
(Faire) découvrir le Black Metal !
Lire le podcast
Morbid Angel
Kingdoms Disdained
Lire la chronique
Unhuman
Unhuman
Lire la chronique
False Gharial
Birth (EP)
Lire la chronique
Watain
Trident Wolf Eclipse
Lire la chronique
Holmgang
Dømt til døden
Lire la chronique
Iphicrate
Résurgence (EP)
Lire la chronique
Sublime Cadaveric Decomposition
Raping Angels in Hell
Lire la chronique
Condition Critical
Extermination Plan
Lire la chronique
Necrophobic
Mark Of The Necrogram
Lire la chronique
Almyrkvi
Umbra
Lire la chronique
Deathcult
Cult Of The Goat
Lire la chronique
Scuorn
Parthenope
Lire la chronique
Portrait
Burn The World
Lire la chronique
Deinonychus
Ode to Acts of Murder, Dyst...
Lire la chronique
Hegemon pour l'EP "Initium Belli"
Lire l'interview
Black Label Society
Grimmest Hits
Lire la chronique
Nydvind
Seas of Oblivion
Lire la chronique
Bolt Thrower
The Peel Sessions 1988-90 (...
Lire la chronique
Bark
Like Humans Do
Lire la chronique
The Ruins Of Beverast
Exuvia
Lire la chronique