chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
63 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Madball - Demonstrating My Style

Chronique

Madball Demonstrating My Style
Deux ans après un Set It Off particulièrement bien accueilli par le public Hardcore, les rois de New-York remettent le couvert avec un deuxième album intitulé Demonstrating My Style. Toujours sur Roadrunner, le groupe de Brooklyn continue ainsi sur sa lancée sans se remettre une seule seconde en question. Et dans la mesure où la recette est simple, efficace et a depuis largement fait ses preuves, à quoi bon remettre les choses à plat? D'ailleurs, plutôt certain de l'efficacité de son modèle, Madball s'est une fois de plus adjoint les services de Jamie Locke pour une production aux petits oignons alliant l'intensité et l'agressivité du Hardcore à la puissance de frappe du Metal. Une combinaison redoutable qui va ainsi permettre à Madball, sortie après sortie, d'asseoir sa suprématie en matière de NYHC (au moins jusqu'à Look My Way).

Ainsi, les choses restent les mêmes sur ce Demonstrating My Style. De la pochette bleu/gris en passant par la musique ou encore la production, Madball semble s'être contenté d'un simple copier/coller. Nous ne lui en tiendrons pas rigueur, le Hardcore et plus précisément le New-York Hardcore étant régi par des codes immuables dont il est difficile de se défaire. D'ailleurs, le groupe ne changera jamais sa recette, reprenant peu ou prou la même formule à chaque nouvel album.

Dès les premières secondes de Demonstrating My Style, l'auditeur reprend ainsi ses marques. Madball nous livre une fois de plus ce qu'il sait faire de mieux, soit un Hardcore puissant et vindicatif duquel émane une atmosphère urbaine très forte. Une musique issue de la rue dont les thèmes restent également inchangés: la scène Hardcore, l'unité, la famille, le crew, la vie de quartier... Bref, une musique moderne, forte et intense qui se vie plus quelle s'analyse.
Inutile de vous faire un dessin, on retrouve sur ce deuxième album une musique incisive et nerveuse, simple mais efficace dont l'unique but est d'aller à l'essentiel et de secouer l'auditeur. Un Punk/Hardcore rapide et intense servi par une production puissante (pour l'époque) aux fortes sonorités Metal. Madball enchaîne les brûlots Punk/Hardcore faisant presque de chacun de ses titres de véritables hymnes pour la scène. De "Demonstrating My Style" à "Unity" en passant par les excellents "Pride (Times Are Changing)", "Streets Of Hate", "Nuestra Familia" (qui sera d'ailleurs repris en Espagnol sur l'album Look My Way) ou encore "True To The Game", tous s'assimilent très vite pour être ensuite repris à l'unisson dans sa chambre, dans le métro, dans la rue, en concert. Un caractère immédiat et fédérateur qui fait tout le succès de Madball et de ses albums en général.
On y trouve donc évidement tout ce qui fait le charme du Hardcore: des mosh-part ("Unity", "Live Or Die"...), des sing-alongs et de gros chœurs bien viriles ("Demonstrating My Style", "Unity", "Streets Of Hate"), des riffs incisifs ("Demonstrating My Style", "Live Or Die", "Streets Of Hate", Back Of The Bus", "True To The Game"...), une énergie Punk débordante ("Streets Of Hate", "Back Of The Bus", l'ultra court "Hardcore Still Lives!" et ses neuf secondes, "Addict"...), du groove ("Pride (Times Are Changing)", "Nuestra Familia", "5-0"...). Un condensé du meilleur de ce que le NYHC a à offrir. Une formule convenue et connue de tous mais qui fonctionne à chaque fois pour peu que l'exécution soit parfaite. Et bien sûr, elle l'est. Entre une production toujours parfaitement adaptée et une forte unité entre chacun des membres, difficile de leur reprocher quoi que ce soit. Le chant de Freddie Cricien est toujours aussi abrasif et furieux alors que la basse d'Hoya, parfaite dans le genre, possède une rondeur et un groove irrésistible. Les frappes de Will Shepler sont quant à elles toujours aussi franches alors que le jeu de Matt Henderson demeure résolument incisif. L'équation parfaite pour un album de Hardcore digne de ce nom.

