chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
52 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Hypocrisy - Into the Abyss

Chronique

Hypocrisy Into the Abyss
« Into the Abyss » est un retour aux premiers amours d’HYPOCRISY, à savoir le gros death bien burné. Composé en quelques semaines seulement (et à peine un an après le sublime « Hypocrisy »), cet album respire une spontanéité qui est pour beaucoup dans l’énergie quasiment punk qui s’en dégage.

J’ai toujours eu l’impression qu’ « Into the Abyss » était un concept album sur la descente aux enfers, mais difficile d’en être certain sans avoir les paroles qui comme toujours sont absentes du livret…Toujours est-il que musicalement c’en est bien une de descente aux enfers, débutant par un « Legions Descend » ultra violent (et annonçant le retour des blasts beats chez HYPOCRISY) pour se conclure quelques 10 titres plus tard par une « ballade » qui fait froid dans le dos (« Deathrow (No Regrets »). 10 titres de pur agressivité malsaine donc, soutenus par d’excellents riffs parfaitement exécutés et le chant black de Peter Tagtgren, qui donnent l’œuvre la plus sombre et brutale du groupe depuis « Obsculum Obscenum ».

On retrouve en effet ici les ambiances sépulcrales et sinistres du black avec « Ressurrected » (qui arrive malgré tout à groover sur les couplets); « Deathrow (No Regrets) », peut-être bien la meilleure « ballade » jamais composé par Peter, les arrangements y sont parfaits (notez ce larsen de guitare à moitié entendu qui fait le lien entre les deux couplets) et le refrain est dramatique tout en étant magnifiquement accrocheur ; « Fire in the Sky » qui est un véritable tube taillé pour la scène. L’aspect thrashisant des choses n’est pas oublié avec la surboostée « Sodomized » et son plus qu’efficace riff d’intro, « Blinded » simple mais efficace, et « Unleash the Beast ». Les compos restent assez simples dans l’ensemble et bâtis à chaque fois sur quelques riffs particulièrement bien trouvés, afin de garder ce fameux coté spontané désiré au départ. La production est tout bonnement monstrueuse, Peter ayant une fois de plus chouchouté son bébé en lui offrant les services des Studios Abyss qui lui appartiennent.

Au final, ce n’est pas le meilleur album d’HYPOCRISY (surtout après un « Hypocrisy » d’anthologie) mais un bon album de plus dans la carrière d’un groupe qui n’a jamais fait aucun faux pas. A écouter pour se rappeler qu’HYPOCRISY n’a pas oublié ses racines death métal et son penchant pour l’agression brute…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Nathan citer
Nathan
18/01/2009 21:38
note: 6.5/10
J'ai toujours eu un avis assez mitigé sur cet album. Le bon et le chiant sont réunis. Rien d'indispensable même s'il y a des moments mémorables et une ambiance assez sympa bien que pas très homogène. Il faudrait que je le ré-écoute.
DarkLord citer
DarkLord
21/05/2006 13:53
deathrow est sublime, l'une des plus belles balades de Hypocrisy.
Krow citer
Krow
24/07/2004
Bonne chronique, qui m'a donné envie d'écouter ce cd Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Hypocrisy
Death métal
2000 - Nuclear Blast
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (9)  7.11/10
Webzines : (13)  7.68/10

plus d'infos sur
Hypocrisy
Hypocrisy
Death Mélodique - Suède
  

vidéos
Fire in the Sky
Fire in the Sky
Hypocrisy

Extrait de "Into the Abyss"
  

tracklist
01.   Legions Descend
02.   Blinded
03.   Resurrected
04.   Unleash the Beast
05.   Digital Prophecy
06.   Fire in the Sky
07.   Total Eclipse
08.   Unfold the Sorrow
09.   Sodomized
10.   Deathrow (No Regrets)

Durée totale: 42:06

line up
voir aussi
Hypocrisy
Hypocrisy
10 Years of Chaos and Confusion (Compil.)

2001 - Nuclear Blast
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Arrival

2004 - Nuclear Blast
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Fourth Dimension

1994 - Nuclear Blast
  
Hypocrisy
Hypocrisy
The Final Chapter

1997 - Nuclear Blast
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Catch 22

2002 - Nuclear Blast
  

Essayez aussi
Sabbatory
Sabbatory
Endless Asphyxiating Gloom

2014 - Unspeakable Axe Records
  
Stillborn
Stillborn
Los Asesinos Del Sur

2011 - Ataman Productions
  
Demonical
Demonical
Hellsworn

2009 - Cyclone Empire
  
Dismember
Dismember
Like An Ever Flowing Stream

1991 - Karmageddon Media
  
Masada
Masada
Suffer Mental Decay (Démo)

2011 - Autoproduction
  

Swallowed
Lunarterial
Lire la chronique
Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report
Dressed In Streams
The Search for Blood (EP)
Lire la chronique
Cendres de Haine
Nihil Mirari
Lire la chronique
Iron Monkey
Iron Monkey
Lire la chronique
The Body
Master, We Perish (EP)
Lire la chronique