Fier successeur de l'excellent Set It Off, Demonstrating My Style reprend le flambeau d'un NYHC pêchu en proposant un album certes classique mais terriblement bien composé. Pas de temps mort, du groove, de l'énergie, des riffs agressifs et incisifs, une atmosphère urbaine étouffante et une harmonie parfaite entre Hardcore et Metal. Un deuxième album maitrisé sur le bout des doigts qui, comme Set It Off n'a pas pris une ride aujourd'hui. Il faudra attendre le début des années 2000 avec leur quatrième album intitulé Hold It Down pour voir Madball commencer à tourner en rond et surtout baisser en qualité. En attendant, Set It Off, Demonstrating My Style et Look My Way sont parmi les albums incontournables du groupe new-yorkais sur lesquels vous devez impérativement vous pencher si cela n'a pas déjà été fait. Hardcore Still Lives!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

citer
(ancien membre)
04/12/2012 19:57
note: 8/10
MAAAAAAADBALLLLL !!!!!!
Voilà, voilà,...
AxGxB citer
AxGxB
29/11/2012 14:04
note: 8.5/10
Hey les gars, vous savez lire et moi aussi. Alors à moins que vos listes ne soient pas à jour, on ne se marchera pas dessus Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
29/11/2012 14:01
AxGxB a écrit : von_yaourt a écrit : AxGxB, une chro par jour mais seulement si c'est du hardcore. Mr Green

Faux. J'ai du Black / Thrash australien pour demain. Et du Crust (Hardcore) pour lundi Clin d'oeil


C'est quoi ton black/thrash ? Gaffe à pas taper dans les résas de Keyser ou les miennes !
AxGxB citer
AxGxB
29/11/2012 13:58
note: 8.5/10
von_yaourt a écrit : AxGxB, une chro par jour mais seulement si c'est du hardcore. Mr Green

Faux. J'ai du Black / Thrash australien pour demain. Et du Crust (Hardcore) pour lundi Clin d'oeil
KPM citer
KPM
29/11/2012 13:52
von_yaourt a écrit : AxGxB, une chro par jour mais seulement si c'est du hardcore. Mr Green

Tu sais ce qu'il te reste à faire pour être plus productif alors...
von_yaourt citer
von_yaourt
29/11/2012 13:48
AxGxB, une chro par jour mais seulement si c'est du hardcore. Mr Green
Niktareum citer
Niktareum
29/11/2012 13:29
note: 8.5/10
Le 1er Madball que j'ai écouté à sa sortie grâce à mon actuel beauf (celui là ou "Set it off" je sais plus /OSEF). Une bien bonne découverte et une grosse claque à l'époque! Je le réécoute toujours de temps en temps et ça calotte toujours autant! Et puis "Pride "est vraiment tubesque ("Nuestra familia" aussi, même si je préfère la version en espagnol de "Look my way") !

Hardcore still lives!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Madball
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  8.5/10
Webzines : (4)  8.63/10

plus d'infos sur
Madball
Madball
New York Hardcore - Etats-Unis
  

vidéos
Pride (Times Are Changing)
Pride (Times Are Changing)
Madball

Extrait de "Demonstrating My Style"
  

tracklist
01.   Demonstrating My Style
02.   Unity
03.   Live Or Die
04.   Pride (Times Are Changing)
05.   Streets Of Hate
06.   Back Of The Bus
07.   Hardcore Still Lives!
08.   Nuestra Familia
09.   5-0
10.   Addict
11.   True To The Game
12.   Godfather
13.   In Memory Of...
14.   Ball Of Destruction

Durée : 27:08

line up
voir aussi
Madball
Madball
NYHC EP (EP)

2004 - Thorp Records
  
Madball
Madball
Legacy

2005 - Roadrunner Records
  
Madball
Madball
Look My Way

1998 - Roadrunner Records
  
Madball
Madball
Set It Off

1994 - Roadrunner Records
  
Madball
Madball
Best Of (Compil.)

2003 - Roadrunner Records
  

Essayez aussi
All Out War
All Out War
For Those Who Were Crucified

1998 - Victory Records
  
Backtrack
Backtrack
Bad To My World

2017 - Bridge Nine Records
  
Detest
Detest
Turmoil (EP)

2012 - Autoproduction
  
Turnstile
Turnstile
Nonstop Feeling

2015 - Reaper
  
Mad At The World
Mad At The World
Destruction Process (Démo)

2014 - Autoproduction
  

Gutter Instinct
Heirs Of Sisyphus
Lire la chronique
Iron Angel
Hellbound
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 12 - Corrosion of Snippysnapeusnapisnap et le Paradis Perdu.
Lire le podcast
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique